En ce moment 

Présentant un risque de projection de cendres, de coulées de lave et de gaz volcaniques, plusieurs volcans ont été placés en alerte par les autorités japonaises depuis le 16 avril 2019. Le Ministère de l'Europe et des affaires étrangère a ainsi recommandé aux touristes français en voyage au Japon de se tenir informés de l'évolution de la situation et de respecter les périmètres de sécurité autour des cratères ou des volcans nommés ci-dessous.

  • Le mont Aso, dans le centre de Kyushu (province de Kumamoto), a été placé en alerte de niveau 2. Il est recommandé de ne pas s'approcher à moins de 3 kilomètres du cratère.
  • Le seuil de vigilance de plusieurs volcans de Honshu a été révisé. Il est recommandé de ne pas s'approcher à moins d'1 km du cratère du mont Kusatsu-Shirane (préfecture de Gunma), placé en alerte de niveau 2. Le mont Azumaya (préfectures de Yamagata et Fukushima) a été placé au niveau d'alerte 2. Il est recommandé de ne pas s'approcher à moins de 1,5 kilomètre du cratère du volcan.
  • L'île de Kuchinoerabu (préfecture de Kagoshima) a été placée en alerte de niveau 3. Une éruption est possible. Il est donc recommandé de ne pas s'approcher à moins de 2 kilomètres du volcan.
  • Le mont Sakurajima a été placé en alerte de niveau 3. Il est recommandé de ne pas s'approcher à moins d'1 kilomètres du volcan.

Villes

Futuristes, impériales ou encore créatives, les villes japonaises possèdent leur propre personnalité, fascinant le voyageur en quête d'authenticité. Un savant mélange où modernité et fondations millénaires s'épousent parfaitement. Grâce à notre guide de voyage du Japon, choisissez où partir en vacances. Découvrez notre sélection des villes incontournables pour un séjour réussi au pays du soleil levant.

Tokyo

Capitale animée

Tokyo, la plus grande ville du monde, flirte sans cesse avec le futur. Gratte-ciel, robot et enseignes lumineuses, cet univers urbain avant-gardiste se réinvente chaque jour.

Mais, au cœur de cette métropole en perpétuel mutation, se cache de paisibles trésors verdoyants. Profitez-en pour découvrir l'un des plus grands poumons verts de Tokyo : le temple Meiji-Jingu.

Les amateurs de mangas trouveront leur bonheur à Akihabara, le quartier privilégié de la culture populaire japonaise. Incontournable également, Shibuya Crossing, le carrefour piéton le plus populaire. Crédit : Laurine Thiodet

Kyoto

Ville culturelle

Kyoto, l'ancienne capitale impériale, incarne le Japon traditionnel. Un calme débonnaire s'empare de cette cité historique où temples et geisha forment le tandem parfait.

Ici, les sanctuaires bouddhiques sont légion, on en compte pas moins de 1 000 ! Ne manquez pas le chef-d'œuvre architectural du Kinkaku-ji (le célèbre Pavillon d'Or) ni les jardins moussus du Saiho-ji.

Traversez le paradis exubérant de la bambouseraie d'Arashiyama, situé à l'ouest de la ville. Puis, le soir venu, explorez le temple aux dix mille torii vermillon, le Fushimi-Inari. Crédit : Laurine Thiodet

Osaka

Ville moderne

Osaka, la créative, se défait du conservatisme que l'on trouve ailleurs au Japon. Cette immense baie foisonne d'audace et possède le goût de l'argent.

La "ville aux pieds dans l'eau" se targue d'être le symbole du miracle économique japonais. Arpentez la plus longue rue commerçante couverte du Japon, Tenjinbashisuji, s'étalant sur 2,6 km.

Capitale gastronomique du Japon, Osaka concentre de nombreux restaurants. La devise est kuidaore, littéralement "mange jusqu'à la ruine". Amateurs de sensations fortes, rendez-vous au parc d'attractions Universal Studio. Crédit : Sean Pavone / 123RF

Kobe

Ville portuaire

Kobe, jonchée sur une colline, est l'une des villes les plus cosmopolites du Japon. Du quartier chinois Nankin-machi à l'européen Kitano-cho, la cité portuaire possède une touche d'exotisme.

