Wilhelm Röntgen : biographie du prix Nobel qui a découvert les rayons X

Wilhelm Röntgen : biographie du prix Nobel qui a découvert les rayons X BIOGRAPHIE WILHELM RONTGEN - Bien qu'il ne soit pas un brillant élève, Wilhelm Röntgen fait preuve de grande ingéniosité en physique. C'est grâce à cela et à son intuition qu'il découvre l'application du rayon X en 1895.

Biographie courte de Wilhelm Röntgen - Né le 27 mars 1845 à Lennep en Allemagne, Wilhelm Conrad Röntgen est le fils unique d'un Allemand, marchand aisé de vêtements, et d'une Néerlandaise. Il passe une grande partie de son enfance aux Pays-Bas. Là-bas, il est expulsé de l'école secondaire sans pouvoir passer son diplôme, accusé d'avoir fait la caricature d'un de ses professeurs. Voulant continuer ses études, il atterrit à l'École Polytechnicum de Zurich, en Suisse, qui vient d'être fondée. Il poursuit dans la physique à partir de 1865 et y rencontre sa femme, six ans plus âgée. Fille du patron d'une brasserie où professeurs et étudiants se retrouvent régulièrement, Wilhelm et Anna-Bertha Ludwig se marient en 1872 et finissent leur vie ensemble.

Diplômé ingénieur en 1868, Wilhelm Röntgen est promu docteur ès sciences de l'Université l'année suivante grâce à sa thèse sur l'étude des gaz. Soutenu par deux de ses professeurs, Rudolf Clausius et August Kundt, il poursuit ses travaux en physique et suit Kundt en Bavière où ce dernier est appelé par l'Université de Würzburg. Le professeur lui offre une place d'assistant pour lui permettre de débuter une carrière universitaire, mais le corps professoral de l'université votent contre la nomination de Röntgen. Parti pour Strasbourg en 1874, il devient chargé d'enseignement de physique. Sa renommée grandit. Appelé à l'Université de Giessen en 1879, il reçoit finalement la chaire de physique et la direction de l'Institut de physique à l'Université de Würzburg en 1888. Il y termine sa carrière.

La découverte des rayons X et de la radiographie

Continuant ses recherches en physique, Wilhelm Röntgen travaille plus particulièrement sur les rayons cathodiques, c'est-à-dire une émission continue d'électrons, capable d'engendrer une fluorescence lorsqu'elle passe à travers un gaz excité. C'est à ce genre d'expérience que se livre le physicien allemand en 1895. Il place son système dans une boîte en carton noir, et pourtant, quand il actionne le rayon cathodique, il remarque qu'une plaque de platinocyanure de baryum, placé là par hasard, émet une lumière verdâtre fluorescente. Plus surprenant encore, les divers objets placés entre le rayon et la plaque ne semblent pas compromettre le rayonnement fluorescent. Il a ainsi découvert le 28 novembre 1895 de nouveaux rayons, qu'il nomme "X".

Röntgen multiplie les expériences et remarque que les os de sa main laissaient une ombre. La première radiographie – celle de la main de sa femme – nécessite un temps d'exposition de 20 minutes. Le 28 décembre 1895, il publie sa découverte dans un article intitulé "A propos d'une nouvelle sorte de rayons". Il les baptise "Rayons X" à défaut de trouver une dénomination adéquate. Avec cette découverte, il reçoit d'innombrables honneurs, prix, médailles, dont le premier prix Nobel de physique en 1901. Les rayons X sont aujourd'hui couramment employés dans le domaine médical, pour détecter des fractures, par exemple. Le domaine de la sécurité les utilise aussi régulièrement, pour contrôler le contenu des bagages des visiteurs ou des voyageurs.

La mort de Wilhelm Röntgen

Malgré cette renommée, Wilhelm Röntgen reste humble et réticent à s'exhiber. Bien qu'il soit à l'écoute des critiques et des conseils, il ne souhaite pas prendre d'assistant. Il tire ses plus grandes joies de la nature, en particulier la montagne, et continue à fabriquer ses propres appareils, dont certains remarquables d'ingéniosité et de technicité. Très patriote, il vit mal la défaite de l'Allemagne en 1918, et se trouve ruiné par l'inflation qui suit. Il meurt seul le 10 février 1923, à Munich en Allemagne, abattu par la perte de sa femme et le contexte économique, des suites d'un cancer du côlon. Ce cancer ne semble pas avoir été engendré par ses travaux, Röntgen se protégeant à l'aide d'un bouclier de plomb. Aujourd'hui encore un musée entier lui est dédié à Remscheid, près de sa maison natale.

WilheLm Conrad Röntgen : dates clés

8 novembre 1895 : Découverte des rayons X
Le physicien allemand Wilhelm Röntgen découvre les rayons X. Les premières radiographies seront pratiquées quelques mois plus tard et la radiologie sera enseignée dans la plupart des facultés de médecine européennes à partir de 1897. A l'époque, les radiologues ne connaissaient pas les risques de la radiodermite et ne se protégeaient pas contre les rayons. Les patients devaient quant à eux garder la pose pendant plus de 20 minutes.
22 décembre 1895 : Première radiographie
Le physicien allemand Wilhelm Konrad Röntgen qui a fait la découverte des rayons X le 8 novembre, effectue la première radiographie sur la main de sa femme. La radiologie sera enseignée dans la plupart des facultés de médecine européennes à partir de 1897. Mais les radiologues ne connaissaient pas les risques de la radiodermite et ne se protégeaient pas contre les rayons.
10 décembre 1901 : Premiers prix Nobel
Cinq ans après la mort d’Alfred Nobel, les premiers prix attribués en son nom sont remis par le roi de Suède. Cinq noms incarnent les "bienfaiteurs de l’humanité", selon les propres mots du testament de Nobel, chacun dans un domaine. En physique, Wilhelm Conrad Röntgen est récompensé pour sa découverte des rayons X, Jacobus Henricus van 't Hoff est primé en chimie, Emil Adolf von Behring en médecine, Sully Prudhomme en littérature, tandis que le fondateur de la Croix-Rouge Henry Dunant et le président de la société française pour l’arbitrage entre les nations, Frédéric Passy, se partagent le Nobel de la paix.