Shanghai

Shanghai Ville de Chine, Shanghai fait dans le démesuré, l'extraordinaire, le gigantisme et surtout le futuriste. Toujours soucieuse d'être en avance sur son temps, elle ne lésine pas sur les moyens pour se doter des tours les plus grandes, des jardins les plus beaux, des autoroutes les plus larges et des constructions les plus écologiques. Le quartier de Pudong rassemble la majeure partie des gratte-ciel dont la tour Jinmao, véritable place financière et économique.

Les monuments historiques se trouvent sur le Bund, le long du fleuve Huangpu. Cet ancien quartier a connu un âge d'or dans les années 30 lorsque Shanghai était le principal port commercial d'Asie. La vie y était libertine entre les fumeries d'opium, les maisons closes et une mafia omniprésente.

La présence de lieux de cultes religieux témoigne d'une forte présence étrangère dans la ville, notamment 30 000 réfugiés juifs juste avant la Seconde Guerre mondiale. Le Temple du Bouddha de Jade et la Synagogue de Ohel Moishe sont des vestiges de ce passé.

Mais pour comprendre l'histoire complexe de Shanghai, rien de mieux qu'une visite au musée de Shanghai à l'architecture aussi réussie que sa muséographie.

Le musée d'urbanisme est très instructif quant à l'avenir de la cité portuaire. Vous y verrez les projets les plus fous de la région dont une bonne partie sera finalisée pour l'Exposition Universelle.

Même si Shanghai est inépuisable compte tenu de sa diversité, éloignez-vous un peu de la mégalopole pour profiter des trésors naturels comme le Lac de l'Ouest, le jardin Yu et les villes magnifiques de Zhouzhuang et de Suzhou. Ce paradis sur terre, comme la surnomment les chinois, possède une dizaine de jardins classiques chinois classés au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Histoire de la ville

Simple village de pêcheur situé sur la rivière Huangpu jusqu'au XVIIIe siècle, Shanghai deviendra une ville avec la guerre de l'Opium. Les Anglais lorgnaient depuis quelques années déjà sur les villes portuaires afin de commercialiser l'opium provenant de leurs colonies indiennes. Mais l'empereur refusa tout échange commercial contre de la drogue.

Le vice-roi, à Canton, fit même bruler 20 000 caisses d'opium entrainant la colère des britanniques. Ils bombardèrent tous les ports le long de la mer de Chine obligeant l'empereur à signer le Traité de Nankin mettant fin à la guerre. Ce dernier donnait l'accès aux étrangers à cinq ports chinois : Canton, Ningbo, Fuzhou, Amoy et Shanghai.

Une première concession s'installa dans la ville en 1842, bientôt suivie par les Français en 1847. Une concession internationale fut établie en 1863 mais les Français refusèrent de s'y intégrer. Shanghai fut donc coupée en trois : la concession internationale, la concession française et la ville chinoise. Chaque parcelle obéissait à son pays respectif : autant dire que les colons profitaient des ressources chinoises sans les inconvénients.

Plus grand port international d'Asie grâce à l'opium, au thé et à la soie, Shanghai connaitra une époque fastueuse jusque dans les années 30. Salles de jeux, fumeries d'opium et maisons closes fleurissaient à chaque coin de rue, les mafias organisant le tout en toile de fond.

Déjà en avance sur son temps, c'est là qu'aura lieu la première réunion du parti  communiste chinois avec Mao Zedong mais aussi les grandes idées du nationalisme. Tchang Kaï-Chek et ses troupes feront beaucoup de victimes à Shanghai, en 1927, pour éradiquer le communisme.

Puis, les Japonais envahirent la ville en 1941 après l'attaque surprise de Pearl Harbor et ne s'en iront qu'en 1945, à la fin de la Seconde guerre mondiale.

Shanghai devient alors un bastion communiste qui servira même de point de départ à la Révolution culturelle lancée par la Bande des Quatre : Jiang Qing (femme de Mao), Yao Wenyuan, Zhang Chunqiao et Wang Hongwen. Une répression contre les intellectuels s'engage ; la ville se révolte. La grève générale permet l'éviction de la Bande des Quatre.