Connue pour sa viande de bœuf soigneusement massée à la bière (considérée comme la plus tendre au monde) Kobe est aussi réputée pour ses constructions modernes et complexes de loisirs.

Parmi eux, le Mosaic Garden, le parc Meriken, la tour du Port ou le musée maritime. Grâce au téléphérique Shin-Kobe, admirez les trésors de la ville à 360°. Crédit : Vichaya Kiatying-Angsulee / 123RF

Hiroshima

Ville historique

Hiroshima, visage du pacifisme radical, est réputée dans le monde entier pour son art magistral et son bienveillant accueil. Universellement connue à cause des bombardements du 6 août 1945, Hiroshima se veut résolument contemporaine.

C'est au-delà de sa tragédie qu'elle façonne un Japon immuable, entre culture et nature. Reconstruite entièrement, il ne reste plus qu'un unique vestige du désastre, le Dôme de Genbaku.

La région du Setonaikai regorge, quant à elle, de chefs-d'œuvre. L'île de Miyajima et son célèbre torii flottant vermillon, offre une atmosphère sereine à l'allure tranquille et majestueuse. Crédit : Panithan Fakseemuang / 123RF

Nagoya

Ville culturelle

Ville ultra moderne, Nagoya a tout de même conservé son château, haut lieu d'attraction touristique.

C'est aussi l'une des quatre villes nippones à recevoir des compétitions de sumo (vous pouvez y assister au mois de juillet).

Elle abrite également de fantastiques musées comme celui de Nagoya/Boston Museum of Fine Arts (art contemporain), un sanctuaire shintô mythique Atsuta-jingû (dédié à la déesse du soleil Amaterasu) et d'excellents magasins. Crédit : Vichaya Kiatying-Angsulee / 123RF

Yokohama

Ville portuaire

Yokohama, premier port et deuxième ville du Japon, arbore une architecture futuriste.

Cette cité industrielle amène les voyageurs sur son front de mer, au-devant de la scène des arts créatifs, dans des brasseries à écouter du jazz et à manger une cuisine internationale.

Visitez le quartier Yamate et la magnifique Maison des Diplomates à l'architecture victorienne. En parallèle, explorez les beautés nipponnes comme le jardin traditionnel Sankeien, ou le parc Yamashita. Crédit : Kongsak Phuangsub / 123RF

Nara

Ville des cerfs

Antique siège impérial, Nara s'érige désormais comme le berceau artistique et religieux du Japon. On y trouve plus d'une trentaine de temples, seize sanctuaires, vingt musées, des jardins fleuris, des parcs boisés et les vestiges de l'ancien palais Heijo.

Huit sites sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette richesse culturelle officie comme le gardien d'un glorieux passé.

Parmi les incontournables de Nara, ne loupez pas le parc de la ville, Nara Koen, où les daims vivent en totale liberté, le temple Todai-ji haut de 48 mètres et le sanctuaire shinto Kasuga Taisha. Crédit : bee32 /123RF

Visite

Que visiter au Japon ? Que ce soit pour 7 jours ou trois semaines, le pays du soleil levant est une destination incontournable pour des vacances en amoureux, en famille ou en groupe d'amis. Les voyages en train permettent de découvrir l'archipel nippon, avec des haltes pour savourer les différentes spécialités culinaires des régions japonaises. Retrouvez nos itinéraires conseillés dans notre guide de voyage du Japon.

Visiter le Japon en 7 jours

Tokyo, Kyoto, Nara et Osaka

Arpenter pendant 7 jours le Japon vous donnera un bon aperçu des multiples facettes de ce magnifique pays. Jour 1 : arrivée à Tokyo. Découverte du quartier de Ginza et Shinjuku. Ne manquez pas la vue panoramique depuis l'observatoire du Metropolitan Government Building. Des quartiers à l'atmosphère bouillonnante. Jour 2 : Visitez les classiques, comme le Palais impérial, le parc Ueno et le musée national de Tokyo. Le soir, imitez les locaux et jouez au pachinko.

