Frais d'agence : achat, location… qui les paie ?

Frais d'agence : achat, location… qui les paie ? Accompagnement dédié, gain de temps, transaction rondement menée : les avantages offerts par les agences immobilières pour une location, la vente ou l'achat d'un bien sont nombreux. La contrepartie réside dans le paiement de ce qu'on appelle les frais d'agence. Qui règle la note ? Voici des éléments de réponse.

Lorsque vous choisissez de faire appel à une agence immobilière pour la location ou l'achat d'un bien immobilier, vous devez avoir à l'esprit que vous devrez vous acquitter de frais d'agence, en fonction des prestations rendues. Retrouvez tous les détails sur ces fameux frais dans notre article dédié.

Qu'entend-on par "frais d'agence" ?

L'agent immobilier aide le vendeur à trouver un acquéreur ou un vendeur. Il est rétribué pour ce service qui vise à faciliter la réussite de l'objectif dans les plus brefs délais. La palette des missions de l'agent dans ce cadre peut se borner à la mise en relation et aller jusqu'à la réalisation des visites du bien immobilier en lieu et place du vendeur.

Les agents indépendants facturent également des frais d'agence bien que ces derniers ne soient pas directement liés aux charges de fonctionnement et d'installation de leur agence, car très souvent, leur domicile fait office de bureau. Ces frais sont donc réduits, car ils concernent le temps passé par l'agent à trouver l'acheteur ou le vendeur pour finaliser l'acte d'achat. Pour percevoir des frais d'agence, l'agent immobilier doit être titulaire de la carte professionnelle.

Quels sont les frais d'agence à l'achat et à la location ?

Les frais d'agence varient en fonction du type de transaction. Ainsi, lorsqu'il s'agit d'une location, ils correspondent aux visites, à la constitution du dossier, à l'édition du bail, à la fiche d'état des lieux. Les montants sont encadrés par la loi ALUR en fonction de la dynamique immobilière du secteur géographique : zone très tendue comme Paris (12 € TTC maximum par m2) zone tendue comme les grandes agglomérations (10 € TTC maximum par m2) ou le reste du territoire (8 € TTC maximum par m2). Les honoraires sont perçus à la signature du bail.

Dans le cas d'une vente ou d'un achat immobilier, ils sont fixés librement par chaque agence immobilière. La somme peut être fixe ou calculée sur la base d'un pourcentage du prix de vente final. L'agence immobilière communique son calcul aux futurs acquéreurs ou vendeurs dès la parution de l'annonce. Il convient de noter que les frais d'agence n'ont rien à voir avec les frais de notaire auxquels ils peuvent s'ajouter dans le cadre d'un achat.

Qui paie les frais d'agence ?

Tout dépend du type de transaction :

  • Dans le cadre d'une vente, c'est la personne qui a signé le mandat qui est redevable des frais d'agence. Soit : le vendeur pour un mandat de vente, ou l'acheteur pour un mandat de recherche.
  • Dans le cadre d'une location, les frais d'agence relatifs à la gestion du bien immobilier (sur le long terme) sont dus exclusivement par le propriétaire bailleur. Seules les interventions en lien avec la mise en location font l'objet d'un partage équitable entre le bailleur et son locataire, à savoir : les visites, la constitution du dossier, l'établissement du bail, et l'état des lieux d'entrée. Les frais versés par le locataire ne peuvent toutefois pas excéder ceux versés par le propriétaire, ni les plafonds définis par la loi ALUR (entre 8 et 12 euros par mètre carré de surface habitable en fonction des zones).

Sont-ils négociables ? Existe-t-il des agences sans frais ni honoraires ?

Pour une location, c'est plus difficile, car les tarifs sont encadrés. Néanmoins, il est possible de mettre en concurrence les agences et leur tarif. Pour une vente ou un achat, il est conseillé de négocier. Les agences laissent généralement cette porte grande ouverte pour remporter le mandat. Pour un agent immobilier indépendant, il est moins facile de discuter, car les frais correspondent alors directement à la prime qu'il empoche. Les frais d'agence tournent autour de 3 % du prix de vente dans ce cas de figure. Il y a donc moins matière à négocier.

Enfin, dernier point : peut-on échapper aux frais d'agence et autres honoraires ? Voici une solution pleine de bon sens. Le vendeur, l'acquéreur, le bailleur gèrent eux-mêmes les démarches et étapes de la transaction immobilière grâce à des plateformes de mise en relation entre particuliers. Aujourd'hui, il existe un large éventail de sites internet immobiliers, spécialisés et sécurisés.