Les meilleures chansons des années 50 : une décennie en musique, notre playlist

Les meilleures chansons des années 50 : une décennie en musique, notre playlist PLAYLIST. Envie d'un retour dans le passé ? Et si vous humiez l'ambiance des années 1950 à travers la musique ? Notre sélection des meilleures chansons des années 50 (en France, en anglais, etc.) vous permet de vivre cette expérience musico-temporelle !

Avec des artistes comme Elvis Presley, Jacques Brel, Georges Brassens ou encore Édith Piaf, les années 1950 ont été le théâtre de la célébrité (de la naissance pour certains) de quelques-unes des plus grandes stars de la chanson. Preuve de cette affirmation, il suffit de se pencher quelques instants sur notre sélection des meilleures chansons des années 50 pour découvrir que la majorité d'entre-elles sont encore fredonnées aujourd'hui. Et il est bien plus que probable qu'elles le seront encore dans un demi-siècle. Voici notre classement, forcément subjectif bien sûr.

Quelles sont les meilleures chansons des années 50 ?

  • Ne me quitte pas - Jacques Brel
  • La mauvaise réputation - Georges Brassens
  • Lollipop - The Chordettes
  • Heartbreak Hotel - Elvis Presley
  • Le petit bonheur - Félix Leclerc

La playlist des plus belles chansons

Le Top 10 des meilleures chansons des années 50

1. Ne me quitte pas - Jacques Brel

À la veille des années 1960, en 1959, Jacques Brel livre l’une des plus belles chansons des années 50, et l’une des plus belles chansons d’amour de tous les temps. Avec Ne me quitte pas, l’interprète, et poète, belge met en mots la détresse qui découle d’une rupture amoureuse.

Les paroles : "Moi, je t’offrirai, des perles de pluie, venues de pays où il ne pleut pas / Je creuserai la terre, jusqu’après ma mort, pour couvrir ton corps d’or et de lumière / Je ferai un domaine où l’amour sera roi, où l’amour sera loi, où tu seras reine."

2. La mauvaise réputation - Georges Brassens

Autre figure incontournable des années 1950, Georges Brassens doit sa notoriété de l’époque et actuelle à plusieurs grandes chansons parmi lesquelles La mauvaise réputation. Pour l’anecdote, ce titre du natif de Sète a été interdit de diffusion à l’antenne à sa sortie en 1952.

Les paroles : "Au village, sans prétention, j’ai mauvaise réputation / Que je me démène ou que je reste coi, je passe pour un je-ne-sais-quoi."

3. Lollipop - The Chordettes

Outre-Atlantique, le groupe vocal féminin The Chordettes (ou Les Chordettes dans l’Hexagone) marque les années 1950 avec ce titre incontournable. À noter qu’à l’origine, la chanson avait été enregistrée par le duo Ronald & Ruby avant d’être reprise en single par Janet Ertel et ses amies.

Les paroles : "Lolipop, lolipop, oh, loli, loli, loli, lolipop, lolipop / Call my baby lollipop, tell you why his kiss is sweeter than an apple pie" - ("Appelle mon bébé sucette, demande-toi pourquoi son baiser est plus doux qu’une tarte aux pommes").

4. Heartbreak Hotel - Elvis Presley

En 1956, date de la sortie de cette chanson, Elvis Presley n’est pas encore le King que l’on connaîtra plus tard. Avec ce titre inspiré d’un fait divers, le roi du rock’n’roll pose pourtant déjà les bases de sa carrière à venir.

Les paroles : "Although it’s always crowded, you still can find some room, for broken-hearted lovers, to cry there in the gloom" - ("Même si c’est toujours bondé, tu peux encore trouver de la place, pour les amoureux au cœur brisé, pour pleurer là-bas dans l’obscurité").

5. Le petit bonheur - Félix Leclerc

Auteur, interprète, poète, écrivain, le Québécois Félix Leclerc a multiplié les enregistrements de textes et de chansons au cours des années 1950, dont celui de cette chanson sur le bonheur. Un incontournable pour tous les fervents défenseurs de la langue française.

Les paroles : "J’ai pris le p’tit bonheur, l’ai mis sous mes haillons. J’ai dit : 'faut pas qu’il meure, viens-t’en dans ma maison'."

6. Young at Heart - Frank Sinatra

Digne représentant des crooners à l’américaine, Frank Sinatra connaît dans les années 1950 quelques-uns de ses plus grands succès avec, entre autres, cette ballade classée durant 22 semaines dans le top Billboard 50.