Les années 80 seront sombres pour Shanghai qui semble oubliée. La volonté de deux maires successifs lui donnera une nouvelle impulsion dans la décennie suivante en créant le quartier des affaires, Pudong. Des entreprises étrangères s'installent à Shanghai, le commerce reprend, les gratte-ciel sortent de terre (plus de 3000 actuellement et autant en projet).

La modernisation rapide de Shanghai a entrainé des déséquilibres géologiques mais aussi économiques. Les pauvres sont confinés en périphérie d'une des villes les plus chères au monde. Le sol s'affaisse peu à peu, de par sa proximité avec le fleuve Huangpu, sous le poids des constructions. Les vieux quartiers disparaissent au profit d'immeubles résidentiels et de sièges d'entreprises.

Il semblerait que Shanghai veuille revivre son époque glorieuse des années folles.

Office de tourisme de Shanghai

561, Nanjing Donglu

149, Jiujiaochang Lu

Shanghai

VOYAGE À SHANGHAI

Transports

Se rendre à Shanghai

Le réseau aérien et ferroviaire de Shanghai est très bien desservi. En prévision de l'exposition universelle de 2010, un effort supplémentaire a été fait pour agrandir l'offre de moyens de transport.

L'aéroport international se trouve à Pudong, à 40 kilomètres au sud de Shanghai.

La compagnie locale China Eastern propose des vols plusieurs fois par jours vers les grandes villes chinoises et une fois par semaine pour les villes de plus petite taille. La taxe d'aéroport est de 50 yuans (5 euros).

Le second aéroport, Hong Qiao, dessert exclusivement les villes intérieures.

Vous pourrez rejoindre le centre-ville ou la gare en bus (pour 2 ou 3 euros) en 1h selon la circulation. Si vous êtes pressé, tentez une expérience unique : le Maglev, un train à sustentation magnétique qui vous amènera au sud de la ville en 8 minutes chrono pour une vitesse de 430 km/h ! Prix : 10 euros.

Puis prenez le métro jusqu'au centre. C'est d'ailleurs, le moyen de transport le plus pratique pour parcourir Shanghai.

L'avantage de Shanghai est que la ville est située au bord de l'eau. C'est donc le point de départ pour des croisières sur le fleuve Yangzi ou pour le Japon. Renseignez-vous à la billetterie des ferries.

Les trains arrivent et partent vers de nombreuses villes de Chine. Vous trouverez la gare au nord du centre-ville.

Se déplacer dans Shanghai

La marche à pied vous lassera vite. Shanghai est une ville moderne, aux grands axes routiers et à la circulation routière omniprésente. Ainsi, le bus et le taxi ne sont pas l'idéal étant donné les nombreux embouteillages.

Le métro est le plus pratique suivi du vélo. Vous trouverez des loueurs de bicyclettes dans les grands hôtels.

Informations pratiques

Aéroport international de Pudong

Tél : 86 21 6834 1000

Site internet (en anglais)

Carte d'identité

Shanghai signifie «sur la mer». En effet, la ville est bordée par la rivière Huangpu et est à l'embouchure du Yangzi Jiang. C'est le lieu idéal pour développer le commerce portuaire qui va bientôt connaitre un nouvel essor avec la construction du port en eau profonde.

Superficie : 6340 km²

Population : 18 millions

Indice téléphonique : 021

Trouver un hotel

QUE VOIR À SHANGHAI

Monuments

Ville cosmopolite

C'est une sélection éclectique de monuments qui vous est proposée passant par différentes cultures religieuses et mettent en paradoxe l'extra-urbanité de Shanghai et la campagne des alentours.

Dans la ville même, le contraste est visible entre les quartiers historiques et les immenses tours qui rivalisent de hauteur et d'originalité.

Shanghai n'a peur de rien, ni des Jeux Olympique prévus en 2008 ni de l'Exposition Universelle en 2010 qui se déroulera dans cette ville ultramoderne, tournée vers le monde.

Le Bund est l'avenue la plus célèbre de Shanghai. Face à la rivière Hangpu, sont alignées des maisons datant des années 1930, âge d'or de la mégalopole. Juste en face, se trouve Pudong, le quartier des affaires, centre financier et économique de la région.

