Que faire en Toscane

Avec ses 3,7 millions d'habitants, la Toscane est réputée comme l'une des plus belles régions d'Italie. Voici quelques lieux incontournables à découvrir durant votre voyage.

Île d'Elbe

Farniente et culture

Les Français connaissent l'île d'Elbe pour avoir été le lieu d'exil de Napoléon 1er. Il est possible de se rendre facilement sur la plus grande île de l'archipel toscan, notamment en ferry, depuis Piombino, jusqu'à Portoferraio. C'est là que se trouvent la forteresse de la Linguella et la tour orthogonale del Martello, datant du Moyen-Âge. Ses ruelles de la Renaissance et son musée archéologique, ainsi que son charmant port, en font une belle ville à découvrir et à visiter. Les amoureux d'histoire apprécieront aussi le palazzo dei Mulini, le palais "des moulins", sur les traces de Bonaparte, en bord de mer, avec une superbe vue. L'île d'Elbe peut également être l'occasion d'agréables randonnées et se révèle un bon spot de snorkeling.
Crédit : stevanzz / 123RF

Île de Giglio

Plages et villages

Comme l'île d'Elbe, Giglio se trouve en mer Tyrrhénienne entre l'Italie et la Corse. Les plages y sont splendides et très appréciées des Italiens, en particulier l'été. Vous pourrez aussi y découvrir Giglio Castello, un village médiéval préservé et splendide. L'église de Saint-Pierre se visite, mais ce sont surtout ses petites ruelles et allées, faites de maisons de pierre, qui font le charme du hameau. La ville portuaire de Giglio Porto et ses deux belles tours du XVIe et XVIIe méritent également le détour. À noter que l'île a figuré dans une triste actualité : c'est là que le Costa Concordia s'est échoué en 2012. Le tourisme a pu progressivement reprendre depuis.
Crédit : georgiakari / 123RF

Île de Capraia

Randonnées

L'île de Capraia est connue pour être la plus sauvage des îles de l'archipel toscan. Il s'agit en effet d'une île volcanique, aux côtes escarpées. On y accède facilement en ferry, depuis la ville de Livourne (environ trois heures de traversée). L'été, des allers et retours sont aussi organisés depuis l'île d'Elbe. Au centre se trouve le mont Castello, de plus de 400 mètres de haut, qui promet de belles randonnées et balades aux marcheurs. L'été, vous pouvez aussi réserver une promenade en bateau autour de l'île. En revanche, il n'y a pas vraiment de plage de sable sur l'île, quelques plages de galets, mais surtout des criques sauvages.
Crédit : Giovanni ANGHILERI / 123RF

Île de Montecristo

Lieu préservé

Elle est bien sûr célèbre pour Le Comte de Montecristo, écrit par Alexandre Dumas. Cette petite île de l'archipel toscan, très sauvage, est une réserve naturelle protégée. Dès l'arrivée à la Cala Maestra, il est possible de voir les ruines de l'abbaye et la fameuse grotte du sain, puis le monastère de San Mamiliano. En dehors de ces anciennes bâtisses, une seule construction se trouve sur l'île de Montecristo : la villa Reale, où vivent les gardes forestiers, dans lequel il est possible de visiter un petit musée. À noter que vous ne pourrez vous rendre comme vous le souhaitez sur cette île, il faudra demander un permis au corps forestier de l'État, et qu'il n'est pas autorisé de se baigner et de pêcher ici. Un joyau préservé, en somme.
Crédit : Stefano Sansavini / 123RF

Île de Pianosa

Visites guidées

Très proche de l'île d'Elbe, Pianosa, à l'inverse des autres îles de l'archipel, est toute plate. Jusqu'à il y a quelques années, elle abritait une prison de haute sécurité, la rendant à l'époque totalement inaccessible. Il est désormais possible de découvrir sa faune et sa flore, que ce soit à pied, en bus ou en VTT, et même de faire de la plongée, depuis peu. Des visites guidées sont organisées, depuis l'île d'Elbe, avec une limite de 400 personnes par jour.
Crédit : Marco Saracco / 123RF

