Alain Bashung : sa vie, sa mort, ses succès... Biographie du chanteur de "La nuit je mens"

Alain Bashung : sa vie, sa mort, ses succès... Biographie du chanteur de "La nuit je mens" ALAIN BASHUNG. Le chanteur français Alain Bashung, connu pour des chansons comme "La nuit je mens", "Osez Joséphine" ou "Vertige de l'amour", est né en décembre 1947 et mort en 2009 à Paris.

La nuit je mens, Osez Joséphine, Vertige de l'amour, Immortels, Ma petite entreprise... On ne compte plus les chansons d'Alain Bashung qui sont devenues des classiques de la chanson française. Né le 1er décembre 1947, l'auteur, compositeur et interprète français est mort à Paris, le 14 mars 2009. Dès le début des années 1980, Alain Bashung s'est fait un nom parmi les plus grands artistes de rock français, enchaînant les tubes et les récompenses.

La biographie d'Alain Bashung est effectivement riche en succès. Preuve en est le nombre de Victoires de la musique qu'il aura décroché durant sa carrière : treize. Avec Matthieu Chedid, il est l'artiste le plus primé de la grand-messe de la musique francophone.

Alain Bashung est né d'une mère bretonne et d'un père kabyle, qu'il n'a jamais connu. C'est à Roger Bashung, que sa mère épouse peu après sa naissance, que le futur chanteur tient son nom. Elevé en Alsace, il se passionne très jeune pour la musique, notamment pour l'harmonica, puis découvre le rock'n'roll. Après être revenu en région parisienne, il débute des études de commerce, puis fonde un premier groupe, Les Dunces, en 1963. Il abandonne ses études et se produit sur des petites scènes, jusqu'en 1968, date à laquelle il remporte l'émission télévisée Tremplins de l'été avec sa chanson Je vous crois.

Le premier disque d'Alain Bashung, Les Romantiques, sort en 1968. Il travaille avec des artistes comme Dick Rivers, côtoie Christophe, mais peine à percer. En 1979 sort le disque Roulette russe, mais ce n'est que l'année suivante, avec le single Gaby of Gaby qu'il commence à se faire remarquer. Un succès naissant qui sera suivi de nombreux autres.

Le succès Bashung

Son premier grand tube est la chanson Vertige de l'amour, sortie en 1981 sur l'album Pizza. Un coup de projecteur qui lui permettra de partir en tournée en France et de se produire pour la première fois de sa carrière à l'Olympia, à Paris. Alain Bashung collabore ensuite avec Serge Gainsbourg sur son quatrième album, Play blessures, qui ne rencontrera pas le succès de Pizza, tant pour la presse que pour le grand public.

En 1986, il remporte sa première Victoire de la musique, celle de l'Album rock de l'année, pour Passé le Rio Grande. S'en suivent de nombreux succès : Osez Joséphine en 1991 avec le single éponyme et Madame rêve, Fantaisie militaire en 1998 qui lui vaudra trois nouvelles Victoires de la musique, avec le single La nuit je mens, L'Imprudence en 2002 ou, son dernier disque, Bleu pétrole, sorti en 2008.

De quoi est mort Alain Bashung ?

Après l'album Bleu pétrole, Alain Bashung est promu chevalier de la Légion d'honneur et remporte trois Victoires de la musique : ce sera sa dernière apparition publique. Atteint d'un cancer au poumon, le chanteur meurt le 14 mars à l'hôpital Saint-Joseph, dans le 14ème arrondissement de Paris.

Où est la tombe d'Alain Bashung ?

Après la mort d'Alain Bashung, une cérémonie religieuse est organisée en l'église Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Le chanteur repose depuis dans le cimetière du Père Lachaise. Sa tombe, blanche, est ornée d'arcs-de-cercle noirs, rappelant les sillons d'un vinyle. 

Qui ont été les femmes d'Alain Bashung ?

Le 7 juin 1971, Alain Bashung épouse Chantal Mironneau, avec qui il restera quinze ans, jusqu'à leur divorce en 1986. Le chanteur se remarie en 1991 avec Chantal Monteraselli, avec qui il a un fils prénommé Arthur. Séparé en 1997, le couple divorce en 1999. Cette même année, le réalisateur Jacques Audiard offre à Alain Bashung le clip de La nuit je mens. C'est sur le tournage que le chanteur rencontre Chloé Mons, qu'il épouse en 2001 et avec qui il a un deuxième enfant, une fille prénommée Poppée.

Alain Bashung en cinq chansons cultes

Alain Bashung aura offert à la chanson française de nombreuses chansons devenues cultes. Tout au long de ses quarante ans de carrière, le chanteur est devenu l'une des figures du rock et de la new wave tricolore. Difficile de faire un choix, mais voici les cinq chansons incontournables de la discographie d'Alain Bashung.

  • La nuit je mens : Parue en 1998 sur le disque Fantaisie militaire, la chanson La nuit je mens a été illustrée par un clip réalisé par Jacques Audiard, ce qui leur vaudra la Victoire de la musique du meilleur clip de l'année en 1999. 
  • Osez Joséphine: Osez Joséphine est un single extrait de l'album éponyme, paru en 1991. Les paroles sont de Jean Fauque et évoquent la liberté de la femme. 
  • Vertige de l'amour : Écrit par Boris Bergman et composé par Bashung, le morceau atteint la deuxième place des ventes en France à sa sortie en mars 1981 et s'écoule à plus de 700 000 exemplaires.
  • Ma petite entreprise : ... connaît pas la crise." Cette chanson, incontournable du répertoire de Bashung, est sortie en 1994 sur l'album Chatterton.
  • Immortels : Ce titre est un morceau posthume, sorti pour le dixième anniversaire de la mort d'Alain Bashung et qui compte parmi les onze inédits laissés par le chanteur lors de l'enregistrement de l'album Bleu pétrole.

Pop-rock