Les gratte-ciel se dressent dans une espace confiné ; leur architecture est bien souvent si complexe que certains sont en travaux depuis des années, peu sûrs d'être un jour achevés.

Par son histoire, Shanghai a vu quantité de nationalités défiler. Pas étonnant alors de trouver en plus d'un temple bouddhiste, le Temple du Bouddha de Jade, une synagogue.

La synagogue Ohel Moishe est un mémorial pour les réfugiés juifs qui ont été parqués dans la ville pendant toute l'occupation japonaise en Chine.

Vous en avez marre de Shanghai et de toute cette agitation urbaine ? Prenez un bus et 1h30 plus tard vous arriverez dans le très pittoresque village de Zhouzhuang.

A peine dénaturé par le million de touristes qui y vient chaque année, le centre historique rassemble de très beaux monuments au milieu de lacs, rivières, petits ponts en pierre et maisons traditionnelles : une Venise à la chinoise en sorte.

Visite de la ville

Pour vous repérer dans la ville, sachez que Pudong, le quartier des affaires, est situé à l'est du Huangpu. Puxi, le quartier des monuments, des anciennes concessions étrangères et du Bund, est à l'ouest. C'est aussi là que vous trouverez les commerces, hôtel et restaurants.

En suivant le Bund, vous déboucherez sur l'une des routes le plus vivantes de Shanghai, Nanjing Donglu. Au bout de cette artère, se dresse la Place du Peuple entourée de l'Opéra de Shanghai, du musée de Shanghai et du musée d'urbanisme de Shanghai.

La vieille ville se trouve un tout petit peu plus au sud. C'est l'occasion de se détendre au jardin Yu, de flâner au marché aux puces de Fuyou ou de visiter le Temple du Dieu de la ville.

Dirigez-vous vers l'ouest pour rejoindre les anciennes concessions. L'avenue Huaihai rassemble toutes les boutiques de luxe de la ville. Un peu plus loin, la maison aux briques noires et au toit rouge est le site de la première réunion du Parti communiste.

A l'intersection suivante, il peut être intéressant de visiter la maison de Sun Yat-Sen, le fondateur du Guomindang, parti nationaliste chinois et instigateur de la révolution de 1911, marquant la fin du règne impérial.

Au nord-ouest, vous pourrez méditer au Temple du Bouddha de Jade et voir le Grand Bouddha assis ou si vous préférez vous recueillir dans une synagogue, rejoignez la synagogue Ohel Moishe au nord-est de la ville.

Finissez la journée par la visite de Pudong pour profiter de l'illumination des bâtiments de cette Manhattan asiatique. Vous pourrez monter au sommet de la tour Jinmao, à 420 m de haut.

Juste à côté, se trouve la tour Word Financial Center (101 étages pour 492 m?). La grande flèche avec une boule à son sommet est la tour Perle d'orient, la tour de télévision qui culmine à  468 m.

Musées

Musées du Peuple

Les trois musées principaux de Shanghai sont situés sur la place du Peuple. Le musée de Shanghai, reconnaissable à son cylindre reposant sur une base carrée, est un petit bijou muséographique ; la décoration et la mise en lumière des 120 000 objets est très originale et permet de créer des atmosphères différentes selon les salles.

Vous pourrez vous initier à l'art des bronzes, de la céramique en passant par la poterie, les sculptures, la calligraphie ou la peinture.

Le deuxième musée à ne pas manquer pour sa singularité et parce qu'il est parfaitement intégré à Shanghai, est le musée de l'urbanisme. Il présente l'histoire de la ville, sorte d'introduction à Shanghai 2020 mise en relief sur une maquette de 700 m² à l'échelle. Vous y verrez également les grands projets écologiques de la cité portuaire.

Le dernier musée est le musée des arts. Il rassemble essentiellement des oeuvres contemporaines.

Unesco

Le meilleur des jardins classiques chinois

Le jardin du maître des filets, le jardin Liu, le jardin de la Politique des simples, celui de la Montagne étreinte de beauté, du couple, du Pavillon de la vague bleue, de la forêt du Lion et de la Culture ont tous un point commun : ils sont les dignes représentants des typiques jardins chinois et sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

Ils sont tous situés à Suzhou, un petit paradis très prisé des Chinois qui viennent s'y détendre le week-end.

