Comment faire sa déclaration de frais réels sans justificatif ?

Comment faire sa déclaration de frais réels sans justificatif ? Au moment de remplir votre déclaration de revenus, une première question se pose : est-ce plus avantageux de passer aux frais réels ? Si oui, avez-vous conservé tous vos justificatifs pour le fisc ?

Lorsque votre déclaration d’impôt vous est envoyée au printemps, vous devez effectuer un premier calcul afin de savoir si la déduction des frais réels est plus intéressante pour vous et peut vous permettre de payer moins d’impôts. L’administration fiscale vous laisse la possibilité de recourir à la déduction forfaitaire de 10 % au titre des frais professionnels, appliquée par défaut, ou d’opter pour le régime des frais réels.

C’est uniquement si la déduction de 10 % ne se révèle pas suffisamment intéressante que vous avez la possibilité de déduire vos frais professionnels pour leur montant réel. C’est un point capital de la déclaration de revenus qui nécessite d’effectuer un calcul rapide pour savoir quelle option est la plus avantageuse pour vous.

Vos frais doivent être justifiés

Le passage aux frais réels nécessite de respecter deux principes fondamentaux : les frais professionnels doivent être indispensables à l’activité professionnelle que vous exercez, et ils doivent être justifiés. En tant que contribuable, vous n’êtes pas tenu de joindre vos justificatifs à votre déclaration de revenus. Cependant, vous devrez les conserver pendant une durée de trois ans en cas de contrôle fiscal. Si vous ne les conservez pas, ou que vous les égarez, l’administration fiscale vous appliquera à défaut la déduction forfaitaire de 10%.

Il existe néanmoins une exception pour les frais de repas si jamais vous n’avez pas pu conserver les justificatifs de chaque repas et que vous mangez au restaurant pendant la pause de midi : vous pouvez les passer en frais réels sans justificatifs, mais il faut que vous ne disposiez pas d’une cantine d’entreprise sur votre lieu de travail, et que vous n’ayez pas le temps de rentrer chez vous pour déjeuner. Ces frais de repas seront alors évalués à un peu moins de 5 euros par repas. Vous devrez argumenter ce cas de figure auprès du fisc.

Frais réels