Hanoi et le Nord

Hanoi et le Nord Située au Nord du Vietnam, dans le delta du fleuve Rouge (Sông Hông), Hanoi constitue la capitale du pays. Hanoi, par opposition à sa rivale du sud, Hô Chi Minh-Ville (Saigon), demeure le coeur historique de la nation avec 3,5 millions d'habitants. Active, surpeuplée, aux multiples petits commerces installés à même le trottoir, elle offre un patrimoine artistique considérable.Par ailleurs, Hanoi demeure un symbole de lutte contre les colons français puis américains.

C'est en effet à Hanoi que Hô Chi Minh fit sa déclaration d'indépendance en 1945. De plus, en 1954, elle fut le QG de la résistance contre les Américains, alors occupants du Sud Vietnam, dont Saigon.

La capitale du Vietnam se divise en quatre grands quartiers : Ba Dinh à l'ouest, Hoan Kiem au centre, Hai Ba Trung - nommé ainsi en l'honneur des soeurs Trung qui défendirent la ville contre les Chinois au Ier siècle - et Dong Da au sud-ouest - populaire pour son Temple de la Littérature.

Toutefois, deux d'entre eux sont particulièrement visités, et ce non sans raison. Le quartier de Ba Dinh, également surnommé quartier de l'oncle Hô, se caractérise par son musée et son mausolée en l'honneur de Hô Chi Minh. Le lac de l'Ouest et la pagode au Pilier unique font également partie des symboles du Ba Dinh.

De même, Hoan Kiem, pourtant plus petit quartier de la ville, attire de très nombreux visiteurs. C'est en effet ici que se trouve la vieille ville - dont le fameux « quartier des 36 rues » - et le lac Hoan Kiem - principal point de repère du centre ville.

Les environs directs de Hanoi puisent leurs richesses dans les pagodes de l'Ouest et la citadelle de Co Loa.

Plus globalement, la région Nord du Vietnam compte parmi les zones les moins développées du pays. C'est une région de collines et de montagnes difficiles d'accès. Aussi, malgré les récentes améliorations du niveau de vie et la croissance économique, la pauvreté est encore répandue, surtout dans les zones rurales, isolées et montagneuses du Nord du Vietnam.

Toutefois, cette région montagneuse recèle deux principaux points d'intérêts, autres que sa ville principale.

D'une part, les environs de Sapa - 380 km au nord-ouest d'Hanoi - recèlent des vallées aux rizières verdoyantes en premier plan de montagnes toutes aussi vertes, ainsi que de minuscules villages typiques.

D'autre part, à 160 km à l'est de Hanoi, la baie d'Halong - avec ses îlots de roche calcaire et ses grottes - s'apparente à la huitième merveille du monde. Elle présente, en effet, des paysages extraordinaires, tant par leur singularité que par leur majesté.

Histoire d'Hanoi

L'occupation humaine du territoire d'Hanoi remonte au IIIème siècle après J-C. Ce premier village se nommait alors Long Do.

C'est en 1010, que Ly Cong Huan, premier roi de la dynastie des Ly, en fit la capitale, sous le nom de Thang Long (« envol du Dragon »). Compte tenu de l'orientation monarchique bouddhique de ses dirigeants, la ville verra fleurir, à cette époque, un grand nombre de temples et pagodes, dont certains sont encore visibles actuellement.

La ville, devenue Tay Do (« capitale de l'Ouest ») les siècles suivant, perdra son titre de capitale en 1400. Elle changera encore successivement de nom - Dong Kinh (capitale de l'Est), Bac Thanh (capitale du Nord) jusqu'à obtenir son nom actuel, Hanoi, en 1831.

Après cela, la ville deviendra peu à peu un endroit stratégique pour les colons français qui s'y établiront. Des villas et autres bâtiments de cette époque, disséminés dans la ville, témoignent encore de cette période de l'histoire vietnamienne.

Après le départ des Français en 1954, Hô Chi Minh, à la tête du Vietnam, engagera une politique de reconstruction de Hanoi. Mais la moitié de la ville devra être évacuée entre 1965 et 1973 du fait de la guerre du Vietnam, qui voit alors s'affronter les Vietnamiens du Nord aux Vietnamiens du Sud, épaulés par et les Américains.

Depuis la fin des hostilités, Hanoi a connu un développement immobilier sans pareil, grâce à son statut de capitale du pays. Malgré tout, Hô Chi Minh-Ville a de quoi rivaliser, car elle fait office de plate-forme du commerce international.

