Emile de Girardin : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE EMILE DE GIRARDIN - Journaliste français, Emile de Girardin est né le 22 juin 1806 à Paris (France). Il est mort le 27 avril 1881 à Paris (France). Il fut le pionner de la presse bon marché.

Biographie courte de Emile de Girardin - Emile de Girardin est considéré comme le père de la presse moderne. Il révolutionne le monde du journalisme en proposant différentes alternatives au modèle existant.

En 1836, il fonde un nouveau quotidien parisien "La Presse"et y adapte son modèle publiciste. Il a l’idée d’insérer de la publicité dans la presse quotidienne afin de réduire le prix de l’abonnement et d’augmenter son lectorat. Cette réussite énerve la concurrence et est le prétexte à une querelle avec Armand Carel, fondateur du "National". Lors d’un duel qui oppose les deux hommes, ce dernier succombe à ses blessures.

Le deuxième coup de génie de Girardin est la publication de romans feuilleton, séries en plusieurs épisodes qui tiennent en haleine le lecteur au fil des numéros et le fidélisent. Durant la fin de sa vie, Girardin s’essaiera à une carrière politique mais c’est dans le journalisme qu’il trouve sa meilleure tribune. Face au déclin de "La Presse" en 1962,il crée d’autres journaux tels que "La Liberté" (1966), "Le Moniteur Universel" (1872) ou "La France" (1972) lui offrant l’espace nécessaire à l’expression de ses idéaux politiques.

Emile de Girardin : dates clés

22 juillet 1836 : Le duel journalistique tourne mal
Le 1er janvier 1836, Emile de Girardin, publiciste et journaliste réputé fonde le quotidien « La Presse ». Son initiative d’insérer de la publicité dans un journal lui permet de proposer le premier quotidien à prix modique. Girardin est ravi, le nombre d’abonnés progresse et affaiblit la concurrence. Armand Carrel, fondateur de la revue républicaine « Le National » accuse Girardin de concurrence déloyale. Girardin contre attaque en menaçant de révéler les infidélités de ce dernier. La querelle s’éternise et trouve son issue dans un duel mortel le 22 juillet 1836. Armand Carrel succombe de ses blessures deux jours plus tard. Girardin, profondément traumatisé, refusera à l’avenir tout duel.