Madère

Madère Madère ! Son vin, son soleil, son climat doux et ses jardins exotiques appellent au voyage. L'île portugaise constitue une destination idéale. A seulement quelques heures de France, elle offre un dépaysement maximum.

Située à environ 1000 km des côtes du Portugal et 500 km des côtes marocaines, l'île de Madère (Madeira en portugais) est la plus grande île de l'archipel éponyme avec sa superficie de 740 km². Peuplée de 261 000 habitants, cette île volcanique fait figure de paradis terrestre avec sa végétation luxuriante due à un climat particulièrement clément. Son nom vient d'ailleurs de cette principale caractéristique - « madeira » signifiant en effet « boisée ». Aussi, les deux tiers de l'île, recouverts d'une forêt, sont classés au patrimoine de l'humanité par l'Unesco.

La physionomie de l'île se veut particulièrement irrégulière - vallées encaissées, pics altiers, précipices. La côte sud - chaude et ensoleillée - se distingue de la côte nord - plus froide et humide. De même, son littoral est escarpé et aucune plage de sable n'existe sur l'île de Madère. Toutefois, de petits ports de pêche sont installés dans les criques nichées entre deux falaises.

L'île de Madère est par ailleurs réputée pour être le paradis des randonneurs. Ces derniers peuvent sans mal assouvir leur passion grâce aux nombreux sentiers dessinés sur l'île. Certaines parties de l'arrière pays restées sauvages ne sont justement accessibles qu'à pied.

Pour ceux qui redoutent les chemins accidentés de montagne, sachez qu'il est possible de longer les levadas, ces canaux d'irrigation, permettant de se promener au cœur de l'île sans jamais être soumis aux dénivelés.

Aussi, mis à part sa capitale Funchal, Madère s'apparente davantage à une destination « Nature ». Quelques monuments et musées sont en effet à découvrir dans la principale ville, située au sud-est de l'île.

A noter : l'île de Porto Santo est la seconde île habitée de l'archipel de Madère. Bien que situées à seulement 40 kilomètres l'une de l'autre, les deux îles ne se ressemblent absolument pas. Porto Santo, dépourvue de végétation et dotée d'une terre ocre, présente un aspect désertique, peu propice à la randonnée. En revanche, sa plage de sable fin attirera ceux que Madère n'aura pas satisfaits de ce point de vue.

Histoire de l'île

Il semblerait que Madère ait été découverte dans l'Antiquité mais la première mention écrite de son existence intervient en 1351.  L'archipel de Madère fut découvert par Henri le Navigateur en 1419 (début de l'ère des Grandes Découvertes au Portugal). Sa colonisation s'accompagna d'une évangélisation massive. D'où la présence d'édifices religieux datant de la Renaissance. La vigne et la canne à sucre sont développées. En 1478, Christophe Colomb s'installe sur l'île après avoir épousé la fille du gouverneur. En 1580, Madère passe sous le contrôle de l'Espagne, pour devenir anglaise par un mariage en 1662. Au XIXe siècle, elle redevient souveraine avec le reste du Portugal et entre dans une récession économique. En 1974, Madère obtient un statut d'autonomie, lui conférant son propre gouvernement et une assemblée législative.

Très rapidement, les échanges commerciaux se développèrent avec l'Europe, jusqu'à son apogée avec le commerce du sucre.

C'est à cette même époque que la culture de la vigne débuta sur les deux îles habitées de l'archipel. La production du vin de Madère se perpétue depuis de manière traditionnelle.

L'agriculture, l'horticulture et la pêche constituent les autres pôles majeurs d'activité sur les deux îles Madère et Porto Santo.

VOYAGE EN MADÈRE

Météo / Quand partir

Climat et Météo

Quand partir à Madère ?

Située juste au dessus du Tropique du Cancer, l'île de Madère bénéficie d'un climat tempéré toute l'année. Il est donc possible de s'y rendre toute l'année. Pour un séjour balnéaire et farniente, privilégiez les mois d'été. Pour un séjour culturel, profitez des températures plus basses du printemps ou de l'automne. En effet, il suffit d'observer la végétation quai-tropicale de l'île pour en comprendre le climat et la météo.

