Pierre-Jean Chalençon : biographie du collectionneur et homme de médias

Chargement de votre vidéo
"Pierre-Jean Chalençon : biographie du collectionneur et homme de médias"

Pierre-Jean Chalençon : biographie du collectionneur et homme de médias PIERRE JEAN CHALENCON. Fortune, parents, compagnons, femme... Voici tout ce qu'il faut savoir sur le collectionneur et ex-figure d'Affaire Conclue.

Biographie de Pierre-Jean Chalençon - Pierre-Jean Chalençon est un homme d'affaires et personnalité médiatique français. Né le 23 juin 1970, il se distingue dans les médias comme un collectionneur particulièrement féru des objets en lien avec Napoléon Ier. Il aurait découvert ce personnage historique alors qu'il avait 8 ans, et achète la première pièce de sa collection alors qu'il en a seulement 17. Selon lui, il possèderait la collection la plus importante du monde des objets de Napoléon Ier, avec près de 2 000 à 3 000 pièces. Depuis 2015, Pierre-Jean Chalençon possède le palais Vivienne, un ancien hôtel particulier, dont il est gérant de la Société civile.

A la télévision, Pierre Jean-Chalençon participe à l'émission Vos objets ont une histoire sur France 2, de 2014 à 2015. Les téléspectateurs ont également pu le voir durant plusieurs années dans l'émission Affaire conclue, toujours sur la deuxième chaîne, où il apparaît d'août 2017 à juin 2020. Depuis janvier 2020, il est également membre des Grosses têtes sur RTL.

À combien s'élève la fortune de Pierre-Jean Chalençon ?

On ne connaît pas le montant exact du montant de la fortune de Pierre-Jean Chalençon. En 2018, au micro de la radio Voltage, il révèle gagner 1000 euros par journée de tournage d'Affaire conclu, soit environ "10 000 balles par mois qui tombent", affirmant cependant qu'il n'en a pas besoin. En 2015, il achète le palais Vivienne, hôtel particulier à Paris, contre la somme de 6 millions d'euros.

Qui sont les parents de Pierre-Jean Chalençon ?

Pierre-Jean Chalençon grandit à Saint-Germain-en-Laye. Son père, Gérard Chalençon, était journaliste. Il est décédé le 27 mars 2021. Le collectionneur entretient également une relation fusionnelle avec sa mère, Françoise Chalençon. Il est également le frère de la chroniqueuse mode Isabelle Chalençon, que l'on peut voir dans l'émission Télématin sur France 2.

Qui est le compagnon de Pierre-Jean Chalençon ?

En 2019, Pierre-Jean Chalençon fait son coming-out bisexuel sur le plateau de Touche pas à mon poste, déclarant être attiré tant par les hommes que par les femmes. En juillet 2020, il annonce avoir trouvé "l'amour de sa vie" sur Instagram. Il publie en effet un cliché où il enlace un certain Dragan. En septembre dernier, il a révélé être également en couple avec une femme dans une interview avec Jarry, expliquant qu'il est arrivé à un accord avec son compagnon Dragan. 

Auparavant, il aurait entretenu une relation amoureuse avec une personne "du même sexe qui a des enfants" pendant "plus de 20 ans", déclarait-il au micro de Télé Loisirs. Cette relation aurait cependant pris fin en avril 2020, comme il a pu l'annoncer sur Instagram.

Sa relation avec Charles Trenet

Pierre-Jean Chalençon n'a jamais caché avoir entretenu une relation privilégiée avec le chanteur Charles Trenet. Ils se sont rencontrés en 1987, alors que le collectionneur spécialiste de Napoléon n'avait que 16 ans. Auprès de Gala, il confirme avoir entretenu une relation fusionnelle avec le chanteur de 57 ans son aîné, mais avoue qu'il ne "s'est rien passé" avec lui. "Mais il était bisexuel comme moi, et me trouvait divertissant au point de m'inviter à passer des vacances avec lui". En juillet 2019, dans l'émission Story sur M6, Pierre-Jean Chalençon est revenu sur cette relation particulière : "On était très proches parce que Charles était fils de divorcés, mes parents s'étaient séparés donc ça nous avait beaucoup rapprochés. Ça me gênait un peu qu'on pense que j'étais son petit-ami mais les gens qui me connaissaient savaient très bien que c'était une relation très pure et très saine."

