Frais kilométriques 2019 : le nouveau barème des indemnités kilométriques

Frais kilométriques 2019 : le nouveau barème des indemnités kilométriques Le nouveau barème, qui permet de calculer les frais de déplacement professionnels et de les déduire de l'impôt sur le revenu, a été publié en mars 2019. Les automobiles de 3 et 4 CV bénéficient d'une revalorisation.

Le barème kilométrique s'applique aux contribuables salariés qui utilisent une voiture, une moto, un scooter ou un vélomoteur pour se rendre à leur travail, et qui décident de déduire leurs frais réels dans leur déclaration de revenus. Vous pouvez ainsi déduire sur votre déclaration de revenus 2019 ces frais réels correspondant à vos déplacements effectués en 2018. Pour rappel, en choisissant d'opter pour les frais réels, vous renoncez à l'abattement forfaitaire de 10%.

Le barème permet de déterminer le montant des frais kilométriques à reporter sur le formulaire de la déclaration de revenus. Il est établi en fonction de la puissance du véhicule mais aussi du nombre de kilomètres parcourus durant l'année écoulée. Les frais déclarés doivent pouvoir être attestés par des justificatifs (factures de réparations, d'achat de pneumatiques, etc.)

Ce barème kilométrique sert à évaluer le coût d'utilisation d'un véhicule pour toute personne soumise à l'impôt sur le revenu. Sont pris en compte dans ce barème les frais d'assurance, de carburant, de pneumatiques, de réparations éventuelles... En revanche, les factures de péages, les frais de stationnement et les intérêts d'emprunt liés à l'achat du véhicule ne sont pas pris en compte dans ce barème. Seule nouveauté cette année, la barème a été revalorisé de 5 à 10 % pour les conducteurs d'une voiture de petite cylindrée (3 ou 4 CV). Les frais réels sont à indiquer dans la case 1 AK de la déclaration de revenus.

Tableau du barème kilométrique applicable aux voitures

Puissance administrative jusqu'à 5 000 km de 5 001 à 20 000 km au-delà de 20 000 km
Jusqu'à 3CV d x 0,451 (d x 0,270) + 906 euros d x 0,315
4CV d x 0,518 (d x 0,291) + 1 136 euros d x 0,349
5CV d x 0,543 (d x 0,305) + 1 188 euros d x 0,364
6CV d x 0,568 (d x 0,32) + 1 244 euros d x 0,382
à partir de 7CV d x 0,595 (d x 0,357) + 1 288 euros d x 0,401
* d = distance parcourue

Exemple avec un véhicule de 4CV, ayant parcouru 12 000 km sur l'année 2018. Le montant des frais réels sera de :
(12 000 x 0.291) + 1 136 = 4 628 euros.

Tableau du barème kilométrique applicable aux cyclomoteurs (moins de 50 cm3)

jusqu'à 2 000 km de 2 001 à 5 000 km au-delà de 5 000 km
d x 0,269 (d x 0,063)+412 euros d x 0,146
* d = distance parcourue

Tableau du barème kilométrique applicable aux autres véhicules

Puissance administrative jusqu'à 3 000 km de 3 001 à 6 000 km au-delà de 6 000 km
jusqu'à 2CV d x 0,338 (d x 0,084) + 760 euros d x 0,211
entre 3CV et 5CV d x 0,4 (d x 0,07) + 989 euros d x 0,235
au-delà de 5CV d x 0,518 (d x 0,067) + 1 351 euros d x 0,292
* d = distance parcourue

Autour du même sujet

Frais réels

Frais kilométriques 2019 : le nouveau barème des indemnités kilométriques
Frais kilométriques 2019 : le nouveau barème des indemnités kilométriques

Le barème kilométrique s'applique aux contribuables salariés qui utilisent une voiture, une moto, un scooter ou un vélomoteur pour se rendre à leur travail, et qui décident de déduire leurs frais réels dans leur déclaration de revenus . Vous...