Certes, avec la présence de l'océan Atlantique, les températures vont rarement au-delà de 25° C, l'été, mais l'hiver reste très doux, avec des températures moyennes qui avoisinent les 20°C.

Quelques précipitations atteignent parfois le Nord de l'île.

La mer, soumise à un courant chaud, profite des mêmes conditions climatiques. Ainsi, on ne relève qu'une très faible variation des températures : de 18° C, en hiver, à 22°C, l'été.

Les températures et le climat Madère

    jan  fév  mar  avr  mai  jun  jul  août  sep  oct  nov  déc
 Temp. moy.  18  18  19  19  21  22  24  24  24  23  22  18

Passeport / Visa / Formalités

Pour un séjour à Madère, une carte nationale d'identité en cours de validité ou un passeport suffit pour les citoyens français. À noter que le passeport est accepté, même s'il est périmé de moins de 5 ans. Pour tous les ressortissants de l'Union européenne, il n'est pas non plus nécessaire d'avoir un visa, si la durée du séjour ne dépasse pas les trois mois. Sinon, il est nécessaire de s'enregistrer auprès des autorités locales. Les touristes des pays extérieurs à l'espace Schengen sont invités à consulter le site d'une ambassade du Portugal.

Transports

Le seul moyen d'atteindre l'archipel est de prendre l'avion, que ce soit pour aller sur l'île de Madère ou l'île de Porto Santo.

Des liaisons entre le Portugal et l'archipel ont lieu quotidiennement, directement pour Funchal et avec correspondance pour Porto Santo ? sans payer de supplément, si le billet Funchal-Porto Santo a été pris à l'avance.

De même, des vols réguliers existent entre Paris et Madère (Funchal), mais ils font généralement escale à Porto. A compter du 7 avril 2007,lacompagnie SATA Internacional, compagnie régulière portugaise,va opérer un vol direct Paris-Funchal.

L'aéroport international de Madère se situe à Santa Cruz, quelques kilomètres au nord-est de Funchal, chef-lieu de l'île de Madère.

Santé / Sécurité / Vaccins

Madère est une destination sûre concernant la santé. Le principal problème est relatif aux randonneurs. Il arrive régulièrement qu'ils tombent dans les levadas (les canaux d'irrigation). Il est donc nécessaire de prévoir une trousse d'urgence pour désinfecter et des produits solaires pour se protéger du soleil. D'après le ministère des Affaires étrangères, les conditions de sécurité sont comparables à celles des grandes villes européennes. Il convient d'être vigilant dans les zones touristiques et balnéaires, et dans les tramways anciens où les pickpockets sévissent.

Monnaie

Monnaie

À Madère, archipel du Portugal, la monnaie est l'euro. Les pièces en euro circulent depuis le 1er janvier 2002. Elles ont ainsi remplacé l'escudo portugais qui était l'ancienne monnaie en vigueur. Si vous possédez des chèques de voyage, sachez que la commission est relativement importante pour les changer. Elle est de 4,5%. Notez également que certains hôteliers se réservent la possibilité de ne pas les accepter.

Pourboires

Au Portugal, il n'y a aucune obligation de laisser un pourboire. Toutefois, si vous êtes satisfait du service rendu, n'hésitez pas à donner un petit quelque chose qui sera toujours le bienvenu. Les lieux touristiques sont habitués à ce genre de pratique. Vous pouvez laisser jusqu'à 10% de la note aux chauffeurs de taxi, dans les restaurants et dans les hôtels. Dans les snacks, les bars et les cafés, quelques pièces de monnaie suffisent. Notez que l'IVA (l'équivalent de notre TVA) est de plus de 20%.

Carte d'identité

Madère, île de l'océan Atlantique, constitue une région autonome du Portugal. Elle se situe à 1000 km au sud-ouest des côtes portugaises.

  • Sa capitale est Funchal.
  • Nombre d'habitants : 261 000 (1999)
  • Superficie : 740 km²
  • Densité : 352 hab. / km
  • Région : Madère
  • Principales activités : Tourisme, agriculture et pêche.
  • Préfixe téléphonique : 00 351 291
  • Code postal : 9000
Trouver un hotel

QUE VOIR EN MADÈRE

Où aller ?

