Le rachat de trimestres est-il déductible ?

Le rachat de trimestres est-il déductible ? Au moment de remplir votre déclaration de revenus, vous avez la possibilité de bénéficier d'une déduction d'impôt par le biais du rachat de trimestres. On vous explique tout !

Lorsque vous faites valoir vos droits à la retraite, il est essentiel de bien remplir les différentes conditions pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein, et ainsi ne pas voir votre pension de retraite minorée. Vous devez remplir des conditions d’âge, sachant que l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans, et des conditions liées à votre durée de cotisation à l’assurance retraite.

Vous devez avoir cotisé un nombre suffisant de trimestres (le nombre de trimestres en question varie en fonction de votre année de naissance et de l'âge auquel vous êtes entré dans la vie active). Si vous n’avez pas assez cotisé, vous avez la possibilité de racheter des trimestres, afin d’avoir droit au taux plein (qui correspond à 50% de votre salaire annuel moyen). Assurez-vous donc de bien remplir toutes les conditions nécessaires, d’âge et de cotisation, pour vous garantir un montant maximum de pension de retraite.

Une déduction limitée à 12 trimestres

En rachetant des trimestres manquants pour allonger votre durée de cotisation, et ainsi obtenir le taux plein dès l’âge légal de 62 ans, vous avez la possibilité de bénéficier d’une déduction d’impôt. Cette déduction vous permettra de réduire le montant de votre impôt final lors de la complétude de la déclaration de revenus envoyée au printemps. En effet, les cotisations de rachat au titre de la retraite (qu’elle soit de base ou complémentaire) sont déductibles.

Vous pouvez donc les déduire, dans la limite de douze trimestres au maximum, du montant brut de votre salaire. Si vous n’exercez plus d’activité salariée, les rachats de trimestres seront toujours déductibles, mais du montant de vos pensions de retraite. En revanche, si vous ne percevez ni salaire ni pension, les rachats devront être reportés en case 6DD "Déductions diverses" de votre déclaration de revenus, rubrique "Charges et imputations diverses".