Thailande

Thailande MIS A JOUR LE 26 AOÛT 2016 - Attention, le virus Zika est présent en Thaïlande. Les femmes enceintes doivent absolument consulter leur médecin avant de partir.La Thaïlande avec ses fonds coralliens, son eau turquoise à 30°C et son incroyable douceur de vivre inspire quiétude et douceur aux voyageurs en quête de paysages exceptionnels. Malgré la catastrophe qui l'a touchée le 26 décembre 2004, demeure un vrai coin de paradis.

Le Royaume du Siam, ancien nom de la Thaïlande, est une destination très touristique, idéale pour un premier voyage en Asie. Ce pays presque aussi grand que la France est bordé par le Myanmar (Birmanie) et le Laos au nord, le Cambodge à l'est et la Malaisie au sud. Ses paysages sont variés : entre montagnes, mers, plages bordées de cocotiers... Tous les types de voyageurs devraient pouvoir y trouver leur bonheur. Son climat tropical permet au pays d'avoir une température annuelle de 28 ° C ! Que demander de plus ?

Pour un séjour approfondi, comptez au moins trois semaines : jungle luxuriante et réserves naturelles, temples bouddhistes, trekking autour de Chiang Mai, exploration gastronomique ou visite de l'hallucinante Bangkok

A intégrer à votre séjour : les vestiges historiques des anciennes cités enfouies comme à Ayuthaya ou Sukhothai. Des villes comme Khon Kaen, Ban Bang Ta Yong, Hua Hin, Amphoe Pai, Koh Samet, Patong, ou Cha-Am méritent également que vous les intégriez à votre séjour si vous disposez de suffisamment de temps.

Et enfin, bien sûr (vous êtes aussi là pour cela) prélassez-vous sur les plages les plus somptueuses du globe comme à Laem Sala ou dans le parc d'Ao Phra Nang. 

C'est le voyage comme on le rêve : en couple ou entre copains, un vol sec réservé longtemps à l'avance, un bon guide et un petit budget pour les dépenses sur place. Destination très bon marché, vous serez touchés par l'accueil de la population locale, à la nature très souriante et au calme imperturbable. 

VOYAGE EN THAILANDE

Météo / Quand partir

du 01/11 au 31/03

Climat et Météo

Le pays s'étirant sur 1700 km de long, on ne s'étonnera pas qu'il y ait plusieurs climats en Thaïlande. On peut les distinguer entre les villes de Chiang Mai , au nord du pays, Bangkok, la capitale, et Phuket, au sud.

Chaque climat est composé de trois saisons différentes :

  • L'été correspond de mars à mai. Les températures, en moyenne, sont assez élevées : 29°C à Bangkok, 27°C à Chiang Mai et 32°C à Phuket. Mais elles peuvent atteindre des sommets, surtout dans les villes, et dépasser les 40°C. La chaleur est écrasante notamment  pour les touristes qui ne sont pas à habitués à la chaleur humide. Fin mai, le temps tourne à l'orage annonçant la mousson. La Thaïlande fait partie des destinations que l'on peut découvrir en avril.
  • La saison des pluies dure de juin à octobre. C'est une alternance de pluies brèves mais violentes et de soleil. La plaine centrale est inondée, les fleuves débordent.
  • La saison douce s'étend de novembre à février. Les températures sont plus supportables, le niveau des fleuves redescend.

Ainsi, selon les endroits et le relief, la Thaïlande ne vit pas de la même façon ses saisons. La plaine centrale doit absorber beaucoup d'eau en peu de temps, le sud reçoit énormément d'eau sur un plus grand laps de temps puis devient très sec à la saison chaude.

Quand partir ?

La période dite « sèche », entre novembre et février, est la plus favorable pour visiter la Thaïlande. L'air est plus sec, les températures supportables. Dans le nord, il y fait même froid à la tombée de la nuit. Le ciel est d'un bleu sans nuage. La vie y est paisible.

Températures moyennes

Eau : de 15°C à 37°C

Passeport / Visa / Formalités

Pour les séjours de moins de 30 jours, vous devez impérativement être munis d'un passeport valable au moins 3 mois après votre entrée en Thaïlande.

Pour les séjours de plus de 30 jours, vous devez être munis de votre passeport dont la validité doit être de 6 mois avant le départ et d'un visa. Le visa n'est délivré que par anticipation.

Prix d'un visa en moyenne : 30 euros (utilisable pendant 3 mois) Le visa touristique permet de prolonger son voyage de 60 jours en faisant la demande au Bureau de l'Immigration à Bangkok. Comptez environ 40 euros. Bon à savoir : vous devrez vous acquitter d'une taxe d'aéroport de 500 bahts pour quitter le pays.

Retrouver tous les conseils pour passer sa retraite en Thaïlande.