Parcs et jardins

L'île de Madère est réputée pour ses parcs et jardins tropicaux magnifiques. La capitale Funchal offre les trois plus beaux jardins de l'île : le jardin botanique, le jardin de Blandy (aussi appelé les jardins de Palheiro Ferreiro) et le jardin de Monte, un lieu très populaire et visité situé au sommet de la colline. Les jardins publics de Santa Luzia proposent également une variété de fleurs et d'anciens arbres d'une grande richesse. Le parc de Santa Catarina mérite aussi le déplacement. Il offre un panorama incroyable sur le port de Funchal.

Monuments

Au même titre que la plupart des musées de l'archipel, les principaux monuments se situent dans Funchal, chef-lieu de l'île de Madère.

Ceux-ci sont principalement issus de l'âge d'or de l'archipel - XVe et XVIe siècle - lorsque que le commerce du sucre avec l'Europe battait son plein. Il s'agit d'édifices religieux, de belles demeures (quintas) ou encore de fortifications.

La cathédrale (Sé) de Funchal est un premier témoin de ce glorieux passé. Bâtie au XVe siècle, elle constitue le premier édifice religieux de ce type construit en dehors du Portugal continental. Sa façade, mélange de crépi blanc, de basalte noir et de tuf rouge, offre un contraste saisissant. Le clocher est, quant à lui, paré d'azulejos. L'intérieur se démarque avant tout par son plafond - de style mudéjar - à caissons de bois de cèdre incrusté d'ivoire. Il allie également plusieurs courants. Un chœur, doté de stalles manuélines, jouxte ainsi une chapelle baroque.

On peut en dire autant des édifices qui entourent la Praça Municipal de Funchal ou encore l'église São Bento de Riveira Brava, commune située à l'est de la capitale de l'île.

Visite de Funchal

  • Centre ville

Débutez votre parcours dans la ville par la cathédrale ou Sé, établie au cœur du centre ville.

Empruntez ensuite la rue principale de Funchal, l'avenida Arriaga, située juste en face de la cathédrale. A 150 mètres, vous pourrez voir, sur votre gauche, le fort São Lourenço. Actuelle résidence officielle du premier ministre de la région autonome de Madère, l'édifice servait à l'origine - au XVIe siècle - de quartier général militaire.

Traversez la rue pour pénétrer dans le jardin São Francisco, petit parc botanique. Longez le parc pour rejoindre la rue du même nom.

Tournez à droite dans la rue da Carreira qui vous mènera tout droit à la Praça Municipal, place principale de Funchal, reconnaissable à la fontaine qui se tient en son centre. A droite, se trouve l'ancien évêché, aujourd'hui transformé en musée d'Art Sacré. En face, se dresse l'actuel hôtel de ville, aménagé dans l'ancien palais du comte de Carvalhal (XVIIIe siècle). Enfin, à gauche, se découvre l'église du colégio, bâtie au XVIIe siècle dans le style jésuite. Elle est accolée à un ancien couvent transformé en université.

Dirigez-vous ensuite vers la vieille ville. L'intérêt de visiter ce quartier tient surtout au fait qu'il s'agisse du centre historique de Funchal (XVe siècle). La petite place Largo do Corpo Santo, où l'on peut voir une chapelle éponyme, vaut le déplacement, ne serait-ce que pour son animation en soirée, lorsque les restaurants se remplissent.

  • En dehors du centre ville

Enfin, si vous souhaitez un peu de verdure, n'hésitez pas à vous rendre dans le Parc de Santa Catarina, situé dans le quartier du port, ou mieux encore au jardin botanique, installé à l'extérieur de la ville en direction de l'aéroport. Ce dernier vaut vraiment le coup d’œil. Aménagé dans le parc d'une ancienne quinta, il offre un échantillon complet du type de végétation que l'on trouve sur l'île de Madère.

- La cathédrale

Largo de Sé

9000 Funchal

Jardim Botânico

Horaires : tous les jours de 9h à 18h. Fermé le 25 décembre.

Tarif : 3 euros.

Musées

Si l'attraction de Madère réside dans ses sites naturels propices à la randonnée, l'archipel n'en est pas pour autant dépourvu de musée. On peut même dire qu'il y en a à foison. Mais la plupart se concentrent à Funchal, chef-lieu de l'île de Madère.

