Pour les frais réels, qu'entend-t-on par trajet le plus direct ?

Pour les frais réels, qu'entend-t-on par trajet le plus direct ? La déduction des frais de déplacement domicile-travail en frais réels répond à des règles bien précises.

Péage, carburant... La déduction forfaitaire de 10% ne suffit pas à couvrir l'intégralité de vos dépenses professionnelles ? Vous pouvez opter pour les frais réels. Vous devrez alors comptabiliser tous les frais professionnels effectués au cours de l'année d'imposition (déplacement, repas, formation...) et les déduire, en les déclarant en case 1AK à 1DK du formulaire 2042 de la déclaration de revenus, au printemps, lors de la période déclarative de l'impôt sur le revenu.

Concernant les frais de transport précisément, les frais de déplacement domicile-travail sont déductibles dans la limite d'un kilométrage bien précis. "Lorsque la distance séparant votre domicile de votre lieu de travail n'excède pas 40 km (soit 80 km aller-retour), vous pouvez prendre en compte l'intégralité du kilométrage dans le calcul de vos frais de transport", explique le fisc sur son site internet. 

Par "trajet le plus direct", l'administration fiscale entend le trajet le plus court pour rejoindre votre lieu de travail. Au-delà de 40 kilomètres, la prise en compte du kilométrage ne s'effectue que pour 40 kilomètres. L'intégralité de la distance peut toutefois être prise en compte dans certaines circonstances (circonstances familiales, par exemple), mais il faudra joindre une note explicative pour justifier votre situation. 

Pour évaluer les frais d'utilisation de votre véhicule, vous avez ensuite le choix entre deux méthodes : au réel (ce qui impose de recenser toutes vos dépenses sans exception, comme la dépréciation du véhicule) et au forfait avec le barème kilométrique, édité chaque année par l'administration fiscale.

Frais réels