Transports

En avion

Bien évidement, le transport le plus rapide pour rejoindre la Thaïlande, en partant de Paris, est l'avion. Comptez 12 h pour rejoindre la capitale en vol direct uniquement sur les compagnies Air France ou Thaï Airways. Le prix d'un billet peut varier de 500 euros (si vous réservez 6 mois à l'avance) jusqu'à 1000 euros en période estivale. En raison d'une forte concurrence entre les compagnies aériennes, les vols pour la Thaïlande sont les moins chers du marché asiatique. L'aéroport  international de Bangkok est la plaque tournante du trafic aérien pour les vols réguliers.

Mais vous pourrez rejoindre directement d'autres villes en partant de France : Chiang Mai, Phuket, Samui et Sukhothai. Les aéroports de ces deux dernières villes appartiennent à Bangkok Airways.

Circuler à l'intérieur de la Thaïlande

De Bangkok, vous pourrez rejoindre, en avion, les grandes villes du pays par les nombreuses compagnies aériennes qui proposent des tarifs très compétitifs : Air Asia, Bangkok Airways, Nok air, Orient Thaï, Phuket Air, etc.

La Thaïlande dispose d'excellents réseaux de train, de bus et de bateaux pour rejoindre les îles. Vous pouvez également louer une voiture, pour un prix raisonnable afin de visiter des sites plus éloignés. Dans les villes, utilisez les transports en commun : tuk-tuk ou taxis collectifs.

En train

C'est le meilleur transport en commun pour se déplacer dans le pays. Il met un peu plus de temps que le bus mais vous pouvez voyager la nuit. Les places sont spacieuses et les grandes fenêtres vous permettront d'admirer le paysage. Il existe 3 classes.

Renseignez-vous dans les gares si vous souhaitez utiliser ce transport en priorité : le Thailand Rai Pass est un accès illimité au réseau ferroviaire pendant 20 jours pour 1500 bahts environ.

Le réseau ferroviaire de Thaïlande dessert les trois régions principales : le Nord, le Nord-est et le Sud (le réseau étant relié au réseau Malaisien et à Singapour). Il existe des lignes secondaires pour rejoindre la province de Kanchanaburi, le centre, Pattaya et le sud, près de la frontière malaise.

En bus

Les bus d'Etat, Transport Company ou Baw Khaw, sont très fiables. Ils desservent toutes les régions du pays. Climatisés et confortables, leur standing varie selon leur prix et leur vitesse. Vous trouverez des boutiques BKS dans toutes les villes pour effectuer vos réservations. Comptez environ 1 baht du kilomètre pour les bus les mieux équipés. Il existe également des compagnies de bus privées dont les prix varient énormément. A déconseiller pour les longues distances.

Auto-stop

Ce transport est à déconseiller aux visiteurs étrangers : vous aurez peu de succès, les locaux ne s'arrêtant pas souvent et le voyage peut être risqué surtout dans les coins les plus reculés.

Petit conseil si vous voulez tenter l'expérience : le pouce levé à l'occidental ne vous servira à rien pour héler les voitures, il faut tendre le bras, paume ouverte et l'agiter de haut en bas.

Transports en commun dans les villes

A Bangkok principalement mais aussi dans les grandes villes, vous aurez le choix entre le métro, la moto-taxi, le tuk-tuk (marchandez le tarif avant d'y monter), les sawngthaew, sorte de camionnettes aménagées en minibus, le Sky Train et le taxi.

Voiture

Le code de la route est simple en Thaïlande et du coup, très dangereux : roulez à gauche et laissez toujours passer le véhicule le plus gros en face de vous. La signalisation est quasi inexistante et la variété de moyens de locomotion (charrette, voiture à cheval, tuk-tuk, moto, vélo, etc.) vous incitera à redoubler d'attention au volant. La vitesse est limitée à 50 km/h dans les villes, et 80 km/h à 100km/h sur les routes nationales.

Vous pouvez louer un véhicule dans les villes, dans les hôtels ou agences de voyages. Evitez les agences internationales, beaucoup plus onéreuses. Vérifiez votre contrat d'assurance en cas d'accident. Une caution vous sera demandée. Vous devez posséder un permis de conduire international.

Aeroports

Il existe plusieurs aéroports internationaux en Thaïlande : l'aéroport international de Suvarnabhumi et les aéroports internationaux de Chiang Mai et Chiang Rai qui desservent le nord du pays.

Les aéroports de Sukhothai, de Phuket, de Koh Samui, de Bangkok Don Muang accueillent les vols intérieurs.

Gares ferrovières

Le réseau ferré dessert principalement les grandes villes. Durant la mousson, certaines lignes de trains sont coupées. De même, les glissements de terrains peuvent endommager les voies. Le nom de la gare de Bangkok : gare de Hua Lumpong.

Taxis

On en trouve aisément. Pas forcément rapide, ils fonctionnent au GPL.  Avantage : ils ne sont vraiment pas chers.