Globalement, les musées de Madère sont liés à l'histoire de l'archipel ou du Portugal.

C'est notamment le cas du bien nommé, « Madeira Story Centre » situé dans le vieux quartier de Funchal, près du téléphérique qui relie Funchal à Monte. En 1h30 de visite à la scénographie interactive, cet établissement dresse une rétrospective de l'archipel de sa formation géologique, il y a 14 millions d'années, à nos jours.

De même, le musée Christophe Colomb, situé à Porto Santo, qui fait référence au séjour du célèbre navigateur sur l'île, est composé de deux édifices, dont le plus ancien date de l'époque de son séjour dans l'île. Y sont exposées peintures et gravures du navigateur, ainsi que des cartes relatives à ses différents voyages.

La maison-musée Fréderico de Freitas et la Quinta das Cruzes, tous deux établis à Funchal, sont dédiés à l'art sacré et aux Arts Décoratifs.

Même les établissements, qui traitent de sujets plus artisanaux, font référence au passé de l'archipel. Le musée de l’Électricité et le musée de la Photographie en sont les principaux témoins. Le premier, aménagé dans la centrale thermique de Funchal, renferme des machines et appareils du XXe siècle. Le second correspond à l'ancien atelier du photographe lusitanien d'avant garde Vicente Gomes da Silva. Les photos et appareils exposés retracent 100 ans d'histoire.

Quelques exceptions tout de même. Le musée d'Art Sacré, installé à Funchal également, propose des peintures flamandes des XVIe et XVIIIe siècles. L'aquarium de Funchal, où sont présentées différentes espèces de poissons issus des fonds madérins, fait également office de musée d'histoire naturelle. Un musée d'art contemporain a même été ouvert sur l'île. Aménagé dans le Fort de São Tiago, ce musée est consacré aux œuvres d'artistes portugais de 1960 à nos jours.

Madeira Story Center

Rua D. Carlos I, nº 28-29

9060-051 Funchal

Tarif : 10 euros pour les adultes, 5 euros pour les enfants.

Musée Cristóvão Colombo

Rua Cristóvão Colombo, 12

Cidade Vila Baleira (Portio Santo)

Horaires : de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30, du mardi au samedi. De 10h à 13h, le dimanche. Fermé le lundi.

Entrée gratuite

Musée de l'Electricité "Casa da Luz"

Rua da Casa da Luz, 2

9000 Funchal

Horaires : du mardi au samedi, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Fermé les dimanches, lundis et les jours fériés.

Tarif : 2 euros.

Musée de la Photographie

Rua da Carreira, 43

9000 Funchal

Horaires : du lundi au vendredi, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h. fermé les week-ends et jours fériés.

Tarif : 2 euros.

Museu de Arte Sacra

Rua do Bispo 21

9000 Funchal

Horaires : de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h, du mardi au samedi. De 10h à 13h, le dimanche. Fermé les jours fériés.

Tarif : 3 euros.

Aquarium et musée d'histoire naturelle

Rua da Mouraria, 31

9000 Funchal

Horaires : de 10h à 18h, du mardi au vendredi. De 12h à 18h, le samedi, dimanche et les jours fériés.

Tarif : 2,30 euros.

Musée d'art contemporain

Fortaleza de S. Tiago

9000 Funchal

Horaires : du lundi au samedi, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30.Fermé les dimanches et jours fériés.

Tarif : 2 euros

Curiosités naturelles

La physionomie de l'île, très diversifiée, permet de découvrir des sites singuliers et grandioses. Falaises abruptes, sommets boisés, forêt de végétation luxuriante ou encore vallées sauvages sont autant de curiosités naturelles à découvrir sur l'île de Madère.

Cette grande variété de paysages permet ainsi différents types d'excursions, que ce soit en voiture ou à pied. L'île n'est-elle pas justement considérée comme le paradis des randonneurs ?

Voici une sélection des sites les plus remarquables à voir aux quatre coins de l'île de Madère.

