Boîtier additionnel : les avantages et inconvénients

Boîtier additionnel : les avantages et inconvénients Lorsque l'on souhaite augmenter sensiblement la puissance de sa voiture, il existe deux méthodes principalement utilisées dont l'une consiste à poser un boîtier additionnel.

Plusieurs méthodes permettent d'augmenter la puissance du moteur. La première consiste à reprogrammer le calculateur électronique d'origine du véhicule afin de changer les paramètres configurés par le constructeur, c'est la reprogrammation moteur. La deuxième méthode réside dans la pose d'un boîtier additionnel. Si ces deux solutions présentent des avantages et des inconvénients, c'est bien celle du boîtier additionnel qui déclenche les débats les plus animés.

Boîtier additionnel : à quoi ça sert ?

Autrefois réservé aux véhicules destinés à la compétition, le boîtier additionnel s'est démocratisé depuis une vingtaine d'années chez les particuliers. La pose de ce type de boîtier a pour but d'augmenter la puissance moteur d'une voiture. Par plus de puissance, il ne faut pas seulement entendre vitesse de pointe. Cela concerne surtout les reprises à l'accélération et un déclenchement du turbo plus rapide, ce qui offre une conduite plus agréable. De même, si un véhicule doit tracter une lourde charge, comme une caravane, le boîtier additionnel devient un réel atout.

Boîtier additionnel : les avantages

Le boîtier additionnel permet donc de gagner en puissance moteur. Son principal avantage, comparé à une reprogrammation du boîtier constructeur, est qu'il peut facilement être enlevé du moteur pour restaurer une configuration d'origine du véhicule. Son coût est aussi moins élevé qu'une reprogrammation.

Prix boîtier additionnel

Si les prix s'étalent de 100 à 1 000 euros, un moteur à injection HDI diesel souffrira d'un appareil bas de gamme. De même, les boîtiers additionnels les plus performants peuvent générer une baisse de consommation de carburant de l'ordre de 10 %, ce qui est à ne pas négliger.

Boîtier additionnel : les inconvénients

La pose d'un boîtier additionnel constitue un changement majeur de la motorisation. De ce fait, elle entraîne un passage obligé aux services de la DRIRE (anciennement les mines) afin de mettre la carte grise en conformité. Sans cette démarche, l'assurance de votre véhicule n'est pas valide pour rouler sur routes ouvertes. Enfin, le principe même du boîtier additionnel présente un inconvénient majeur. Il leurre le calculateur d'origine, pour engendrer une pression de carburant supplémentaire. Ce qui, à terme, crée une usure précoce des organes du moteur.

Carte grise / Carburant

Moteur

Annonces Google