Transport sur place

Il existe un métro souterrain à Bangkok et un métro aérien (Consulter le plan).

Santé / Sécurité / Vaccins

Santé

Autant les grandes villes ont un système de santé performant et bien équipé, autant les campagnes reculées en sont encore aux techniques traditionnelles de soin.

Veillez à souscrire à une bonne police d'assurance qui couvrira vos frais médicaux en cas de besoin et vous remboursera un éventuel rapatriement si besoin. Vérifiez que les sports à risque comme la plongée ou l'escalade ne sont pas exclus du contrat. Si vous suivez un traitement spécifique, emportez les médicaments avec vous et l'ordonnance qui va avec. Si vous achetez des médicaments sur place, vérifiez la date de péremption et la présence de la notice.

Le virus de la grippe aviaire est présent sur le territoire depuis 2003 essentiellement dans les provinces du nord, nord-est et du centre. Des cas ont été recensés au début de l'année 2007 ; ne mangez pas de volailles, de la viande ou des œufs crus et évitez tout contact avec les volailles et les oiseaux. Évitez les comportements à risque en matière de relations sexuelles sur le territoire. Le sida fait encore beaucoup de ravages dans la population.

Vaccins

Avant de partir, faites une mise à jour de vos vaccins (au moins 6 semaines avant le départ). Le paludisme est toujours présent en Thaïlande. Il n'y a pas besoin de vaccin si vous restez à Bangkok mais faites un traitement anti-paludisme pour un séjour dans les zones frontalières du pays. Le vaccin contre la rage est recommandé pour les globe-trotters qui séjourneront dans les coins reculés du pays. Elle se transmet par la morsure de nombreux chiens errants mais aussi par les singes ou les écureuils.

Trousse à pharmacie

On trouve les principaux médicaments sans difficulté dans la plupart du pays mais mieux vaut emmener les produits de base : lotion anti-moustique (la dengue sévit pendant la saison des pluies), désinfectant, pansements, paracétamol, analgésique, pastilles pour purifier l'eau, crème solaire, anti-diarrhéique, antihistaminique (pour le rhume et les allergies).

Services médicaux

En général, les médecins parlent anglais. Prévoyez 300 à 400 bahts (7 à 9 euros) pour une consultation. Les pharmacies prescrivent des médicaments issus de laboratoires internationaux. Regardez bien la date de péremption et veillez au trafic de faux médicaments. Les hôpitaux sont bien équipés et spécialisés dans les maladies tropicales. Une liste de ces établissements est disponible dans les TAT (offices de tourisme locaux).

Sécurité

Il n'y pas de condition particulière de sécurité dans le pays. Veillez à ne pas étaler vos biens surtout dans les marchés. Gardez toujours avec vous vos papiers d'identité et vos affaires personnelles. Si vous êtes à l'hôtel, mettez à l'abri vos objets précieux dans un coffre-fort.

Informations pratiques

Numéros d'urgence

Police pour les touristes : 11 55

Pompiers : 199

Hôpital : 02 252 81 11

Risques et pièges

Conditions politiques

L'histoire du pays a toujours été pour le moins mouvementée : monarchie, 17 coups d'état militaire depuis 1942 et 16 constitutions depuis 1932 ! Elle est aujourd'hui une monarchie constitutionnelle. Le roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX) règne : c'est le chef de l'Etat. Mais c'est le premier ministre qui gouverne le pays. Il est nommé par le roi. Les militaires influents ont toujours une place importante dans la vie du gouvernement.

Vaccins Recommandes

Vérifiez que vous êtes à jour avec vos vaccins (diphtérie-tétanos-poliomyélite). Certains sont fortement conseillés : hépatite A, fièvre typhoïde, rage et encéphalite japonaise pour les séjours ruraux longs.

Monnaie

L'unité monétaire est le baht qui est divisé en 100 satangs. Les pièces de monnaie sont divisées en 1,5 et 10 bahts et les satangs en 25 et 50. Pour les billets, les coupures sont de 10, 20, 50, 100, 500, et 1000 bahts. 1 euro est équivalent à 44, 7 bahts.

Change

Les banques offrent le meilleur taux de change. Vous pouvez changer vos euros directement sur place pour éviter d'avoir trop de monnaie sur vous. Les bureaux de change fleurissent dans tous les lieux touristiques du pays. Les grands hôtels internationaux proposent aussi de changer de l'argent mais le taux est moins intéressant. Pour les sites plus éloignés des villes, prévoyez de la petite monnaie pour vos achats et pour les pourboires. Il n'y a pas de somme limitée pour importer de l'argent en Thaïlande. Mais tout visiteur doit avoir sur lui, pour rentrer sur le territoire, 250 euros pour un touriste et le double pour une famille. Pour le retour, vous ne pouvez pas emporter plus de 50 000 bahts.