Giannutri

Visites et plongée

Surnommée l'île des goélands et très appréciée de ces oiseaux, Giannutri est située au sud de l'archipel toscan. Contrairement à Pianosa et Montecristo, il est possible d'y séjourner, quelques maisons de vacances s'y sont installées. Vous pouvez aussi pratiquer la plongée dans une partie du parc : l'île est très reconnue pour ses superbes fonds marins, arborés d'épaves. Les visiteurs apprécieront aussi la villa romaine des Domizi Enobarbi, site archéologique intéressant. Pour vous y rendre, comptez une heure de traversée depuis le port de Santo Stefano.
Crédit : fefo / 123RF

Vallée du Chianti

Vignobles et oliveraies

La vallée du Chianti l'une des régions les plus célèbres de Toscane, où ce fameux vin est produit. Ce sont donc des paysages de vignes qui attendent les visiteurs, ainsi que des oliveraies, séparant les villages médiévaux et fortifiés. Vous pouvez par exemple réaliser un trajet entre Florence et Sienne, et découvrir les différents hameaux et paysages sur votre route. L'occasion de découvrir les caves et de goûter le fameux chianti, au cours d'une dégustation ! Si la mention "classico" est notée sur l'étiquette, c'est que la bouteille a été produite dans cette zone.
Crédit : stevanzz / 123RF

Val d'Orcia

Nature et villages

Non loin de Sienne, le val d'Orcia est reconnue depuis 2004 par l'Unesco. De nombreux villages et bourgs, tous plus beaux les uns que les autres, s'y trouvent, séparés de champs cultivés. Parmi eux : Pienza, reconstruite à la Renaissance, avec un agréable Duomo, Castiglione d'Orcia, ou encore San Quirico. Les paysages sont superbes et se prêtent aux balades, à vélo ou à pied. Idéal avant ou après une visite de la vallée du Chianti.
Crédit : Alessandro Rizzolli / 123RF

Parc de la Maremme

Détente et randonnées

C'est le premier parc naturel de la région : près de 10.000 hectares de zones protégées. Avec ses très belles plages de sable, ses roches et ses collines, le parc régional de la Maremme ravira les amoureux de faune et de flore. Vous pouvez y visiter le parc archéologique de Baratti, ancienne cité étrusque en bord de mer, mais aussi Castiglione della Pescaia, station balnéaire animée l'été dans un bourg médiéval. Dans le parc régional de la Maremme, vous pourrez réaliser des randonnées, des balades en bateau ou même à cheval.
Crédit : stevanzz / 123RF

Grotte del Vento

Entre 9 et 14€ la visite

La "grotte du vent" est très connue en Toscane et ellese visite. Prévoyez une petite laine, car il fait environ 11°C toute l'année et les lieux portent bien leur nom. Plusieurs visites guidées sont proposées : une heure pour les plus pressés, jusqu'à 3h et une promenade de plus de deux kilomètres dans les galeries et tunnels. La grotte del Vento est ouverte toute l'année, avec plusieurs départs chaque jour. Le prix est de 9€ pour l'itinéraire le plus court par adulte, 14€ pour la visite de 2h et 20€ pour la balade de 3h, par personne.
Crédit : Patchanu Noree / 123RF

Mont Amiata

Randonnée et thermes

Le mont Amiata la plus haute montagne toscane (et le deuxième plus haut d'Italie après l'Etna), un ancien volcan culminant à plus de 1.700 mètres de haut. Une agréable balade est possible depuis Abbadia San Salvatore, village aussi bien visité l'été que l'hiver. À Noël, la petite commune attire pour ses célébrations et son grand feu de joie. Grâce au volcan, même s'il n'est pas entré en éruption depuis 180.000 ans, les eaux thermales ont permis à de nombreux thermes de s'installer dans la région.
Crédit : Rolf Svedjeholm / 123RF

