Oscar Pistorius : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE OSCAR PISTORIUS - Oscar Pistorius est né le 22 novembre 1986 à Johannesburg (Afrique du Sud).

Biographie courte de Oscar Pistorius - Oscar Pistorius est un athlète sud-africain amputé des deux jambes, né en 1986 à Johannesburg. Amputé avant l'âge d'un an, il sera surnommé "Blade Runner" (le "coureur aux lames") en raison de ses jambes partiellement artificielles. Son handicap ne l'empêche pas de faire du sport ; au contraire, il se passionne très tôt pour diverses disciplines, en particulier le cricket, la boxe et le water-polo.

À l'âge de 16 ans, le jeune sportif s'oriente vers la course à pied et s'illustre par sa vitesse. Il obtient de si bons résultats que l'un de ses professeurs n'apprend qu'au bout de quelques mois qu'il court avec des prothèses. Oscar Pistorius se hisse parmi les meilleurs athlètes et participe pour la première fois aux Jeux paralympiques d'été en 2004, où il remporte le 200 m et finit à la 3e place au 100 m.

Sa participation à plusieurs courses aux côtés d'athlètes valides, notamment à Rome, et ses excellents résultats font beaucoup parler de lui et de ses prothèses en carbone qui, selon un rapport délivré par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), lui procurent un avantage sur les autres coureurs. Par conséquent, l'athlète n'est pas autorisé à participer aux J.O. de Pékin. Cependant, le tribunal arbitral du sport finit par statuer en sa faveur, et il participe aux J.O. de Londres (2012) pour le relais 4 × 400 m et le 400 m individuel.

Le palmarès d'Oscar Pistorius fait de lui l'un des plus grands champions des Jeux paralympiques, avec notamment à son actif une médaille d'or à Athènes en 2004, 3 médailles d'or à Pékin en 2008, ainsi que 2 médailles d'or et 1 médaille d'argent à Londres en 2012.

En février 2013, l'athlète est soupçonné d'avoir tué par balles sa compagne, la mannequin sud-africaine Reeva Steenkamp. En 2014, il est finalement condamné à cinq ans de prison pour homicide involontaire. En octobre 2015, il bénéficie d'une libération conditionnelle mais, le parquet ayant fait appel, il est finalement reconnu coupable de meurtre par la Cour suprême d’appel en décembre 2015.