VOYAGE À HANOI ET LE NORD

Météo / Quand partir

Climat et Météo

Globalement, les températures varient assez peu. Elles descendent rarement en dessous de 10°C au creux de l'hiver (janvier) et s'élèvent à 30° entre juin et août. Mais c'est également à cette même période que les précipitations sont les plus importantes.

A vrai dire, la saison des pluies s'étend même de mai à septembre. Aussi, la meilleure période pour venir à Hanoi et dans le Nord du pays demeure l'hiver, de novembre à mars, également appelé « saison sèche ». Mais attention, il s'agit également du moment de l'année où l'activité touristique bat son plein.

Transports

Bien que Hanoi soit la capitale du Vietnam, il ne s'agit pas forcément de la ville la mieux desservie du pays.

Depuis la France

Le moyen de transport le plus commun, car le plus rapide, pour se rendre à Hanoi depuis la France, demeure bien évidemment l'avion. Malgré tout, il faut savoir qu'aucun vol direct n'existe entre la France (Paris) et Hanoi. Il faut généralement compter deux escales, la seconde ayant, dans certains cas, lieu à Hô Chi Minh-ville. Il faut compter en moyenne 20 h de vol, escales comprises.

L'aéroport de Hanoi se situe à 50 km du centre ville, ce qui équivaut à 1 h de route en taxi. Des minibus font également la liaison, régulièrement dans la journée. Il est possible de consulter les horaires exacts des navettes auprès de la compagnie aérienne Vietnam Airlines. De même, cette compagnie prend les réservations de taxi.

Circuler dans le Nord du Vietnam

Le train et le bus sont les moyens de transport les plus utilisés pour circuler dans le Nord du Vietnam. Voici une liste des temps de trajet (en bus et en train) entre Hanoi et les principales villes du Nord du Vietnam :

  • Hanoi-Diên Biên Phu : 16h de bus. Il n'existe pas de liaison ferroviaire entre les deux villes
  • Hanoi-Haiphong : 3h à 3h30, que ce soit en bus ou en train
  • Hanoi-Baie d'Halong : 3h40 de bus
  • Hanoi-Sapa (arrêt à Lao Cai) : 10h de train et autant en bus

Les coordonnées des différentes gares ferroviaires et routières de Hanoi sont répertoriées dans la rubrique vie pratique.

Des vols intérieurs existent entre Hanoi et Diên Biên Phu. Trois vols sont prévus chaque semaine. Il faut compter une heure entre Hanoi et l'aéroport de Diên Biên Phu, situé à 1 km au nord de la ville.

En règle générale, il faut réserver les billets pour les vols intérieurs à l'avance, dans la mesure où les avions affichent très rapidement complet.

Enfin, si vous venez d'une autre région du Vietnam, le plus simple sera de prendre l'avion. Sinon, en train, vous mettrez 36h (avec le train express) depuis Hô Chi Minh-Ville (région sud) et 15h depuis Huê (région centre).

Gare ferroviaire principale de Hanoi (Ga Hanoi)

120, Lê Duan (au bout de Trung Hung Dao) Hanoi

Trains à destination des principales villes du pays : Ho Chi Minh-ville (36h), Hue (15h), Lao Cai (10h), Sapa (10h)

Gare ferroviaire de Long Bien

Trains à destination des principales villes du Nord du Vietnam : Haiphong (2h30), Lang Son (8h), Lao Cai (10h)

Gare routière Giap Bat (7 km au sud de la gare ferroviaire)

Liaisons avec le Sud du pays, jusqu'à Ho Chi Minh-ville

Gare Kim Ma

Liaisons avec Diên Biên Phu, la baie d'Halong et le Nord-Est du pays.

Gare Son La (près de l'Université d'Hanoi)

Liaisons avec les localités du Nord-Ouest.

Gare Gia Lam (2km au nord-est d'Hanoi)

Liaisons avec les villes du Nord-Est du pays.

A noter : les différentes gares sont excentrées. Il faut donc s'y rendre en taxi ou en moto-taxi.

Comment circuler à Hanoi ?

La circulation s'avère de plus en plus problématique dans la capitale vietnamienne.

Entre les bicyclettes, les cyclo-pousses, les motos, les voitures et les camions, les piétons doivent être on ne peut plus vigilants. D'autant que les rues et les véhicules ne sont pas éclairés la nuit.