Alpes apuanes

Randonnées

Les Alpes apuanes, qui tirent leur nom d'un ancien peuple de la Liguerie, ont été rendues célèbres pour leurs carrières de marbre de Carrare. Aujourd'hui, il est notamment possible d'y réaliser de très belles randonnées. Il existe plus de 1.300 grottes dans tout le parc régional delle Alpi Alpuane et une dizaine de sentiers pour les marcheurs et cyclistes. Les parcours sont globalement assez difficiles, mieux vaut être un randonneur expérimenté avant de se lancer, mais ils promettent de beaux moments, en pleine nature, entre montagne, mer et forêt.
Crédit : Maurizio Biso / 123RF

Visite

En voiture sans, en famille, en sept ou dix jours, la Toscane se visite de bien des façons. Découvrez nos conseils et idées d'itinéraires pour découvrir la région.

Visiter la Toscane sans voiture

Train ou bus

La voiture est bien pratique pour circuler dans la région. Mais rassurez-vous, il est aussi tout à fait possible de vadrouiller en Toscane sans être véhiculé. Les grandes villes sont bien reliées entre elles et vous pourrez facilement passer de Pise à Florence (45 min - 1h), puis à Sienne (1h15). Les communes moyennes sont également accessibles en train (depuis Pise, Lucques est à 25 min de Pise, Livourne, 15 min). Toujours depuis Pise, vous pouvez rejoindre Piombino en moins de deux heures (train jusqu'à Campiglia Maritima, puis un bus jusqu'au port), le point de départ en bateau vers l'archipel toscan. La plupart des jolis villages toscans peuvent être rejoints via le réseau ferré ou les bus.
Crédit : SkandaRamana Suryanarayana / 123RF

Visiter la Toscane en camping car

A partir de 50€ la journée

Le camping car peut être une bonne façon de profiter de la région, tout en économisant ses deniers hors des hôtels et hébergements touristiques assez chers en Toscane. Renseignez-vous en revanche bien sur les campings en amont, car il n'y en a pas toujours près des centres et les petites communes étant souvent faites de rues exiguës, conduire un gros quatre-roues peut se révéler délicat. Attention de façon générale sur les routes, les Italiens étant réputés pour leur conduite sportive. À noter aussi que le camping sauvage est interdit en Italie. Côté prix, tout dépendra du véhicule, mais vous pouvez trouver des camping-cars abordables, à partir d'une cinquantaine d'euros la journée.
Crédit : Andrey Armyagov / 123RF

Visiter la Toscane en 7 jours

Villes et villages

JOURS 1 et 2. Prenez le temps de découvrir Florence, qui regorge de musées et de monuments, tous plus beaux et impressionnants les uns que les autres.
JOUR 3. Descendez jusqu'à Arezzo, très réputée pour son artisanat d'orfèvrerie et de poterie ! Plusieurs musées intéressants s'y trouvent également.
JOUR 4. Rendez-vous à Sienne, avec sa superbe basilique et sa cathédrale de marbre, mais aussi ses nombreux musées !
JOUR 5. Partez à la découverte des jolis villages de Volterra et San Gimignano, et des racines médiévales de la Toscane.
JOUR 6. Direction Pise ! Montez dans la fameuse tour inclinée (une vraie expérience), promenez-vous sur la place des Miracles et visitez le très beau Camposanto.
JOUR 7. Terminez le séjour par la charmante ville fortifiée de Lucques, avec sa tour médiévale et sa belle cathédrale. Achevez votre voyage en Toscane par un verre sur la place de l'Amphithéâtre.
Crédit : Jacek Nowak / 123RF

Visiter la Toscane depuis Florence

Excursions à la journée

Florence peut être un bon point de départ pour découvrir la région : facilement accessible en avion depuis la France, la capitale de la Toscane rejoint la plupart des villes attirant les touristes en transport en commun. Il est aussi possible de réserver des excursions un peu partout dans la région à la journée : visite de la région du Chianti, découverte des vignobles, et même balade dans les Cinque Terre. Enfin, Florence regorge de lieux de toute beauté à admirer, vous ne vous ennuierez pas, même en y consacrant plusieurs jours.
Crédit : Alexandr Ozerov / 123RF

