Vélo électrique : bien choisir son modèle, les bonnes affaires

Vélo électrique : bien choisir son modèle, les bonnes affaires Le vélo électrique, jusque là destiné à des activités sportives, s'est démocratisé pour des raisons évidentes de déplacement, particulièrement dans les grandes villes. Nos conseils et notre sélection.

Vous en avez assez de transpirer à chaque côte en vélo ? Le vélo à assistance électrique (VAE) est la solution ! De plus en plus populaires, ces vélos intégrant un moteur électrique dans le pédalier ou la roue arrière sont très pratiques pour ceux qui souhaitent fournir moins d'effort, notamment au démarrage, dans les montées ou en roulant face au vent. Ils sont aussi très intéressants pour les personnes âgées, celles souffrant des articulations ou encore pour les parents qui transportent leur enfant avec eux. Les vélos électriques se sont développés en de nombreux modèles différents. La majorité sont des vélos de ville, mais il existe aussi des modèles VTT pour les sportifs. Généralement, le moteur se trouve dans le pédalier : le vélo comporte alors un pédalier à capteur de force et l'assistance est dite proportionnelle, et donc progressive en fonction de l'effort. D'autres modèles sont eux munis d'un moteur au niveau de la roue arrière et d'un pédalier à capteur de pédalage. Dans ce cas là, le moteur s'enclenche à chaque pédalage.

Vélo électrique : les caractéristiques du choix

Le vélo électrique s'éloigne du vélo traditionnel en raison du poids engendré par la batterie qu'il embarque. Pour bien choisir votre vélo électrique, vous devez prendre en considération, outre l'utilisation que vous en ferez, trois critères principaux :

  • l'autonomie : elle dépend du type de batterie installée et influe largement sur le budget d'achat. Le standard utilisé est la 36 volts/8 Ah. Si vous ne devez pas affronter de dénivelés, une 24 volts peut être suffisante. Mais choisir un modèle sous les 8 Ah vous expose à une autonomie très limitée. Plus la tension de cette batterie est élevée (36 volts par exemple), plus le pédalage sera facile.
  • le couple moteur : il s'agit de la force qui va être engendrée pour vous assister, particulièrement dans les côtes. N'oubliez pas que le moteur du vélo électrique ne se déclenche que lorsque vous pédalez et se coupe à une vitesse de 25 km/h. Un couple d'un minimum de 28 Nm est recommandé. 
  • les capteurs : ce sont eux qui décident du déclenchement du moteur. Avec un capteur de rotation, le moteur se déclenche dès que vous pédalez et offre une force constante. En revanche, un capteur de pression ressent la force de poussée sur les pédales et ajuste sa puissance selon vos besoins en temps réel.
  • Le système de passage de vitesse est également un élément important, par dérailleur classique ou bien intégré.
  • Enfin, la console installée au niveau du guidon affiche plus ou moins d'information : le niveau d'assistance, le nombre de kilomètres parcourus, sur certains modèles l'allumage des lumières.

Le vélo électrique urbain

Avec son assise droite et sa chaîne carrossée, le vélo électrique urbain est parfait pour soulager le dos et éviter les taches de graisse sur les vêtements. Idéal pour la ville.

Le vélo électrique tout terrain

Le vélo électrique tout terrain se destine à des activités sportives en aidant le vététiste lors des montées. Son poids peut toutefois être un frein à l'équilibre en descente.

Le vélo électrique pliable

Plébiscité pour les trajets domicile-travail qui demeurent courts (pour un trajet plus long, mieux vaut privilégier un vélo électrique urbain), il prend peu de place et se loge facilement dans un coffre de voiture.

Vélo

Annonces Google