André Ampère : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE ANDRE AMPERE - Physicien français, André Ampère est né le 20 janvier 1775 à Lyon (France). Il est mort le 10 juin 1836 à Marseille (France). Il est à l'origine de la théorie de l'électromagnétisme.

Biographie courte de André Ampère - Très tôt passionné par le calcul et les sciences, André Ampère est admis comme professeur de mécanique à l'Ecole polytechnique dès 1809, puis obtient la chaire de physique au Collège de France (1824). Il intègre entre temps l'Académie des sciences. Durant cette période, il approfondit ses recherches scientifiques et chimiques, qui le mèneront à inventer le galvanomètre, le télégraphe électrique ou encore, l'électroaimant. Il émet également l'idée que les atomes et les molécules doivent être étudiés distinctement. En 1820, il est témoin de l'expérience d'Oersted. Il étudie alors la relation entre courant électrique et magnétisme jusqu'à mettre au point sa théorie de l'électromagnétisme. Il meurt à Paris et laissera son nom à l'unité d'intensité de courant électrique.

André Ampère : dates clés

20 janvier 1775 : Naissance d'André-Marie Ampère, physicien français
André-Marie Ampère était un physicien et mathématicien né à Lyon le 20 janvier 1775 et mort en 1836. D'abord professeur de physique-chimie à Bourg-en-Bresse, puis de mathématiques à l'école Polytechnique, il effectua des recherches sur la théorie de probabilités et l'intégration des équations différentielles partielles. Il fut l'inventeur du premier télégraphe électrique et de l'électroaimant (avec François Arago). Il a énoncé la théorie de l'électromagnétisme et donné son nom à l'ampère, l'unité internationale d'intensité du courant électrique.
1 janvier 1820 : L’expérience d’Oersted
Le physicien et chimiste danois Hans Oersted présente une expérience où il utilise le courant électrique pour faire bouger l’aiguille aimantée d’une boussole. Il prouve par sa démonstration qu’il existe bel et bien une relation entre l’électricité et le magnétisme. Son expérience donnera lieu à de nombreuses recherches, dont celles d’André Ampère qui découvrira l’électromagnétisme.
10 juin 1836 : Décès d'André-Marie Ampère.
André-Marie Ampère est né le 20 janvier 1775 à Lyon. C'est un mathématicien et un physicien hors-pair.
Son père lui fait son éducation dès sa plus tendre enfance. En effet, André-Marie montre d'impressionnantes capacités intellectuelles dès son plus jeune âge : à 4 ans, il sait déjà lire. Son père lui enseigne le latin, l'histoire naturelle et la poésie. Voyant les capacités de son fils pour l'arithmétique, il se concentre sur cette matière et abandonne l'instruction des autres.
Passionné par les travaux de Leonhard Euler et Daniel Bernoulli, André-Marie s'empresse de réapprendre le latin afin de comprendre leurs ouvrages.
Tout au long de sa carrière, il s'efforce de démontrer des théories sur l'électromagnétisme, sa première datant de 1827.
Il invente le tout premier télégraphe électrique et fait de nombreuses analyses sur une possible unité de mesure de l'intensité du courant électrique. Afin de saluer ses travaux l'ampère sera plus tard l'unité internationale de cette mesure.
En 1808, il est nommé par Napoléon comme Général de l'Université française impériale.
Six ans plus tard, on le nomme membre de l'Académie des sciences de Paris.
Il meurt le 10 juin 1836 à Marseille.