Paiement

Vous devrez essentiellement utiliser de l'argent liquide. Seuls les grands hôtels, les magasins et les restaurants des grandes villes acceptent la carte bancaire (Visa et MasterCard). Il se peut que des établissements prennent une commission de 3 à 5%.

Coût de la vie

La vie est peu chère en Thaïlande. Le niveau de vie est très bas surtout dans les campagnes. Vous pouvez vivre avec 11 euros avec un budget serré sans activité extravagante entre la nourriture, l'hébergement et les transports. Avec 30 euros, vous pouvez vous faire plaisir dans la capitale et savourer des mets délicieux. Gardez un peu d'argent pour faire de la plongée ou de la randonnée dans les nombreux parcs naturels.

Monnaie

La monnaie de la Thaïlande est le baht.

1 EUR = 49 baht.

Pourboires

Le pourboire n'est pas une pratique courante en Thaïlande sauf dans certains restaurants. La raison : une majoration de 10% est déjà comptée pour le service.

Prix moyens

Séjour (hors voyage A/R) : de 350€ à 1200€

Hôtels 1 et 2 étoiles : de 2€ à 10€

Hôtels 3 étoiles : de 8€ à 30€

Hôtels 4 étoiles ou plus : de 40€ à 60€

Restaurants bon marché : 2€ en moyenne

Restaurants traditionnels : de 2€ à 6€

Restaurants Grandes tables : de 6€ à 50€

Points forts

Sites à ne pas manquer

A Bangkok, le Vat Phra Kaeo, "temple du Bouddha d'émeraude"

Dans le nord, (patrimoine mondial de l'Unesco); le parc national de Doi Suthep à Chiang Mai ; le parc historique de Sukhothai, le parc national de Khao Yai (pas très loin d'Ayutthaya)

Dans le sud, le parc national marin d'Ang Thong près de Koh Samui

Points faibles

Risques de raz-de-marée et de séisme.

Bons plans

A FAIRE

Lézarder sur une plage cachée de la Thaïlande. : Sur la côte d'Andaman, l'île Ko Muk renferme une plage hors du commun. Nommée « l'île perle », on y accède par une grotte, Tham Morakot, d'une longueur de 80 m. Seulement accessible en bateau à marée basse, cette petite excursion vous amènera à une plage de sable blanc magnifique où la végétation, qui tombe telle une cascade, se reflète sur l'eau.

Voir une plante danser : La province de Chiang Mai est réputée pour son horticulture. La pépinière Udorn Sunshine produit des parfums naturels à base d'orchidées. Il faut le voir pour le croire mais l'une des variétés remue ses feuilles lorsqu'on chante d'une voix douce où quand on joue d'un instrument de musique. Visitez la pépinière à la saison fraîche lorsque la floraison est la plus belle. Vous pourrez acheter la « Miss Udorn sunshine », une espèce d'orchidée au parfum envoûtant.

Visiter un centre de protection des éléphants thaïlandais : Le Thai elephant conservation center est situé dans la province de Lampang dans le nord du pays. Ses activités sont multiples : démonstration du savoir-faire des éléphants (concert, peinture, baignade, etc.), promenade en forêt sur le dos des pachydermes, expositions sur l'histoire de l'animal, et soins et traitements médicaux aux éléphants malades issus de tout le pays.

Faire un tour au marché flottant de Damnoen Saduak : Damnoen Saduak se situe à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Bangkok. Des bus relient souvent les deux villes (comptez 65 bahts). Vous pouvez louer un bateau et vous aventurer sur les canaux. Les produits vendus sont assez chers mais vous pouvez marchander. Profitez-en pour visiter les canaux résidentiels.

A NE PAS FAIRE

Pour ne pas manquer de respect aux autochtones, quelques règles s'imposent :- Il est plus aimable de répondre aux salutations des habitants.

- En société, les messieurs s'assoient en tailleur et les dames ont les jambes repliées sous elles-mêmes. Il faut savoir que les pieds sont la partie la moins noble du corps. Il faut donc les cacher.

- Même assis sur un banc, ne croisez pas vos jambes pour ne pas pointer du pied.

- Dans les temples, déchaussez-vous, couvrez vos épaules et vos jambes et surtout n'enjambez personne.

- Même entre amis, les thaïlandais ne sont pas très tactiles, évitez de leur toucher les mains, les épaules, même les enfants.

Bien que jamais colonisée par un pays occidental, la Thaïlande laisse une porte ouverte permanente vers les autres cultures. On retrouve de nombreux symboles chinois, malais ou laotiens dans la culture locale. Peu à peu, le pays s'ouvre à la culture occidentale mais en l'adaptant toujours à sa façon de vivre.

Les Thaïlandais ont l'art de prendre la vie du côté positif des choses. Le sanuk désigne le plaisir ou la gaieté : le travail ou une chute ridicule a sa part de sanuk. D'où la désignation de la Thaïlande sous le nom de « Pays du sourire ». C'est un art de vivre.

