Marina Foïs : biographie de l'actrice des Robins des Bois

Marina Foïs : biographie de l'actrice des Robins des Bois BIOGRAPHIE DE MARINA FOIS. Marina Foïs est une actrice française qui a débuté au sein de la troupe des Robins des Bois avant de poursuivre une carrière à succès, dans les films Polisse, Darling ou encore Le Grand bain

Biographie de Marina Foïs - Née le 21 janvier 1970, Marina Foïs est une actrice française que l'on a vu dans des films comme Polisse, Darling ou encore Le Grand bain. Côté vie privée, elle a été en couple pendant plus de vingt ans avec Eric Lartigau, rencontré en 1999, avec qui elle a deux enfants. Elle a été nommée à quatre reprises au César de la meilleure actrice, mais n'a jamais remporté le prix. En 2021, elle est choisie comme maîtresse de cérémonie des César 2021.

Jeunesse et famille de Marina Foïs

Marina Foïs est née le 21 janvier 1970 à Boulogne-Billancourt, d'un père chercheur en physique thermonucléaire et d'une mère psychologue. Elle est l'aînée d'une fratrie de quatre enfants : son frère, Fabio, est mort en 1999 d'un accident d'avion. Sa soeur, Giulia Foïs, est journaliste et chroniqueuse, tandis que sa dernière soeur, Elena Foïs, est médecin. Marina Foïs découvre le théâtre très jeune, débutant les cours à l'âge de 7 ans. Elle s'inscrit au cours Florent dans la même classe que sa camarade Isabelle Nanty.

Ses débuts au sein de la troupe Les Robins des Bois

Dans un premier temps, elle débute seule puis elle rejoint la troupe de Robin des Bois, composée d'élèves du Cours Florent. Elle est remarquée par Dominique Farrugia, qui la propulse sur le devant de la scène dans La Grosse Emission (Comédie !). Elle coécrit de nombreux sketchs avec Pierre-François Martin-Laval, se faisant un nom en tant qu'actrice. Elle enchaîne ensuite les petits rôles avant de se retrouver au casting de La Tour Montparnasse infernale avec le duo comique Eric et Ramzy.  En 2004, elle retrouve la troupe de Robin des Bois avec qui elle tourne la comédie préhistorique RRRrrr !!!.

Premières nominations aux César

En 2002, elle figure également au générique du succès français Astérix et Obélix : mission Cléopâtre. L'année suivante, Claude Duty lui confie deux rôles : le premier dans Bienvenue au gîte et le second dans Filles perdues, cheveux gras pour lequel elle décroche sa première nomination au César. En 2007, l'actrice se voit confier un rôle à contre-emploi dans Darling où la réalisatrice Christine Carrière lui offre le rôle d'une naîve et courageuse jeune femme qui aboutit à une seconde nomination aux César. Deux ans plus tard, elle croise la route de Chiara Mastroianni avec qui elle tourne Non ma fille, tu n'iras pas danser.

Des rôles en pagaille

En 2010, le film Happy Few dans lequel elle incarne une femme aux sentiments confus est sélectionné pour le Lion d'Or à la Mostra de Venise. C'est en 2012 qu'elle renoue avec les César grâce à son rôle dans le poignant Polisse de Maïwenn. En 2013, sa carrière est des plus prolifiques puisqu'elle enchaîne les comédies dont Boule et Bill et 100% cachemire de Valérie Lemercier.
En 2014, elle confirme son appétit pour les tournages avec pas moins de trois films à l'affiche dans des univers très différents : Tiens-toi droite, La Ritournelle, Bodybuilder. L'actrice joue également dans des suites de ses succès précédents. En 2016, elle cumule notamment les sorties de La Tour de contrôle infernale (suite de La Tour Montparnasse infernale) et de Papa ou maman 2, et obtient une nomination aux César pour son rôle dans L'Atelier. Marina Foïs est aussi à l'affiche d'un des plus grands succès de 2018 : la comédie Le Grand bain réalisée par Gilles Lellouche.

Marina Foïs révèle avoir été victime d'abus sexuel durant son enfance

Dans les colonnes du magazine Madame Figaro paru le vendredi 8 février 2019, la comédienne Marina Foïs a évoqué pour la première fois les "abus sexuels" dont elle aurait été la victime dès l'âge de 8 ans. "Comme beaucoup de femmes, j'ai été victime d'abus sexuels." L'actrice explique avoir été la victime de "l'un de [ses] baby-sitters". Elle est aussi revenue sur les raisons qui ont fait qu'elle n'en a pas parlé plus tôt. "Je peux, aujourd'hui, en parler calmement parce que c'est une histoire qui est intégrée depuis longtemps." Marina Foïs a par ailleurs affirmé avoir longtemps été marquée par cet événement. "Du jour au lendemain, j'ai cessé de porter des jupes et je me suis coupé les cheveux." Elle raconte que ces abus sexuels ont "perturbé mon sentiment intérieur de féminité" de telle sorte que cela a modifié son rapport à son corps.

Marina Foïs et son compagnon Eric Lartigau

Côté vie privée, Marina Foïs a été en couple avec le réalisateur Eric Lartigau que l'on connaît entre autres pour Mais qui a tué Pamela Rose ? mais aussi Prête-moi ta main et La Famille Bélier. Le duo est parents de deux garçons, nés en 2004 et 2008. Le couple s'est rencontré la première fois sur le tournage de sketch pour Les Robins des Bois. Elle a ensuite joué dans son film Un ticket pour l'espace. Dans une interview pour Elle en 2010, Marina Foïs expliquait que le tournage n'était pas facile : "C'était n'importe quoi, j'ai tout mélangé, peut-être parce qu'on venait d'avoir notre premier enfant. Pendant le tournage, je n'ai jamais oublié qu'il était mon mec et je ne lui ai certainement pas rendu service." Ils ont toutefois retenté l'expérience avec L'homme qui voulait vivre sa vie, un tournage qui s'est beaucoup mieux passé : "J'ai progressé, mais je n'ai pas encore trouvé le bon rapport de distance. D'habitude, je ne discute pas tellement ce que je me demande le metteur en scène. Eric, je lui pollue la tête, c'est plus fort que moi !" Marina Foïs a annoncé leur rupture en 2021.

Marina Foïs maîtresse de cérémonie des César 2021

En 2021, elle est choisie comme maîtresse de cérémonie de la 46e cérémonie des César, un an après une édition marquée par de nombreuses polémiques. Cette cérémonie des César est également particulière, puisqu'elle a lieu en plein pendant la pandémie liée au coronavirus, alors que les cinémas sont fermés. Marina Fois annonce en amont de la cérémonie qu'elle ne compte pas épargner Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, en ce contexte inédit : "Avec cette soirée, j'aimerais réussir à dire que le cinéma est empêché, a-t-elle déclaré au cours d'un entretien à Paris Match. D'abord, par le virus. Ensuite, par des décisions politiques".

Cinéma français