Visiter la Toscane en famille

Détente et visites culturelles

La Toscane est une région idéale pour découvrir l'Italie en famille. Il est tout à fait possible de prévoir une journée à la plage au printemps et en été. Vous pourrez aussi facilement louer des vélos, enchaîner visites et promenades. Les villages médiévaux séduiront à coups sûrs toute la famille. Et si les enfants sont lassés des musées, vous pourrez leur promettre une délicieuse pizza ou une glace à l'issue d'une visite dans le calme.
Crédit : Daniel Ferreira-Leites Ciccarino / 123RF

Visiter la Toscane en 10 jours

Villes, villages et îles

JOUR 1. Prenez la route jusqu'à Sienne, qui promet une bonne première journée de visites de promenades.
JOUR 2. En route vers l'ouest, et la mer, arrêtez-vous à Volterra et San Gimignano, deux très beaux villages.
JOUR 3. Descendez jusqu'à Piombino. De là, vous pourrez prendre le bateau jusqu'à plusieurs îles de l'archipel toscan. Une journée sur l'île d'Elbe s'impose !
JOUR 4. Prenez le temps de profiter de l'île d'Elbe et de ses superbes plages, très réputées ! Et de réviser vos connaissances sur la présence sur l'île de Napoléon. Vous pouvez aussi, en réservant en amont, organiser un séjour sur l'île voisine sauvage de Pianosa.
JOUR 5. De retour sur la terre ferme, remontez la côte en longeant la mer. Plusieurs stations balnéaires se trouvent sur votre chemin, profitez de la belle vue sur la Méditerranée et des plages. La spiagge bianche, à mi-chemin entre Piombino et Pise, mérite par exemple un petit arrêt.
JOUR 6. Arrêtez-vous à Pise. L'ascension de sa fameuse tour coûte cher, mais c'est une expérience très amusante de gravité et elle offre une belle vue une fois en haut.
JOUR 7. Avant de terminer par Florence, visitez la jolie ville médiévale de Lucques, entourée de remparts, qui a gardé toute son âme.
JOURS 8, 9 et 10. Florence mérite que l'on s'y attarde. Vous avez un peu de temps, profitez-en pour découvrir ses musées, grimper son campanile et monter en tout en haut de son dôme, goûter sa gastronomie… Bref vivre la dolce vita !
Crédit : Jaroslaw Pawlak / 123RF

Trouver un vol avec Liligo

Villes

La Toscane compte 287 communes, chacune avec son charme et son histoire. Voici quelques unes des villes les plus emblématiques à visiter lors de votre séjour dans la région.

Florence

Ville culturelle

La capitale de la région est aussi son emblème : inimaginable de passer par la Toscane sans s'arrêter par Florence et admirer sa magnifique cathédrale, son campanile, le palazzo et le ponte Vecchio, le musée des Offices, le baptistère, la basilique Santa Croce, le jardin de Boboli … La ville regorge de musées, monuments et églises à découvrir, et mérite que l'on s'y attarde au moins deux jours pour en profiter pleinement. À la fois vivante et ancienne, Florence est un véritable joyau au cœur de la Toscane.
Crédit : Anton Ivanov / 123RF

Pise

Ville d'art

Rien que pour voir de ses propres yeux sa fameuse tour penchée, Pise mérite le détour ! Mais l'ensemble de la fameuse place des Miracles est superbe : la cathédrale se visite également, tout comme le baptistère et le superbe Camposanto. Pour profiter des lieux dans le calme, tentez de venir dès l'ouverture le matin, car les lieux sont rapidement remplis. Le centre historique de Pise est également très agréable, le temps d'une promenade.
Crédit : Luciano Mortula / 123RF

Sienne

Centre historique

Avec ses bâtiments médiévaux en briques, Sienne est un must-see en Toscane. Ses édifices les plus iconiques : la basilique San Domenico, le palazzo Salimbeni, la fontaine Gaia, le baptistère San Giovanni, la tour del Mangia et son beffroi, et bien sûr la cathédrale de Sienne, réputée pour sa façade en marbre. Les amoureux de la période médiévale passeront au museo Civico, qui présente des fresques et oeuvres du Moyen-Âge.
Crédit : sborisov / 123RF

