Peut-on déclarer un meublé en micro-foncier ?

Peut-on déclarer un meublé en micro-foncier ? Lorsque vous remplissez votre déclaration de revenus, vous devez veiller à ne pas vous tromper dans la catégorie à laquelle vos revenus tirés de la location appartiennent.

Vous avez mis un logement en location au cours de l'année d'imposition. Au printemps vient donc le moment de remplir votre déclaration de revenus, et ainsi de mentionner le montant des recettes générées. Régime réel, micro-foncier... Soyez particulièrement attentif, et ne vous trompez pas, ne serait-ce, pour commencer, sur la catégorie de revenus ! En effet, si vous louez un logement meublé, les recettes sont bien soumises à l'impôt sur le revenu, mais dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), et non celle des revenus fonciers. 

A titre indicatif, l'activité de loueur en meublé non-professionnel (LMNP) concerne les personnes qui ne tirent pas plus de 23 000 euros de recettes annuelles. Lorsque vous loué en meublé, vous avez le droit, là aussi, à deux régimes d'imposition : 

  • Le régime micro : lorsque le montant des recettes de l'année précédente ne dépasse pas 70 000 € pour les locations de locaux d'habitation meublés. Pour les loueurs en LMNP, un abattement de 50% sera appliqué. 
  • Un régime réel 

Optez pour le formulaire 2042-C PRO

Dans ce cas, il vous faudra vous procurer la déclaration 2042-C PRO, puis remplir le cadre "Revenus" des locations meublées non professionnelles. "Si vous êtes un professionnel, déclarez vos revenus dans le cadre 'Revenus industriels et commerciaux professionnels' ligne 'régime micro-BIC > Revenus imposables'", explique-t-on sur le site des impôts

Vous préférez finalement louer votre bien immobilier en non-meublé ? Dans ce cas, les recettes que vous allez dégager devront être déclarées en tant que revenus fonciers. Vous avez alors le choix entre le régime micro-foncier - et remplir la case 4BE du formulaire 2042 si vos revenus annuels sont inférieurs à 15 000 euros hors charges - et le régime réel - où il faudra remplir la case 4BA du formulaire 2042 et joindre une déclaration annexe des revenus fonciers, formulaire 2044. Le régime réel présente l'avantage de déclarer, et donc de soustraire toutes vos charges (frais de gérance et de gestion, charges de copropriété...).

Revenus fonciers