là-bas

locution
là-bas , locution
là-bas , mot de 6 lettres en cliquant ici Contribuez et ajoutez votre définition des mots-croisés :

En savoir plus

En vidéo : L'astuce du jour par le champion de France d'orthographe. Chaque jour, Guillaume Terrien décortique pour vous une règle orthographique de la langue française.
"L'astuce du champion : Quand le e se prononce [a]"
Améliorez votre orthographe grâce à notre partenaire Orthodidacte.com
  • Le branle-bas de combat Sens : Remue-ménage. Préparation désordonnée, agitation précédant une action, un départ. Dispositions prises à bord d'un navire en vue d'un combat. Origine : Cette expression est empruntée au langage de la marine. Au XVIIe siècle, les "branles" désignaient les hamacs qui faisaient office de lits aux marins. Le "branle-bas" correspondait à un signal émis sur le navire le matin, et suite auquel chacun devait décrocher son hamac et nettoyer le bateau. Il existait également "le branle-bas de combat", qui était un signal émis lorsque le bateau allait être attaqué. Les marins devaient alors décrocher leur couchage pour pouvoir avoir plus de place lors de la bataille. Tout ceci se faisait le plus rapidement possible, donc dans l'agitation. C'est à partir du XIXe siècle que l'expression a commencé à être employée au sens figuré, symbolisant alors un remue-ménage, une agitation désorganisée.
  • Chapeau bas ! Sens : Voilà une performance remarquable ! Origine : Cette expression tire son origine dans nos coutumes de politesses, qui invitent les hommes à se découvrir le chef en certaines occasions. Face à une performance notable, en guise de respect, on était ainsi prié de faire chapeau bas.
  • Mettre pavillon bas Sens : Renoncer, abdiquer, abandonner. Origine : Cette expression est apparue vers le XVIe siècle, faisant référence au champ lexical de la marine. De ce fait, le pavillon désigne le drapeau sur le mât du bateau. Celui-ci, indique l'identité du bateau. Ainsi, lorsqu'un bateau était engagé dans un combat, et que ce dernier finissait par descendre le pavillon du mât, cela signifiait que le bateau se rendait et qu'il s'avouait vaincu. Cette expression est toujours d'actualité, comme dans le domaine sportif, pour dire qu'un sportif abandonne la compétition.
  • Faire profil bas Sens : Eviter de se faire remarquer après un acte peu remarquable. Origine : C'est expression remonte au milieu du XXe siècle où, à l'inverse du profil haut, on baissait la tête en signe de soumission. Elle renvoie à d'autres expressions : "se tenir à carreau", "faire le canard", "ne pas faire de vague".
  • Niveler par le bas Sens : Viser le minimum, mettre au même niveau. Origine : Cette expression date du XXe siècle. Elle sous-entend généralement un manque d'ambition. Le verbe « niveler » signifie « mettre au même niveau ». Si on le fait par le bas, on vise le minimum. Il s'agit donc d'un choix médiocre.
  • Comme la vérole sur le bas clergé espagnol Sens : Avec brutalité. Origine : Popularisée dans le courant du XXème siècle, cette expression daterait de l'Ancien Régime. À cette époque, la vérole désignait la syphilis, une maladie vénérienne très grave. Si cette dernière venait à se répandre parmi les hommes d'église qui constituent le bas-clergé et qui ont, soit disant, fait voeu de chasteté, cela s'avèrerait être relativement brutal.
  • Bas salaire Sens : Rémunération basse.
  • À bas Sens : Personnes ou choses qui tombent, que l'on renverse, que l'on abat. Origine : Cette locution porte ses origines dans les manifestations populaires. Elle revendique la mort d'une personne ou le changement de quelque chose, d'un régime, d'une idée, d'un principe... "A bas le roi, vive le roi". "A bas les idées toutes faites".
  • Bas à varices Sens : Bas, collant ou chaussette adaptés pour permettre une meilleure circulation du sang. Origine : Cette locution est surtout utilisée dans le langage courant et familier, car ces bas sont utilisés dans le traitement des varices. Dans le langage médical, on les nomme bas de contention ou bas de compression.
  • Bas clergé Sens : Ecclésiastiques se situant tout en bas de la hiérarchie religieuse. Origine : Cette locution fait référence à une partie du clergé de l'Église catholique sous l'Ancien Régime. Elle désigne les curés et les vicaires qui vivaient des ressources de leurs paroisses, souvent assez faibles.
expressions avec là-bas Voir aussi : 49
expressions avec là-bas
  • "Le langage reflète le degré de la grandeur d'une nation ou de son abaissement. Dans le Bas-Empire, on parle bas-latin." Salvador Dali
  • "Chapeau bas ! Chapeau Bas ! - Gloire au marquis de Carabas !" Pierre Jean de Béranger
  • "Devant le passé, chapeau bas ; devant l'avenir, bas la veste." Henry Louis Mencken
  • "Qu'est-ce que vous allez chercher là-bas? J'attends d'être là-bas pour le savoir." André Gide
  • "Ta place ici-bas tu dois trouver dans le branle-bas de tes combats." Daniel Desbiens
  • "Je ne comprends pas les Anglais ! Tandis qu'en France nous donnons à nos rues des noms de victoires : Wagram, Austerlitz... là-bas, on leur colle des noms de défaites : Trafalgar Square, Waterloo Place..." Alphonse Allais
  • "Rien, ici bas, n'est plus souple, moins résistant que l'eau, et pourtant il n'est rien qui vienne mieux à bout du dur et du fort." Lao-Tseu
  • "Vous êtes de la merde dans un bas de soie !" Napoléon Bonaparte
  • "La relation d'un metteur en scène avec ses comédiens c'est comme une petite vie dans la vie : il y a des hauts et des bas..." Marion Cotillard
  • "Le bas-ventre est cause que l'homme ait quelque peine à se prendre pour un dieu." Friedrich Nietzsche
citations avec là-bas Voir aussi : 108
citations avec là-bas