Livourne

Ville agréable

Ville portuaire, Livourne peut être le point de départ pour plusieurs îles de l'archipel toscan. La zone du port est agréable pour une promenade, tout comme la terrazza Mascagni, qui offre une belle vue en bord de mer. Prenez aussi le temps de découvrir le port médiéval Vecchia, ainsi que l'église Sainte-Catherine. L'aquarium de Livourne est également très réputé et propose de belles visites, notamment avec des enfants
Crédit : ermess / 123RF

Lucques

Ville fortifiée

Facilement accessible depuis Pise (comptez 45 minutes de bus), la petite ville de Lucques est entourée de murs d'enceinte, très bien conservés, qui cachent son centre-ville historique. À l'intérieur de celui-ci : des ruelles pavées, très agréables pour une promenade, mais aussi la basilique San Frediano, la torre Guinigi, qui offre une belle vue lorsque l'on a grimpé ses 230 marches, mais aussi la place Napoléon et l'église San Michele in Foro.
Crédit : Roberto Lo Savio / 123RF

Arezzo

Ville culturelle

Cette grande ville toscane, peut-être un peu moins connue, se révèle néanmoins riche en belles visites : la cathédrale San Donato, la forteresse médicéenne, l'église Santa Maria della Pieve du Xe siècle, ou encore la basilique San Francesco occuperont bien votre séjour. Le musée archéologique de la ville est également intéressant. Arezzo et sa région sont également réputés pour leur artisanat, notamment en poterie et en orfèvrerie. L'occasion de ramener quelques souvenirs.
Crédit : Stefano Sansavini / 123RF

Villages

Typiques, touristiques, plus calmes... Découvrez les plus beaux villages de la Toscane et que faire sur place.

Volterra

Village typique

À mi-chemin entre Pise et Sienne, Volterra est l'un des villages les plus iconiques de Toscane. Nichée à plus de 500 mètres d'altitude, cette petite cité médiévale regorge d'arguments. À commencer par ses musées : le musée Guarnacci est l'une des librairies historiques les plus riches de Toscane et rassemble de nombreux objets, dont des vestiges étrusques, la Pinacothèque, le musée de la torture, ou encore celui dédié à l'art sacré. Une promenade s'impose ensuite dans le centre-ville historique, avec la découverte du palais des prieurs et de la cathédrale Santa Maria Assunta.
Crédit : lightpoet / 123RF

Cortone

Village paisible

Nichée sur une colline d'oliviers, Cortone offre de magnifiques panoramas sur les environs, notamment le lac Trasimène et le val di Chiana. Son église Sana Margherita mérite le détour et son musée diocésain intéressera les férus d'histoire, tout comme le " MAEC ", musée dédié à l'histoire de la ville, depuis l'âge de bronze, avec une belle collection d'objets étrusques et égyptiens.
Crédit : DenisaV / adobestock.com

San Miniato

Village historique

Sur la route entre Florence et Pise, pensez à vous arrêter à San Miniato. Cette petite commune montagnarde offre une agréable vieille ville, en hauteur, sur une colline. Vous pourrez y visiter le château construit au XIIIe siècle, la cathédrale et son musée, la piazza del Popolo et l'église San Domenico, avec ses jolies fresques. À noter que San Miniato est aussi connue pour son amour de la truffe blanche. À bon entendeur.
Crédit : Stefano Sansavini / 123RF

Montepulciano

Village paisible

Les visiteurs viennent à Montepulciano pour son architecture de l'époque Renaissance, mais aussi pour sa très belle église San Biagio, connue pour son acoustique particulière. Il est possible de réaliser la visite avec un audioguide (payant), qui vaut la peine, même si l'église est un peu isolée du centre histoirque. Autres points d'intérêt : la cathédrale, Santa Maria Assunta et son dôme et le palais Tarugi.
Crédit : Jaroslaw Pawlak / 123RF

Restaurants

Une chose est sûre : en Italie, on mange bien. Que ce soit à la petite pizzeria de quartier ou au restaurant coté, vous vous régalerez des spécialités culinaires. Voici quelques bonnes adresses des meilleurs restaurants de Toscane.

