Constellations : comment repérer les plus connues ?

"Constellations : comment repérer les plus connues ?"

Constellations : comment repérer les plus connues ? CONSTELLATION. Les constellations célèbres comme la Grande Ourse ou Cassiopée sont les premières que l'on reconnaît dans le ciel. Savez-vous combien il en existe au total ? Comment les identifier et lesquelles font partie du zodiaque ?

[Mis à jour le 29 juillet 2022 à 19h46] Les étoiles ont beau être situées à des distances extrêmement variables de notre planète, vu de la Terre, le ciel nocturne constitue une véritable voûte céleste sur laquelle les étoiles semblent projetées. Utilisées notamment par les navigateurs, les bergers et les voyageurs, les étoiles constituent de précieuses indications de temps et d'orientation. Depuis l'Antiquité, différentes cultures ont distingué des silhouettes dans le ciel et rassemblé des groupes d'étoiles pour en faire des formes identifiables, illustrant leurs récits fondateurs et leurs divinités. On y retrouve donc les grandes figures mythologiques des civilisations qui les ont observées et nommées. Certaines ont été représentées sur des tablettes qui nous permettent aujourd'hui de dater ces pratiques et de comprendre la relation aux étoiles qu'avaient les anciens.

Les constellations occidentales sont majoritairement héritées de la mythologie grecque. Les astronomes de l'Antiquité ont ainsi nommé plus d'une quarantaine de constellations visibles depuis l'hémisphère nord. Rejointes par la suite par les constellations observables dans l'hémisphère sud, toutes ces figures ont été officialisées par l'Union astronomique internationale de telle manière que l'intégralité de la voûte céleste est cartographiée et que chaque point du ciel appartient à une constellation. Vous en connaissez sans doute certaines de nom, comme la Grande Ourse ou Cassiopée, sans forcément être capable de les retrouver dans le ciel. Certaines évoquent également les signes du zodiaque ou sont sujet à débat, à mi-chemin entre l'astronomie et l'astrologie. Qu'en pense la science et quelles sont les constellations boréales et australes ? Partons pour une petite promenade à travers les étoiles !

Qu'est-ce qu'une constellation ?

Une constellation est un ensemble d'étoiles auquel on a associé une figure géométrique ou un dessin. Depuis la nuit des temps, les observateurs des étoiles ont imaginé et nommé des figures représentées par les étoiles dans le ciel. Un certain nombre de constellations provient de la mythologie grecque, mais d'autres cultures ont également identifié des formes dans le ciel étoilé. L'Union astronomique internationale a officiellement cartographié la voûte céleste en identifiant 88 constellations délimitées par des frontières.

Quelles sont les constellations les plus connues ?

Il existe 88 constellations qui ont été ratifiées par l'Union astronomique internationale en 1930. Ces figures qui découpent le ciel étoilé ont été créées par les observateurs successifs de la voûte céleste pour se repérer et identifier les étoiles. Parmi toutes ces constellations, certaines sont plus connues que d'autres et sont relativement aisées à repérer dans le ciel :

Représentée sur le drapeau de l'Alaska, la Grande Ourse est certainement la constellation la plus célèbre de toutes. Elle représente Callisto, une divinité avec laquelle Zeus avait une liaison. Héra découvrit la trahison de son époux qui changea Callisto en ourse. Arcas, le fils de la maîtresse, subit le même sort et devint la Petite Ourse.

Pour l'observer, il suffit de repérer le groupe d'étoiles bien connu en forme de casserole. Ce dernier fait partie de la constellation de la Grande Ourse et tourne continuellement autour de l'étoile Polaire qui reste fixe nuit après nuit.

constellation
Constellation de la Grande Ourse. © 123RF-hollygraphic

Dans la mythologie grecque, la Petite Ourse est le fils de Callisto. Cette dernière, ainsi que son fils, auraient été transformés en ours après que la femme de Zeus ait découvert sa liaison avec elle.

Cette constellation est facile à repérer car elle est toujours dans la même zone du ciel. L'extrémité de sa queue est l'étoile Polaire, particulièrement brillante et fixe dans la voûte céleste.

constellation
Constellation de la Petite Ourse. © 123RF-hollygraphic

Cassiopée est une constellation visible toute l'année, tout comme la Grande Ourse et la Petite Ourse. Dans la mythologie grecque, Cassiopée est la reine d'Ethiopie.

Sa forme en W ou en M selon le sens dans lequel elle se trouve permet de la repérer très facilement dans le ciel. Elle est parfois noyée parmi d'autres étoiles qui l'empêchent d'être très visible mais avec un peu d'entraînement, il est possible de la reconnaître rapidement.

constellation
Constellation Cassiopée. © 123RF-hollygraphic

La constellation d'Orion représente un chasseur orgueilleux et violent, réputé pour ne craindre personne. Tué par erreur par Artémis, la déesse de la chasse et de la nature, il rejoignit son chien, représenté par l'étoile Sirius, parmi les étoiles.