La musique est très importante. Elle accompagne les danses et sert également au théâtre. Les Thaïlandais adorent le sport et notamment la boxe thaïe. Bien que violentes car utilisant toutes les parties du corps pour se défendre, les compétitions attirent des milliers de personnes.

Dans les temples

Portez des vêtements couvrants et retirez vos chaussures avant d'entrer dans les sanctuaires. Les bouddhas sont sacrés, évitez les photos en intérieur. Vos pieds ne doivent pas pointer vers le bouddha lorsque vous vous asseyez, c'est la partie du corps la plus impure. Laissez une petite contribution en sortant, cela servira à l'entretien du temple.

Vie pratique

En Thaïlande, les événements se succèdent toute l'année : la fête des ombrelles de Bo Sang en janvier, puis celle des fleurs à Chiang Mai sont des occasions de se mêler aux habitants locaux. À ne pas manquer : au mois de novembre, en Thaïlande, on fête la fin de la saison des pluies : c'est le festival Yi Peng à Chiang Mai. Le légendaire Mékong se pare de milliers de lanternes qui s'élèvent dans le ciel et forment un véritable tourbillon de couleurs. Bouddha est au cœur des célébrations, on y retrace sa vie et son histoire. Pour les clubbers, chaque mois, l'incontournable Full Moon Party sur l'île de Koh Phangan est l'occasion de rendre hommage à la pleine lune dans un décor de rêve.

Heure locale

Quand il est midi à Paris, il est 17h ou 18h à Bangkok selon l'heure d'été ou d'hiver. Il y a sept heures de décalage par rapport à Greenwich.

Horaires

Les administrations sont ouvertes de 8h30 à 12h et de 13h à 16h30. Les grands magasins ouvrent à 10h et ferment à 19h voire 22h pour les petites enseignes. Les restaurants sont ouverts toute la journée, les horaires des repas n'étant pas fixes. Les banques et diverses administrations sont fermées les jours fériés.

Equipements

Le climat étant chaud et humide, prévoyez des vêtements en coton. Pour éviter les piqûres de moustiques le soir, portez un pantalon long et un haut manches longues. Prévoyez un vêtement un peu chaud pour les régions montagneuses : le soir peut être très frais.

Standards Locaux

L'électricité est de 220 volts dans tout le pays. Cependant, il est nécessaire de vous procurer un adaptateur (les prises ne sont pas les mêmes qu'en France).

Carte d'identité

Événements valant le voyage

Février-mars : fête des Fleurs de Chiang Mai (nord)

Novembre : ronde des Eléphants à Surin

Novembre : fête des Lumières à Bangkok

Religion

Le bouddhisme réunit 95 % de la population. Les thaïlandais sont très fervents : la religion est très prégnante dans la vie quotidienne. 4 % sont musulmans. Le reste de la population est répartie entre confucianisme, taoïsme, christianisme et hindouisme.

Population / Langue

Le pays compte 64 millions d'habitants dont 6 millions d'origine chinoise. Les malais représentent 3,5 % de la population. La langue officielle est le thaï. Plusieurs ethnies cohabitent. Le chinois et le malais sont parlés par une minorité de personnes. L'anglais est pratiqué sur les lieux touristiques. Le français est enseigné et parlé principalement par la haute société.

Histoire

L’histoire de la Thaïlande est très riche, et a connu des rebondissements à répétition au fil des siècles. Après avoir vécu sous un régime essentiellement monarchique jusque dans les années 1930, le pays connaît une longue période sous le joug du pouvoir militaire. Depuis 1973, bien que restant sous l’égide d’une monarchie, la démocratie s’installe petit à petit. Malheureusement, entre coups d’État et révolutions, et malgré l'élection d’un gouvernement, le régime reste assez instable et connaît régulièrement des crises politiques.

Mots utiles

Il existe quatre dialectes en Thaïlande qui appartiennent à la famille thaï-kadai : le thaï du centre, le thaï du nord, le thaï du nord-est et le thaï du sud.

La principale difficulté dans l'apprentissage du siamois est la prononciation. On compte 44 consonnes qui comportent 21 sons différents, et 15 voyelles qui elles, ont 48 sons différents?

Les tonalités déterminent le sens du mot suivant que le ton employé va être neutre, haut, bas, ascendant ou descendant. Un vrai casse tête !

La langue thaï ne comporte ni conjugaison ni déclinaison ni article. Il n'y donc pas d'orthographe officielle de traduction phonétique du siamois. Vous trouverez donc sur place plusieurs écritures différentes pour une même ville ou monument mais le son restera le même. Bien souvent, les thaïs rajoutent khrap (pour un homme) et kha (pour une femme) à la fin des phrases. C'est une formule de politesse.

