Liquide de refroidissement : à quoi ça sert et comment le contrôler ?

Liquide de refroidissement : à quoi ça sert et comment le contrôler ? Conçu pour permettre au moteur de conserver une température constante, le liquide de refroidissement exige un peu d'attention. Nos conseils.

Le liquide de refroidissement est essentiel pour permettre au moteur de remplir son rôle en toute sécurité. Le niveau du liquide de refroidissement est donc un précieux indicateur pour vérifier que votre voiture est en parfait état de marche. Attention, le liquide de refroidissement est un produit polluant qui nécessite donc quelques précautions à l'usage mais aussi pour son retraitement.

Liquide de refroidissement : quel est son rôle ?

Le liquide de refroidissement a la particularité de ne bouillir qu'au-delà de 100°C et, pour qu'il gèle, les températures doivent être très basses. Il a donc pour premier rôle de maintenir une constance dans la température du moteur en évitant les surchauffes mais aussi en évitant que l'eau ne gèle. Ce liquide caloporteur est parfois appelé liquide antigel, mais cette dénomination est impropre. Il transporte vers le radiateur les calories produites en excès par le moteur et que celui-ci ne peut évacuer de façon autonome. Mais il sert aussi à limiter les risques d'oxydation et les dépôts de calcaire dans le circuit. Son rôle est donc primordial dans le bon fonctionnement du moteur.

Voyant liquide de refroidissement

Deux voyants peuvent apparaître concernant le liquide de refroidissement. Le premier est un voyant représentant un radiateur et son bouchon et des vagues en dessous. C'est un capteur de niveau du liquide de refroidissement. Il indique que le niveau est trop bas et implique donc de remettre du liquide de refroidissement dans le réservoir. Le deuxième voyant informe d'une température anormale du liquide de refroidissement. On le reconnaît à son pictogramme représentant un thermomètre de couleur rouge avec deux vagues en dessous. C'est évidemment le voyant de liquide de refroidissement le plus préoccupant puisqu'il témoigne d'un problème pouvant impacter le moteur et demandant l'arrêt du moteur. Ce voyant peut notamment s'allumer en cas de problème du joint de culasse.

Niveau liquide de refroidissement : comment le contrôler ?

Pour être sûr de ne pas mettre un moteur auto en péril, il est nécessaire de contrôler plusieurs points, à savoir : le niveau du liquide de refroidissement environ une fois par trimestre, et ses qualités antigel ainsi que ses agents anticorrosifs. Ces derniers s'altèrent avec le temps. La prudence s'impose donc au moment de la vérification du niveau car le liquide attaque les muqueuses et la peau. D'autre part, ce contrôle doit être effectué lorsque le moteur de la voiture est froid. En ce qui concerne le niveau du liquide de refroidissement, il est impératif qu'il ne descende pas sous le niveau requis.

Perte liquide de refroidissement : que faire ?

Lorsque l'on constate une baisse, il faut vérifier si une durite n'est pas fendue et si aucun collier n'est défectueux. Vérifiez l’étanchéité du circuit de liquide de refroidissement ainsi que tous les éléments de ce même circuit : à savoir la pompe à eau, le radiateur, le GMV, le bocal d'expansion ou encore le thermostat. Les causes peuvent être multiples : endommagement du radiateur (son positionnement à l'avant le rend vulnérable en cas de collision ou même de projection), fuite de la pompe à eau ou encore durites désserrées. Dans tous les cas, mieux vaut consulter un professionnel pour ne pas risquer d'endommager votre moteur. Le remplacement d'une durit n'est pas très onéreux (comptez environ 100 euros) au contraire de celui d'un joint de culasse (de 1000 à 3000 euros).

Purge liquide de refroidissement

En plus de ce contrôle, tous les 60 000 kilomètres, une vidange totale du système doit être effectuée. Attention, il est également nécessaire d'effectuer cette vidange après chaque ouverture du circuit de refroidissement. Cette purge permet en effet d'évacuer l'air infiltré dans le circuit. L'air peut en effet se dilater et évacuer le liquide de refroidissement. Moins refroidi, le moteur surchauffe, ce qui peut entraîner une rupture du joint de culasse. Voir aussi : Bien contrôler les niveaux

Liquide de refroidissement : à recycler impérativement

Il est tout à fait possible d'effectuer soi-même ce type de vidange à condition de posséder une certaine connaissance des circuits d'un moteur (voir : vidanger le liquide de refroidissement). Mais le liquide de refroidissement doit impérativement être recyclé. Il contient du propylène glycol ou de l'éthylène glycol, le premier étant moins polluant que le second, il est malgré tout interdit de les disperser dans les égouts, ou directement dans la nature.

Autour du même sujet

Moteur

Liquide de refroidissement : à quoi ça sert et comment le contrôler ?
Liquide de refroidissement : à quoi ça sert et comment le contrôler ?

Sommaire Liquide de refroidissement : quel est son rôle ? Voyant liquide de refroidissement Niveau liquide de refroidissement : comment le contrôler ? Perte liquide de refroidissement : que faire ? Purge liquide de refroidissement ...

Annonces Google