Panini Toscani

À Florence

L'entrée du restaurant Panini Toscani ne paie pas de mine, mais c'est l'un des vendeurs de sandwichs les plus réputés de la ville de Florence ! Les prix sont intéressants (en moyenne 6€ le panini), à composer au choix. Vous pouvez manger à emporter ou sur la petite terrasse lors des beaux jours. Les produits sont locaux et l'accueil agréable. En revanche, l'établissement ferme à 19h. Page Facebook du restaurant Panini Toscani
Crédit : jax10289 / 123RF

La Cantina de Tipi

À Pise

De prime abord, la Cantina de Tipi ressemble à une épicerie. Et pourtant, il y a bien une petite salle au fond de la pièce, où il est possible de déguster les pasta du patron ou des planches de fromage et de charcuterie. Tout est délicieux et copieusement servi, idéal pour un bon repas avant de partir visiter la place des Miracles (10 min à pied). Petit conseil : gardez de la place pour le dessert. Comptez 8€ pour le plat. Ouvert midi et soir du lundi au jeudi, uniquement le soir et vendredi et uniquement le midi le samedi.
Crédit : yelenayemchuk / 123RF

Ristorante Tar-Tufo

À Sienne

Tourné vers la truffe, cet élégant restaurant du centre-ville de Sienne séduira les amoureux de ce délicat champignon. En revanche, qui dit produits d'exception, dit tarifs à la hauteur : comptez une vingtaine d'euros par plat et une petite dizaine par dessert. Un menu découverte est aussi proposé à 28€. Vous pouvez y déjeuner ou y dîner. Site officiel du restaurant Tar-Tufo
Crédit : kabvisio / 123RF

Cuvée Enobistrot

À Livourne

Charmant restaurant de Livourne à la décoration très soignée, Cuvée Enobistrot propose de nombreux fruits de mer, mais aussi une sélection de vins locaux qui ravira les amateurs. Les prix sont raisonnables vu la qualité des produits : dix à quinze euros le plat. Ouvert du mardi au dimanche de 19h à 1h. Page Facebook du restaurant Cuvée Enobistrot
Crédit : Elena Lysenkova / 123RF

Teatro Bistro

À Portoferraio

L'île d'Elbe comporte quelques très bons restaurants, dont le Teatro Bistro. Forcément, qui dit île, dit fruits de mer : gnocchis au poulpe, spaghettis au poisson, tartare de thon… Comptez 12 à 15€ le plat, et jusqu'à 20€ pour des poissons recherchés, comme l'espadon. Et environ 5€ le dessert, tiramisu et sorbet artisanal au citron en tête. Site officiel du restaurant Teatro Bistro
Crédit : Dusan Zidar / 123RF

Bistrot 31

À Arezzo

Les fans de bistronomie seront conquis par le Bistrot 31, tenu par une équipe jeune et dynamique. Les plats sont délicats et raffinés, avec toujours des pâtes, du poisson et des légumes locaux. Les prix sont élevés mais raisonnables vu la qualité : une quinzaine d'euros le primi piatti, une vingtaine le secondi. Ouvert tous les jours de 19h à 22h30 et le dimanche de 12h30 à 14h30 et de 19h30 à 22h30. Page Facebook du restaurant Bistrot 31
Crédit : Yana Gayvoronskaya / 123RF

Plages

La Toscane, c'est aussi de magnifiques bords de mer et des plages ensoleillées. Découvrez les plus belles plages de la région.

