Florence Nightingale : biographie d'une pionnière des soins infirmiers

Florence Nightingale : biographie d'une pionnière des soins infirmiers BIOGRAPHIE FLORENCE NIGHTINGALE - Infirmière britannique considérée comme une pionnière dans l'évolution des soins infirmiers, Florence Nightingale s'illustre lors de la guerre de Crimée, puis conseille la reine Victoria.

Biographie courte de Florence Nightingale - Florence Shore Nightingale naît dans une famille très aisée d'Angleterre le 12 mai 1820, à Florence en Italie. Grâce à leur condition favorable, les Nightingale financent des soins pour les villageois des alentours dans le besoin. En janvier 1837, une épidémie de grippe survient dans le sud de l'Angleterre, et Florence, qui y a échappé, s'occupe de toute sa famille. C'est alors la révélation pour elle. Obsédée par les conditions de vie que peuvent subir certaines personnes, et la piètre qualité des soins qu'elles reçoivent, elle va tout tenter pour devenir infirmière, contre l'avis de ses parents.

Le syndrome Florence Nightingale

L'année 1844 est décisive, car Florence Nightingale rencontre le médecin américain Samuel Gridley Howe. Inquiète du fait qu'on puisse considérer son dévouement pour les malades comme un but honteux, elle demande conseil au médecin. Ce dernier l'encourage alors à suivre sa vocation, malgré le caractère inhabituel de sa "passion". Il existe aujourd'hui un trouble psychologique dénommé le "Florence Nightingale Effect" où le soignant tombe amoureux de son patient le temps de sa convalescence. En décembre 1844, Florence Nightingale commence par devenir militante pour l'amélioration des soins médicaux au sein des infirmeries anglaises. Lors d'un voyage à Kaiserswerth (Allemagne), elle est frappée par la qualité des soins prodigués par l'hôpital de la ville. Elle entame un stage dans cet établissement pour apprendre les techniques du métier d'infirmière pendant trois mois. Ses parents acceptent enfin son projet professionnel.

Florence Nightingale durant la Guerre de Crimée

Le 22 août 1853, Florence Nightingale est surintendante à l'Institut pour les soins aux femmes malades à Londres. Elle y acquiert rapidement une très bonne réputation. Lors de la guerre de Crimée, en 1853, les soldats anglais souffrent d'un manque cruel de soins. La presse en informe l'opinion, et devant les dégâts constatés, Florence Nightingale organise une intervention humanitaire. Elle est soutenue par plusieurs ministres anglais dans sa démarche. Florence et une quarantaine d'infirmières sont envoyées auprès des soldats. Son constat est sans appel : l'état des lieux, le manque de personnel et de médicaments ne peut qu'entraîner la mort des soldats. Après la réorganisation des soins, l'installation de ventilations et un nettoyage complet des égouts, la mortalité baisse.

Florence Nightingale et les soins infirmiers

Sa réussite va faire d'elle une héroïne lors de son retour en Angleterre en 1857. La reine Victoria lui demande alors d'apporter son avis dans l'établissement de la Commission royale pour la santé dans l'Armée. Grâce à son rapport de milliers de pages, elle contribue à une révision fondamentale des soins apportés aux soldats. Les années qui suivent sont pour elle l'occasion d'écrire de nombreux livres, d'ouvrir des centres médicaux ou des écoles d'infirmières, comme la Florence Nightingale School of Nursing and Midwifery de Londres, qui devient un lieu de référence pour la formation de ces dernières. Florence décède le 13 août 1910, après plusieurs années d'alitement dû, a priori, à une très grande fatigue chronique. Cette femme marquante dans le milieu des soins a inspiré la médaille Florence Nightingale à La Croix Rouge, qui la décerne en son honneur depuis 1912.

Médecine

Florence Nightingale : biographie d'une pionnière des soins infirmiers

Sommaire Biographie courte de Florence Nightingale Le syndrome Florence Nightingale Florence Nightingale et la Guerre de Crimée Florence Nightingale et les soins infirmiers Biographie courte de Florence Nightingale ...

Je gère mes abonnements push