Le vélo est un moyen de transport ludique et bon marché pour circuler dans Hanoi. On peut évidemment en louer dans les nombreuses agences de location de la ville (l'équivalent de 1 euro/j). Mais une autre solution consiste à acheter une bicyclette, que vous pourrez revendre sans mal avant de partir du Vietnam. De surcroît, vous aurez l'impression de vivre à la vietnamienne.

La moto peut représenter une alternative, notamment si l'on souhaite s'éloigner du centre ville. La location est certes plus chère que celle d'un vélo, mais elle demeure tout à fait raisonnable (l'équivalent de 5 à 8 euros/j). Sachez toutefois, que la plupart des loueurs de moto exige qu'on leur laisse un passeport comme caution.

Le cyclo-pousse fait également partie des moyens de transports très utilisés dans la capitale. Soyez vigilants, certains conducteurs n'hésitent pas à gonfler les prix.

Il en va de même pour les taxis. Certains chauffeurs peu scrupuleux demandent parfois des fortunes. Ce phénomène tend toutefois à disparaître dans la mesure où de plus en plus de taxis sont équipés de compteurs.

En revanche, les infrastructures de transports en commun (bus) ne sont pas très développées à Hanoi.

Bons plans

A faire : Effectuer une excursion à Co Loa

La citadelle de Co Loa ne se trouve qu'à 18 km de Hanoi. Donc, si vous en avez la possibilité, n'hésitez pas à y faire une petite excursion d'une demi-journée.

Ce village ancestral - des fouilles ont permis de prouver son existence à l'âge de Bronze ? constitue l'ancienne capitale du royaume de Au Lac, ancien nom du Vietnam.

Co Loa s'articule autour trois enceintes successives d'une circonférence de plusieurs kilomètres, d'où la signification de son nom : « la ville en colimaçon ». Outre une promenade dans les ruelles, deux points d'intérêts s'offrent aux visiteurs. Il s'agit de la maison communale (dinh) ? ornée de sculptures d'animaux ? et du temple royal ? bâti au bord d'un étang.

Informations pratiques : Pour se rendre à Co Loa depuis Hanoi, empruntez la RN 3 (direction Thai Nguyen) jusqu'à Dong Anh. Là, tournez à droite pour suivre la petite route à peine carrossable qui indique Co Loa.

La citadelle de Co Loa est accessible aux visiteurs de 8h à 17h. Son accès est payant.

Partir à la découverte des pagodes de l'Ouest

Si vous êtes tombé sous le charme des pagodes de Hanoi et que vous souhaitez en voir davantage, partez à la découverte des pagodes de l'Ouest. Il en existe trois, toutes dignes d'intérêt.

La pagode Thay (ou pagode du Maître) est la plus proche.

Située à 40 km dans le village de Sai Son, elle fut construite au XIème siècle en l'honneur d'un moine herboriste. Les statues de Bouddha qu'elle renferme, de même que l'étang qui lui fait face lui confèrent tout son charme.

La pagode Tay Phuong, voisine de 6 km de la première, représente un haut lieu de l'art bouddhique vietnamien. A noter : Ces deux premiers monuments sont ouverts tous les jours de 8h à 17h. L'entrée est payante. Vous pourrez aisément visiter les deux en une journée.

Enfin, la pagode des Parfums se donne à voir dans la commune de Huong Son, à 60 km de Hanoi. Pour y accéder, il faut tout d'abord se rendre à Van Dinh par la route, poursuivre jusqu'à l'embarcadère de Doc Tin, duquel on embarque sur un bateau pour 1h30 de croisière sur la rivière Yen. Là, chapelles, sanctuaires de même que des grottes et autres curiosités géologiques qui défileront devant vous.

A noter : des agences touristiques proposent ce type d'excursion au départ d'Hanoi.

A ne pas faire : Entrer sur le territoire chinois si vous n'avez pas de visa multi entrées

Si vous séjournez à l'extrémité nord du Vietnam, et que vous souhaitez en profiter pour aller faire une excursion en Chine, vous devrez prendre quelques précautions préalables. Il faut impérativement que votre visa vous permette plusieurs entrées sur le territoire vietnamien, sinon vous serez bloqué de retour à la frontière.

Autre recommandation particulière : si vous souhaitez entrer en Chine par le poste de frontière de « la porte de l'Amitié de Dong Dang » (à 12 km de Lang Son, à extrémité sud-est du Vietnam), vous devrez faire une demande de visa d'entrée et de sortie spécifique. Cette demande peut être effectuée à Hanoi ou à Hô Chi Minh-Ville, auprès de la police de l'immigration ou par l'intermédiaire d'un agent de voyage.

