Daniel Day Lewis : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE DANIEL DAY LEWIS - Daniel Day Lewis est né le 29 avril 1957 à Londres.

Biographie courte de Daniel Day Lewis -

Je n'aurais pu être qu'un artiste

Daniel Day-Lewis est né dans une famille à la forte personnalité artistique : sa mère Jill Bacon est actrice, son père est le grand poète Cecil Day-Lewis tandis que son grand-père fut le directeur des célèbres Ealing studios. Passionné très tôt par la comédie, le jeune Daniel Day-Lewis apprend à jouer à la Bristol Old Vic School, puis entre à la Royal Shakespeare Company avec laquelle il joue dans de nombreuses pièces de théâtre. Il n'est pas tout de suite intéressé par le cinéma : après une apparition dans le drame Un dimanche comme les autres (1971) de John Schlesinger, Daniel Day-Lewis ne fait ses vrais débuts au cinéma que 10 ans plus tard, avec un petit rôle pour Gandhi (1982). Il se fait ensuite remarquer dans le film d'aventures Le Bounty (1984) mais surtout avec le drame romantique My Beautiful Laundrette (1986) de Stephen Frears, dans le rôle d'un jeune skinhead homosexuel. Tourmenté par sa relation avec son père, mort quelques années plus tôt, il met fin à sa carrière théâtrale en 1989, pendant les représentations d'Hamlet. Il n'est plus jamais retourné sur les planches depuis.

Premier Oscar

Sa carrière prend un nouvel essor en 1989 grâce à My Left Foot, dans lequel il incarne l'artiste paraplégique Christy Brown. Dès lors, la légende de l'acteur se construit. Pour travailler ses rôles, Daniel Day-Lewis n'hésite pas à se livrer à une introspection totale : ainsi pour My Left Foot il refusait de se relever de sa chaise entre chaque prise. Cette immersion est récompensée en 1990 d'un Oscar du Meilleur acteur, mais l'acteur a beaucoup de mal à se départir du rôle, et disparaît pendant quelques années. Après s'être installé avec l'actrice Isabelle Adjani, Daniel Day-Lewis ne revient qu'en 1992 avec le film d'aventures Le Dernier des Mohicans. Il devient également très exigeant quant aux rôles qu'on lui propose, et tourne très peu : il refuse ainsi La Liste de Schindler, Entretien avec un vampire, Le Seigneur des anneaux... Son refus le plus célèbre reste celui de Philadelphia, pour lequel il a préféré faire le bouleversant Au nom du père (1994), et dans lequel il joue un homme accusé à tort de faire partie de l'IRA. Mais c'est à Tom Hanks que l'Oscar du Meilleur acteur a été décerné cette année-là alors que les deux comédiens étaient nommés.

4 films en 10 ans

Finalement, la seule fois où Daniel Day-Lewis s'est manifesté pour un rôle, il ne l'a pas eu : il s'agissait du gangster Vincent Vega dans Pulp Fiction, finalement dévolu à John Travolta. Après sa rupture retentissante avec Isabelle Adjani (il la quitte pour Rebecca Miller, fille d'Arthur Miller, alors que la comédienne française est enceinte de lui), l'acteur accepte de devenir The Boxer (1998) pour Jim Sheridan. Puis le comédien s'éloigne à nouveau des plateaux, préférant devenir pendant quelques années cordonnier dans la campagne italienne. Daniel Day-Lewis signe toutefois un retour fracassant en 2003 dans la fresque historique Gangs of New York de Martin Scorsese. Il y joue le terrifiant Bill Le Boucher : l'équipe du film disait qu'on pouvait le voir aiguiser ses couteaux hors caméra, écoutant du Eminem afin de donner toute l'ampleur à la colère de son personnage. Les critiques s'enthousiasment à nouveau 5 ans plus tard avec le drame de Paul Thomas Anderson There Will Be Blood (2008). Lors de la remise des SAG Awards à l'occasion de sa performance dans le film, il dédie sa récompense à Heath Ledger, qui était selon ses dires un de ses acteurs préférés.

Daniel Day Lewis : dates clés

1 janvier 1989 : Fin du théâtre pour Daniel Day-Lewis
En 1989, alors qu'il préparait "Hamlet" au National Theatre de Londres, Daniel Day-Lewis a prétendu voir le fantôme de son père lui révélant des choses à la limite du supportable. Il quitte la scène pour ne plus jamais en revenir : après un petit séjour en hôpital psychiatrique pour traiter son surmenage, Daniel Day-Lewis prend la décision de ne plus jamais faire de théâtre. Aujourd'hui encore, il n'aime pas parler de cet incident.
26 mars 1990 : Un Oscar pour Daniel Day-Lewis
Daniel Day-Lewis remporte l'Oscar du Meilleur acteur dès sa première nomination pour son rôle bouleversant dans "My Left Foot". Il a depuis été nommé trois autres fois : pour "Au nom du père", "Gangs of New York" et "There will be blood".
9 avril 1995 : Naissance de Gabriel Kane Day-Lewis
Gabriel Kane Day-Lewis, fils d'Isabelle Adjani et Daniel Day-Lewis, voit le jour le 9 avril 1995. Son histoire a beaucoup ému l'opinion puisque le comédien a quitté l'actrice alors qu'elle était enceinte.
14 juin 1998 : Un deuxième enfant pour Daniel Day-Lewis
Daniel Day-Lewis est à nouveau papa d'un petit garçon, Ronan Cal, qu'il a eu avec sa femme, la réalisatrice Rebecca Miller. Un troisième enfant, Cashel Blake, viendra au monde en mai 2002.
8 janvier 2003 : Sortie française de "Gangs of New York"
Le film "Gangs of New York" sort enfin sur les écrans français. Très attendue, cette fresque historique délivre toutes ses promesses, en particulier autour de la performance de Daniel Day-Lewis : celui-ci marque en effet longtemps les esprits avec le personnage ignoble et cruel de Bill le Boucher.

Hollywood

Daniel Day Lewis : biographie courte, dates, citations
Daniel Day Lewis : biographie courte, dates, citations

Sommaire Biographie courte de Daniel Day Lewis Daniel Day Lewis : dates clés Citations de Daniel Day Lewis Filmographie de Daniel Day Lewis Biographie courte de Daniel Day Lewis - Je n'aurais pu être qu'un artiste Daniel Day-Lewis...