Les meilleures chansons de Renaud : la playlist

Les meilleures chansons de Renaud : la playlist PLAYLIST. Quelles sont les plus belles musiques de Renaud ? Voici notre playlist, qui compte quelques-uns des titres les plus caractéristiques de l'œuvre de cet auteur-compositeur-interprète à la fois militant et romantique. Vous trouverez ici les points clés de l'histoire de ces chansons, accompagnés d'un extrait de leurs paroles.

Toutes les meilleures chansons de Renaud Séchan n'apparaissent pas nécessairement dans la playlist, tant ce poète écorché vif a produit de chefs-d'œuvre ! Nous avons néanmoins sélectionné ici les titres les plus emblématiques de ses près de 50 dernières années de carrière. C'est notamment le cas de Boucan d'enfer qui, à sa sortie en 2002, s'écoule à plus de deux millions d'exemplaires, amis aussi de classiques comme Hexagone, Morgane de toi ou Mistral Gagnant par exemple, continuent d'exploser les baromètres des instituts de sondage. Beaucoup de chansons de Renaud font toujours l'objet de reprises parmi les tout jeunes interprètes. Alors, quelles sont les meilleures chansons de l'artiste ? Voici notre playlist best-of de Renaud :

Quelles sont les meilleures chansons de Renaud ?

  • Mistral Gagnant
  • Boucan d’enfer
  • Morgane de toi

La playlist best-of de Renaud

Le classement des chansons de Renaud

  1. Mistral Gagnant
  2. Boucan d’enfer
  3. Morgane de toi
  4. Manu
  5. Dès que le vent soufflera
  6. Laisse béton
  7. Marche à l’ombre
  8. Putain de camion
  9. Tonton
  10. Toujours debout
  11. Dans mon H.L.M.
  12. Chanson pour Pierrot
  13. Hexagone
  14. Manhattan-Kaboul
  15. Docteur Renaud, Mister renard
  16. Amoureux de Paname
  17. J'ai embrassé un flic
  18. En cloque
  19. Les animals
  20. L'auto-stoppeuse

Mistral Gagnant

Écrite d’une traite en une soirée à l’attention de sa fille Lolita, Mistral gagnant est l’une des chansons phares de Renaud. Sorti en 1985 sur l’album éponyme, le titre emporte le cœur des Français bien au-delà du cercle des fans du chanteur. L’album se vend à plus de 1,3 millions d'exemplaires. Curieusement, Renaud ne comptait pas intégrer cette chanson à son album, la trouvant trop intimiste. En effet, Mistral gagnant est le nom d’une ancienne confiserie de quartier, que Renaud affectionnait enfant pour ses friandises aujourd’hui disparues, comme les Coco Boer, les Car-en-sac et les Minto. Sur le ton de la nostalgie, le titre est repris par nombre d’artistes, dont Maxime le Forestier, Cœur de Pirate ou encore Grand-Corps Malade. En 2015, Mistral gagnant est désignée (sondage BVA) chanson préférée des Français, devant Ne me quitte pas (Jacques Brel) et L’Aigle noir (Barbara). En 1991, est créée l’association Mistral Gagnant, dédiée aux enfants atteints de maladies graves, sous le parrainage de Renaud.

Les paroles : "À m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, Et regarder les gens tant qu'y en a. Te parler du bon temps qui est mort ou qui reviendra, En serrant dans ma main tes petits doigts. Puis donner à bouffer à des pigeons idiots, Leur filer des coups de pied pour de faux. Et entendre ton rire qui lézarde les murs, Qui sait surtout guérir mes blessures. Te raconter un peu comment j'étais minot, Les bombecs fabuleux qu'on piquait chez le marchand, Car-en-sac et Minto, caramels à un franc, Et le mistral gagnant."

Corona Song

Comme son nom l’indique, Corona Song est écrite par Renaud au printemps 2020 en pleine période de mesures sanitaires liées à la Covid-19. La chanson est mise en ligne sur Internet par son auteur le 9 juillet 2020. Mais le titre, qui rend hommage aux victimes de la pandémie, n’atteint pas son objectif, tout en faisant couler beaucoup d'encre. Le public, peut-être trop sollicité par les nombreuses polémiques circulant autour du Coronavirus en cette période, boude Corona Song. La critique professionnelle est elle aussi mitigée. Renaud va-t-il trop loin en attaquant la Chine "qui nous a envoyé ce virus" et "où on bouffe du chien" ?

Les paroles : "Coronavirus, Connard de virus, T'as débarqué un jour de Chine, Retournes-y, qu'on t'y confine, Dans ce pays, où on bouffe du chien, Des chauves-souris, et du pangolin. Moi devant ma télé pourrie, Entre BFM et LCI, J'me cogne sans cesse Arlette Chabot, Ou la pauvre Roselyne Bachelot, J'en peux plus, d'être planté chez moi, J'veux voir le monde, comment y va, J'veux respirer de l'air bien pur J'veux retrouver la nature. Coronavirus, Connard de virus, Coronavirus, Connard de virus."