Vie pratique

Ambassade de France au Vietnam

57, Tran Hung Dao

Hanoi

Tél. : 00 844 944 57 00

Fax. : 00 844 944 57 17

Site de l'Ambassade de France au Vietnam

Office du tourisme (Vietnamtourism)

18, Ly Thuong Kiet

Hanoi

Tél. : 00 844 826 66 71

Site de l'office du tourisme

Carte d'identité

Le Nord du Vietnam (ou Tonkin) se traduit par Bac Bô en vietnamien. Cette région, frontalière de la Chine et du Laos, renferme Hanoi, la capitale du Vietnam.

  • Nombre d'habitants : 3 057 000 à Hanoi
  • Superficie : 2.139 km² (Hanoi)
  • Densité : 6 437 hab. / km²
  • Villes principales : Hanoi, Sapa
  • Principales activités : agriculture, industrie
Trouver un hotel

QUE VOIR À HANOI ET LE NORD

Monuments

L'intérêt de Hanoi ne repose pas forcément sur ses monuments. Pour comprendre cette ville, il faut avant tout capter l'atmosphère qui s'en dégage, observer les petits riens qui rythment sa vie quotidienne.

Toutefois, compte tenu de son histoire mouvementée, Hanoi affiche une pluralité architecturale certaine. On peut ainsi scinder l'architecture d'Hanoi en trois catégories : les édifices traditionnels, les bâtiments coloniaux et les monuments en l'honneur de Hô Chi Minh, président du nouveau parti révolutionnaire vietnamien de 1945 à 1969.

  • Les pagodes

Les plus belles pièces d'architecture traditionnelle d'Hanoi résident dans ses pagodes. Il s'agit d'édifices en bois, supportés par des pilotis et surmontés d'une toiture de bois finement sculptée. Certaines sont des maisons d'habitation, tandis que d'autres font office de temple en l'honneur de divinités. Le Temple de la littérature, qui en réalité regroupe différents édifices, constitue une des plus belles réalisations de ce type. Mais la pagode au Pilier unique est l'une des plus célèbres de Hanoi.

  • L'architecture coloniale française

Hanoi présente encore les stigmates de la période coloniale française. Aussi beaucoup de bâtiments, construits entre 1860 et 1930, y sont encore visibles. C'est tout d'abord le cas de la cathédrale Saint-Joseph, située à l'ouest du lac Hoan Kiem (« épée restituée »), considéré comme le coeur de la capitale vietnamienne.

De même, plusieurs constructions, empreintes de l'influence française, sont à découvrir au sud-est du centre ville.

Retenons notamment l'opéra, bâti sur le modèle de l'opéra Garnier de Paris.

L'architecture coloniale française se décline également dans les constructions militaires, les établissements administratifs et surtout les maisons d'habitation. Ces dernières ont la caractéristique commune d'être orientées au Nord et non au Sud, pour ne pas être exposées directement au soleil. Les pièces à vivre sont généralement au rez-de-chaussée et les chambres à l'étage.

  • Bâtiments en hommage à Hô Chi Minh

Enfin, ne l'oublions pas, c'est à Hanoi qu'Hô Chi Minh a fait sa déclaration d'indépendance vietnamienne en 1945 et a vécu la majeure partie de son temps jusqu'à sa mort. Aussi, c'est tout naturellement que la capitale vietnamienne possède différents édifices à l'effigie du premier président du parti révolutionnaire vietnamien. Ceux-ci sont d'ailleurs regroupés dans un quartier surnommé « le quartier de l'oncle Hö ».

Le mausolée Hô Chi Minh est sans conteste le plus visité de tous. Comme son nom l'indique, il renferme la dépouille de l'homme d'Etat. Tout près se trouve également une maison à son nom avec, à l'intérieur, quelques effets personnels.

Visite de la ville

La ville de Hanoi peut se visiter à pied mais l'idéal est de la parcourir en bicyclette, moyen de transport roi au Vietnam. Ceux qui ne peuvent se passer de véhicule motorisé pourront se déplacer en taxi ou en moto.

  • Le lac Hoan Kiem et le centre

Le centre ville d'Hanoi s'articule autour de son lac central, appelé Hoan Kiem (« épée restituée »). Aussi, il s'agit d'un point de départ facile à repérer. Sur sa rive nord, vous trouverez une première pagode, celle de Ngoc Son ou temple de la montagne de Jade.

