Isabelle Carré : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE ISABELLE CARRE - Isabelle Carré est née le 28 mai 1971.

Biographie courte de Isabelle Carré -

Isabelle, la débutante

Après avoir passé son enfance dans le XIIème arrondissement de Paris, Isabelle Carré quitte le domicile familial à 15 ans afin d'entamer en toute liberté une carrière de danseuse. Mais la vie en décide autrement : elle abandonne les classes de danse pour finalement s'essayer au théâtre. Après le Cours Florent, elle intègre l'Ecole Nationale Supérieure des Arts du Théâtre puis complète sa formation au Studio Pygmalion. La jeune comédienne multiplie alors les auditions et finit par décrocher un petit rôle dans Romuald et Juliette de Coline Serreau, ainsi que dans La Reine blanche de Jean-Loup Hubert où elle apparaît auprès de Catherine Deneuve. Mais c'est sa prestation de jeune étudiante maniaque dans Beau Fixe de Christian Vincent qui attire l'attention des critiques : elle est nommée au César du Meilleur espoir féminin en 1993. C'est alors que Philippe Harel est touché par la grâce et la profondeur naturelle de la jeune actrice. Il lui propose donc de devenir sa maîtresse dans La Femme défendue, rôle pour lequel elle obtient le prix d'interprétation Romy Schneider en 1997.

Isabelle, l'actrice qui monte

Jeune actrice reconnue, Isabelle Carré est maintenant sollicitée par l'ensemble du cinéma français. Elle enchaîne les seconds rôles dans des productions conséquentes tels que Les Enfants du marais de Jean Becker ou Les Enfants du siècle de Diane Kurys. Elle tourne par la même occasion pour quelques auteurs en vogue comme Jeanne Labrune (Ca ira mieux demain) ou Pascal Thomas (Mercredi, folle journée !), se forgeant ainsi une carrière vers les étoiles. L'actrice atteint la consécration lors de sa remarquable prestation de jeune amnésique dans Se souvenir des belles choses de Zabou Breitman pour laquelle elle reçoit le César de la Meilleure actrice en 2003. 

Isabelle, la star

Les affiches de films sur lesquelles elle figure le démontrent bien : Isabelle Carré est devenue une star. Après quelques frasques amoureuses (Les Sentiments) et sexuelles (Eros thérapie), la jeune comédienne s'envole pour le Cambodge pour tourner Holy Lola, l'édifiant docu-fiction de Bertrand Tavernier. Le tournage achevé, elle part à Lille pour vivre une dangereuse romance avec Benoît Poelvoorde dansEntre ses mains avant de fréquenter tous les hôtels Quatre Etoiles de la Côte d'Azur en compagnie de José Garcia. L'actrice revient enfin sous un Paris enneigé pour vivre un amour contrarié dans Coeurs d'Alain Resnais et un amour illusoire dans Anna M., dans lequel elle se glisse sous les traits d'une érotomane. Les rôles forts ne lui font pas peur malgré son apparence burlesque qu'elle a poussée à son paroxysme dans Les émotifs anonymes aux côtés de Benoît Poelvoorde qu'elle retrouvait à l'écran pour la 2e fois de sa carrière. L’actrice s'est ainsi attaquée à la question des sans-papiers dans Cherchez Hortense, au deuil dans Du vent dans mes mollets et a incarné une mère dépassée et autocentrée dans Respire en 2014. La même année, on la retrouve également à l'affiche de Marie Heurtin pour un nouveau rôle fort, soit une religieuse qui se prend d'affection pour une jeune sourde-muette qu'elle décide de sauver. La carrière d'Isabelle Carré oscille désormais entre ces deux états extrêmes : comédies et drames avec en prime une place de choix au sein du paysage cinématographique français. Malgré ce statut de "star", l'actrice parvient à rester très secrète sur sa vie privée.

Isabelle Carré : dates clés

28 mai 1971 : Naissance d'une actrice
Isabelle Carré est née le 28 mai 1971. Elle passe son enfance dans le 12ème arrondissement de Paris avant de quitter le domicile familial à l'âge de 15 ans.
1 janvier 1993 : Première nomination aux César
La jeune actrice reçoit sa première nomination aux César dans la catégorie Meilleur espoir féminin pour son rôle d'étudiante dans "Beau Fixe" de Christian Vincent. L'actrice travaillera à nouveau avec le réalisateur en 2006 pour le pétillant "Quatre Etoiles".
24 septembre 1997 : "La Femme défendue" par la critique
Philippe Harel confie le rôle-titre à Isabelle Carré de "La Femme défendue". Entièrement tourné en caméra subjective, le film sublime la présence gracieuse de la comédienne au point que cette dernière reçoit le Prix Romy Schneider en 1998 pour sa prestation.
1 janvier 2000 : Quand Isabelle rencontre Clément
Une idylle naît entre Isabelle Carré et l'acteur Clément Sibony dans les coulisses de "L'Envol" de Steve Suissa.
9 janvier 2002 : Isabelle Carré césarisée
Isabelle Carré reçoit le César de la Meilleure actrice en 2003 pour son rôle d'amnésique amoureuse dans "Se souvenir des belles choses" de Zabou Breitman.
1 janvier 2004 : Un Molière pour Isabelle
Isabelle Carré bouleverse autant l'écran que les planches. Elle reçoit en effet le Molière de la Meilleure actrice pour "L'Hiver sous la table", une pièce signée Roland Topor.
20 septembre 2006 : "Vaincre la Mucoviscidose"
L'actrice devient la marraine de l'association "Vaincre la Mucoviscidose" pour, selon ses dires, "donner le souffle aux enfants qui en manquent, les remercier de la leçon de vie qu'ils nous donnent chaque jour...".

Cinéma français

Isabelle Carré : biographie courte, dates, citations

Sommaire Biographie courte de Isabelle Carré Isabelle Carré : dates clés Citations de Isabelle Carré Filmographie de Isabelle Carré Biographie courte de Isabelle Carré - Isabelle, la débutante Après avoir passé son enfance dans le...

Je gère mes abonnements push