Toujours debout

Toujours debout est à la fois un single qui sort le 26 janvier 2016 et le premier titre de l’album Renaud qui sort le 8 avril 2016. Le clip est tourné au Grand-Palais à Paris. Cette chanson, bien sûr signée Renaud, atteint cette année-là la 1e place des singles en France. Entre déboires et espoirs, la ballade ironise sur la publicité faite depuis quelques années autour de l’état de santé du chanteur. Lors d’une interview le 26 janvier 2016 sur France-Inter, Renaud explique : "C’est une chanson contre, qui finit par un hommage à mon public chéri d’amour que j’aime et qui m’aime infiniment."

Les paroles : "Toujours vivant, rassurez-vous, Toujours la banane toujours debout. J'suis retapé, remis sur pieds, Droit sur mes guibolles ressuscité. Tous ceux qui tombent autour de moi, C'est l'hécatombe, c'est Guernica, Tous ceux qui tombent, tombent à tour de bras. Et moi je suis toujours là, Toujours vivant, rassurez-vous. Toujours la banane, toujours debout. Il est pas né ou mal barré, Le crétin qui voudra m'enterrer."

Morgane de toi

Avec Morgane de toi ("amoureux de toi") dédiée à sa fille Lolita, Renaud signe l’une de ses plus tendres chansons. La musique est de Henri-Alain Langolff. Le titre, qui paraît en 1983 sur l’album éponyme, est au programme de toutes les émissions de variétés pendant des années. Renaud y évoque de façon amusée les premières approches entre garçons et filles à l’âge des bacs à sable, face à l’amour inconditionnel d’un père pour son bébé. Serge Gainsbourg réalise le clip de Morgane de toi sur la plage du Touquet.

Les paroles : "Y a un mariolle, il a au moins quatre ans, Y veut t'piquer ta pelle et ton seau, Ta couche culotte avec les bonbecs dedans. Lolita, défend-toi, fous-y un coup d'râteau dans l'dos. Attends un peu avant de te faire emmerder, Par ces p'tits machos qui pensent qu'à une chose, Jouer au docteur non conventionné. J'y ai joué aussi, je sais de quoi j'cause, J’ les connais bien les play-boys des bacs à sable, J' draguais leurs mères avant d' connaître la tienne. Si tu les écoutes y te feront porter leurs cartables, Heureusement qu'j'suis là, que j'te regarde et que j't'aime. Lola, J' suis qu'un fantôme quand tu vas où j'suis pas, Tu sais ma môme Que j'suis morgane de toi."

Laisse béton

En 1977 sort Laisse béton, premier titre d’un album sans titre, où apparaît néanmoins l’inscription "Place de ma mob", qui de fait sera parfois confondue avec le titre de la chanson. La chanson est écrite et composée par Renaud, qui signe ici son deuxième album. Le titre parodie les échanges musclés entre jeunes, comme ici autour d’une paire de santiags. Expression de quartier issue du verlan, "Laisse béton" entre immédiatement dans le langage courant. Preuve de l’immense écho de la poésie de Renaud parmi la jeune génération des années 1970-1980. La photographie de la pochette de l’album est signée David Séchan, le frère de Renaud.

Les paroles : "J'étais tranquille j'étais peinard, Accoudé au flipper, Le type est entré dans le bar, A commandé un jambon beurre, Et y s'est approché de moi, Et y m'a regardé comme ça. T'as des bottes, mon pote, Elles me bottent, Je parie que c'est des santiags. Viens faire un tour dans le terrain vague, Je vais t'apprendre un jeu rigolo, A grands coups de chaînes de vélo, Je te fais tes bottes à la baston, Moi je lui dis, laisse béton. Y m'a filé une beigne, Je lui ai filé une torgnole, Y m'a filé une châtaigne, Je lui ai filé mes grolles."

Hexagone

En 1975 paraît Hexagone, chanson emblématique de l’album Amoureux de Paname. Renaud n’a alors que 23 ans. Pour le tout jeune auteur compositeur, c’est l’âge des plaidoyers acerbes envers une société ressentie comme violente et étouffante. Couplet après couplet, ce long morceau déploie, mois après mois, les us et traditions illusoires du peuple de l’Hexagone, surnom donné à la France en 1860. Les termes sont souvent injurieux, la chanson est à sa création interdite sur France Inter. Néanmoins réclamée à chaque tournée du chanteur, Hexagone reste un catalyseur pour une jeunesse en quête de justice et de liberté. Au fil des années, certaines paroles sont modifiées. En 2007 est créée une nouvelle version de Hexagone, enregistrée en public et diffusée sur l’album Tournée Rouge Sang.

Les paroles : "Ils s'embrassent au mois de janvier, Car une nouvelle année commence, Mais depuis des éternités, L'a pas tell'ment changé la France. Passent les jours et les semaines, Y'a qu'le décor qui évolue, La mentalité est la même, Tous des tocards, tous des faux culs. Ils sont pas lourds, en Février, À se souvenir de Charonne, Des matraqueurs assermentés, Qui fignolèrent leur besogne. La France est un pays de flics, À tous les coins d'rue y'en a 100, Pour faire régner l'ordre public, Ils assassinent impunément."