Marthe Villalonga : biographie de l'éternelle mère du cinéma

Marthe Villalonga : biographie de l'éternelle mère du cinéma Actrice française, Marthe Villalonga s'est illustrée dans plus de 70 films, environ 25 téléfilms, 21 séries et 19 pièces de théâtre.

Biographie de Marthe Villalonga - Née à Fort-de-l'Eau (Algérie) le 20 mars 1932, Marthe Sylvia Gilda Marie Thérèse Villalonga est une actrice française pied-noire. D'abord pianiste, elle se tourne vers la scène en étant comédienne de théâtre. Elle est révélée au cinéma grâce au film "Un éléphant, ça trompe énormément" d'Yves Robert, et a fait des passages remarqués dans des séries telles que "Les Enquêtes du commissaire Maigret", "Maguy", Kaamelott" et "Scènes de ménages".

Marthe Villalonga sur les planches de théâtre

Marthe Villalonga s'est d'abord consacrée à la musique, et plus précisément au piano, avant de se lancer dans le cinéma. Le goût de la scène lui vient rapidement. Elle participe aux spectacles de son village, puis décide d'étudier l'art dramatique à Alger, avant de s'envoler pour Paris, afin d'y tenter sa chance. C'est dans la pièce de théâtre "La Famille Hernandez", sur les aventures d'une pied-noir, en 1958, qu'elle se fait remarquer. Marthe Villalonga se voit alors proposer un rôle dans le film "Déclic et des claques". Son interprétation lance sa carrière cinématographique et elle décroche un rôle important dans "Le Clair de terre", en 1970.

Marthe Villalonga au théâtre
Marthe Villalonga dans la pièce "Comment devenir une mère juive" © HASKELL/SIPA

Marthe Villalonga, mère de Guy Bedos au cinéma

Marthe Villalonga est révélée au public grâce à ses personnages dans les films "Un éléphant ça trompé énormément" en 1976 et "Nous irons tous au paradis" en 1977, d'Yves Robert. L'actrice joue la mère du personnage de Guy Bedos, interprétant une caricature de la mère pied-noire intrusive et étouffante, alors que les deux acteurs n'ont que deux ans d'écart. Le film met en scène Etienne Dorsay (Jean Rochefort) tourmenté par un dilemme sentimental entre la fidélité pour sa femme Marthe (Danièle Delorme) et la femme dont il tombe fou amoureux (Anny Duperey), en cachant tout à ses meilleurs amis Daniel (Claude Brasseur), Simon (Guy Bedos) et Boulifet dit Bouly (Victor Lanoux).

La carrière de Marthe Villalonga

Marthe Villalonga entre véritablement dans la vie des spectateurs grâce à la série "Maguy", diffusée sur France 2, de 1985 à 1994, dans laquelle elle joue Rose, une femme de ménage. Après "Maguy", Marthe Villalonga tient un rôle important dans "Docteur Sylvestre". On la voit ensuite dans "Doc Martin" sur TF1. Elle n'en oublie pas pour autant le cinéma, et se retrouve au générique de plusieurs comédies, telles que "Lovely Rita", "Comme t'y es belle !" et dernièrement "Nous York" de Géraldine Nakache, "Supercondriaque" de Dany Boon et "Les Municipaux" de Francis Ginibre et Eric Carrière. Au total, la comédienne de renom a joué dans plus de 70 films, environ 25 téléfilms, 21 séries et 19 pièces de théâtre. 

En 1993, pour le film Ma saison préférée d'André Techiné, elle est nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle. En 1997, elle obtient pour l'ensemble de sa carrière le prix Reconnaissance des cinéphiles. En 2003, pour le film "Nés de la mère du monde" de Denise Chalem, elle obtient la Nymphe d'or de la meilleure actrice au festival de télévision de Monte-Carlo.

Marthe Villalonga aux Césars
Marthe Villalonga et Jérôme Commandeur lors de la cérémonie des Césars en 2017 © DAVID NIVIERE/SIPA

Marthe Villalonga dans Kaamelott

En 2009, on découvre Marthe Villalonga dans la série la plus populaire de l'époque : Kaamelott. Elle y campe la mère de Perceval, à l'époque où Arthur n'était pas encore roi de Bretagne, et était donc juste Arturus, soldat romain, dans la sixième et dernière saison. Le 29 juillet 2020 sort le film "Kaamelott : premier volet", mais il semblerait que l'actrice ne fait pas partie de la distribution. 

Famille de Marthe Villalonga

Marthe Villalonga, à l'âge de 87 ans, est toujours amoureuse. Toutefois, elle aime son indépendance, comme elle le révèle à Terrafemina : "Nous vivons chacun chez soi. C'est une habitude que nous avons prise dès le début, et ça me va très bien. Ne pas être tout le temps l'un sur l'autre aide à la longévité du couple". Cantonnée au rôle de mère juive dans ses films, dans sa vie privée, Marthe Villalonga n'a pas d'enfants, et elle n'est d'ailleurs pas juive également. 

Cinéma français