Mots de tous les jours

 Bonjour   Sà-wàt-dii
 Au revoir   Iaa kàwn
 Oui   Châi
 Non    Mâi Châi
S'il vous plait   Kà-rú-naa
 Merci   Khàwp khun
 Excusez-moi   Kh?w à-phai
 Je ne comprends pas   Mâi khâo jai
 Je m'appelle   Phõm chêu/ dii chãn chêu (femme)

Circuler

 Où se trouve? ? ?  yùu thîi n?i ?
 A droite   lio kho a
 A gauche   Liosai
 Plage   Chaai hàat
 Ile   Ko
 Montagne   Phuu kh?o
 Musée   Phí-phít-thá-phan
 Palais   Wang

Transports

 Avion   Khriang bin
 Aéroport   Thâ akatsa yan
 Train   Rotfai
 Bateau   Rua

A l'hôtel / Restaurant

 Avez-vous une chambre de libre ?   Mii hâwng mai ?
 Hôtel   Rohng naeng
 Toilettes   Suam hong nam
 Boire   Deum
 Manger   Kin khao
 Combien ?   Thaoraï (khrap, khâ) ?

Urgences

 Docteur    Mo
 Hôpital    Rhong phaya ban
 Police    Sathani tamrouat

Chiffres

 1  ning
 2  song
 3  sam
 4  si
 5  hà
 6  hok
 7  cet
 8  pet
 9  kào
 10  sib

Lire avant de partir

Au cœur du bouddhisme, de Traleg Kyabgon paru en 2004 aux éditions  Kunchab.

L'art de l'Asie du sud-est, de Marijke-J Klokke paru en 1997 aux éditions Citadelles & Mazenod.

Le livre de la cuisine thaïe, de David Thompson paru en 2004 aux Editions du Rouergue ? 2004

Liens utiles

Site web de l'office du tourisme

«Site de l'office de tourisme national de Thaïlande »

Météo, cours du baht en direct, petite sélection des sites incontournables à visiter, tout est fait pour vous faciliter la tâche sur ce site. Il propose même une liste des restaurant thaïs en France pour vous habituer à la cuisine locale.

Trouver un hotel

QUE VOIR EN THAILANDE

Où aller ?

Patrimoine culturel

Minorités thaïlandaises

Les minorités austro-asiatiques représentent les minorités les plus importantes de la Thaïlande, après la minorité asiatique. On compte parmi elle les Khmer, les Môn, les Kui. Il y a aussi les Malais et les Vietnamiens. Pour découvrir pleinement la culture de ces minorités, il vous faut rencontrer les peuples qui ont fait leur histoire. Les villages khmers se trouvent pour la plupart près de la frontière cambodgienne.

sites historiques

Pont de la rivière Kwaï

Sur le trajet Singapour-Bangkok de l'Eastern & Oriental Express, un arrêt est prévu au pont de la rivière Kwaï. Vous ferez alors une croisière sur cette rivière de laquelle vous pourrez voir le pont tristement célèbre. En effet la construction de ce pont, qui coûta la vie à de nombreux prisonniers de guerre, est un des passages les plus ternes de la Seconde Guerre mondiale en Asie.

Nature/Parcs nationaux/Zoo/Réserves

Le parc national marin de Mu Ko Angthong au nord de l'île. Il regroupe une quarantaine d'îlots qui sont en fait des rochers verdoyants sortant de l'eau. Lac émeraude, barrière de corail, l'occasion de faire une très belle balade en bateau dans un paysage inoubliable.

Patrimoine culturel / Culture urbaine / monuments

Sala Kaeo Ku

Nong Khai est une sorte de ville jumelle de Vientiane. Située de l'autre côté du Mékong, la ville est encore peu connue. Pourtant, elle mérite le détour, notamment pour son parc de statues étranges, pendant thaï du jardin des Bouddhas, conçu par le même moine à la fin des années 70, non loin de cette ville. Des statues bouddhiques et hindouistes de démons et de divinités peuplent le parc (également appelé Wat Khaek), créant ainsi une atmosphère étrange... Pour se rendre dans cette ville, il suffit d'emprunter un pont qui relie Nong Khai à la rive laotienne. Ce pont, qui existe depuis un peu plus de 10 ans, a été construit pour sceller l'amitié entre le Laos et la Thaïlande. Dans la ville, vous trouverez facilement à vous loger dans une des nombreuses guesthouses.

Divers

Fête des lumières

Au mois de novembre, on célèbre la fête des Lumières (Loy Krathong) dans tout le pays, lors de la pleine lune du douzième mois lunaire. C'est à Sukhothai, ancienne capitale, que la tradition est née. Elle est généralement fêtée dans le parc historique de la ville. Au programme : un très beau spectacle son et lumière ! Mais c'est dans la capitale que les festivités durent le plus longtemps (4 jours environ) : les bords du fleuve Chao Praya se couvrent de lumières et créent ainsi une ambiance romantique.

