Don du sang : conditions, questionnaire… Tout ce qu'il faut savoir

Don du sang : conditions, questionnaire… Tout ce qu'il faut savoir Le don du sang, géré par l'EFS (Etablissement français du sang) est indispensable à certains actes de santé. Les donneurs doivent répondre à un questionnaire qui établit certaines conditions, comme l'âge...

Les besoins en sang sont absolument indispensables pour accomplir des actes médicaux, que ce soit en chirurgie, pour des maladies chroniques, des services d'urgences ou des cancers. Le sang humain a une composition qui le rend unique et il ne peut donc être remplacé par aucun autre produit. Quand on parle de don du sang, il s'agit en fait de plusieurs produits issus du sang, les PSL (produits sanguins labiles). Les besoins en sang ont considérablement augmenté dans les années 2000 et permettent de soigner chaque année environ 1 million de malades. Le don du sang en France est soumis à des règles très strictes qui sont contrôlées par l'EFS. Tout donneur de sang est bénévole et volontaire. Il doit aussi répondre à certaines exigences médicales et légales et doit respecter un délai entre deux dons.

En vidéo - Don du sang : la nécessité d'un effort quotidien

Conditions du don du sang

Il existe des conditions requises pour le don du sang : une bonne santé générale et un poids minimum de 50 kg sont obligatoires. Seules les personnes âgées de plus de 18 ans et de moins de 70 ans (sauf urgences et uniquement après l'accord des parents et de la personne donnant son sang pour les mineurs) peuvent donner leur sang. Le don du sang est interdit à tout individu ayant bénéficié d'une greffe ou d'une transfusion, ayant vécu au Royaume-Uni entre 1980 et 1996, étant porteur d'une maladie bactérienne, virale ou parasitaire.

EFS et don du sang

L'EFS a été créé en 2000, mais les collectes mobiles de sang existent depuis 1949 : elles étaient gérées alors par le CNTS (Centre national de transfusion sanguine). En France, l'EFS est le seul organisme habilité à la collecte du sang. Il est sous la tutelle du ministère de la Santé et agit sur tout le territoire au sein de ses 15 établissements régionaux. Le don du sang est l'activité première de l'EFS, qui est également présent dans les domaines de la recherche, de la thérapie cellulaire et des analyses de biologie médicale.

Don du sang à Paris

L'EFS a implanté son siège social en Île-de-France et couvre l'ensemble de la région, et tout particulièrement Paris. Neuf hôpitaux de la capitale accueillent les donneurs de sang parisiens. Près de la gare Saint-Lazare a également ouvert la première "maison du don" francilienne en 2012, au 55 rue de Châteaudun. Elle est ouverte de 8h30 à 16h00, du lundi au samedi, sans rendez-vous pour ce qui concerne le don du sang. Mieux vaut éviter l'heure du déjeuner pour ne pas trop attendre. Pour le don de plaquettes ou de plasma, il faut contacter le 01 55 31 60 60 pour prendre rendez-vous. Le sang est distribué ensuite dans les 280 établissements de santé de la région. L'organisme EFS collabore aussi avec des associations de donneurs de sang. Il en existe 82 en Île-de-France qui coordonnent les collectes. A Paris, l'EFS a également établi son laboratoire de recherche clinique sur les thérapies cellulaires.

Questionnaire du don du sang

Tout donneur de sang doit répondre à un questionnaire avant son premier don. Celui-ci permet d'assurer la sécurité sanitaire de tous, donneurs et receveurs de sang. Il faut y répondre franchement, en toute transparence. Ce questionnaire est suivi d'un entretien avec un professionnel de santé. Il comprend des questions générales sur l'état de santé : examens de santé, allergies, maladies, prises de médicaments, vaccinations, activités sportives, hospitalisations, opérations chirurgicales, grossesses, voyages, infections contractées, activité sexuelle...

Don du sang et islam

La position de la religion musulmane au sujet du don du sang est duelle. Le don du sang et la transfusion sanguine ne figurent pas dans le Coran, vu qu'ils n'existaient pas quand il a été rédigé. Pour l'islam, le sang est impur dès lors qu'il sort de l'enveloppe corporelle. Le recevoir revient donc à souiller son corps. Mais le Coran préconise aussi d'apporter son aide à autrui et particulièrement en cas de maladie. Le sang peut donc être donné et reçu en cas d'urgence médicale, afin de sauver sa vie ou celle d'une autre personne.

Où donner son sang aujourd'hui

Le site Internet de l'EFS répertorie les points de collecte fixes ou mobiles pour donner son sang. Il existe en moyenne, en France, plus de 100 points de collecte mensuels dans les hôpitaux publics urbains, mais aussi des collectes temporaires dans les campagnes et des maisons du don dans les grandes villes, plus précisément à Aix-en-Provence, Lille, Rouen, Saint-Pierre de la Réunion, Toulouse ou encore à Marseille. Certains lieux ne collectent que le sang, d'autres sont équipés également pour le don de plasma et de plaquettes. Avant de donner son sang, il est important de se renseigner sur ces différents types de dons, tous étant indispensables.

Quel âge pour un don du sang ?

L'âge est un critère indispensable pour le don du sang. Les mineurs ne sont ainsi pas autorisés à donner leur sang. Il peut cependant y avoir une dérogation en cas d'urgence et si les parents et la personne mineure l'acceptent. A partir de 60 ans, un médecin doit donner son accord avant tout don de sang. Les personnes âgées de plus de 65 ans ne peuvent pas donner de plasma ou de plaquettes, mais seulement du sang total. A partir de 70 ans, il n'est plus possible de donner son sang.

Vie pratique

Annonces Google