murs

nom masculin
murs , nom masculin
murs , mot de 4 lettres en cliquant ici Contribuez et ajoutez votre définition des mots-croisés :

En savoir plus

En vidéo : L'astuce du jour par le champion de France d'orthographe. Chaque jour, Guillaume Terrien décortique pour vous une règle orthographique de la langue française.
"L'astuce du champion : Quand le son [u] ne s'écrit pas "ou""
Améliorez votre orthographe grâce à notre partenaire Orthodidacte.com
  • Les murs ont des oreilles Sens : Une conversation privée risque d'être entendue. Origine : Cette expression est apparue vers 1622 sous la forme "les murailles ont des oreilles". En 1627, les "murailles" ont été remplacées par des "parois" pour en arriver à la forme actuelle vers 1690. Elle signifie qu'une conversation risque d'être entendue et de causer des ennuis à ses auteurs. Il s'agit alors de donner le sens de l'ouïe à des pierres, ce qui est tout à fait extravagant. Cependant, on utilise également cette expression dans un sens plus figuré lorsque deux personnes discutent en privé, mais avec des gens autour d'eux. Même si ceux-ci semblent occupés et ne pas prêter attention à la conversation, il peut arriver que les interlocuteurs se sentent gênés par cette présence, car "les murs ont des oreilles". Autrement dit, ces personnes qui semblent ne pas écouter peuvent tout de même entendre quelques bribes de la conversation, brisant ainsi la confidentialité de l'entretien.
  • Etre entre quatre murs Sens : Etre enfermé. Origine : Au début du XVIIIe siècle, l'expression "entre quatre murs" signifiait que l'on se trouvait dans une habitation vide, sans meuble. Son sens actuel d'enfermement est apparu plus tard dans le siècle. Cette expression contient une idée d'espace réduit et de malaise. Elle signifie que l'on est enfermé de son propre gré ou non, chez soi ou en prison.
  • Se cogner la tête contre les murs Sens : Faire de gros efforts inutilement. Origine : Autrefois, dans la première moitié du XVIIe siècle, on trouvait l'expression "donner de la tête contre les murs". L'association de la tête avec les coups évoque un mouvement violent et idiot. "Se cogner la tête contre les murs" signifie que l'on fournit de gros efforts inutilement.
  • Raser les murs Sens : Se faire discret, se cacher, par honte ou par peur. Origine : Cette expression, déjà en usage au XIXe siècle, décrit de façon métaphorique le comportement d'une personne qui désire se faire discrète, ne pas se montrer, en longeant les murs pour éviter la foule et rester dans l'ombre.
  • Tenir les murs Sens : N'avoir aucune occupation. Origine : Cette expression est née à la fin de la seconde moitié du XXe siècle et repose sur l'image toute simple d'une personne désoeuvrée qui passerait son temps à attendre dehors adossée contre un mur, comme cela s'observe souvent.
  • Faire le mur Sens : Sortir sans autorisation. Origine : Cette expression datant du début du XXe siècle a remplacé l'ancienne expression "sauter le mur", mais signifie encore de nos jours "quitter un lieu sans autorisation".
  • Des vertes et des pas mûres Sens : Des choses excessives. Origine : Si "vert" et "mûr" sont des termes mis en opposition depuis le XIIIe siècle, c'est au XVe siècle qu'est apparue cette expression sous la forme : "bailler de belles, des vertes et des mûres". Le sens du mot "vertes" varie en fonction du contexte. Il peut s'agir de plaisanteries ou au contraire de propos désagréables. Ce mot sert également à désigner un fruit qui n'est pas mûr, donc acide. On note d'ailleurs la redondance entre les "vertes" et les "pas mûres", qui a pour effet d'amplifier le sens de l'expression. "En voir ou en entendre des vertes et des pas mûres" signifie que l'on entend des propos désagréables, choquants ou excessifs.
  • Etre dos au mur Sens : Etre forcé d'agir. Origine : Cette expression trouve son origine dans le domaine de l'escrime. Lorsqu'un fleurettiste recule trop pour éviter le danger, il finit par se trouver "dos au mur". Ainsi il n'a plus d'autre choix que d'affronter son adversaire. Utilisée dans la langue courante au sens figuré, cette expression signifie que l'on n'a plus le choix, qu'il nous faut agir ou faire face à des difficultés.
  • Être au pied du mur Sens : Être contraint d'agir. Origine : L'expression "être au pied du mur" date de la fin du XVIe siècle. On disait anciennement "estre à pied de mur", puis "se trouver au pied du mur sans échelle" en 1593. Cette variante montre bien l'impossibilité de se sortir d'une situation contraignante. "Être au pied du mur" signifie que l'on se trouve contraint d'agir, que l'on ne peut plus reculer devant un problème ou une responsabilité.
  • Aller droit dans le mur Sens : Aller vers un échec. Origine : Cette expression pourrait trouver son origine dans le domaine de la course automobile où les voitures vont parfois "dans le mur" lorsque le pilote en perd le contrôle. Elle signifie donc que l'on court à la catastrophe.
expressions avec murs Voir aussi : 22
expressions avec murs
  • "L'athlète est un homme qui a décidé de reculer les murs de sa prison." Antoine Blondin
  • "Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts." Isaac Newton
  • "Si je pouvais imprimer dans l'âme de chaque amateur de musique, et principalement dans celle des grands de ce monde, ce que je ressens devant les inimitables travaux de Mozart, les nations rivaliseraient pour posséder un tel joyau dans leurs murs" Joseph Haydn
  • "Les hommes ont banni la Divinité d'entre eux ; ils l'ont reléguée dans un sanctuaire ; les murs d'un temple bornent sa vue ; elle n'existe point au-delà." Denis Diderot
  • "Ce ne sont pas les murs qui font la cité mais les hommes." Platon
  • "Les murs de la mosquée éblouissaiaent avec leur réverbération blanche." Pierre Loti
  • "Les murs ont des oreilles." le Talmud
  • "Les rêves sont des appartements sans portes où l'on entre à travers les murs." Paul Morand
  • "Les vérités sont des fruits qui ne doivent être cueillis que bien murs." Voltaire
  • "L'homme n'est pas fait pour construire des murs mais pour construire des ponts." Lao-Tseu
citations avec murs Voir aussi : 91
citations avec murs