Jour 3 : Découverte de Shibuya. Son célèbre passage piéton géant, ses grands magasins et ses écrans géants. Ensuite baladez-vous à Harajuku, quartier de la jeunesse branchée jusqu'à l'île artificielle futuriste d'Odaiba. Jour 4 : Montez à bord du TGV japonais, le shinkansen. En moins de 3h vous serez à Kyoto. A faire : le Pavillon d'Or, le Pavillon d'Argent, le temple Ryoan-ji. Jour 5 : Explorez Nara, le berceau des arts où de nombreux temples sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

Jour 6 : Rendez-vous à Osaka. Ne manquez pas le château d'Osaka, le plus grand aquarium, la grande roue. Jour 7 : Profitez d'être à côté du parc d'attractions Universal Studio pour y passer une journée riche en divertissement : Harry Potter, Jurassic Park, etc. Crédit : Laurine Thiodet

Visiter le Japon en 2 semaines

Tokyo, Nikko, Kyoto, Nara, Hiroshima et Osaka

Un itinéraire de 2 semaines au Japon permet de rester plus longtemps dans les villes incontournables du pays. Jour 1 à 3 : Passez vos journées à Tokyo. Déambulez de quartier en quartier, ShimoKitazawa, Nakameguro, Yanaka, Shibuya et Shinjuku. Faites le marché aux poissons de Tsukiji où vous pourrez déguster des sushis frais du jour. Foulez le sanctuaire shintoïste Meiji pour profiter d'un brin de verdure en pleine ville. Jour 4 : Une halte à Nikko vous fera côtoyer la beauté naturelle de ses paysages montagneux.

Jour 5 à 7 : Direction Kyoto. Un incontournable est le temple Kiyomizu-dera, le plus visité de Kyoto. Pénétrez dans le monde calfeutré des geisha dans le quartier traditionnel de Kyoto : Gion. Avec ses restaurants, ses maisons de thé et ses jolies rues pavées, le dépaysement sera total. Un immanquable, le sanctuaire aux mille torii : Fushimi Inari. Jour 8 : Une journée à Nara s'impose. Ne manquez pas Todai-ji et le parc de la ville, inscrit à l'UNESCO.

Jour 9 à 11 : Continuez votre périple jusqu'à Hiroshima, Miyajima et son fameux torii vermillon. Jour 12 et 13 : Découvrez Shikoku et profitez des onsen. Réservez votre nuit dans un ryokan typique du Japon. Jour 14 et 15 : Pour finir, partez vers Osaka. De nuit, promenez-vous à Dotombori, l'endroit très prisé des visiteurs. Assistez à un combat de sumo et explorez le plus beau sanctuaire d'Osaka : Sumiyoshi, avec son magnifique pont rouge. Crédit : pat138241 / 123RF

Visiter le Japon en 3 semaines

Tour du Japon

Découvrir le Japon en 3 semaines vous offrira un bel aperçu du pays. Jour 1 à 4 : Tokyo. La culture traditionnelle japonaise vous tend les bras. Visitez le centre de Tokyo : le palais impérial, la ville électrique d'Akihabara et le jardin le plus célèbre de Tokyo : le Koishikawa Korakuen. Fan de Miyazaki ? Rendez-vous au Musée d'art Ghibli, consacré au studio d'animation japonais éponyme.

Jour 5 : Bienvenue dans les Alpes japonaises. Takayama est une ville charmante, épicentre des brasseries de saké. Explorez le quartier Sanmachi-Suji. Jour 6 : Kanazawa. En route pour le château de Kanazawa puis dirigez-vous vers le jardin mythique Kenroku-en. Il n'est pas rare de croiser des couples vêtus de kimono se promener entre les allées d'arbres. Jour 7 : Shirakawago. Un vrai musée à ciel ouvert. Arpentez le village historique et traditionnel aux maisons en toit de chaume.