Pour repérer la constellation d'Orion, cherchez un rectangle barré d'une série de trois étoiles particulièrement brillantes. Il s'agit du baudrier du chasseur. Cette constellation est visible durant tout l'hiver dans l'hémisphère nord.

constellation
Constellation d'Orion. © 123RF-hollygraphic

Le Grand chien est une constellation qui comprend l'étoile la plus lumineuse du ciel : Sirius. La mythologie grecque propose différentes origines à ce chien. Il pourrait s'agir de celui d'Orion, constellation située un peu plus loin, ou celui d'Actéon, Aurore ou encore Ulysse, d'autres personnages de la mythologie.

Vous pouvez repérer cette constellation grâce à l'étoile Sirius, la plus brillante de toute. Le Grand Chien est visible du mois de mai au mois de Septembre dans l'hémisphère nord.

constellation
Constellation du Grand chien. © 123RF-yganko

La constellation du Dragon est située à proximité de la Petite Ourse et de la Grande Ourse. Il s'agit d'une constellation particulièrement étendue bien qu'assez peu brillante. La mythologie grecque y voit un des nombreux dragons présents dans ses récits, sans pour autant déterminer duquel il s'agit.

Cette constellation est visible toute l'année pour un observateur situé dans l'hémisphère nord. Il est possible de la trouver en repérant l'étoile Polaire puis la Grande Ourse. L'extrémité de la queue du Dragon se trouve entre ces deux repères.

constellation
Constellation du Dragon. © 123RF-foxyliam

La Croix du Sud est une constellation visible depuis l'hémisphère sud du globe terrestre. Elle est présente sur les drapeaux de plusieurs pays dont l'Australie et du Brésil.

Il s'agit d'une croix latine composée de 4 étoiles de la même intensité. Elle est visible au printemps dans l'hémisphère sud à proximité du Centaure.

constellation
Constellation de la Croix du sud. © 123RF-foxyliam

Tout comme la Croix du Sud, la constellation du Centaure est une constellation visible dans l'hémisphère sud. C'est une des plus grandes constellations qui existent et certaines de ses étoiles sont particulièrement lumineuses. Elle représente un centaure, animal de la mythologie grecque mi-homme, mi-cheval. Il s'agirait de Chiron, centaure immortel, qui aurait notamment fait l'éducation d'Achille et d'Héraclès.

Cette constellation peut être difficile à observer tant elle est grande et comprend beaucoup d'étoiles. Il est possible de la repérer à l'aide de la Croix du Sud qui se trouve tout proche et sera plus facile à tracer dans son intégralité, pour un observateur se trouvant bien au sud.

constellation
Constellation du Centaure. © 123RF-foxyliam

Quel est le nombre de constellations ?

L'Union astronomique internationale reconnaît 88 constellations différentes. La liste de ces dernières a été réalisée par Eugène Delporte en 1930. Le principe est de découper le ciel en différentes figures qui comprennent l'intégralité des étoiles visibles. Ces formes plus ou moins reconnaissables permettent de reconnaître les différents astres. Les figures représentées proviennent généralement de la mythologie grecque bien que d'autres cultures aient également pris l'habitude de tracer et de nommer des formes dans le ciel.

Jusqu'à la Renaissance, les constellations connues des astronomes se limitaient aux étoiles visibles dans le ciel de l'hémisphère nord et en particulier dans la portion de la voûte céleste visible depuis les pourtours de la méditerranée. ces figures sont qualifiées de constellations boréales. Les constellations australes, visibles depuis l'hémisphère sud ont été découvertes par les explorateurs partis à la conquêtes des océans.

Les constellations du zodiaque quant à elles ont été instaurées au Ve siècle avant J.C. La Terre ainsi que les autres planètes du système solaire, tournent autour du Soleil sur un plan que l'on appelle le plan de l'écliptique. Dans le prolongement de ce plan, on trouve 12 constellations placées en anneau, de telle manière que vues depuis la Terre, les autres planètes et le Soleil se trouvent toujours dans l'une ou l'autre de ces constellations.

Quelle carte des 88 constellations ?

L'Union astronomique internationale a officialisé 88 constellations qui couvrent l'ensemble de la voûte céleste. Les zones occupées par les constellations sont délimitées par des frontières qui permettent d'obtenir une véritable cartographie du ciel étoilé.

