Puis-je déduire en frais réels l'achat d'un ordinateur ?

Puis-je déduire en frais réels l'achat d'un ordinateur ? Vous avez acheté un ordinateur pour des besoins professionnels, et vous souhaitez déduire ces frais de vos impôts. C'est possible, mais pas forcément à votre avantage. Explications.

Vous ne le savez peut-être pas, mais une déduction forfaitaire de 10% (avec un plafond qui peut varier d'année d'imposition en année d'imposition, il faut donc vous renseigner) est appliquée de façon automatique à vos revenus. Les services fiscaux estiment ainsi prendre en compte vos frais liés au travail, comme le transport ou les repas.

Dans de rares cas, vos frais professionnels peuvent dépasser ce plafond. C'est souvent le cas dans le cadre de déplacements professionnels importants ou lorsque le domicile se trouve particulièrement éloigné du lieu de travail. Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez décider de déduire vos frais pour leur montant réel dans votre déclaration de revenus. On parle alors de "frais réels".

Seule la dépréciation est déductible 

Si vos frais sont supérieurs à 10% de vos revenus, vous avez tout intérêt à déduire vos frais réels. Cependant, attention, il faut prendre en compte différentes règles. Ces dépenses doivent être indispensables à l'exercice de votre métier. Il peut s'agir de frais de déplacement, de repas ou de matériel. Vous devrez également conserver l'ensemble des justificatifs pendant trois ans. Il vous faudra faire le calcul total des frais sur l'année. De plus, vous devrez ajouter, dans les cases 1AJ à 1DJ, vos allocations pour frais d'emploi et remboursements.

Dans le cadre de l'achat d'un ordinateur, il faut savoir que seule la dépréciation est déductible. La dépréciation correspond à la valeur nette du bien à laquelle on soustrait la valeur d'usage. De plus, l'ordinateur doit être utilisé uniquement dans le cadre professionnel. Si ce n'est pas le cas, il vous faudra calculer au prorata des heures passées à travailler avec cet ordinateur. Le calcul devient alors particulièrement complexe. En fait, il est probable que vous ayez tout intérêt à profiter de la déduction automatique de 10% plutôt que de déclarer votre ordinateur en frais réels, sauf s'il a une valeur particulièrement importante.

Frais réels