Les paroles : "Don’t you know that it’s worth, every treasure on earth to be young at heart, for as rich as you are, it’s much better by far to be young at heart" - ("Ne sais-tu pas ce que ça vaut, chaque trésor sur terre pour être jeune de cœur, aussi riche que tu sois, c’est beaucoup mieux d’être jeune de cœur").

7. Hymne à l’amour - Édith Piaf

Sans doute la plus connue des chansons d’Édith Piaf, dédiée à son amour Marcel Cerdan rencontré en 1948 lors d’une tournée aux États-Unis. Et sans doute l’une des chansons françaises les plus reprises dans le monde.

Les paroles : "Le ciel bleu sur nous peut s’effondrer, et la terre peut bien s’écrouler. Peu m’importe, si tu m’aimes, je me fous du monde entier."

8. Bambino - Dalida

C’est LA chanson qui lance véritablement la carrière de Dalida en 1956. Avec ce titre, la chanteuse française née en Égypte a su conquérir le cœur des Français et s’inscrire parmi les plus grandes artistes des années 1950.

Les paroles : "Je sais bien que tu l’adores (Bambino, Bambino), et qu’elle a de jolis yeux (Bambino, Bambino), mais tu es trop jeune encore (Bambino, Bambino), pour jouer les amoureux."

9. Sur ma vie - Charles Aznavour

Avec cette chanson, Charles Aznavour fait son entrée dans l’univers des grands interprètes, lui qui était jusqu’alors habitué à enfiler le costume de faiseur de succès pour ses pairs. Suivront d’autres grands titres du Franco-Arménien, qui participeront à son ascension au sommet de l’affiche.

Les paroles : "Sur ma vie, j’ai juré que mon cœur ne battrait jamais pour aucun autre cœur, et tout est perdu car il ne bat plus, mais il pleure mon amour déçu."

10. Rock Around the Clock - Bill Haley & the Comets

Autre figure du rock’n’roll américain des années 1950, Bill Haley écoule plusieurs millions d’exemplaires de cette chanson au cours de la décennie. Nombreux sont ceux qui considèrent cette chanson comme le premier morceau de l’histoire du rock’n’roll.

Les paroles : "When the clock strikes two, three and four, If the band slows down we'll yell for more, We're gonna rock around the clock tonight, We're gonna rock, rock, rock, 'til broad daylight" - ("Quand l’horloge sonne deux, trois et quatre, si le groupe ralentit, nous crierons pour plus, nous allons basculer autour de l’horloge ce soir, nous allons rocker, rocker, rocker jusqu’à la lumière du jour").

Les meilleures chansons françaises des années 50

Avec des artistes francophones comme Jacques Brel, Édith Piaf ou encore Charles Aznavour, la musique française aura su rivaliser avec la musique américaine des années 1950. La preuve avec quelques-unes des meilleures chansons des années 50 écoutées dans l’Hexagone (et ailleurs dans le monde).

  1. Ne me quitte pas - Jacques Brel
  2. Le petit bonheur - Félix Leclerc
  3. Étoile des neiges - Line Renaud
  4. Hymne à l’amour - Édith Piaf
  5. Maladie d’amour - Henri Salvador
  6. Les grands boulevards - Yves Montand
  7. Sur ma vie - Charles Aznavour
  8. Quand on n'a que l’amour - Jacques Brel

Les meilleures chansons des années 50 en anglais

Marquées par le début de la révolution rock’n’roll, les années 50 ont vu émerger de nombreux artistes interprétant leurs titres en anglais. Dans les années 1950, il était ainsi difficile d’échapper à cette sélection de chansons pour tout adepte de la langue de Shakespeare.

  1. Lollipop - The Chordettes
  2. Rock Around the Clock - Bill Haley & the Comets
  3. Love me tender - Elvis Presley
  4. Why Do Fools Fall In Love - Frankie Lymon & The Teenagers
  5. Blueberry Hill - Fats Domino
  6. Tequila - The Champs

Les meilleures musiques américaines des années 50

Selon l’adage, la musique adoucit les mœurs. Aux États-Unis, dans les années 1950, celles et ceux qui voulaient se détendre ou apprécier de la bonne musique pouvaient aisément puiser dans cette sélection pour atteindre cet objectif.

  1. Something’s Coming - Leonard Bernstein
  2. The 7th Voyage of Sinbad - Bernard Herrmann
  3. The Ten Commandments - Elmer Berstein
  4. High Noon - Dimitri Tiomkin
  5. Rear Window - Franz Waxman