Paris - Roubaix 2021 reporté : une nouvelle date fixée, le parcours inchangé ?

Paris - Roubaix 2021 reporté : une nouvelle date fixée, le parcours inchangé ? PARIS - ROUBAIX. Annulé l'an passé, "L'Enfer du Nord" subit à nouveau les conséquences de la crise du Covid-19 : l'édition 2021, prévue à la date du 11 avril, est reportée au mois d'octobre, en raison notamment de l'impossibilité de tracer un parcours hors zone confinée.

[Mis à jour le 12 avril 2021 à 10h28] Le couperet est tombé : Paris - Roubaix 2021 n'aura pas lieu ce dimanche 11 avril, comme l'ont confirmé les organisateurs le 1er avril dernier, en précisant qu'une nouvelle date était d'ores et déjà fixée, en l'occurrence le 3 octobre prochain. Interrogé par L'Equipe, Christian Prud'homme, directeur du cyclisme chez l'organisateur ASO, a notamment précisé : "Il n'est pas envisageable que cette course n'ait pas lieu pour la deuxième année de suite (...) Il était absolument indispensable de trouver le plus vite possible une nouvelle date (...) ce décalage risque de perturber certaines courses et nous en sommes désolés, mais c'était la date qui convenait le mieux à tous les différents partenaires". Ce dernier a également assuré que toutes les solutions avaient été envisagées, en vain. "Nous avons eu un espoir lorsque nous avons fait la reconnaissance du parcours sur place, en fin de semaine dernière avec la police et la gendarmerie, a-t-il indiqué. C'était une "reco" quasiment mètre par mètre, où l'objectif était de voir comment bloquer la route, quel dispositif mettre en place, quel affichage, quelle barrière... C'était très minutieux, mais cela n'a pas suffi (...) La situation n'est pas la même qu'il y a un mois : si nous avions pu modifier les deux dernières étapes de Paris-Nice, c'est grâce à la ville de Nice et au préfet des Alpes-Maritimes, bien sûr, mais aussi parce que nous étions en mesure de tracer un nouveau parcours entièrement hors zone confinée. Là, nous sommes en zone confinée partout..."

La question du report de Pais - Roubaix était sur toutes les lèvres dans le milieu du cyclisme ces dernières semaines, alors que la crise du Covid-19 s'est intensifiée, en particulier dans la région des Hauts-de-France. La semaine passée, le préfet du Nord s'était déjà montré assez pessimiste, laissant entendre que la course pourrait être, comme l'an passé, annulée ou reportée. "Je vous garantis le scoop quand viendra le temps de la réponse, mais vous pouvez la deviner, je vois le ciel moins bleu", avait indiqué Miche Lalande sur les ondes de France Bleu, en se montrant également circonspect sur le fait que la Belgique continuait à organiser des courses cyclistes : "Il faudra m'expliquer la cohérence avec les gestes barrières et tout le reste". Mercredi dernier, une députée du Nord, Valérie Six, avait, elle, plaidé pour le maintien de Paris - Roubaix. Dans une lettre ouverte adressée à la ministre des Sports Roxana Maracineanu, elle soulignait notamment : "Annuler deux années de suite la reine des classiques aurait des répercussions pour tous les acteurs de la course (...) alors que depuis le début de la saison internationale, toutes les courses de grande envergure ont été maintenues en respectant les règles sanitaires (...) Comme pour ces cours, le Paris - Roubaix pourrait se dérouler dans de bonnes conditions et à huis-clos". L'extension des mesures de freinage du virus à l'ensemble de la métropole a finalement mis fin aux espoirs des partisans du maintien de la course.

Quel parcours pour Paris - Roubaix ?

Le parcours de cette édition 2021 devrait être assez semblable à celui qui était prévu l'an passé avant le report. Le départ devait être donné de Compiègne pour une distance de 259 kilomètres jusqu'à Roubaix. Il y aurait du avoir un secteur pavé de plus par rapport à l'édition précédente (30 contre 29) pour un rallongement de 500 mètres de kilomètres de pavés (55 contre 54,5 en 2019). Les coureurs devaient retrouver le secteur en montée du hameau du Buat, plus visité depuis 2016, mais également les traditionnels secteurs de la Trouée Arenberg (km 160) du Mons-en-Pévèle (km 209,5) et du Carrefour de l'Arbre (km 240,5) qui réalisent traditionnellement un véritable écrémage dans le peloton. Les détails du tracé seront fournis à l'automne prochain.