Nature/Paysages/Plages

Focus sur de véritables petits coins de paradis : les plages portugaises. La Praia da Marinha dans la région de l’Algarve a tout ce qu’il faut : sable blanc, rochers escarpés, couleurs époustouflantes… Fréquentée par les célébrités et à seulement une heure de Lisbonne, Comporta s’étale sur des kilomètres et offre une nature préservée puisqu’elle se situe dans le parc naturel de la côte vicentine. La fabuleuse Praia do Camilo offre un mélange de criques et de plages qui alternent et communiquent via des arches façonnées par la mer. Au palmarès des plus belles plages du pays figurent aussi la Praia Formosa, la Praia do Guincho, la Praia de Santa Cruz…

Monuments

Pour bien comprendre la richesse architecturale de la Thaïlande, il est nécessaire de connaître les influences qui ont marqué ce territoire.

Les civilisations indiennes, laotiennes, birmanes, cinghalaises, indonésiennes et chinoises ont apporté leurs petites touches à l'architecture du pays. De la même façon, les monuments diffèrent selon les régions et la culture locale. Le Sud est plutôt pauvre en monuments alors que le nord du pays et la province de Chiang Mai possèdent des temples somptueux.

La ville de Bangkok compte pas moins de 400 temples intra-muros, choisissez les plus intéressants ! Le centre du pays vaut le déplacement pour admirer deux hauts lieux de pèlerinages bouddhiques, Wat Tham Kao Noi et Wat Tham Seua, et le fameux Pont de la rivière Kwai.

Les écoles d'art

Au début de notre ère, ce sont les indiens qui ont introduit la religion bouddhiste en pays Siam (ancien nom de la Thaïlande). L'école de Dvaravati (du Ve au IXe siècle) a vu l'influence birmane du peuple Môn apporter un style original : stupas en briques, Roues de la loi (un exemple est exposé au Musée national de Bangkok), Bouddha debout ou assis au visage carré, etc.

Du VIIIe au XIIIe, c'est l'école de Srivijaya qui apporte un complément artistique et architectural. Mais c'est surtout l'héritage Khmer (du IXe au XIIIe siècle), empire d'Angkor, qui a laissé une trace exceptionnelle, visible dans les parcs historiques de Phimai, et de Prasat Hin Khao Phanom Rung.

L'architecture religieuse khmère a apporté le symbole du cosmos représenté par le Mont Méru, le prang central des temples (voir Wat Si Ratana Mahatat dans le nord du pays), des gopura, pavillon d'entrée traditionnel, ?

Au XIe, c'est l'école du Lan Na qui développe le style Chiang Mai jusqu'au XVIIIe siècle. Les wihan sont construits en teck, les toits des temples sont rabaissés, flanqués d'une triple nef. Des sculptures en bois ornent les portes et le chedi adopte une forme cubique comme au Wat Phra Lampang Luang.

Aux XIIIe et XIVe, c'est l'âge d'or de Sukhothai qui se caractérise par des chedi se terminant en bouton de lotus à base carré visibles dans le Parc historique de Sukhothai. Les statues de Bouddha sont en bronze aux traits adoucis, et surmontées d'une flamme, symbole de force spirituelle. Autre innovation : la position marchante du Bouddha.

Au XIVe, l'époque d'Ayuthaya reprend des éléments khmers : chedi en forme de cloche, wihan imposants et statues chargées de symboles. Wat Arun, à Bangkok, fut construit à cette époque.

L'attaque birmane détruisit une partie des temples et des objets sacrés de l'école d'Ayuthaya; l'école de Ratanakosin eut pour objectif de restaurer cette époque par un renouveau artistique : les arts graphiques avec l'utilisation de la laque noire et de l'or à profusion mais également la céramique, les jataka - les vies antérieures de Bouddha - et les peintures murales. Un bel exemple de cette école est le Palais Vimanmek à Bangkok.

A la fin du XIXe, c'est l'ère moderne influencée par l'Occident : grands boulevards, espaces verts, mélange d'architecture traditionnelle et moderne comme le Wat Benchamabophit à Bangkok.

Les clés pour comprendre l'art Thaï

La partie ancienne de l'architecture est régie par des codes universaux en matière de taille, d'emplacement, de matériaux et de décorations. Les bâtiments plus modernes dérogent à ces règles.

Il existe deux formes d'habitations : les maisons en bois sur pilotis avec une seule pièce et les maisons beaucoup plus grandes et très surélevées permettant de les préserver des inondations. Les bâtisses datant d'avant les années 1950 sont généralement en teck.

Au sud, ce sont plutôt des maisons en briques recouvertes de plâtre et les toits sont moins pentus que dans le reste du pays.

L'architecture des temples est assez complexe. Un vocabulaire propre leur est associé. Le Wat (temple) est, par définition, le lieu où sont ordonnés prêtres et nonnes. Presque tous les villages en possèdent un ; dans les villes, ils sont beaucoup plus nombreux.

