Travailleur saisonnier, puis-je déduire des frais réels de mes impôts ?

Travailleur saisonnier, puis-je déduire des frais réels de mes impôts ? En tant que travailleur saisonnier, vous pouvez déduire vos frais réels de vos impôts. Comme les frais réels ne sont pas que des frais de transport, vous pouvez aussi déduire vos éventuels loyers.

Un salarié qui a des frais réels peut choisir de bénéficier d’une déduction forfaitaire de 10% ou bien de les déduire de ses impôts. La déduction est automatique, mais il est plus avantageux d’y renoncer et de déduire ses frais réels lorsque les dépenses engagées dépassent le montant de la déduction. Il s’agit uniquement de frais en lien avec l’activité professionnelle et il faut pouvoir les justifier. Point important, il doit s’agir également de frais inévitables. Vous n’aviez pas d’autres options. Et les dépenses ont été effectuées dans l’année concernée par la déclaration de revenus.

Si vous êtes travailleur saisonnier, vous pouvez déduire vos frais professionnels au réel. Vous pouvez le faire si vous résidez chez vous et que vous vous déplacez pour un emploi saisonnier, en voiture ou via un autre moyen de transport. Cas plus courant, si vous êtes logé sur place, vous pouvez déduire le loyer que vous devez verser. Les frais réels sont souvent des frais de transport entre le domicile et le lieu de travail. Pour pouvoir les déduire de ses impôts, il faut une distance inférieure à 40 km, mais certaines situations, dont le travail saisonnier, permettent de déduire les frais réels alors que la distance est supérieure à 40 km.

Conservez tous vos justificatifs

Les frais réels ne sont cependant pas uniquement des frais de déplacement. Selon les activités, et ce qui est pris ou non en charge par l’employeur, les frais réels peuvent aussi être des dépenses de repas et des frais pour séjourner à l’hôtel ou dans un autre type de logement. Un employeur peut parfois mettre des logements à la disposition de ses salariés saisonniers, en leur demandant de verser un loyer, ou un travailleur saisonnier doit se loger de lui-même. Quelle que soit votre situation, le plus important est de conserver tous les justificatifs de tous vos frais inhérents à votre activité de travailleur saisonnier.

Il ne vous est pas demandé de fournir des factures avec votre déclaration d’impôts. Vous devez conserver vos justificatifs pendant au moins trois ans après les paiements, car l’administration fiscale pourrait vous les demander. Sur votre déclaration d’impôts, dans le formulaire 2042, les cases 1AK à 1DK vous concernent, si vous choisissez de déduire vos frais réels. Vous devez ensuite détailler ces frais professionnels dans une notice jointe à la déclaration, en précisant la nature et le montant des dépenses.

Frais réels