Ils sont huit à être classés mais le nombre de jardins à Suzhou est beaucoup plus élevé. Dès le XIe siècle et jusqu'au XIXe, surgirent de terre de magnifiques parcs de toutes tailles, de toutes formes et avec chacun leur histoire.

On comptait alors 200 jardins privés. Aujourd'hui il en reste une dizaine. Ils n'ont rien à voir avec les jardins impériaux de Pékin, de vastes ensembles très ordonnés, et réguliers. Les jardins privés sont beaucoup plus libres et à taille humaine. De plus, ils accueillent la demeure de leur propriétaire.

Vous découvrirez l'art du jardin chinois par excellence, mélange de botanique et d'esthétique qui, ensemble, procure sérénité et bien-être. Mais, vous ne pourrez pas tous les visiter en une journée.

Voici une sélection des quatre jardins les plus emblématiques de Suzhou. Vous comprendrez alors mieux l'extase qu'a ressenti Marco Polo en arrivant sur ces terres et la signification du proverbe «Au ciel, il y a le paradis, sur terre, il y a Suzhou et Hongzou».

» Jardin du maître des filets

C'est le plus petit des jardins mais c'est le plus beau esthétiquement. Il fût aménagé au XIIe siècle puis abandonné avant d'être restauré au XVIIIe. Vous pourrez visiter les appartements privés, ainsi que le jardin intérieur avec le Pavillon de la fin du Printemps où se trouve le cabinet d'étude du maître.

Mais c'est le jardin en lui-même qui vaut le détour. Un étang est installé au centre entouré de vérandas, de kiosques, de plantes et d'arbres centenaires. C'est l'endroit idéal pour les peintres.

» Jardin de la Politique des simples

D'une superficie de cinq hectares, ce jardin fut aménagé au XVIe siècle. C'est un petit paradis de rivière, d'étang, de ponts, d'ilots catégorisés par thème. L'eau couvre 1/3 du jardin, créant autour de chaque bassin ou étang un univers propre avec la faune et la flore correspondantes. Vous pourrez comparer les styles Ming et Qing en visitant les nombreux pavillons.

Le jardin est divisé en trois parties, pratique pour la visite. La partie Est est la moins intéressante car rénovée récemment. Au centre, vous aurez le loisir de voir le lac couvert de fleurs de lotus si vous venez entre juin et octobre. Trois montagnes divisent le lac en parcelles.

Pour accéder aux jardins de l'ouest, vous passerez sous une porte circulaire qui symbolise le Ciel par sa rondeur. Plus intime, plus sauvage, ce jardin est composé d'un étang surplombé par une colline destinée à accueillir différents pavillons.

Un jardin de Bonsaïs regroupe quelques 700 espèces ; le plus vieux aurait 300 ans. Imaginez l'entretien rien que pour cette partie du jardin?

» Le jardin Liu

Ce délicat jardin porte le surnom d'«Attardez-vous», ce qui semble évident pour ce parc aménagé en 1593, sous la dynastie Ming. Il a été complété par la famille Spheng en 1873 dans un esprit baroque, donnant plus d'importance au confort et à l'apparat qu'à la méditation et à l'harmonie du jardin.

Ses atouts reposent sur l'immense galerie dragon de 700 m qui rejoint les principaux bâtiments et les calligraphies signées de maîtres célèbres qu'elle renferme. Tout au bout, vous déboucherez sur un amoncellement de roches haut de 6,50 m, sculpté par l'eau au fil des années.

» Le jardin de la forêt du lion

Ses amas de roches entassées ont fait la célébrité du jardin donnant aux édifices les formes que l'on veut bien y voir. La naissance du jardin remonte au XIVe siècle sous la dynastie Yuan en mémoire du maître monastique Zhi Zheng. Il fut racheté en 1918 par un riche industriel qui en augmenta considérablement sa superficie.

Dès l'entrée, vous serez surpris par une sculpture géante rocheuse percée de trous pour laisser passer des arbres et surmontée d'un pavillon. Ce jardin est le seul à posséder une cascade au bord d'un vaste étang.