Carte étoilé de l'hémisphère nord © 123RF-shooarts
Carte étoilé de l'hémisphère sud © 123RF-shooarts

Comment repérer les constellations ?

Observer les constellations peut se révéler décourageant si vous ne disposez pas des bonnes conditions et des bons outils. Ainsi, pour les repérer, il est préférable de choisir un lieu d'observation où la pollution lumineuse est faible et où l'environnement est dégagé. Ce type d'endroit vous permettra de profiter des étoiles situées le plus bas sur l'horizon.

Équipez-vous d'une carte du ciel qui vous renseignera sur les constellations visibles en fonction de la date et de l'heure comme celle de Stelvision. Vous pouvez également opter pour l'application Skyview qui vous indiquera quelles constellations sont visibles en fonction de la zone vers laquelle vous dirigez votre smartphone.

Pour commencer, repérez la Grande Ourse. Il s'agit de la fameuse casserole qui se trouve toujours non loin de l'étoile Polaire. Celle-ci appartient à la Petite Ourse et se trouve dans le prolongement des deux étoiles formant le bord de la casserole de la Grande Ourse. Vous pouvez ensuite partir de ces deux constellations pour en identifier de nouvelles, comme le Dragon qui évolue entre les deux. À l'opposée de la Grande Ourse par rapport à l'étoile Polaire, vous trouverez Cassiopée et sa forme en W bien reconnaissable.

Entraînez-vous également à reconnaître la constellation d'Orion à l'aide des trois étoiles brillantes qui forment son baudrier. Celle-ci peut vous permettre d'en identifier d'autres, comme la constellation du Taureau située un peu au-dessus ou encore la constellation des Gémeaux qui se trouve à côté du bras levé du chasseur Orion.

Une fois que vous saurez reconnaître ces "constellations clés" et à l'aide d'une carte ou d'une application, vous pourrez identifier de plus en plus de constellations et en découvrir de nouvelles.

Quelle constellation est notre repère pour observer la Voie lactée ?

La Voie Lactée se distingue parfaitement bien dans le ciel à condition que la pollution lumineuse ne soit pas trop forte. Cependant les constellations peuvent vous être utiles pour localiser le centre de la galaxie. Cette zone particulièrement dense en étoiles est très lumineuse et n'apparaît que pendant la saison estivale entre la mi-avril et la mi septembre entre les constellations du Sagittaire et du Scorpion.

Quelles sont les constellations boréales ?

Les constellation boréales sont situées dans la partie de la sphère céleste visible depuis l'hémisphère nord. Ce sont les premières constellations occidentales à avoir été nommées par les astronomes grecs. Parmi ces dernières on compte notamment la Grande Ourse, Andromède et Cassiopée.

Quelles sont les constellations australes ?

Les constellations australes ont été découvertes par le monde occidental grâce aux explorateurs qui sont passés dans l'hémisphère sud et ont ainsi découvert des constellations peu ou pas visible depuis l'hémisphère nord. Elles ont peu à peu été ajoutées aux constellations boréales déjà connues. Il s'agit entre autres de la Carène, le Centaure ou encore la Croix du Sud.

Quelles sont les 12 constellations du zodiaque ?

Est-ce que la constellation Serpentaire existe vraiment ?

La constellation du Serpentaire, également appelée Ophiucus existe mais elle ne fait pas partie des constellations du zodiaque traditionnelles. La surprise générée par le rappel de l'existence d'une 13e constellation du zodiaque vient de la confusion qui est faite entre l'astrologie et l'astronomie.

En effet, les constellations du zodiaque sont les constellations que le Soleil traverse au cours d'une année vu de la Terre. Rappelons qu'en réalité, c'est la Terre qui tourne autour du Soleil, nous donnant l'impression que c'est notre étoile qui se déplace autour de notre planète. Ainsi, au cours d'une année, le Soleil traverse 13 constellations. Or, lorsque les Babyloniens ont officialisé les constellations du zodiaque, ils ont divisé cet anneau céleste en 12 parts égales, de 30° chacune. Que ce choix ait été fait pour des raisons pratiques de calcul ou pour obtenir une constellation par mois de l'année, cette décision a contraint les astronomes de l'époque à éliminer la constellation du Serpentaire de leur calendrier.

constellation
Constellation du Serpentaire. © mattlphotography-123RF

Pour autant, cette constellation existe bel et bien en astronomie et la NASA explique à ce titre que les signes du zodiaque ne relèvent pas de la science mais de l'astrologie qui n'a rien à voir avec l'astronomie. "Les astronomes et autres scientifiques savent que les étoiles, situées à de nombreuses années-lumière, n'ont aucun effet sur les activités ordinaires des humains sur Terre", rappelle l'agence spatiale américaine d'après Le Point.

Astronomie