Dictionnaire français

à la bourre

locution adverbiale
à la bourre , locution adverbiale en retard Approfondir avec :

En savoir plus

En vidéo : L'astuce du jour par le champion de France d'orthographe. Chaque jour, Guillaume Terrien décortique pour vous une règle orthographique de la langue française.
Améliorez votre orthographe grâce à notre partenaire Orthodidacte.com
synonyme de à la bourre Voir aussi : 1
  • Etre à la bourre Sens : Etre en retard. Origine : Autrefois, "être à la bourre" signifiait que l'on était pauvre, dans la misère. Cette expression serait née d'un jeu de cartes appelé "bourre". Celui-ci pouvait se jouer à deux, trois ou quatre. Tous les joueurs misaient la même somme, et le tout était ensuite partagé entre eux en fonction du nombre de plis que chacun avait levé. Lorsque l'un d'eux n'avait fait aucune levée, on disait alors qu'il était "bourru". Au fil des manches, il était possible de ramasser un bon paquet d'argent, si bien que celui qui "bourrait" était celui qui avait perdu toute sa fortune, qui avait pris du retard dans le nombre de plis amassés. Par extension, "être à la bourre" est entré dans le langage courant pour signifier qu'une personne est en retard.Lire la suite
  • Arriver à la bourre Sens : Etre en retard. Origine : Autrefois, "être à la bourre" signifiait que l'on était pauvre, dans la misère. Cette expression serait née d'un jeu de cartes appelé "bourre". Celui-ci pouvait se jouer à deux, trois ou quatre. Tous les joueurs misaient la même somme, et le tout était ensuite partagé entre eux en fonction du nombre de plis que chacun avait levé. Lorsque l'un d'eux n'avait fait aucune levée, on disait alors qu'il était "bourru". Au fil des manches, il était possible de ramasser un bon paquet d'argent, si bien que celui qui "bourrait" était celui qui avait perdu toute sa fortune, qui avait pris du retard dans le nombre de plis amassés. Par extension, "être à la bourre" est entré dans le langage courant pour signifier qu'une personne est en retard.Lire la suite
  • Partir à la bourre Sens : Partir en retard. Origine : Autrefois, "être à la bourre" signifiait que l'on était pauvre, dans la misère. Cette expression serait née d'un jeu de cartes appelé "bourre". Celui-ci pouvait se jouer à deux, trois ou quatre. Tous les joueurs misaient la même somme, et le tout était ensuite partagé entre eux en fonction du nombre de plis que chacun avait levé. Lorsque l'un d'eux n'avait fait aucune levée, on disait alors qu'il était "bourru". Au fil des manches, il était possible de ramasser un bon paquet d'argent, si bien que celui qui "bourrait" était celui qui avait perdu toute sa fortune, qui avait pris du retard dans le nombre de plis amassés. Par extension, "être à la bourre" est entré dans le langage courant pour signifier qu'une personne est en retard.Lire la suite
  • Être bourré d'erreurs Sens : Être rempli de fautes.
  • Coup de bourre Sens : Augmentation d'intensité dans un travail. Origine : La notion de "bourrer" fait référence au fait d'être pressé. Le coup de bourre désigne, dans le monde du travail, le fait d'être "à la bourre", avec une activité qui s'augmente intensément.Lire la suite
  • se tirer la bourre Sens : Rivaliser avec vigueur, entrer en vive concurrence Origine : Expression qui tire son origine du monde de la chasse et qui fait référence au fait que l'on cédait aux chiens une partie de l'animal tué et qu'ils s'arrachaient, se disputaient la bourre (touffe de poils) de leur proie avec une grande vigueur.Lire la suite
  • Bonne bourre Sens : Bonne chance. Origine : Cette expression très familière apparaît dans les années 50 comme allusion sexuelle, synonyme de "bonne baise". Tout en gardant sa signification première, l'expression a également pris le sens de souhait.Lire la suite
  • Bourré comme un coing Sens : Etre complètement ivre, saoul, avoir trop bu. Origine : Deux hypothèses s'affrontent quant à l'origine de cette expression. L'une, la plus plébiscitée, repose sur le fait que le coing est un fruit rond (on dit d'ailleurs "il est rond") pour parler de quelqu'un qui est ivre. L'autre hypothèse repose sur l'homonymie du mot "coing" avec "coin", cale utilisée pour soutenir des choses.Lire la suite
  • Bourrer le mou Sens : Dire des mensonges, tromper son interlocuteur. Origine : Cette expression est apparue vers le début du XXe siècle. Ici, le "mou" désigne le cerveau, d'où l'expression qui en découle : "bourré le crâne". Ensuite, elle a pris le sens de mensonge, d'où "bourrer le mou" pour désigner l'action de raconter des mensonges.Lire la suite
  • Se bourrer la gueule Sens : Se rendre passablement ivre. Origine : L'expression désigne le fait de se rendre ivre. (Se) Bourrer, c'est en effet l'action de remplir quelque chose avec excès. Ici, on se bourre donc la gueule (partie du corps avec laquelle on boit) en absorbant de l'alcool sans modération.Lire la suite
expressions avec à la bourre Voir aussi : 11
  • 23 mai 1871 Le palais des Tuileries est incendié ... flammes. Seuls les pavillons de Marsan et de Flore peuvent être sauvés. Aspergé d'essence, "bourré" de matières inflammables, le palais s'enflamme de toutes parts et brûlera ainsi durant deux jours ...

Mots proches recherchés

locution
locution adverbiale
locution adverbiale
locution adverbiale
locution adverbiale
locution
locution adverbiale
locution prépositionnelle

Mots du jour

locution adverbiale
nom masculin
locution adjectivale
adjectif, nom féminin
locution prépositionnelle
nom féminin
nom féminin
nom masculin
adjectif, nom