Anthony Hopkins : biographie de l'acteur qui incarne Hannibal Lecter

Anthony Hopkins : biographie de l'acteur qui incarne Hannibal Lecter BIOGRAPHIE DE ANTHONY HOPKINS - Acteur, scénariste, réalisateur, producteur britannique, il est connu pour son rôle de psychopathe cannibale. Biographie.

Biographie de Anthony Hopkins - Né le 31 décembre 1937 à Port Talbot (Pays de Galles), Philip Anthony Hopkins de son vrai nom est un acteur caméléon. Possédant une longue carrière, ses rôles sont très riches et diversifiés. Il tourne sous la direction de réalisateurs de renom tels que Francis Ford Coppola et Michael Bay. L'acteur sait également jouer du piano, il compose et sort plusieurs albums de musique classique. Il aime aussi la peinture et expose ses œuvres dans des galeries.

Anthony Hopkins jeune : sa formation 

Anthony Hopkins est le fils unique de Richard Arthur Hopkins, boulanger, et Muriel Anne. Enfant, il est dyslexique et distrait à l'école, il préfère faire des activités créatives. En 1949, il est envoyé à la Jones' West Monmouth Boys' School pour être plus discipliné. Au bout de cinq ans, il est admis à la Cowbridge Grammar School de Vale de Glamorgan. A 15 ans, il rencontre Richard Burton, dont la sœur vit près de chez lui. L'acteur l'encourage à faire ce métier. Il s'inscrit donc au Royal Welsh College of Music and Drama de Cardiff. Il obtient son diplôme en 1957. Il fait ensuite deux ans de service militaire dans l'artillerie de la British Army. En 1960, il s'installe à Londres et entre à la Royal Academy of Dramatic Art. La même année, il fait ses premiers pas sur scène avec "Have a cigarette" au Palace Theatre de Swansea. En 1965, le comédien est repéré par Laurence Olivier et entre au Royal National Theatre. Deux ans plus tard, il décroche un rôle au cinéma dans "La puce à l'oreille". Il monte sur les planches jusqu'à la fin des années 1980.

Anthony Hopkins jeune
Anthony Hopkins en 1969 dans le film "Le miroir aux espions" © MARY EVANS/SIPA

Un acteur de télévision

Anthony Hopkins commence sa carrière avec des apparitions dans des séries et téléfilms. Il obtient son premier rôle au cinéma grâce au film d'Anthony Harvey : "Un Lion en hiver" en 1968, incarnant Richard Coeur-de-lion. Il se fait connaître du grand public pour son interprétation dans "Elephant Man" de David Lynch en 1980. Il enchaîne ensuite avec de nombreuses apparitions sur le petit écran dans les années 1980.

Hannibal et les biopics

Le véritable tournant de sa carrière intervient en 1991 lorsque Anthony Hopkins interprète le Dr Hannibal Lecter dans "Le Silence des Agneaux". Pour incarner ce personnage, l'acteur a ajouté quelques petites caractéristiques, telles que le fait de ne jamais cligner des yeux lorsqu'il parle, ou encore le ton de sa voix, moqueur et nasillard. Sa prestation lui vaut l’Oscar du Meilleur acteur. Une très belle performance qui ouvre à Hopkins les portes de la célébrité.

Anthony Hopkins le silence des agneaux
Anthony Hopkins dans "Le silence des agneaux" avec Anthony Heald © REX FEATURES/SIPA

En 1992, il débute une collaboration fructueuse avec James Ivory, qui lui confie le rôle d’Henry Wilcox dans "Retour à Howards End". L’année suivante, les deux hommes se retrouvent pour tourner "Les Vestiges du jour", pour lequel l'acteur est de nouveau nommé aux Oscars. Toujours cette même année, il est dirigé par Francis Ford Coppola dans le désormais mythique "Dracula", dans lequel il tient le rôle du professeur Van Helsing. Il apparaît également dans le biopic consacré à Charlie Chaplin, "Chaplin", qui vaut à Robert Downey Jr. une nomination aux Oscars. Après cette année couronnée de succès, Hopkins enchaîne les premiers rôles. Ainsi, en 1995, il incarne le président Nixon dans le biopic éponyme qui le conduit à nouveau dans la course aux Oscars. Il tourne une nouvelle fois sous la coupe de James Ivory dans le biopic "Surviving Picasso", dans lequel il incarne le célèbre peintre. Il joue un mari riche obligé de coopérer avec l’amant de sa femme dans "A Couteaux tirés" en 1997, s’immerge dans le monde de l’esclavage avec "Amistad" la même année et prend le premier rôle d’une adaptation de Shakespeare en 1999 dans "Titus".