Vendredi 2 avril 2021, M6 diffuse un reportage mettant en lumière des dîners clandestins, organisés dans la capitale française alors que le pays est en pleine crise sanitaire, et que les restaurants doivent normalement être fermés. Le sujet de la sixième chaîne, diffusé dans le 19:45, dévoile des images tournées en caméra cachée dans l'un des établissements organisant des dîners pour un public plutôt aisé financièrement, mais également dans un autre lieu huppé de Paris en présence d'une "quarantaine de convives" selon M6. L'un des organisateurs de l'événement organisé à cet endroit, décrit comme un "collectionneur" mais dont le nom n'est pas mentionné, confirme dans le reportage avoir "dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministre".

Une enquête pénale a été ouverte par le parquet de Paris le dimanche 4 avril 2021, à la demande du procureur de la République de Paris Rémy Heitz.  La brigade de répression de la délinquance à la personne de la police judiciaire parisienne a été saisie dans le cadre d'une enquête pour "mise en danger d'autrui et travail dissimulé".

Rapidement après la diffusion du reportage, les internautes et les médias identifient cet organisateur comme étant Pierre-Jean Chalençon, et le restaurateur comme étant Christophe Leroy. Le lieu montré dans le reportage a également été identifié comme le Palais Vivienne, dont Pierre-Jean Chalençon est le propriétaire, grâce à plusieurs objets liés à Napoléon. Le collectionneur réagit rapidement sur Twitter, jugeant les accusations dont il fait l'objet de "fausses et calomnieuses". Il a toutefois reconnu implicitement dans un communiqué transmis par son avocat avoir été interrogé dans le cadre du reportage de M6. Mis en cause par Jean-Pierre Chalençon, la Société des Journalistes de M6 affirme qu'une autre source aurait confirmé la présence d'"au moins un membre du gouvernement" dans ce type de soirée. Le 9 avril 2021, Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy sont placés en garde à vue et entendus en présence de leurs avocats.

Pierre-Jean Chalençon évoque un "poisson d'avril"

Au micro de BFM TV le 6 avril 2021, Pierre-Jean Chalençon a même évoqué un "énorme poisson d'avril" : "C'est le plus gros poisson d'avril de l'histoire de ces 10-15 dernières années. Si les gens n'ont pas un peu d'humour, alors ils n'ont rien compris. C'était un énorme poisson d'avril, qui a marché, je ne pensais pas qu'il marcherait à ce point là." Il évoque avoir organisé une conférence sur Napoléon au palais Vivienne, mais non pas des dîners clandestins. La veille, sur le plateau de TPMP, le propriétaire du palais Vivienne a affirme n'avoir "jamais organisé aucune soirée clandestine, surtout pas avec des ministres". Il se disait d'ailleurs victime d'un "guet-apens, d'un coup monté". Face à ces accusations, la Société des journalistes de M6 a répondu dans un communiqué, assurant avoir effectué leur travail avec "rigueur et dans le parfait respect des règles déontologiques". Elle affirme que Pierre-Jean Chalençon est celui qui a rappelé de lui-même leur journaliste, et maintient toutes les informations rapportées dans leur reportage.

La réaction du gouvernement dans l'affaire des dîners clandestins

Selon  les dires prêtés à Pierre-Jean Chalençon dans le reportage de M6, des ministres auraient participé à l'un de ces dîners clandestins. Le nom n'a toutefois pas été évoqué, et la sixième chaîne affirme que d'autres participants à ces dîners ont confié, en "off", qu'au moins un des membres du gouvernement avait participé à ces dîners. Une source proche de Matignon a révélé que pour Jean Castex, "s'il s'avérait qu'un ministre s'était rendu dans ce type de soirée, ce serait la démission direct". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a de son côté saisi la préfecture de police de Paris pour "vérifier l'exactitude des faits rapportés" par le reportage de M6. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a déclaré jeudi 8 avril 2021 qu'il ne disposait "d'aucune information sur la participation de membres du gouvernement" à l'une de ces soirées. Il affirme cependant qu'Emmanuel Macron a appelé à l'exemplarité du gouvernement lors du Conseil des ministres, et qu'il n'y aurait "aucune complaisance" à l'égard de ceux qui auraient participé à ces dîners clandestins.

Présentateur