Eddy Mitchell : des tubes cultes, une vie avec Johnny... Biographie d'un pionnier du rock

Eddy Mitchell : des tubes cultes, une vie avec Johnny... Biographie d'un pionnier du rock EDDY MITCHELL - Chanteur, parolier et acteur français, Eddy Mitchell est considéré comme l'un des précurseurs du rock en France. Retour sur la vie et la carrière d'un artiste français mythique.

Cinq Victoires de la musique, un césar de meilleur acteur, une carrière immense et des dizaines de tubes. Voilà comment on pourrait résumer, très brièvement, sa carrière. Avant d'être Eddy Mitchell et d'avoir la carrière qu'on lui connaît, c'est le 3 juillet 1942 que naît Claude Moine, dans le neuvième arrondissement de Paris. Issu d'une famille modeste - sa mère est employée de banque et son père travaille à la Société des transports en commun de la région parisienne (STCRP) -, c'est très tôt qu'il découvre la musique en général et le rock'n'roll en particulier. Il n'a que onze ans et à cet époque, ce genre musical est devenu incontournable aux États-Unis. Fan d'Elvis Presley et de Gene Vincent, il abandonne son nom de naissance : Claude Moine devient Eddy Mitchell.

Il devient le chanteur du premier groupe de rock français, "Les Chaussettes noires", en 1960. Il quitte le groupe après trois ans pour entamer une carrière solo dont le succès se maintiendra de décennies en décennies avec des tubes comme "Sur la route de Memphis" (1976), "La Dernière séance" (1977) ou "Couleur menthe à l'eau" (1980). Parallèlement à ses succès musicaux, il entame une carrière cinématographique dès les années 1960 en jouant son propre rôle dans "Les Parisiennes", un film à sketches mettant notamment en scène Catherine Deneuve et Johnny Hallyday. C'est Bertrand Tavernier qui révèle les talents de comédien d'Eddy Mitchell en lui attribuant un rôle dans en 1981. Il enchaîne en donnant la réplique à Miou-Miou et Roger Hanin dans la comédie "Attention, une femme peut en cacher une autre" de Georges Lautner. 

La biographie d'Eddy Mitchell est aussi riche que sa carrière. Du milieu des années 80 aux années 90, rien ne semble arrêter la carrière de comédien du rockeur qui passe des films de Jean-Pierre Mocky en 1984 à ceux des humoristes Les Nuls qui lui donnent un petit rôle dans la comédie mythique "La Cité de la Peur" en 1994. L'année suivante est celle de sa consécration puisqu'il obtient le César du meilleur second rôle dans "Le bonheur est dans le pré" d'Etienne Chatiliez, dans lequel il donne la réplique à Michel Serrault. Après cette consécration, Eddy Mitchell joue aux côtés de Christian Clavier dans "Lovely Rita" en 2003 et participe au doublage du film d'animation "Le Manège enchanté" en 2005. Il faut attendre 2012 pour le revoir en haut de l'affiche grâce au film de son compère Etienne Chatiliez aux côtés de Valérie Bonneton et d'Alexandra Lamy. 

La fin des concerts pour Eddy Mitchell ?

Depuis plusieurs années, Eddy Mitchell a déserté les salles de concerts. Pire pour ses fans : le chanteur avait même annoncé ne plus vouloir se produire sur scène. Après un demi-siècle de carrière, il annonçait, en 2009, sa dernière tournée. "Ce ne sont pas de faux adieux même si j'ai peur que cela me manque. Cette dernière tournée sera forcément émouvante", confiait-il dans les colonnes du Parisien à cette époque. Ses adieux, Eddy Mitchell les a réitérés en 2015, juste après la tournée des Vieilles Canailles avec ses compères Jacques Dutronc et Johnny Hallyday. "Je ne veux plus faire des tournées de 90 dates. J'en ai marre de la salade gourmande à une heure dans le hall de l'hôtel. Je n'ai pas envie de voir NRJ 12 à la télé à deux heures du mat", ajoutait-il au micro d'Europe 1 en 2015.

En 2019 Eddy Mitchell toujours au top

Dix ans après avoir annoncé sa dernière tournée, Eddy Mitchell est toujours omniprésent dans le paysage musical français. Dernier exemple en date, le classement des meilleures ventes d'albums en 2019 : Les Vieilles Canailles, trio qu'il formait avec Johnny Hallyday et Jacques Dutronc, s'offre une jolie place dans le top 20 des disques les plus vendus, établis début janvier par le Snep (Syndicat national de la production phonographique). L'album événement se hisse à la quinzième position, trônant au milieu de poids lourds de l'industrie musicale actuelle comme Jul, Lady Gaga ou M. Pokora. Preuve qu'après toutes ces décennies au coeur du paysage musical français, Eddy Mitchell est toujours d'actualité.