Thor et Westworld : A plein pied dans le XXIe siècle

Anthony Hopkins aborde le siècle suivant en reprenant les traits du personnage qui l’a rendu célèbre : "Hannibal" de Ridley Scott est ainsi projeté dans les salles obscures en 2001. Ce sequel se concentre sur la vie paisible du tueur en série après son évasion vers l’Italie où l’une ses anciennes victimes tente de se venger. L’année suivante, le troisième volet du film d’horreur sort en salles, intitulé "Dragon Rouge". Par la suite, l’acteur continue de s’illustrer dans des domaines variés comme le drame en 2003 avec "La Couleur du mensonge", la comédie avec "Bad Company" en 2002, le thriller avec "Les Fous du Roi" en 2006, l’historique avec "Alexandre" en 2004, le fantastique dans "La Légende du Beowulf" en 2007. Par ailleurs, il réalise, écrit et compose la musique de son troisième film en 2007, "Slipstream" dans lequel il dirige notamment Christian Slater. Et en 2009, il est de nouveau sollicité par James Ivory pour les besoins du drame "City of Your Final Destination" avec Charlotte Gainsbourg.

Anthony Hopkins Thor
Anthony Hopkins incarnant Odin dans "Thor" © AP/SIPA

Dans les années 2010, Anthony Hopkins retourne à l’horreur en interprétant un loup-garou auprès de Benicio Del Toro dans le film "Wolfman". Puis, il joue dans la comédie "Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu" aux côtés de Naomi Watts et Josh Brolin. On le retrouve l’année suivante dans le blockbuster de Marvel, "Thor" où il prête ses traits à Odin, père du héros. Il reprend ce rôle trois ans plus tard dans "Thor : Le monde des ténèbres". La même année, il interprète, aux côtés de Bruce Willis, un retraité de la CIA dans "Red 2". Il joue le rôle de Mathusalem dans le film biblique de Darren Aronofsky "Noé" en 2014. En 2016 il incarne le Docteur Robert Ford dans "Westworld", une série à succès qui a reçu de nombreuses récompenses. 

La famille d'Anthony Hopkins

Anthony Hopkins a été marié trois fois : avec Petronella Baker de 1966 à 1972, Jennifer Lynton de 1973 à 2002 et Stella Arroyave depuis 2003. Il a une fille, Abigail Hopkins, née en 1968 de son premier mariage, qui est aujourd'hui actrice et chanteuse. Le 12 avril 2000, il est naturalisé américain mais garde sa nationalité britannique. Il est président du National Trust's Snowdonia Appeal, une société qui collecte des fonds pour la préservation du parc national de Snowdonia.

Distinctions et récompenses

Anthony Hopkins Oscar
Anthony Hopkins recevant l'Oscar du meilleur acteur pour "Le silence des agneaux", 1992 © Cover Images/SIPA

En 1987, Anthony Hopkins est fait commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique, puis promu Chevalier en 1993, il obtient donc l'appellation de "Sir". En 1988, il obtient le titre honoraire de Docteur en littérature et membre honoraire de l'université de Galles de Lampeter, en 1992. C'est en 2003 qu'il reçoit son étoile sur le Hollywood Walk of Fame. En 2006, il reçoit le Cecil B. DeMille Award remis au cours de la cérémonie des Golden Globes, puis en 2008 l'Academy Fellowship de la British Academy of Film and Television Arts (BAFTA).

Au cours de sa carrière, Anthony Hopkins a reçu bon nombre de récompenses pour ses rôles. Il obtient notamment des BAFTA de meilleur acteur en 1972 pour le film "Guerre et paix" et en 1993 pour "Les ombres du cœur", un Emmy awards du meilleur acteur pour "L'affaire Charles Linbergh" en 1976 et pour "Le bunker" en 1981, un Critics choice awards du meilleur acteur dans un second rôle pour "Amistad" en 1997 et, pour finir, en 1991, le BAFTA du meilleur acteur, puis l'Oscar du meilleur acteur pour "Le silence des agneaux".  

Hollywood