Pierre Palmade : le théâtre, ses problèmes de drogue... Biographie du comédien

Pierre Palmade : le théâtre, ses problèmes de drogue... Biographie du comédien Victime d'accusations mensongères de viol, l'humoriste français Pierre Palmade évoque sans détour ses problèmes d'addiction à la drogue contre laquelle il lutte depuis des années.

Biographie de Pierre PalmadePierre Palmade est un artiste qui a débuté sur les planches avant de devenir une star de la télévision, mais aussi du cinéma. Né le 23 mars 1968 à Bordeaux, Pierre Palmade débute son parcours d'humoriste dans la capitale girondine, grâce au festival de la Nuit du théâtre de Bordeaux, à l'été 1987. Repéré par son organisateur, Jean-Pierre Terracol, il rejoindra son spectacle pour des sketchs lui offrant déjà un franc succès. Dès 1987, Pierre Palmade fait sa première apparition à la télévision, dans l'émission la Classe, sur FR 3. Il s'y liera d'amitié avec plusieurs partenaires de jeu très importants par la suite, comme Michèle Laroque et Jean-Marie Bigard.

Pierre Palmade, homme de sketchs, de théâtre et de cinéma

Vivant désormais à Paris, Pierre Palmade se lance dans les années 1990 dans l'écriture pour le théâtre, mais aussi dans les one man shows, qui le font passer du statut de comédien renommé à celui de vedette. Les deux spectacles coécrits avec Muriel Robin et joués sur scène avec Michèle Laroque, Ils s'aiment (1996) et Ils se sont aimés (2001), constituent sans doute le sommet de sa carrière sur les planches. Au tournant des années 2000, Pierre Palmade va mettre un pied dans le cinéma, mais aussi écrire pour d'autres grands humoristes et tenter de lancer de nouveaux talents. Quelques passages par la musique et par la télévision (Made in Palmade sur France 3 en 2007) ne convaincront pas.

En 2008, Pierre Palmade revient au théâtre avec Le Comique, pièce autobiographique qu'il a écrite et qui revient sur ses années d'excès, avec une mise en scène d'Alex Lutz et plusieurs comédiens renommés sur scène à ses côtés, comme Arnaud Tsamere. La même année, au cinéma, Pierre Palmade joue dans le film Sagan, de Diane Kurys, le rôle de Jacques Chazot, avec Sylvie Testud dans le rôle titre. Suivront plusieurs nouveaux spectacles en one man show, en duo avec Isabelle Mergault, ou en troupe (L'Amour sur un plateau en 2011, L'Entreprise et Le Fils du Comique en 2013), mais aussi des émissions de télévision (Le grand restaurant). En plus de trente ans de carrière, Pierre Palmade est aussi apparu dans une dizaine de films (Le Plaisir de chanter,  Au secours j'ai 30 ans !, Astérix et Obélix contre César...) et quatre séries télévisées (Trois pères à la maison, Chez Maupassant, Françoise Sagan, H). Pierre Palmade était encore il y a peu au théâtre Montparnasse, dans la pièce Le Lien, écrite par François Bégaudeau. 

Son mariage avec Véronique Sanson

La vie privée de Pierre Palmade a alimenté la chronique people, mais aussi judiciaire, pendant plusieurs années. En 1995, alors que l'humoriste décolle, il annonce de son mariage avec Véronique Sanson, star de la chanson. Le couple devient l'un des plus médiatisés en France en quelques semaines. Véronique Sanson a 19 ans de plus que Pierre Palmade. Artiste confirmée, elle a vécu avec Michel Berger puis avec le musicien Steven Stills aux Etats-Unis, le père de son fils Christopher. Pendant le mariage, les rumeurs circulent sur l'homosexualité de Pierre Palmade, sans pourtant être confirmées. Le couple divorcera en 2001.

L'homosexualité et son coming-out

Pierre Palmade fait finalement son coming out en 2010. Cette année là, il se compare publiquement à d'autres humoristes en ces termes : "Boujenah, Elmaleh, Jamel ont bâti leurs spectacles sur leurs racines, leur identité, eh bien moi, mon identité, c’est mon homosexualité". La question de l'homosexualité sera ensuite plusieurs fois abordée par Pierre Palmade, parfois en des termes polémiques, comme quand il affirmera être "triste" d'être homosexuel, choquant au passage la communauté LGBT. La phrase sera prononcée en 2018, sur le plateau de Vivement dimanche. Pierre Palmade s'en expliquera par la suite : "Dans cette société, avec ces religions-là, je suis triste d'être homo. Si j'avais eu le choix, j'aurais choisi hétéro, c'est plus facile à vivre. Maintenant je me soigne et j'essaye d'être en paix avec ça".