Depuis le lac, deux parcours s'offrent à vous. Le premier vous permettra d'aller à la découverte de l'architecture coloniale française. C'est au sud-est du lac que vous pourrez goûter au « Petit Paris », avec son opéra, le centre culturel français ainsi que les bâtiments renfermant le musée de la Révolution et le musée de l'Histoire du Vietnam, eux aussi issus de l'époque coloniale.

Le second vous entraînera au nord du lac, dans la vieille ville également connue sous le nom de quartier des 36 Guildes. Là, vous découvrirez les ruelles commerçantes mais aussi le marché couvert de Dong Xuan, offrant aussi bien des produits manufacturés (vêtements, vélos) que de la nourriture ou des plantes vertes. On peut même manger sur place dans de petites cantines.

  • En dehors du centre

Après cette découverte du centre, rendez-vous au nord-ouest du centre ville dans le quartier de Ba Dinh, également appelé « le quartier de l'oncle Hô ». C'est là que vous découvrirez les différents édifices à l'effigie ou en hommage au « père de la nation », le mausolée Hô Chi Minh et sa demeure notamment.

D'ici, vous serez tout proche du lac Truc Bach et du lac de l'Ouest. Pour les rejoindre, remontez la rue Hung Vuong jusqu'à la place Ba Dinh puis continuez tout droit dans son prolongement.

Vous arriverez ainsi au passage qui sépare les deux plans d'eau. En chemin vous croiserez la pagode Quan Thanh puis la pagode Tran Quoc.

  • A l'extérieur de la ville

Lors de votre séjour à Hanoi, n'hésitez pas, si vous le pouvez, à sortir de la ville pour découvrir les merveilles alentours et notamment le village de Co Loa, situé à 18 km au nord.

Musées

Devoir de mémoire

On ne compte que huit musées à Hanoi, ce qui peut sembler dérisoire pour une capitale, comparé aux métropoles occidentales.

Toutefois, la ville renferme un nombre assez conséquent de musées par rapport aux autres grandes agglomérations du pays, Hô Chi Minh-Ville notamment.

Autre particularité de Hanoi, tous ses établissements muséographiques sont étroitement liés à l'Histoire du pays, et notamment à ses longues périodes d'occupation étrangère (Chinois, Français et Américains). On retrouve ainsi un musée de l'Histoire du Vietnam, qui évoque, bien entendu, les grands moments qui ont marqué le pays.

De même, un établissement, le bien nommé musée de la Révolution vietnamienne, se consacre aux luttes pour l'indépendance, menées par les Vietnamiens au fil des siècles.

Les nombreuses ethnies du Vietnam sont, quant à elles, présentées dans l'important musée d'Ethnographie ? ouvert en partenariat avec le musée de l'Homme à Paris ? tandis que la femme vietnamienne est à l'honneur dans un musée éponyme. N'oublions pas non plus l'établissement entièrement consacré à Hô Chi Minh, figure emblématique de la République socialiste du Vietnam.

Seul le musée des Beaux Arts aurait de quoi se différencier quelque peu, si l'on en croit la discipline traitée. Mais en y regardant de plus près, on s'aperçoit que finalement lui aussi fait référence aux événements marquants de l'Histoire vietnamienne, à en juger par les oeuvres politiques exposées.

Dotées de tant d'établissements à vocation historique, Hanoi fait ainsi figure de ville nostalgique. Mais soyons pragmatiques, disons simplement que la capitale vietnamienne perpétue la mémoire de la nation et de son peuple.

Itinéraires

Le choix d'un itinéraire dans le Bac Bo, c'est-à-dire la région Nord du Vietnam, dépend bien évidemment de la durée totale de votre séjour vietnamien. Cette partie du pays s'avère relativement étendue. De plus, les infrastructures de transport ne sont pas des plus rapides. Aussi, il faut disposer d'un peu de temps pour pouvoir découvrir l'essentiel du Nord Vietnam.

Voici des propositions d'itinéraire, en fonction du temps imparti à Hanoi et dans la région alentour.

2 jours : Hanoi et les pagodes de l'Ouest

On réserve généralement deux jours à la visite d'Hanoi. Toutefois, en se dépêchant un peu, il est possible de visiter Hanoi en 24h.

Dans ce cas, il faut se limiter à une demi-journée dans le quartier de l'oncle Hô (ouest de la ville), où l'on peut à la fois profiter des monuments et musées en l'honneur d'Hô Chi Minh et du lac de l'ouest.

Puis, l'on peut consacrer son après-midi et sa soirée au centre historique de Hanoi, du lac Hoan Quiem au quartier « des 36 rues ».