Petit bijou architectural, un labyrinthe s'avance sur l'eau formant une presqu'île. Les enfants seront ravis de s'aventurer dans ses dédales de grottes, de galeries et de couloirs ombragés par un arbre plusieurs fois centenaire.

Informations pratiques

Les jardins classiques de Suzhou :

» Jardin des maîtres des filets

Au sud-est de Suzhou

Ouvert tous les jours de 8h à 17h.

Entrée : 20 yuans (2 euros). Gratuit pour les enfants de moins de 1,20m.

» Jardin de la Politique des simples

178, Dongbei Jie

Suzhou

Ouvert tous les jours de 7h30 à 17h30.

Entrée : 32 yuans (3,20 euros) par adulte, 16 yuans (1,60 euros) par enfant.

» Le jardin Liu

79,Liuyuan Lu

Suzhou

Ouvert tous les jours de 7h30 à 17h30.

Entrée : 16 yuans (1,60 euros) par adulte, 8 yuans (0,80 euros) par enfant.

» Le jardin de la forêt du lion

23, Yuanlin Lu

Suzhou

Ouvert tous les jours de 7h30 à 17h30.

Entrée : 30 yuans (3 euros). Gratuit pour les enfants de moins de 1,20 m.

Parcs naturels

Le monde en miniature

Le jardin Yu est situé dans la vieille ville de Shanghai. C'est l'un des plus beaux parcs de Chine. Il regroupe tous les éléments nécessaires à l'harmonie, à la réflexion et à la sérénité.

La construction du jardin commença en 1559 pour s'achever 18 ans plus tard. Le projet était mené par une riche famille shanghaienne, les Pan, dont Pan Yu Dan ancien gouverneur de la province du Sichuan, afin de rendre hommage à ses parents.

Le jardin représente le monde en miniature avec ses rivières, ses montagnes et ses villages. Il n'y pas de formes géométriques, tout est rond pour symboliser le Ciel. Les sentiers forment un labyrinthe qui enroule et envoûte les visiteurs, les portes sont circulaires et il n'y a pas de panorama sur l'ensemble du parc ; tout y est confiné pour se couper du monde.

Les chemins de promenade sont étroits, sinueux, et quelquefois difficiles à trouver mais à chaque fois, vous découvrirez une nouvelle surprise au détour d'un rocher ou d'un arbre.

Chaque Pavillon est doté d'une statue de dragon, symbole de puissance impériale. Le premier est le Pavillon des Trois Epis. C'est là qu'on entreposait les récoltes pour l'année. Le mobilier de la dynastie Qing y a été miraculeusement conservé.

Le bâtiment suivant porte le nom évocateur de Pavillon pour admirer la rocaille, la rocaille étant un monticule de roches de 14 m de haut maintenues entre elles par de la colle de riz.

Après être passé sous un rideau de glycines, vous pourrez vous arrêter au Pavillon pour admirer les poissons folâtrer. Et en effet, vous verrez des poissons sur votre droite.

Le Pavillon aux dix mille fleurs est orné, non pas de fleurs, mais d'un mobilier d'époque Qing intéressant. Les fleurs évoquent les jolies jeunes filles qui se réunissaient dans la cour intérieure où désormais trônent un ginkgo biloba quatre fois centenaires et un magnolia d'une centaine d'années.

Le Salon de la tendresse a la particularité d'avoir des meubles taillés dans des racines de banian. Cela symbolise que l'occupant de la maison vient de la terre et qu'il y retournera un jour.

La Chambre pour apercevoir la lune permet d'avoir une vue sur le lac où effectivement, à la tombée du jour, on peut voir la lune s'y réfléchir. Le Pavillon de la magnificence du Jade était le lieu préféré de Pan Yu Dan pour méditer, ou travailler. Enfin, le Pavillon du regard silencieux a été transformé en magasin de peintures.

Vous pourrez vous amuser à distinguer des formes gravées dans la pierre juste en face.

Informations pratiques

Jardin Yu

Shanghai

Tél : 6326 0830

Ouvert tous les jours de 8h30 à 17h.