Pico do Arieiro

Troisième plus haut sommet de l'île de Madère (1810 m), le pico do Arieiro se trouve dans l'arrière pays de l'île, entre Funchal (côte sud) et Santana (côte nord). Depuis Funchal, il faut 30 minutes de voiture pour y accéder. Haies fleuries, bois de pins et d'acacias, puis, avec l'altitude, roches volcaniques, se succèdent le long de la route.

De la cime du Pico do Arieiro, la vue porte sur les pics montagneux de l'île ainsi que sur les vallées sauvages. Ainsi par temps dégagé, on peut voir, au Nord, le Pico de Ruivo.

A noter : le meilleur moment pour découvrir le pico do Arieiro demeure le lever du soleil, lorsque ce dernier éclaire peu à peu la montagne et la vallée.

Pico Ruivo

Point culminant de l'île de Madère (1862 m), le Pico Ruivo est accessible à pied uniquement. Son ascension peut, en revanche, s'effectuer depuis différents points de départ.

On peut, comme la plupart des randonneurs, le rejoindre depuis le Pico de Arieiro via un sentier long de 8 km. Comptez alors 4 heures de marche aller/retour, ce qui est somme toute raisonnable. Les conditions de marche le sont, quant à elles, beaucoup moins. Inégalité du sol et absence de garde-fous par endroit rendent la randonnée pénible, notamment aux personnes sujettes au vertige.

Aussi, l'accès au Pico Ruivo par Achada do Teixeira est beaucoup plus aisé. On peut se rendre en voiture jusqu'à ce plateau (achada) do Teixero et laisser son véhicule sur le parking prévu à cet effet. Dans ce cas, 1h15 suffisent à atteindre le sommet du pico de Ruivo. Comptez le même temps pour redescendre.

Quoi qu'il en soit, monter le pico Ruivo vaut le détour tant la vue, depuis son sommet, est grandiose : les vallées sauvages (Ribeiro Frio) et la pointe de São Lourenço à l'est ; les plateaux de São Jorge et Santana au Nord ; le cirque de Curral das Freias, surplombé du pico Casado (en forme de cassis), du pico das Torrinhas (en forme de tourelle) au sud et à l'ouest.

Ribeiro Frio

Les randonneurs qui souhaitent expérimenter la marche le long des levadas - canaux d'irrigation qui quadrillent les plaines de l'île de Madère - devront se rendre à Ribeiro Frio.

Ce village - situé entre Funchal (côte Sud) et Porto da Cruz (côte Nord), sur la EN 103 - constitue, en effet, le point de départ de différentes randonnées le long de la levada da Serra do Faial, canal long de 54 kilomètres.

Enfin, Ribeiro Frio n'est qu'à 20 minutes de marche du belvédère de Balcões. Situé sur un versant de la vallée de la Métade, il offre une vue panoramique de la haute vallée (pico do Arieiro, Pico Ruivo) jusqu'à la vallée côtière. De quoi prolonger votre excursion dans le village par une petite promenade enchanteresse.

Ponta de São Louenço

La pointe (ponta en portugais) de Sao Louenço constitue l'extrémité Est de l'île de Madère. Composée de roches volcaniques de couleurs ocre, rouge et noir, elle est soumise aux forts vents et aux flots qui s'abattent sur ses rochers.

La route 101 permet de s'approcher tout près de la pointe. Après avoir laissé son véhicule sur le parking situé à proximité de la baie da Abra, il ne reste plus qu'à emprunter un petit sentier sur 1 km tout au plus. Vous découvrirez un paysage côtier très découpé et la mer à perte de vue.

QUE FAIRE EN MADÈRE

Sports

Randonnée / Trek

Madère est le paradis des amateurs de randonnée. Le climat, les paysages et les origines volcaniques rendent les parcours plutôt difficiles. Mais il existe des circuits pour tous les niveaux sur l'île aux fleurs. Une des randonnées les plus connues est la Rabaçal "les 25 fontaines". Elle peut se faire en trois heures et est accessible pour tous, à condition d'être en bonne condition physique. La randonnée Caldeirao Do Inferno offre un parcours superbe entre "le cirque vert" et "le cirque infernal". Au programme de cet itinéraire fascinant : cascades, tunnels, canyons... 

Autour du même sujet

Annonces Google