Aoste

Aoste A quelques dizaines de kilomètres de la frontière franco-italienne, au creux de la vallée homonyme, la ville d'Aoste a un statut à part. C'est le chef-lieu de la région autonome. Dès le XIe siècle, la Vallée d'Aoste était plus ou moins autonome au sein du duché de Savoie. Les choses s'officialisent en 1948. Région à l'intersection de l'Italie, la France et la Suisse, la Vallée d'Aoste s'est construit un patrimoine culturel unique.

Elle a par exemple deux langues officielles : l'italien et le français.

Surnommée "la petite Rome des Alpes", Aoste possède de nombreux vestiges romains : un théâtre, un forum, un Arc de triomphe d'Auguste, la Porte Prétorienne, le Cryptoportique?.

Par ailleurs, une seconde lecture de la ville peut être faite. On peut également voir de nombreuses traces de l'époque médiévale. A ne pas manquer, la cathédrale et la Collégiale Saint-Ours du Xe siècle pour ses superbes fresques et son cloître roman. Des fortifications et des tours de cette époque ont également subsisté.

Côté histoire, c'est l'empereur Auguste qui fonda la cité d'Augusta Praetoria. Sa position de carrefour sur les axes commerciaux entre la France et la Suisse lui assura un développement continu. Autre facteur qui expliqua son essor : étant situé sur la Via Francigena, grand axe menant à Rome, les pèlerins s'y arrêtaient pour faire une halte. 

Trouver un hotel

QUE VOIR À AOSTE

Monuments

Aoste recèle un riche patrimoine historique. Ses nombreux témoignages de l'époque romaine sont bien conservés tels le grand Arc d'Auguste et le théâtre romain. De plus, l'articulation même de la ville reflète le quadrillage datant des Romains.

On peut dire qu'il y a eu une bonne coexistence des styles d'architecture des différentes époques. Ainsi, les tours de guet de l'enceinte romaine sont devenues les demeures des seigneurs médiévaux. Le Moyen Age fut surtout synonyme d'instauration du christianisme comme le montrent les nombreuses églises, couvents et séminaires édifiés à cette époque.

Visite de la ville

Empruntez le pont romain, de 6 m de long, avant de rejoindre le remarquable Arc d'Auguste (25 av. J.-C.). Cet arc de triomphe fut érigé en mémoire de la victoire des armées romaines sur les Salasses. Il ne s'agissait pas de la porte d'entrée de la ville comme certains ont put le croire. Obliquez à droite et prenez la via San Orso. Dirigez-vous vers la Collégiale Saint-Ours, érigée au XIe siècle sur la demande de l'évêque Anselme. Ne manquez pas de visiter son cloître et ses jolies fresques nichées sous le toit de l'église. Tout à côté, vous pourrez voir les vestiges de la basilique paléochrétienne datant du XVe siècle.

Remontez la via Sant Anselmo, vous arriverez face à l'imposante Porte Prétorienne. Constituée de deux arcades parallèles dans les remparts de la ville, elle permettait d'entrer dans la cité. Le soir venu, les grilles des arcades étaient abaissées. Elle était l'une des 4 portes de la cité. Prenez à droite en direction du théâtre romain dont a subsisté sa façade sud. Celle-ci se déroule sur quatre étages et mesure 22 m de hauteur. On peut voir la « cavea », endroit où s'installait le public. Ce lieu de spectacle pouvait accueillir entre trois et quatre mille personne. Il ne reste en revanche plus rien de la scène.

Passez la place Chanoux, toujours animée, et rendez-vous au forum, le lieu de la vie publique et religieuse de la cité. Non loin, la Cathédrale mérite une petite visite. On observera un instant sa façade récemment restaurée. Sous la cathédrale, se trouve un rare exemple de Cryptoportique. Celui-ci assurait la jonction entre le forum et le temple.

Pour achever votre découverte d'Aoste, rendez-vous au Musée archéologique régional qui renferme des pièces du Néolithique et des objets de l'époque romaine.

Musées

Ce petit musée, situé place Roncas, abrite quelques pièces intéressantes. La visite démarre par la présentation d'objets (vases, poteries, bijoux?) retrouvés dans la région et datant de la Préhistoire. On passe ensuite à la période de la fondation de la ville d'Aoste, en 25 avant JC. On peut d'ailleurs voir une intéressante maquette de l'ancienne cité qui s'appelait alors Augusta Praetoria.

Une section est consacrée aux rites funéraires. La reconstitution d'un lit funéraire de la nécropole de St Roch est à ne pas manquer. Le Bas et le Haut Moyen-âge sont illustrés par des oeuvres d'art religieuses. A voir, un ambon en marbre blanc du VIe siècle retrouvé lors des fouilles de la cathédrale d'Aoste. Une série de gravures de l'Arc de triomphe d'Auguste au fil des siècles (1682, 1778, 1838, 1840, 1850, 1860?) montre comment il a traversé les siècles ! Enfin, de multiples objets en bronze, en or et en verre sont présentés.

Musée archéologique régional

Place Roncas 1, Aoste

Autour du même sujet

Annonces Google