Le second jour pourra être consacré à la visite des pagodes de l'Ouest, situées dans les environs de la capitale vietnamienne. Vous pourrez, au choix, visiter la pagode Thay (40 km d'Hanoi) puis la pagode Tay Phuong (6 km plus loin) ou bien partir directement à la découverte de la pagode des Parfums. Il semble, en effet, difficile de pouvoir visiter les trois, compte tenu de l'éloignement géographique de la pagode des Parfums par rapport aux deux autres.

5 jours : Hanoi et les montagnes du Nord?...

Avec un budget temps de 5 jours, il est possible de visiter Hanoi tranquillement, en deux jours, à moins d'être pressé d'aller à la rencontre des paysages montagneux de la région de Sapa.

Prenez ensuite la direction de Sapa, située à 380 km de Hanoi. Comptez déjà une journée (10h exactement) de transport pour y aller, que ce soit en train ou en car (il n'y a pas de liaison aérienne).

Puis, vous aurez 1 journée entière pour faire de la randonnée dans les environs de Sapa, admirer le paysage et aller à la rencontre des habitants des villages alentours.

...ou Hanoi et la Baie d'Halong

Commencez votre séjour par Hanoi, de la même façon qu'énoncé ci-dessus. Après deux jours dans la capitale, prenez la direction de la baie d'Halong. Pendant les deux à trois jours restants, vous aurez le temps d'aller jusqu'au littoral, de naviguer sur la mer de jade de la baie d'Halong, parsemée par d'innombrables îlots de roche calcaire aux formes singulières et d'îles nichant des grottes tout aussi subjuguantes.

Puis, il vous restera encore un peu de temps pour aller faire un petit tour sur l'île de Cat Ba et notamment dans son parc national à l'écosystème préservé.

Une semaine à 10 jours : Parcours dans toute la région Nord

Si vous disposez d'une semaine, vous devriez avoir le temps, sans toutefois chômer, de découvrir aussi bien la Baie d'Halong que la région de Sapa, en plus de la visite de Hanoi.

Avec deux jours de plus, vous pourrez même aller à Diên Biên Phu ou bien faire une excursion en Chine.

Parcs naturels

Le Nord du Vietnam renferme plusieurs sites naturels classés parcs nationaux : Ba Be, à 295 km au nord de Hanoi, Cat Ba dans la Baie d'Halong, à 160 km à l'est de Hanoi, et Cuc Phuong, à 150 km au sud de Hanoi.

Ainsi, compte tenu de leur éloignement géographique, il peut paraître difficile de tous les visiter. Toutefois, ils se différencient tellement les uns des autres qu'en visiter un seul ne vous donnera en aucun cas une idée de ce à quoi peuvent ressembler les deux autres.

Le parc national de Ba Be s'identifie à ses lacs entourés de falaises calcaires, ainsi qu'à ses grottes et ses chutes d'eau.

Le parc national de Cat Ba occupe une bonne partie d'une île éponyme. Sa particularité réside dans sa biodiversité, animale notamment.

Enfin, le parc national de Cuc Phuong s'illustre par la richesse botanique de sa forêt tropicale montagneuse, de même que par son aspect sauvage.

Curiosités naturelles

Compte tenu de sa diversité géographique, le Nord du Vietnam affiche des curiosités naturelles hétéroclites. Voici une sélection des deux sites les plus dignes d'intérêt.

D'une part, le nord-ouest affiche des reliefs qui n'ont rien à envier à nos Alpes. D'ailleurs les montagnes des environs de Sapa sont surnommés « les Alpes tonkinoises ».

D'autre part, la baie d'Halong, située au nord-est, offre des paysages hors du commun. Il s'agit, en effet, d'un somptueux mariage entre une mer de couleur émeraude et des îlots de roche calcaire de toutes dimensions et de toutes formes.

Si vous séjournez à Hanoi, n'hésitez donc pas à y faire étape. Mais, Sapa se situe à 380 km au nord-ouest de la capitale vietnamienne et la baie d'Halong se trouve quant à elle à 160 km de cette même métropole. Ces deux sites naturels sont donc très éloignés l'un de l'autre.

Aussi, il n'est pas forcément aisé de choisir entre une escapade dans les environs de Sapa et une excursion dans la baie d'Halong. Sapa demeure la destination la moins touristique des deux mais la réputation, mainte et mainte fois confirmée, de la baie est telle qu'il est difficile d'envisager un voyage au Vietnam sans explorer ce joyau géologique.

Autour du même sujet

Annonces Google