Toxi-score : comment signale-t-il les produits d'entretien dangereux ?

Toxi-score : comment signale-t-il les produits d'entretien dangereux ? La nocivité de certains produits d'entretien est pointée du doigt. Le Toxi-score, un label pour évaluer la dangerosité des produits, est à l'étude et pourrait intervenir en 2022. En quoi consiste-t-il ? Quelles substances dangereuses cible-t-il ? Quel est le calcul retenu ? Voici notre guide complet !

La dangerosité des produits d'entretien et les controverses sur leurs compositions sont des sujets qui interrogent régulièrement et qui poussent certains consommateurs à se tourner vers des alternatives naturelles. Les effets néfastes de certains produits sur la santé et l'environnement sont déjà bien connus, on peut citer en exemple l'eau de Javel ou le white-spirit, mais de nombreux produits ménagers présentent des risques similaires. Comment reconnaître une composition dangereuse quand les étiquettes sont remplies de mots et de noms scientifiques impossibles à déchiffrer ? Comment savoir quelles substances sont nocives et lesquelles ne présentent aucun danger ? Le label Toxi-score ambitionne de répondre à toutes ces questions. Equivalent du Nutri-Score dans le secteur des produits d'entretien, le Toxi-score permettrait de savoir en un coup d'œil si le produit est nocif ou non. Encore à l'état de projet, le label pourrait faire son apparition en 2022 comme l'évoquait la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, en mai 2021.

Qu'est ce que le Toxi-score ?

Le label Toxi-score pourrait être le prochain indicateur évaluant la nocivité des produits d'entretien sur la santé humaine et sur l'environnement. Ce projet a été porté par Barbara Pompili, alors minitre de la Transition écologique. En mai 2021, la ministre ecologiste expliquait vouloir instaurer le label en 2022. Le principe derrière cet indicateur n'est pas nouveau et reprend en grande partie l'idée qui a conduit à la création du Nutri-Score : évaluation de la composition des produits pour déterminer la dangerosité des substances qui le composent. Pour que le consommateur sache en quelques secondes si oui ou non l'utilisation d'un produit présente ou expose à des risques, le label prendrait la forme d'un code couleur accompagné de lettre : un A vert étant la meilleure note et un E rouge la pire.

L'indice de dangerosité doit être évalué selon un calcul le plus précis et représentatif possible. Les experts de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et de la santé (Anses), de Santé Publique France et de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) ont été appelés à travailler sur ce projet.

Quelles sont les substances dangereuses détenues dans les produits ménagers ?

La liste des composants des produits ménagers sont souvent à rallonge et trop scientifiques pour repérer les substances potentiellement dangereuses dans le détail. Mais chacun sait que les produits d'entretien contiennent des allergisants comme les parfums ou des substances corrosives et irritantes dont certains se révèlent être cancérogènes, toxiques, mutagènes ou des perturbateurs endocriniens. Ce sont tous ces produits qui seront pris en compte dans le calcul du Toxi-score. Ils sont déjà ceux qu'utilise le Ménag'score, un indice mis au point par l'Institut national de la consommation (INC) en 2019.

Quels sont les produits ménagers les plus nocifs selon le label Toxi-score ?

Des études sur le degré de nocivité des produits ménagers et des comparatifs permettent déjà de considérer certains produits plus à risque que d'autres. La majorité des produits d'entretien sont composés de produits polluants ou corrosifs mais selon les type de produit et les marques, les quantités des substances toxiques diffèrent. Les nettoyants pour vitre et les sprays dégraissants apparaissent comme de bons élèves présentant de faibles quantités, voire exempts, de composés chimiques néfastes. Au contraire d'autres articles sont de vrais derniers de la classe avec des Ménag-score bien bas, D ou E pour la plupart. Parmi ceux-là on retrouve les lingettes désinfectantes quelles qu'elles soient, les gels WC, les sprays désinfectants ainsi que les désodorisants. Le magazine 60 millions de consommateurs précise que sur toutes ces catégories de produits, entre 50% et 75% des articles testés sont notés D ou E. Le mensuel attire particulièrement l'attention sur les lingettes toxiques et de surcroit très polluantes et les sprays désinfectants et/ou désodorisants qui exposent d'avantage aux substances par la vaporisation du produit dans l'air.

Produits d'entretien