Siège auto bébé : comment choisir le meilleur et bien l'installer ?

Siège auto bébé : comment choisir le meilleur et bien l'installer ? SIEGE AUTO - Choisir un siège auto pour bébé ou enfant n'est pas une mince affaire en raison des normes techniques (groupes 0, 1, 2, 3...), des obligations (installation face ou dos à la route) et des spécificités (pivotant, Isofix...). Nous vous aidons à y voir plus clair et vous livrons notre sélection.

Chaque survenue d'un heureux événement, entraîne une multitude de petites contraintes. Parmi les contrariétés, il y a le casse-tête du choix du siège pour bébé. Dans ce domaine, c'est un peu la jungle... Le siège de l'oncle homologué il y a 15 ans ne l'est plus forcément et pour un tout petit, il ne faut pas lésiner sur la sécurité. Voici nos conseils pour bien choisir et des modèles au bon rapport qualité/prix/sécurité.

Siège auto : comment le choisir, quelles normes respecter ?

Le choix d'un siège va dépendre du poids ou de la taille de l'enfant. En réalité, aujourd'hui deux normes principales cohabitent. Une ancienne, appelée R44-04, classe les différents sièges par groupes selon le poids de l'enfant. On en compte cinq. A la naissance, mieux vaut opter pour une nacelle du groupe 0. Elle permet de laisser le nourrisson en position couchée. Dès que l'enfant va grandir, il va falloir laisser la nacelle et choisir un siège de catégorie 0 (jusqu'à 10 kg) ou 0+ (jusqu'à 13 kg).

Siège auto bébé : à installer face ou dos à la route ?

Il faut savoir que ce siège doit être obligatoirement positionné dos à la route jusqu'à ce que le bébé pèse 13 kg. Il est même conseillé d'attendre les deux ans de l'enfant pour le placer face à la route. Ensuite, le groupe 1 peut accueillir des enfants de 9 à 18 kg. Les Groupe 2 et 3 se destinent respectivement aux enfants de 15 à 25 kg et de 22 à 36 kg. Attention pour ces deux groupes, on trouve des rehausseurs. Pour des raisons de sécurité, il est fortement déconseillé d'opter pour ces accessoires et leur préférer les modèles dotés d'un dossier. Disponible depuis 2013, l'autre norme est la R-129, autrement appelé i-Size. La première distinction repose sur le système de fixation. Il répond au standard Isofix, des points d'ancrages que l'on peut trouver sur les autos récentes. Il faut donc vérifier si votre véhicule est listé dans la notice du fabriquant. En cas de doute, préférez un siège universel qui s'adaptera à tous les modèles d'auto. Autre différence : les sièges ne sont plus catégorisés selon le poids de l'enfant, mais sa taille.

Siège auto : quand le changer, à quel âge ?

Quand la tête de l'enfant dépasse le haut de la coque du siège, ou quand ses épaules dépassent la position la plus haute du harnais, il est alors temps de passer au groupe supérieur. Dans tous les cas, vous devez vérifier la présence d'un de ces marquages réglementaires sur le siège. Notez que certains modèles de sièges s'inclinent vers l'arrière, ce qui permet à l'enfant de dormir confortablement. Vous pouvez aussi opter pour des modèles qui disposent des meilleures notes aux tests de crash effectués par des organismes comme ADAC ou TCS. Enfin, sachez qu'il n'est plus nécessaire d'utiliser un siège à partir du moment où l'enfant mesure plus de 1m50 (voir : L'enfant en voiture : quel âge pour un siège auto ou un rehausseur ?)

Système Isofix / Réhausseur

Sécurité

Annonces Google