Jean-Yves Lafesse : biographie du génie du canular

"Jean-Yves Lafesse : biographie du génie du canular"

Jean-Yves Lafesse : biographie du génie du canular BIOGRAPHIE DE JEAN-YVES LAFESSE. L'humoriste et comédien Jean-Yves Lafesse a tiré sa révérence le jeudi 22 juillet 2021. À l'âge de 64 ans, ce grand blagueur qui a fait les belles heures des radios françaises a succombé des suites de la maladie de Charcot diagnostiquée en 2020.

Né Jean-Yves Lambert le 13 mars 1957 à Pontivy, Jean-Yves Lafesse est un comédien et humoriste français qui s'est fait connaître par ses nombreuses caméras cachées où il multipliait les blagues improvisées face aux passants dans la rue. Jean-Yves Lafesse est aussi l'auteur de nombreux canulars téléphoniques dans les années 1990-2000. Dans les années 2010, il monte sur les planches pour ses propres spectacles. On le retrouve également dans quelques rôles à la télévision et au cinéma.

Jeunesse et débuts à la radio

Jean-Yves Lafesse, alors sous son vrai nom de Jean-Yves Lambert, naît en Bretagne en 1957 avant de tout quitter à en 74 pour partir à l'aventure et découvrir le monde. Ce n'est qu'après avoir fait un petit tour d'Europe qu'il revient en France et passe son bac. Son diplôme en poche, il poursuit des études de lettres et de cinéma à la faculté de Censier et au conservatoire du cinéma français.

Dans un entretien à Libération en 2000, Jean-Yves Lafesse s'était replongé dans son enfance, avouant qu'il s'en souvenait très peu. Il se décrivait comme un enfant "quasi autiste, incapable de parler de [soi]." Lorsqu'il grandit et devient adolescent, il explique passer une grande partie de son temps au commissariat : "Je traversais les magasins à vélo, j'enfermais les profs à clé. En sixième, j'ai été viré une semaine pour avoir défilé en gueulant "Mort à de Gaulle. Puis, à quatorze ans, la dope est arrivée." Il était tellement mécontent de sa jeunesse qu'il était prêt, à un moment, à ne pas avoir d'enfant : "J'étais persuadé qu'avec tout ce que j'avais vécu, je paierais... J'avais même pensé à adopter".

Dès le début des années 80, Jean-Yves Lambert s'intéresse à la liberté de ton que peuvent offrir les antennes des radios libres et il intègre ainsi la station Carbone 14 où il devient animateur. Repéré par Radio Nova, il rejoint l'antenne et devient officiellement Jean-Yves Lafesse. Sur Radio Nova, il enchaîne les canulars téléphoniques et se fait un nom. C'est grâce à ses fameuses "impostures téléphoniques" qu'il s'ouvre les portes des médias plus traditionnels. Canal+ et Europe 1 lui tendent les bras dès 1985.

En 2015, Jean-Yves Lafesse s'est confié dans l'émission de "Tout et son contraire" sur franceinfo sur sa carrière et ses gags. Il en a profité pour avouer certains regrets : "Il y a des gens qui assument tout ce qu'ils ont fait dans la vie, moi pas complètement. Si c'était à refaire, je ne suis pas certain que je referai Carbone 14, en tout cas pas de cette manière-là'', a-t-il déclaré. L'humoriste fait référence à sa radio déjantée des années 1980, pour laquelle il travaillait sous le pseudonyme Robert Lehaineux.

Ses sketchs à la télévision

Jean-Yves Lafesse gagne en popularité et propose ensuite ses services à bon nombre de chaînes de télévision françaises. Sur France 3, il pose des questions aux badauds dans la rue, une carotte à la main. C'est l'avènement de Radio Carotte. On le voit aussi dans Les Impostures en 91, C'est pas possiiible en 93, Unique au monde.com en 2000. Ses deux émissions les plus appréciées sont ensuite Pourvu qu'ça dure et Ça peut pas durer dès 2001. Là encore, Jean-Yves Lafesse met à profit ses capacités d'improvisation inégalées pour interroger des passants, filmés par des caméras cachées, sur des thèmes étonnants et avec des questions parfois déplacées pour provoquer le rire du spectateur. L'humoriste excelle dans le domaine du micro-trottoir impertinent, genre sur lequel il se place en précurseur. Ses sketchs sont alors multi-rediffusés puis vendus en DVD.

Suite de sa carrière et cinéma

Humoriste mais aussi comédien, Jean-Yves Lafesse a du succès sur les planches dans des ses propres spectacles dans les années 2010. On pense notamment à Détraqué en 2015 ou à Jean-Yves Lafesse pour de vrai ! en 2016. Il est par ailleurs mis à contribution au cinéma dans quelques films comme L'Arnacoeur de Pascal Chaumeil en 2010 ou encore Roxane de Mélanie Auffret en 2019. Le saviez-vous ? Il figure également parmi les doubleurs de La Classe américaine en 1993 ! A partir de 2019, c'est sur France Bleu Finistère qu'on le retrouve tous les matins dans l'émission "Lafesse réveille la Gaule".

Installé à Poissy, Jean-Yves Lafesse s'était laissé convaincre par le maire de la ville de reprendre ses micro-trottoirs signature. L'humoriste avait donc réalisé, en 2019, une vidéo où il faisait croire aux passants sur le marché de Poissy qu'il allait se présenter aux élections pour devenir maire. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver ci-dessous.

En 2018, Jean-Yves Lafesse avait apporté son soutien à Tex, alors limogé de France 2 suite à une blague de peu de goût sur les femmes battues. Sur son compte Facebook officiel, l'humoriste s'était fendu d'un long texte où il ne cachait pas son agacement. "C'est ça l'humour, il y en a pour tout le monde, un comique qui fait consensus à 100% ça n'existe pas et heureusement ! Alors merde quoi, ce qui arrive à Tex, c'est qu'il ressort une vieille blague qu'on a tous racontée, mais ça, c'était avant... ce qui prouve que la censure est à l'œuvre aujourd'hui..."