Entrée : 25 yuans (2,50 euros) pour les adultes, 10 yuans (1 euro) pour les enfants et les séniors.

Curiosités naturelles

Le lac de l'Ouest

Qualifiée de plus belle ville du monde, de ville céleste, citée dans un proverbe chinois, « S'il existe le paradis dans le ciel, dans le monde, il y a deux paradis terrestres : Suzhou et Hangzhou», Hangzou enchante ses visiteurs.

A deux heures de train de Shanghai, Hangzou est l'endroit où s'échappent les shanghaiens pour le week-end. Pas étonnant, cette petite ville typique borde le magnifique Lac de l'ouest, entièrement naturel avec comme paysage de fond des collines et des rizières.

De nombreuses activités sont proposées aux visiteurs : pédalo, promenade en barque, vélo ou randonnées. Il faut environ 4 heures pour faire le tour du lac.

La plus grande île du Lac est l'île de la colline solitaire. Vous y trouverez le Pavillon de la Lune d'automne sur le lac apaisé devenu aujourd'hui une maison de thé ainsi qu'une société d'épigraphie fondée au début du XXe siècle. Le parc Zhongshan abrite les vestiges du palais d'été construit pour l'empereur Qianlong au XVIIIe siècle.

C'est également l'occasion de visiter le musée provincial du Zhejiang avec une vaste collection de poteries, de pierres, de porcelaines, de jade, de bois, de calligraphies, le tout sur une période de plus de 7 000 ans.

Trois autres îles, plus petites, peuvent se visiter : l'île Ruangongdun, l'île du Pavillon au coeur du lac et l'île Xiao Yingzhou. Cette dernière est dotée de trois petits stupas érigés dans l'eau, baptisés Trois bassins reflétant laLune. Cet endroit est l'emblème de la ville d'Hangzou et s'illumine pour chaque festivité.

La digue qui traverse le lac du nord au sud porte le nom de Su Donpo, poète et gouverneur à Hongzou. Elle est bordée d'arbres fruitiers et par un pont à six arches. Un mémorial a été dressé en hommage au poète disparu dans le parc Huagang. Il est surtout connu des pêcheurs pour les milliers de carpes rouges que l'étang renferme.

D'autres parcs sont disséminés dans les alentours du lac dont un jardin botanique où vous pourrez voir le séquoia offert par Richard Nixon lors de sa visite dans la région en 1972.

Informations pratiques

Musée provincial de Zhejiang

Colline de l'île solitaire

Hangzou

Ouvert le lundi de 12h à 16h30.

Du mardi au dimanche de 9h à 16h30.

Entrée libre

QUE FAIRE À SHANGHAI

Shopping

Shopping

Les bonnes adresses à Shanghai

Shanghai est le top du top en matière de shopping. On y trouve de tout, pour tous et en provenance de toute la Chine. D'ailleurs, les Shanghaiens adorent faire les magasins. C'est pourquoi de nombreuses boutiques et magasins sont éparpillés dans toute la ville.

Pour les budgets modestes, faites un tour au Hualian Department Store où vous trouverez de nombreux objets bon marché ou au Magasin de l'Amitié qui propose des souvenirs à rapporter. Vous ne pourrez pas marchander mais la qualité est garantie notamment sur l'artisanat chinois.

Les magasins plus chics sont dans le quartier Nanjing Xilu et à Pudong. Le Superbrand Mall est le plus grand des centres commerciaux de Shanghai.

Mais le plus dépaysant est d'arpenter les marchés à thème de Shanghai. Vous voulez rapporter de la soie pour vous confectionner un ensemble, allez au marché aux tissus de Dongjiadu (comptez environ 3 euros le mètre). Des tailleurs proposeront de vous le confectionner sur place pour un prix raisonnable.

Le marché aux puces est un véritable bric-à-brac. Vous y trouverez des objets de toute sorte en hommage à Mao, des théières, vêtements en soie et autres souvenirs typiques de Chine. C'est l'idéal pour ramener une multitude de petits objets pour vos proches. Mais n'hésitez pas à marchander, on ne s'en offusquera pas.

Autour du même sujet

Annonces Google