Planète X : une 9e planète existe-t-elle vraiment dans le système solaire ?

Planète X : une 9e planète existe-t-elle vraiment dans le système solaire ? PLANÈTE X. Traquée depuis des décennies par les astronomes, une hypothétique neuvième planète fait l'objet de nombreuses recherches. Que savons-nous de cette planète fantôme qui pourrait évoluer aux confins du système solaire ?

[Mise à jour le 7 septembre 2022 à 14h52] Imaginez qu'une neuvième planète évolue discrètement et silencieusement aux abords du système solaire. Certains chercheurs estiment que ce scénario pourrait être proche de la réalité. Bien plus éloignée du Soleil que la planète Neptune, cette planète X pourrait être une des plus grandes découvertes de notre siècle en astronomie. Depuis des dizaines d'années, la 9e planète du système solaire fait parler d'elle alors que son existence n'est même pas prouvée. Appelée tantôt Planète 9, Planète X ou encore Nibiru, cet astre hypothétique a porté différents noms et trouve ses origines au 19e siècle.

Critiquée par une partie de la communauté scientifique qui estime que les indices sur lesquels se base cette théorie pourraient s'expliquer autrement, cette hypothèse suscite de grands espoirs chez d'autres chercheurs qui espèrent bientôt pouvoir ajouter un neuvième membre au cercle très privé des planètes du système solaire. Dans cette quête de la 9e planète, les avancées technologiques et les nouveaux télescopes qui voient le jour sont autant d'alliés pour détecter une planète invisible, ou constater son absence et fermer définitivement ce dossier... 

Qu'est-ce qu'une planète X ?

La planète X est le nom que l'on donne aux planètes théoriques que les astronomes recherchent au-delà de l'orbite de Neptune. En mathématiques, la lettre X représente l'inconnu, c'est pourquoi les astronomes ont nommé planète X la planète que l'on recherche, que l'on a pas encore nommée. C'est ainsi que Pluton, dont l'existence était soupçonnée grâce aux calculs, fut un temps appelée planète X avant d'être découverte et baptisée.

Aujourd'hui, la planète X fait référence à une neuvième planète qui évoluerait aux confins du système solaire. Elle se situerait au-delà de la planète Neptune, dans la ceinture de Kuiper. Selon les théories les plus récentes, il pourrait s'agir, si l'on venait à confirmer son existence, d'une planète géante gazeuse, à l'instar de Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

D'où vient l'hypothèse d'une neuvième planète ?

Ce concept est apparu au 19e siècle, en 1846 lorsqu'on a constaté des irrégularités dans l'orbite de la planète Uranus. Pour un certain nombre de chercheurs, ces dernières ne peuvent qu'être les conséquences de la présence d'une neuvième planète dont la force de gravité perturberait l'orbite d'Uranus. Les recherches de cette neuvième planète aboutirent en 1930 à la découverte de Pluton par Clyde Tombaugh. Cependant, la masse de Pluton est largement insuffisante pour être responsable des anomalies observées sur le mouvement d'Uranus. La théorie de la présence d'une neuvième planète reste une piste non élucidée qui continue à avoir ses adeptes.

Est-ce que Nibiru pourrait être la 9e planète du système solaire ?

Le mythe d'une planète nommée Nibiru est une théorie sans aucun fondement scientifique, basé sur Nibiru, personnage de la mythologie babylonienne. Selon les défenseurs de cette théorie, la planète Nibiru est un astre que les astronomes n'auraient pas encore découvert et dont l'orbite serait très excentrique. Cette planète se rapprocherait de la Terre tous les 3 600 ans, provoquant des catastrophes naturelles comme des séismes ou des éruptions volcaniques. D'après cette théorie, ces grandes crises seraient à l'origine des grandes extinctions d'espèces de l'histoire de la Terre.

À en croire les adeptes de cette théorie, la planète Nibiru aurait dû croiser la trajectoire de la Terre et entrer en collision avec elle en décembre 2012, entraînant la fin du monde. Cette prédiction est régulièrement remise sur la table comme le 23 septembre 2017, date à laquelle une nouvelle collision était annoncée. Si cette théorie pour le moins loufoque peut prêter à rire, elle a été tellement relayée que la NASA a finalement publié un démenti pour mettre fin à ce mythe. Ainsi, si la planète X, ou 9e planète est une théorie prise au sérieux par certains chercheurs, la planète Nibiru n'est quant à elle qu'une légende.

Némésis, planète X... Pourquoi la 9e planète porte-t-elle différents noms ?

L'hypothèse d'une 9e planète est une théorie qui perdure depuis le 19e siècle, faisant l'objet de différentes théories. En 1930, l'astronome Clyde Tombaugh recherchait une planète X qui s'est avérée être Pluton. Plus tard, autour de 2003, la potentielle 9e planète du système solaire fait l'objet d'une théorie pseudo-scientifique et devient Nibiru. Pour sa part, le terme "planète X" fait référence à toute planète recherchée au-delà de l'orbite de Neptune.

Némésis était quant à lui le nom donné à une étoile hypothétique qui, selon la théorie, formerait un système binaire avec le Soleil. C'est-à-dire que les deux étoiles tourneraient autour d'un point commun. Cette théorie a été rejetée par la communauté scientifique qui estime que si un astre comme celui-ci existait, il aurait déjà été détecté.

Planète X : mythe ou réalité ?

L'idée qu'une neuvième planète jusqu'alors passée inaperçue évolue aux confins du système solaire est une théorie qui séduit encore aujourd'hui de nombreux chercheurs. Parmi eux, Mike Brown et Konstantin Batygin font partie des plus célèbres. Avec leur équipe, ces deux chercheurs traquent assidûment cet astre mystérieux, passé sous les radars des astronomes. En 2016, après avoir étudié les trajectoires très elliptiques de 6 objets appartenant à la ceinture de Kuiper, ils sont arrivés à la conclusion que leurs orbites sont influencées par une "planète invisible environ dix fois plus lourde que la Terre" rapporte le magazine National Geographic.

En 2022, une nouvelle étude, publiée dans la revue scientifique Nature, a apporté de nouveaux éléments en faveur de cette théorie. Selon ses auteurs, il est probable qu'une 5e planète gazeuse ait existé, en plus de Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Parmi les modèles utilisés pour expliquer la formation du système solaire, le modèle contenant 5 planètes gazeuses au lieu de 4 est celui qui mène à un système planétaire comparable à celui que l'on connaît aujourd'hui, explique Science et avenir. Reste à savoir si cette planète existe encore et où elle se trouve.

Si l'on ne détient aujourd'hui que des indices de son existence, la mystérieuse planète X entretien le débat. Certains scientifiques s'accordent à dire qu'il ne s'agit que d'un mythe et qu'aucune planète de ce type n'a pu passer inaperçue, mais d'autres pensent qu'elle pourrait être une réalité et expliquer la conformation actuelle du système solaire.