Mitchell et Hallyday, une amitié ancienne

Parlons du trio des Vieilles Canailles justement. Ce trio mythique qu'il forme avec Johnny Hallyday et Jacques Dutronc, Eddy Mitchell en est l'instigateur. En 2014, les trois piliers du rock français offrent à leur public une première salve de concerts événements, à Paris. Mais en 2017, le Taulier lance une autre idée : une nouvelle tournée, mais en province. "On ne refuse rien à Johnny", lâchait à l'époque l'interprète de "Couleur menthe à l'eau". Il faut dire qu'entre Johnny Hallyday et Eddy Mitchell, l'amitié est ancienne. Elle remonte même aux années 60, alors que le public français adule déjà celui qui deviendra "l'Idole des jeunes". Les deux rockeurs aimaient à se retrouver dans le quartier de la Trinité, à Paris, pour parler de musique pendant des heures. "On s'était rencontré lors d'une surprise party, square de la Trinité. Je lui ai mis une tarte parce qu'il m'avait volé mes disques de Gene Vincent (...). Il me les a finalement rendus et s'est excusé, on a très vite sympathisé", confiait-il.

Eddy Mitchell pleure la mort de Johnny

Si avec la mort de Johnny Hallyday, la France perdait l'un de ses chanteurs les plus emblématiques, Eddy Mitchell lui, perdait un ami cher et de longue date. "Il me manque", confiait au Parisien Eddy Mitchell à propos de son ami mort en décembre 2017 et dont il garde le souvenir "d'un mec costaud, un mec vivant, vivant comme il l'entendait". Depuis, le crooner a plusieurs fois confié sa tristesse après la disparition du Taulier, notamment dans un documentaire diffusé sur France 3 en novembre 2019.  "Johnny je l'aimais, et puis voilà, c'est tout. C'était un véritable ami, c'était quelqu'un de très très proche, qui me manque… et puis que je retrouverais un jour", expliquait Eddy Mitchell. Et à Jacques Dutronc, troisième Vieille Canaille, de renchérir avec humour dans le même documentaire : "Il faut dire à Eddy qu'il ne chante pas 'S'il n'en reste qu'un je serai celui là' (l'une de ses chansons ndlr.) quand même. Ça m'arrange pas… Le salopard, il avait tout prévu déjà."

Les tensions entre Eddy Mitchell et Laeticia Hallyday

Si l'amitié entre Eddy Mitchell et Johnny Hallyday a traversé les âges, on ne peut pas en dire autant de la bonne entente entre le crooner et la dernière épouse du Taulier, Laeticia Hallyday. Cette dernière n'aurait pas apprécié le comportement de l'ami de son mari disparu lors de ses funérailles, raconte le journaliste Benjamin Locoge dans le livre "La ballade de Johnny & Laeticia : made in rock'n'roll". Le jour de la cérémonie à la Madeleine, Eddy Mitchell aurait refusé de faire partie du cortège officiel. Mais leur brouille remonterait déjà à la dernière tournée des Vieilles Canailles en 2017, lors de laquelle le chanteur aurait accusé Laeticia Hallyday de ne pas assez ménager de son époux, déjà atteint du cancer qui lui sera fatal. "Eddy estime aussi que son vieux pote n'a pas été assez protégé par Laeticia", explique le journaliste dans son ouvrage, faisant notamment ressortir un souvenir, quand le Taulier avait dû attendre un hélicoptère après un concert : "Johnny a dû poireauter deux plombes avant de pouvoir rentrer. Tout ça uniquement parce que Madame avait des gens à voir… Mon pauvre Johnny...".

Et avec la mort de Johnny Hallyday, puis l'interminable guerre d'héritage que se livrent ses héritiers, les tensions ne se sont pas apaisées entre Eddy Mitchell et Laeticia Hallyday. Le chanteur avait même réaffirmé son soutien indéfectible à sa filleule : "Je ne comprends pas qu'on déshérite ses enfants, on ne doit pas le faire (…). On a le droit de déshériter ses enfants aux États-Unis pour son chat ou son chien, mais nous ne sommes pas américains", avait-il déploré à l'AFP en mai 2018.

Qui est la femme d'Eddy Mitchell ?

Si Eddy Mitchell a du mal à cacher son hostilité face au dernier mariage de Johnny Hallyday, lui aussi a eu plusieurs relations. Le 17 juin 1961, Eddy Mitchell épouse Françoise Lavit. Dès le lendemain, le chanteur est déjà sur scène avec Les Chaussettes Noires, tête d'affiche du deuxième festival international de rock organisé au Palais des sports de Paris. De l'union d'Eddy Mitchell et de Françoise Lavit naîtront deux premiers enfants, Eddy en 1962 et Marilyn en 1965. Mais le couple se sépare en 1979, après près de vingt ans de mariage. Le crooner, dont la renommée n'est désormais plus à faire, épouse en secondes noces Muriel Bailleul en 1980. Cette dernière donnera naissance à une fille Pamela, en 1982. C'est d'ailleurs Johnny Hallyday qui est choisi comme parrain du troisième enfant d'Eddy Mitchell, qui est lui l'un des deux parrains de Laura Smet, la fille du Taulier et de Nathalie Baye. 

Pop-rock