Plage de la Lecciona

Plage tranquille

Au nord de Pise, la jolie plage de la Lecciona, à la fois publique et tranquille, se révèle agréable. La mer est bien chaude l'été et les pins qui l'entourent lui offrent un magnifique décor. Restez jusqu'à la tombée de la nuit pour le superbe coucher de soleil. En revanche, il n'y a pas d'ombre, ou peu, mieux vaut amener son parasol si l'on craint le soleil.
Crédit : Giovanni ANGHILERI / 123RF

Plage de Forte dei Marmi

Plage familiale

Petite commune située au nord de Lucques et de Pise, Forte dei Marmi dispose d'une belle et longue plage. Bien aménagée, elle est sillonnée de petits restaurants de bord de mer, de bars et d'une discothèque. Il est possible d'y louer des transats et des parasols. En revanche, l'été, elle est rapidement bondée, malgré sa grande taille.
Crédit : Jacopo Ventura / 123RF

Punta Ala

Plage familiale

Au sud de Piombino, la plage de Punta Ala est rocailleuse mais offre un superbe panorama sur la Méditerranée et de belles balades en prévision. Située non loin du port, cette plage permet aux amateurs de partir faire un tour de bateau s'ils le souhaitent. Des transats sont en location, parfaits pour se reposer entre deux excursions.
Crédit : stevanzz / 123RF

Marina di Alberese

Plage sauvage

La plage Marina di Alberese fait partie intégrante du parc nationale de la Maremme. Vous pouvez vous y rendre soit en bus, soit en voiture (attention, l'été, le parking est vite rempli). La plage est sauvage, mais très belle, idéale pour les amoureux de nature. Si lézarder sur le sable vous ennuie au bout d'un moment, vous pouvez aussi vous promener dans le superbe parc environnant.
Crédit : lauradibiase / 123RF

Plage de Sansone

Snorkeling

Sur l'île d'Elbe, l'une des plages les plus connues est celle de Sanson. Située près de Portoferraio, elle est composée de petits galets blancs et est un bon spot de snorkeling pour les amateurs. En revanche, attention si vous venez en famille, le chemin d'accès n'est pas des plus pratiques avec des petits.
Crédit : gonewiththewind / 123RF

Cala del Gesso

Plage sauvage

Cette superbe plage se trouve sur la péninsule d'Argentario. Elle est sublime, mais il faut la mériter : pour accéder à la Cala del Gesso, une petite randonnée attend les plus courageux. Mais une fois sur place, le cadre est paradisiaque, avec des eaux turquoises et une plage entourée de nature.
Crédit : Claudio Giovanni Colombo / 123RF

Climat

Quand partir en Toscane ? Bonne nouvelle : comme l'ensemble de l'Italie, la région peut être visitée tout au long de l'année, car les températures restent douces, avec de belles journées même l'hiver. Attention à la période estivale : il peut faire trop chaud, notamment dans les terres, en juillet et en août. L'idéal en termes de météo, et peut-être aussi d'affluence, serait de prévoir un séjour en Toscane au printemps (mai-juin), ou en septembre. L'occasion de profiter du soleil, de la plage et des visites culturelles, sans subir de fortes chaleurs ou de canicule. Pour être plus tranquille, visez le début de printemps, période durant laquelle le mercure est plus clément qu'en France et le flux touristique bien moindre. Même l'hiver, s'il peut faire frais et pleuvoir plus régulièrement, les nombreux musées de la région sauront bien vous occuper ! Consultez l'ensoleillement, la température moyenne et les jours de pluie mois par mois dans le tableau de la météo en Toscane (à Florence) ci-dessous.

Mois Ensoleillement Température moyenne Jours de pluie Note
Janvier 4h/jour 5°C 9 **
Février 5h/jour 7°C 10 ***
Mars 5h/jour 8°C 9 ***
Avril 7h/jour 13°C 11 ***
Mai 8h/jour 17°C 9 *****
Juin 10h/jour 22°C 7 *****
Juillet 11h/jour 24°C 5 ****
Août 10h/jour 24°C 5 ****
Septembre 7h/jour 20°C 8 *****
Octobre 6h/jour 15°C 10 ***
Novembre 3h/jour 10°C 12 **
Décembre 3h/jour 6°C 13 **

Autour du même sujet