Kanye West est "Ye" : pourquoi le rappeur change de nom

Kanye West est "Ye" : pourquoi le rappeur change de nom KANYE WEST. Le rappeur Kanye West, qui avait fait la demande cet été, a officiellement et légalement changé son nom à l'état civil, devenant "Ye".

[Mis à jour le 20 octobre 2021 à 14h06] Deux lettres pour de gros sous. Le rappeur Kanye West a désormais officiellement et légalement changé son nom en "Ye", sans nom de famille ni deuxième prénom. Pour justifier cette demande à la justice américaine, l'artiste de 44 ans a invoqué des "motifs personnels". En 2018, à l'occasion de la sortie de son album Ye, Kanye West avait donné un premier élément de réponse concernant ce surnom. "Je crois que 'Ye' est le mot le plus couramment utilisé dans la Bible. Dans la Bible, cela signifie 'toi'. Alors, je suis 'toi'. Et je suis 'nous'. On est passé de Kanye, qui signifie l'unique, à Ye, qui est le reflet de nos bons et nos mauvais côté, de notre confusion, tout. C'est plus le reflet de ce que nous sommes", expliquait-il à la radio Your EDM.

Outre ces débats philosophiques, ces "motifs personnels" pourraient-ils aussi être financiers ? Comme l'explique le magazine américain Forbes, ce changement de nom pourrait en effet lui rapporter gros. D'abord parce que "Ye" pourrait relancer la marque Kanye West, affaiblie par les récentes frasques du rappeur, qui a dernièrement plus fait parler de lui pour sa campagne farfelue à l'élection présidentielle ou pour son divorce avec Kim Kardashian.

Selon les calculs de Forbes, la fortune de Kanye West est déjà estimée à 1,8 milliard de dollars, notamment grâce à ses baskets Yeezy, en collaboration avec Adidas, qui lui auraient rapporté 1,5 milliard de dollars. "Ye", "Yeezy", la proximité des deux noms, donc des deux marques, pourrait selon le magazine avoir des avantages financiers et rapporter gros. Outre ces prévisions, le changement de nom de Kanye West a fait couler bien de l'ancre dans la presse, aux Etats-Unis comme en Europe. Une exposition médiatique qui est également bonne pour les affaires. Selon plusieurs experts en marketing contactés par Forbes, un nom court est également plus facile à identifier.

Kanye West devient Ye

"Ye". Après avoir formulé la demande à la justice, fin août, de changer son nom à l'état civil, Kanye Omari West a eu gain de cause auprès d'un juge de Los Angeles, annonce un porte-parole du tribunal de la ville à l'Agence France Presse (AFP). Désormais, le rappeur s'appelle officiellement "Ye", son surnom de longue date.

Kanye West, pour justifier cette demande et abandonner son nom de famille, avait invoqué des "motifs personnels". En plus d'être son surnom, "Ye" est également le nom de son album sorti en 2018 et dans lequel il évoquait ses troubles bipolaires. Depuis quelques années, Kanye West a toutefois principalement défrayé la chronique pour ses frasques en tout genre, allant de son divorce surmédiatisé avec Kim Kardashian à sa candidature décriée à la présidentielle américaine.

Kanye West et l'album Donda

La fin d'une longue attente et le début de nouvelles polémiques. Après des semaines d'annonces, de faux espoirs et de report, Donda, le nouvel album de Kanye West est finalement sorti dimanche 29 août 2021. Au programme de ce disque tant attendu, 27 titres, dont des collaborations avec Jay-Z, The Weeknd, Travis Scott, Lil Dirk, Kid Cudi, Pop Smoke ou Lil Baby, mais aussi Chris Brown, Marilyn Manson ou encore DaBaby.

Et c'est justement à propos de ces deux derniers artistes, réunis sur le morceau Jail pt II, que l'une des polémiques autour de Donda est née. Cette chanson, qui aurait été bloquée par son label Universal selon les accusations de Kanye West. Il faut dire que les deux artistes dont il est question ont récemment fait parler d'eux pour des propos homophobes et sexistes pour DaBaby, entraînant sa déprogrammation de plusieurs festivals, mais aussi pour des accusations de viol à l'encontre de Marylin Manson. Quant à Chris Brown, il avait été condamné en 2009 pour coups et blessures sur la chanteuse Rihanna.

Autant de collaborations avec des participants controversés qui alimentent les critiques sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Par ailleurs, le label Universal aurait également, toujours selon les dires du rappeur sur Intagram, sorti ce disque sans son accord, en plus d'avoir "bloqué" la chanson Jail pt II. Sur le même réseau social, dans un message depuis supprimé, Kanye West publiait des captures d'écran de conversations affirmant que l'album ne pouvait pas sortir puisque le manager de DaBaby n'avait pas donné son feu vert. Outre ces agitations, l'ex-mari de Kim Kardashian avait donc, parallèlement à la sortie de Donda, entamé des procédures pour changer son nom en "Yé". C'est désormais chose faite.

Kanye West et la présidentielle américaine

En 2020, Kanye West avait fait couler bien de l'ancre avec sa candidature décriée à l'élection présidentielle américaine, qui s'est tenue le 3 novembre. Les mois qui ont précédé cette échéance, le rappeur avait développé son programme électoral, publié un clip de campagne et même offert un meeting des plus décousus. Au centre de son programme, trois "piliers fondateurs de la société" : famille, foi et prière.

