Déposer une main courante : comment faire, en ligne ou non

Déposer une main courante : comment faire, en ligne ou non Menace, harcèlement... Déposer une main courante permet de souligner des faits susceptibles de faire à terme l'objet d'une procédure, de les dater, sans qu'il s'agisse encore d'une plainte. Voici comment faire, en ligne ou pas.

Qu'est-ce qu'une main courante ?

Une main courante est une déclaration faite par un particulier et consignée dans le registre de la police nationale. Sans forcément constituer une infraction, ces faits signalent un dysfonctionnement susceptible de mener à une infraction à terme. Voici quelques exemples de situation pouvant faire l'objet d'une main courante : les nuisances sonores régulières d'un voisinage indélicat, la non-présentation d'un enfant par un conjoint divorcé, le départ du domicile conjugal par l'un des époux... Il est possible d'effectuer une pré-plainte en ligne, mais pas une main courante en tant que telle en ligne.

Qui peut déposer une main courante ?

Tout particulier victime de faits ne relevant pas d'infraction au sens propre mais pouvant le devenir, peut déposer une main courante auprès de la brigade de gendarmerie ou du commissariat de police :

  • menace
  • début de harcèlement
  • troubles de voisinage
  • bousculade...

La date et l'heure des faits sont alors consignées par un fonctionnaire assermenté, qui attribue un numéro d'enregistrement à la déclaration. Cette action est différente d'un dépôt de plainte qui, elle, est une action juridique.

Main courante et dépôt de preuve

Le dépôt d'une main courante a son utilité. La main courante peut être à l'origine d'un rapport établi par un fonctionnaire de l'ordre public, et peut constituer un dépôt de preuve s'il devait en découler une procédure pénale ou civile. Ainsi, un trouble causé par un voisin ou un harcèlement quel qu'il soit peut relever de la procédure pénale. En revanche, l'autorité parentale peut donner lieu à une procédure civile, tout comme un divorce, l'abandon du domicile conjugal ou encore la non-présentation d'enfant alors que des règles avaient été fixées par décision de justice et n'ont pas été respectées par l'un des deux parents (ou tuteurs désignés).

Comment est consignée une main courante ?

Dans le cas d'une main courante, l'auteur des méfaits ne peut être poursuivi sans qu'il y ait eu dépôt de plainte. Toutefois, son identité est consignée dès lors qu'une personne dépose une main courante. Tous les renseignements sont alors saisis dans une base de données informatique si le plaignant s'adresse au commissariat de police, ou transcrits dans un procès-verbal de renseignements judiciaires.

Durée de validité d'une main courante

La durée de validité d'une main courante n'est fixée par aucun texte. Pour autant, les mains courantes étant souvent consignées au sein d'un registre informatisé, les données personnelles figurant dans ces mains courantes (identités, adresses...) sont conservées au maximum cinq ans après le dépôt de la main courante (art. 3 de l'arrêté du 22 juin 2011 sur la nouvelle main courante informatisée). Pour éviter la perte des débuts de preuve constitués par les mains courantes, les spécialistes préconisent de demander au moment du dépôt une copie de la main courante déposée, et de conserver par écrit les date et heure de la main courante, mais aussi son numéro d'enregistrement. Une demande de copie peut également être sollicitée auprès du Procureur de la République.

Police / Justice

Annonces Google