Carburateur : comment ça marche, les pannes et les problèmes

Carburateur : comment ça marche, les pannes et les problèmes En voie de disparition, le carburateur assure le mélange air et carburant sur les moteurs à essence anciens. Sensible, son mauvais réglage engendre pétarades et ratés.

Même s'il n'équipe désormais plus aucune voiture récente, le carburateur reste présent sur de nombreux modèles d'avant 1993 et sur les motos. Dès que l'on parle de carburateur, il s'agit forcément d'un moteur deux ou quatre temps animé par de l'essence et non du diesel. Son objectif est de préparer un mélange d'air et de carburant pour obtenir le meilleur rendement en énergie. L'essence est ainsi vaporisée et mélangée à l'air via un ou plusieurs gicleurs pour être ensuite aspiré par le cylindre. Le carburateur permet également d'adapter le taux de remplissage des cylindres pour réguler la vitesse et le couple du moteur. Le mélange théorique permettant d'obtenir le meilleur rendement est de 14,7 grammes d'air par gramme de carburant, soit environ 15/1.

Carburateur : comment ça marche ?

Côté carburant, une petite cuve doit en permanence comporter la même quantité d'essence. Pour cela, lorsqu'il manque du carburant, un flotteur va tirer sur un petit pointeau qui va faire couler l'essence. Le réglage de ce flotteur est important, car plus le niveau de carburant est haut, plus il y aura de pression et de débit de carburant. Quand il y a trop de carburant, il est évacué par un tuyau de trop-plein. Un ou des gicleurs, permettent de projeter le carburant dans une zone de dépression. Le débit va dépendre du niveau de dépression et de son diamètre. Côté débit d'air, un boisseau permet de réguler la quantité d'air et d'essence envoyés dans le moteur. Enfin, le mélange gazeux vaporisé est régulé par un papillon, sorte de clapet plus ou moins ouvert selon la pression sur l'accélérateur.

Panne de carburateur

Lorsque le moteur ne démarre pas, le carburateur peut être incriminé. Souvent le petit pointeau d'alimentation en essence se grippe. Le mélange est trop pauvre et dans ce cas et le moteur a des ratés. Généralement, Il suffit de tapoter sur le carburateur pour tout débloquer. Un gicleur bouché, ou un flotteur trop bas peuvent aussi expliquer un mélange trop pauvre. Au contraire, le carburateur peut également se retrouver noyé par un excès d'essence. Une fuite d'air peut également empêcher un bon dosage de mélange. Enfin, un papillon qui se bloque ou qui est grippé peut poser problème. Dans la plupart des cas, le réglage de richesse via une vis, corrige les soucis. En cas de problème avec le gicleur, un produit nettoyant ou son changement peuvent être envisagés. Aujourd'hui, le carburateur est totalement remplacé par des systèmes d'injection électronique dans les moteurs depuis le début de l'année 93 en France. On ne retrouve guère ces carburateurs que sur certains moteurs de faible cylindrée et notamment sur les outils de jardinage à moteur thermique.

Autour du même sujet

Moteur

Annonces Google