Jour 8 à 10 : Kyoto. Visitez absolument le district de Higashiyama, quartier historique superbement sauvegardé. Une halte au sanctuaire Yasaka et au temple Kiyomizu-dera sera de mise. Déambulez entre les immenses bambous de la bambouseraie du temple de Kodai-ji. Jour 11 : Nara. Profitez d'une journée pour découvrir Nara accompagné de petits daims en liberté. Jour 12 à 16 : Vous ne pouvez pas explorer Osaka sans goûter aux plats traditionnels : les okonomiyaki (sorte d'omelette) et les takoyaki (boulettes au poulpe). Ne manquez pas non plus le Néon Kuromon Ichiba Market, un immense marché illuminé de milliers de néons. Jour 17 à 21 : Retour sur Tokyo. Pour acheter des souvenirs japonais, descendez la rue Yanaka Ginza. Crédit : Laurine Thiodet

Visite du Mont Fuji

Ascension du mont Fuji au Japon

Visiter le Mont Fuji, point iconique du Japon mais aussi le point culminant (3776 mètres) depuis Tokyo est possible.

L'ascension de Fujiyama (yama pour montagne) est facile d'accès. Rendez-vous à Gotemba. Pour cela, prenez la ligne JR Tokaido jusqu'à Kozu puis changez pour la ligne JR Gotemba. De là, un bus vous emmène au pied des voies d'ascension. Il existe quatre sentiers pour escalader le Mont Fuji : Yoshida, Subashiri, Gotemba, Fujinomiya.

La meilleure période pour tenter l'ascension du mont Fuji se trouve être la saison des randonnées, en été, de juillet à mi-septembre. Crédit : Worakit Sirijinda / 123RF

Visiter le Japon en train

Voyage en train au Japon

Découvrir le Japon en train est l'un des meilleurs moyens d'explorer le pays. Pour les amateurs des pérégrinations sur rails, voir défiler le panorama nippon derrière votre fenêtre sera mémorable.

Du bleu de la mer au vert des montagnes, du jaune des campagnes au rouge des torii... Un spectacle à grande vitesse qui vous fait visiter Kyoto, Himeji, Hiroshima, Miyajima, Awa-Ikeda, Okobe, Okayama, Osaka, Nagoya, Kawazu, Gora et enfin Tokyo.

Prenez le JR Pass pour profiter des lignes grandes vitesses à moindre coût lors de votre visite du Japon en train. Crédit : Nuttapong Tirayon / 123RF

Onsen

Plongez dans les meilleures sources thermales du Japon, c'est possible. Les onsen, sources de plaisir et synonymes de détente, fleurissent sur les montagnes ou prospèrent sur le littoral. Le Japon compte plus de 3 000 sources thermales.

Kusatsu Onsen

Onsen incontournable

La plus célèbre station thermale du Japon est le Kusatsu Onsen, située à quelques heures de bus de Tokyo, à Gunma.

Au cœur de la ville, vous tomberez nez à nez sur Yubatake, d'où jaillit de l'eau acide et brûlante provenant du mont volcanique Kusatsu Shirane.

Bonne nouvelle, vous pourrez profiter de l'onsen gratuitement ! Crédit : Kitchakron Sonnoy / 123RF

Furofushi Onsen

Onsen en bord de mer

Au Furofushi Onsen, goûtez aux joies des "sources chaudes de la vie éternelle, de la jeunesse éternelle". Cette source thermale fait partie de l'hôtel Koganezaki Furofushi Onsen

Lové sur la côte de la mer du Japon, près de Shirakami-Sanchi, le site est classé au patrimoine mondial de  l'UNESCO.

Le Furofushi Onsen est composé de deux bains, l'un réservé exclusivement aux femmes et l'autres mixte. Un moment de bien-être à moins de 5 euros. Crédit : Toshihisa Shimoda / 123RF

Urami-ga-taki Onsen

Onsen en forêt

Pour une note tropicale, relaxez-vous à Urami-ga-taki Onsen à Hachijō-jima, une île à 300 kilomètres au sud de Tokyo. Près d'une cascade et au cœur de la jungle, l'expérience est magique.

Contrairement aux pratiques habituelles, il est obligatoire de porter un maillot de bain pour plonger dans ses eaux chaudes.