Lors du confinement de 2020, Jean-Yves Lafesse a connu un regain de popularité, les gens se réfugiant dans ses caméras cachés et ses canulars pour se remonter le moral en postant des pastilles humoristiques sur les réseaux sociaux. A ce sujet, l'humoriste a confié à France 3 Bretagne en mai 2020 : "J'ai joué mon rôle [depuis le début du confinement]. Celui de déconneur professionnel. J'ai mis régulièrement en ligne des petites vidéos humoristiques sur ma page Facebook. Je suis passé de 180 000 à 300 000 abonnés durant le confinement. La preuve que le rire reste indispensable en toutes circonstances".

Dans l'émission "Tout et son contraire" en 2015 sur franceinfo, Jean-Yves Lafesse confiait qu'il n'était pas très fan de la reconnaissance que pouvait lui vouer le grand public, et qu'il ne cherchait pas à se faire apprécier ou reconnaître de tous : ''La notoriété, je ne l'ai jamais cherchée. Au contraire, plus j'avais de notoriété, moins je pouvais travailler. Plus on me voyait, plus j'étais grillé. Je suis quelqu'un de tout à fait normal, qui va acheter son PQ dans les supermarchés. La jet set ce n'est pas mon truc. Année après année, mon champ du possible c'est réduit à cause de cette notoriété."

Au micro de l'émission Tout et son contraire sur franceinfo en 2015, Jean-Yves Lafesse se définit comme un "athée mysthique". Il confirme qu'il aurait aimé présenter Le Jour du Seigneur, en profitant pour donner son avis sur la religion : "Aujourd'hui, toutes les religions patinent dans le yaourt [...]Très jeune, j'ai ressenti des choses très importantes, qui me font penser qu'il y a des forces très importantes toujours en mouvement. Pour le moment ce n'est pas possible que l'homme interprète ça. On verra ce que la science sera capable de faire plus tard. Mais je trouve ça d'un grotesque achevé que de vouloir codifier cette puissance".

Jean-Yves Lafesse est mort à Vannes le 22 juillet 2021. Celui qui a vécu plus de 40 ans à Paris a décidé de revenir dans sa région, la Bretagne, deux ans avant son décès : "J'ai passé 43 ans à Paris mais la Bretagne me manquait. Ma relation avec la région est naturelle et très forte ", avait-il expliqué.

Jean-Yves Lambert, le vrai nom de Jean-Yves Lafesse

Le grand public le connaît sous son pseudonyme de Jean-Yves Lafesse mais il ne s'agit pas de son véritable patronyme ! En effet, il s'agit d'un pseudonyme que l'humoriste a pris lorsqu'il s'est installé chez Radio Nova pour se lancer dans des canulars téléphoniques. Son véritable nom n'est autre que Jean-Yves Lambert ! C'est d'ailleurs ce nom de famille qu'il a donné à sa femme lorsqu'ils se sont mariés.

Sa femme et ses enfants

Tout impertinent qu'il est, Jean-Yves Lafesse reste très secret sur sa vie privée. Il est marié depuis 2006 à Marie-Eve Lambert, sa compagne à qui il a donné son véritable patronyme. Ensemble, le couple a donné naissance à deux enfants. Jean-Yves Lafesse avait eu deux autres enfants d'une précédente union. Il s'était confié sur sa vie de famille en 2015 dans les colonnes de France Dimanche. "J'en ai quatre de deux mamans différentes. Deux garçons de 7 et 9 ans et deux grandes filles de 19 et 22 ans. L'une est comédienne et l'autre travaille dans la production. Mes filles vivent avec moi, et j'ai les petits un week-end sur deux, avait-il déclaré. Quand ils étaient plus jeunes, je leur avais acheté un bout de terrain sur la Lune. Un avocat la vendait par parcelles car il estimait qu'elle n'appartient à personne."

Mort de Jean-Yves Lafesse face à la maladie

Jean-Yves Lafesse est mort le jeudi 22 juillet 2021, dans la ville de Vannes (Bretagne) à l'âge de 64 ans. La macabre nouvelle a été annoncée par la famille dans un communiqué à l'Agence France Presse (AFP). L'humoriste était resté discret sur son état de santé ces dernières années, mais nous savons que c'est la maladie de Charcot qui l'a emporté. Son esprit libre et espiègle avait continué de briller sur les réseaux sociaux où il distillait sa bonne humeur, notamment durant les derniers confinements. On retiendra également un art de vivre qui place le rire comme condition indispensable à la vie, qu'importe les circonstances.

L'AFP précise dans quelles circonstances Jean-Yves Lafesse est mort. "Ce précurseur des gags par caméra cachée et des canulars téléphoniques souffrait de la maladie de Charcot, diagnostiquée il y a un an." L'agence France Presse affirme par ailleurs que "son état s'était brutalement dégradé dans les dernières 24 heures". Jean-Yves Lafesse était resté très secret à ce sujet, il n'avait pas révélé le mal dont il souffrait au public.

Qu'est-ce que la maladie de Charcot dont souffrait Jean-Yves Lafesse ?

La maladie de Charcot (aussi appelée sclérose latérale amyothrophique) est une maladie neurodégénérative. Les personnes victimes de cette maladie souffrent de paralysie progressive, d'athrophie des muscles, de problèmes de déglutition et de la parole. Il n'existe pas de remèdes pour guérir de cette maladie, on connaît seulement des remèdes pour ralentir ses effets et son évolution.