"Nous, en tant que peuple, allons raviver l'engagement de notre nation envers la foi, envers ce que notre Constitution appelle 'le libre exercice de la religion, y compris, bien sûr, la prière'. Grâce à la prière, la foi peut être restaurée. En se tournant vers la foi, nous serons le type de patrie, le type de peuple, que Dieu souhaite que nous soyons", expliquait Kanye West devant le drapeau américain en noir et blanc, entre deux photos de lui et de sa famille. "L'Amérique. Quel est le destin de l'Amérique ? Qu'est-ce qui est le mieux pour notre nation, notre peuple ? Qu'est-ce qui est juste, la vraie justice ? Nous devons réfléchir à toutes ces choses, ensemble, en tant que peuple", ajoute-t-il. "Soutenez Kanye comme président", pouvait-on lire sur son site internet, où sont mis en vente un grand nombre de produits dérivés à l'effigie du "Kanye 2020".

Pour lui, sa candidature n'avait rien d'un hasard, elle était même dictée par Dieu. "Voyons si la nomination est pour 2020 ou pour 2024, parce que c'est Dieu qui nomme le président (...) Si c'est 2020, alors j'aurais été nommé par Dieu", expliquait-il au journal Forbes en juillet 2020, ajoutant qu'il serait alors le candidat d'un nouveau parti, baptisé "Jour de naissance". Une candidature motivée par le souhait de Kanye West de rassembler les votes Noirs, ce que serait incapable de faire Joe Biden, en tête des derniers sondages. "Dire que le vote noir est démocrate est une forme de racisme et de suprématie blanche", expliquait l'artiste, ajoutant : "L'Amérique a besoin de gens spéciaux qui dirigent. Joe Biden n'est pas spécial."

Et si son échec à l'élection présidentielle 2020 a été net, Kanye West, ou plutôt simplement Ye, compte bien réitérer sa candidature pour la prochaine échéance, en 2024.

Un divorce avec Kim Kardashian

Si on ne présente plus Kanye West, son ancienne épouse est elle aussi très célèbre. Née le 21 octobre 1980 à Los Angeles, elle s'est fait connaître dans les années 2000 dans plusieurs télé-réalités à succès aux États-Unis, où elle participe avec sa famille (elle fera également parler d'elle pour une sextape publiée en 2007, puis une autre en 2018). Après son mariage avec le producteur de musique Damon Thomas de 2000 à 2004, et plusieurs autres relations médiatisées, Kim Kardashian s'affiche avec un ami de longue date, Kanye West.

Dès 2012, les deux vedettes sont inséparables, malgré leur relation respectives. En 2013, elle tombe enceinte : North West, leur premier enfant, naît le 15 juin 2013 à Los Angeles. Le couple se fiance en octobre la même année et se marie le 24 mai 2014 à Florence, en Italie. Leur deuxième enfant, baptisé Saint West, naît le 5 décembre 2015, puis une fille, Chicago, naît le 15 janvier 2015 née d'une mère porteuse, Kim Kardashian ayant révélée qu'elle ne pouvait plus avoir d'enfant. Enfin, un quatrième bébé, Psalm, naît le 10 mai 2019.

Le couple annonce son divorce en 2021 après six ans de mariage. Une séparation surmédiatisée qui vaudrait, selon le magazine Forbes, quelque 2,1 milliards de dollars, entre les fortunes de chacun, leurs bien en commun et leur étonnant contrat de mariage.

Les troubles bipolaires de Kanye West inquiètent

Depuis sa candidature farfelue à la Maison Blanche à l'été 2020, le rappeur a enchaîné les frasques. Après son meeting de campagne décousu où il a fini en larmes, début juillet 2020, c'est sur Twitter qu'il avait décidé de s'exprimer dans une série de tweets tout aussi étranges (et supprimés depuis). Dans ces messages, il expliquait que la famille de sa femme, Kim Kardashian, tentait de faire intervenir des médecins pour le soigner.

Après avoir surnommé Kris Jenner, sa belle-mère, "Kris Jong-un", faisant référence au leader nord-coréen, Kanye West sous-entendait que Kim Kardashian l'aurait trompé. "J'essaye de divorcer de Kim depuis qu'elle a rencontré Meek (Meek Mill, un rappeur américain ndlr.) au Waldorf pour parler 'réforme des prisons'", écrivait-il sur Twitter, exprimant son refus que sa belle mère, Kris Jenner, s'approche de ses quatre enfants, North, Saint, Chicago et Psalm.

Une nouvelle sortie qui avait inquiété sur la santé mentale de Kanye West, qui souffre de troubles bipolaires. Après l'avoir lui-même diagnostiqué dans son album Ye sorti en 2018, il avait expliqué en 2019 que cette maladie provoquait chez lui des délires paranoïaques. Les personnes atteintes de troubles bipolaires alternent entre des phases maniaques, un état d'excitation psychique élevé et des phases dépressives. Une maladie héréditaire qui se traite grâce à des médicaments régulant les humeurs des patients, comme le lithium.

Rap