Pierre Palmade sera aussi amené à se justifier de son mariage avec Véronique Sanson après son coming out. Sur Clique TV, il s'indignera de cette nécessité de s'expliquer : "Ce sont des gens qui n'ont pas de dictionnaire. Il y a un mot qui s'appelle bisexualité, ils le lisent et ils arrêtent de me faire chier", s'est-il emporté face à Mouloud Achour. "Quand une femme comme Véronique Sanson vous regarde et tombe amoureuse de vous et que vous vous trouvez beau dans ses yeux, vous oubliez que vous êtes homosexuel", indiquait encore Pierre Palmade dans l'émission. "Pendant quelques mois, vous tombez amoureux d'elle et puis la nature reprend". L'humoriste et la chanteuse seraient restés très proches après leur divorce.

Pierre Palmade s'est aussi exprimé sur sa vie sentimentale de manière plus générale dans le JDD dernièrement. L'humoriste affirmait alors que ses couples "n'ont jamais duré plus de six mois". "Du jour où je passe les clés à mon mec, l'attachement commence et c'est la panique", détaillait-il. "Ma psy sauvage me dit qu'aimer quelqu'un, c'est prendre le risque qu'on vous l'enlève".

Ses problèmes avec la drogue

Pierre Palmade a été condamné à une amende de 20 000 francs, en 1995, pour usage de stupéfiants. A l'époque, c'est un vaste réseau de distribution de cocaïne, qui alimentait le show business, qui sera démantelé. L'humoriste a été inculpé dès le mois de décembre 1992, avec plusieurs autres personnes, dont François Sagan elle-même, ainsi que les fournisseurs. Pierre Palmade aura plusieurs fois l'occasion de s'exprimer sur ces années de consommation de drogue et d'alcool qu'il considérait comme révolues. Ce fut le cas en 2008, en marge de son spectacle autobiographique Le Comique, mais aussi plus récemment, en 2017, dans Gala. Se qualifiant d'ancien "fêtard notoire", Pierre Palmade disait prendre "de l'alcool et des 'produits' pour décompresser de [s]es angoisses".

Dans une interview avec Le Parisien fin avril 2019, Pierre Palmade expliquait que la drogue lui a d'abord permis de vivre son homosexualité. "A jeun, je voulais être hétéro à tout prix. Avec l'alcool et la drogue, j'ai eu la liberté d'être homo, je ne me jugeais plus, je m'éclatais." Il précisait d'ailleurs qu'il considère l'addiction comme "une maladie, pas une désinvolture. Quand on est dépendant à la cocaïne, on est piégé, comme avec l'alcool ou le sexe... J'étais dépendant aux trois, ça a gâché ma vie privée." Dans son récit livré au Parisien, le comédien affirmait que son placement en garde à vue mi-avril fait suite à une rechute : "Après des mois d'abstinence, il y a eu ce mauvais soir. La solitude, l'ennui... On ne sait jamais pourquoi on rechute." Celui qui livre sa vérité dans un ouvrage intitulé précise que "depuis un an, je prends véritablement les choses en main et fais tout fait pour arrêter cette saloperie de cocaïne".

Pierre Palmade mis hors de cause dans une affaire de viol présumé

Le jeudi 11 avril 2019, Pierre Palmade a été placé en garde à vue, comme l'a révélé en exclusivité le journal Le Parisien, avant d'être finalement libéré en fin de journée, avec un classement sans suite de la plainte. Une enquête de flagrance de la policière judiciaire a été ouverte avec les chefs d'accusation suivants : "viol, violences sous l'emprise de stupéfiants et dégradation ou détérioration d'un bien appartenant à autrui". Selon l'AFP, Pierre Palmade aurait "appelé la police le 11 avril au matin car son appartement avait été mis sens dessus-dessous par la deuxième personne et quand les policiers sont arrivés, cette dernière a justifié ces dégradations en disant qu'elle avait été violée". Cette deuxième personne, un certain Abdelhamid H., avait aussi été placée en garde à vue. Peu après, la levée de la garde à vue de Pierre Palmade, tandis que celle du jeune homme a été maintenue. Celui-ci a reconnu avoir menti, Pierre Palmade a donc été mis hors de cause pour les accusations de viol. Pour les faits d'usage et d'acquisition de stupéfiants, le comédien a plaidé coupable début juin et a dû s'acquitter d'une amende de 1 500€.