L'accès au Urami ga taki Onsen se fait gratuitement de 10h à 21h. Crédit : Trinuch Chareon / 123RF

Bonne pratiques Onsen

Bonnes manières

A noter, les onsen ne servent pas à se laver. On ne court pas autour des bains, on ne crie pas et on éviter de parler fort.

Pour s'y baigner, il faut se doucher avant. L'expérience onsen ou sento se vit totalement nu(e), il faut donc se déshabiller complètement. Si vous êtes pudique, cachez-vous le corps avec votre serviette en dehors des bains.

Il faut savoir que les tatouages ne sont pas bien vus dans la majorité des établissements. Si le vôtre est petit, dissimulez-le avec un pansement. Crédit : Narongsak Nagadhana / 123RF

Voyage de noces

Jeunes mariés, vous rêvez de trouver la destination parfaite pour votre voyage de noces ? Partir au Japon à cette occasion est le mariage parfait entre raffinement et élégance. C'est l'une des destinations de lune de miel idéales pour s'imprégner d'une culture dépaysante et authentique. Quoi de plus romantique que le pays du soleil levant ?

Kyoto

Séjour culturel

Pour ne pas partir à Kyoto, ville située sur l'île de Honshū, pour votre voyage de noces ?

Célébrez votre amour en tenue traditionnelle, des studios photo organisent des séances dans lesquelles les couples se parent de soyeux kimono et immortalisent leur union dans de sublimes endroits nippons.

Main dans la main, explorez les jardins zens et séjournez dans des ryokans : luxe et volupté à prix doux. Crédit :  SANCHAI LOONGROONG / 123RF

Ishigaki

Plages paradisiaques

Autre décor pour un voyage de noces au Japon, celui des plages et du farniente : direction l'île Ishigaki.

Au programme, mer turquoise, plages de sable blanc et fonds marins exceptionnels. Un voyage en circuit organisé vous offre la tranquillité, comptez 3000 euros pour deux semaines.

Explorez le Japon par vos propres moyens vous fera économiser de l'argent, mais pas votre temps. A vous de voir ! Crédit : SAN HOYANO /123RF

Climat

Quand partir au Japon ? Avec un climat assez tempéré, privilégiez le mois d'avril jusqu'à la mi-juin. Au printemps, c'est la floraison des cerisiers, un spectacle magnifique. Évitez le plus possible la Golden Week (fin avril, début mai), les vacances des Japonais. Vous pouvez également partir au Japon de septembre à octobre. Il fait encore doux en journée même si les températures se rafraîchissent à la nuit tombée. De fin octobre à novembre, l'automne offre un splendide spectacle. Érables rougeoyants, feuilles orangées et mousse jaunie, un fantastique panorama s'offre à vous. Bon voyage !

Mois Taux d'ensoleillement Température moyenne Jours de pluie Note
Janvier 3h/jour 3°C 22 *
Février 4h/jour 4°C 10 ***
Mars 5h/jour 7°C 11 ***
Avril 6h/jour 13°C 10 ****
Mai 6h/jour 17°C 10 *****
Juin 6h/jour 21°C 10 **
Juillet 7h/jour 25°C 11 **
Août 7h/jour 26°C 10 ***
Septembre 5h/jour 22°C 11 **
Octobre 4h/jour 17°C 11 ****
Novembre 5h/jour 11°C 10 ***
Décembre 4h/jour 6°C 10 **

Visa 

Pour les voyageurs français, belges ou anglais possédant un passeport en cours de validité et séjournant au Japon pour une durée de 90 jours maximum, le visa n'est pas demandé. Il devient obligatoire pour les voyages de plus de 3 mois. Les visiteurs doivent justifier d'un vol retour et sont interdits d'exercer une activité rémunérée. Pour les ressortissants suisses, ils peuvent séjourner sans visa pendant 180 jours. Pour un plus long séjour, la demande de visa se fait à l'Ambassade de Japon (Paris), aux consulats généraux ou au bureau consulaire. Le visa simple coûte 24 euros.

Autour du même sujet