Généralement, le temple est composé d'une chapelle et d'un wihan, la grande salle du temple qui accueille les statues de Bouddha. Le toit est très pentu et possède trois niveaux ; les tuiles sont rouges, vertes et or comme le Wat Phra Kaeo à Bangkok. A l'intérieur, on trouve le chedi ou stupa, en forme de cône, abritant des objets sacrés, les reliques de Bouddha.

Bien évidemment, aucun temple ne se ressemble et chaque élément diffère suivant les régions, les cultures locales, le degré de vénération du Bouddha qui y est abrité, etc.

Musées

Comme de nombreux pays en Asie, vous ne trouverez pas un grand nombre de musées sur le territoire. La plupart est concentrée dans la capitale, à Bangkok.

Les plus intéressants à visiter sont lemusée national de Bangkok, très complet et qui compte des pièces rares. Détendez-vous au musée des barques royales tout en imaginant les longues processions fluviales du souverain et l'équipage indispensable à son service.

Pour ceux qui ne veulent rien manquer des monuments et de l'architecture thaïlandaise, précipitez-vous au Meuang Boran, musée à ciel ouvert qui reproduit en miniature toutes les visites incontournables de Thaïlande.

Les rares musées qu'on trouve dans le centre du pays sont liés à la construction du chemin de fer entre la Thaïlande et la Birmanie pendant la Seconde guerre mondiale : visitez le musée de la guerre et lemusée du chemin de fer Thaïlande-Birmanie.

Le nord du pays regroupe essentiellement des musées ethnographiques : pourquoi ?

Il faut savoir que la Thaïlande n'a jamais subi de colonisation occidentale (seuls 2 ou 3 pays au monde peuvent s'en targuer) d'où un peuple unifié et fier de ses origines. Plus de 80% de la population est thaï, le reste étant les Khmers (Laotiens), les Môn (Birmans), les Vietnamiens et les tribus montagnardes du nord (plus d'une dizaine). Les musées les plus instructifs sont le musée des traditions populaires de Phitsanuloket le musée national de Nan.

Le musée national de Ban Chiang présente la particularité d'avoir des sols regorgeant de trésors pour les archéologues. Cette région serait la première à avoir utilisé le fer à la Préhistoire?. Petits curieux que vous êtes, vous serez sûrement intéressé par la visite du musée de l'opium à Sop Ruak, au coeur du fameux Triangle d'or.

Mais, le meilleur musée de Thaïlande est tout ce qui vos entoure. Chaque temple, chaque statue de bouddha, chaque vestige historique est un musée à lui tout seul. Visitez le plus possible car les paysages et les cultures diffèrent selon les régions.

Itinéraires

L'élaboration de votre circuit de visite se fera, bien évidemment, en fonction de votre temps sur place. Il faut compter au minimum 3 semaines pour visiter les différentes régions de la Thaïlande. 1700 km séparent les provinces du nord jusqu'à la frontière malaise au sud. Autant dire que les déplacements seront le facteur qui déterminera vos visites.

Un séjour de 10 jours

Vous arriverez de France en avion à Bangkok. Visitez le quartier royal et ses nombreux temples notamment le célèbre Wat Phra Kaeo qui abrite le bouddha d'émeraude. Partez vers le Nord direction le parc historique d'Ayuthaya, ancien royaume de Siam. Autre parc historique intéressant dans la même région, Sukhothai qui révèle les vestiges d'une cité prospère au XIIIe siècle. Filez tout au nord du pays vers Chiang Rai en passant par Lampang. Vous arriverez alors au Triangle d'or, triple frontière entre la Birmanie, le Laos et la Thaïlande.

Redescendez dans la province de Chiang Mai et profitez-en pour visiter le Wat Phra Singh au cœur de la ville et le Wat Phra That Doi Suthepjuste à côté sur la colline.

Poursuivez votre périple en longeant la frontière birmane vers Kanchanaburi. Vous y verrez, peut-être avec déception, lepont de la rivière Kwai. Mais le site est intéressant pour son musée de la guerre et son musée du chemin de fer Thaïlande-Birmanie.

Le reste du voyage sera consacré au Sud du pays. Vous pouvez vous diriger vers Pattaya du côté est de la péninsule ou descendre directement vers Phuket. Des sites paradisiaques seront à votre portée : à l'est Ko Samui et son parc national maritime d'Ang Thong et à l'ouest, la baie d'Ao Phra Nang ou l'île de Phi-Phi Leh.

Un séjour de 3 semaines à 1 mois

Au choix, vous pouvez commencer par visiter Bangkok ou vous réserver la capitale pour la fin. N'y passez pas plus de 2 jours pour profiter du reste du pays.

Dirigez-vous vers le Nord et visitez l'ancien royaume d'Ayuthaya. Passez par Lopburi et remontez vers le parc historique de Sukhothai puis celui de Sitchanalai-Chialang, niché au cœur d'une épaisse végétation.

Une fois dans la province de Chiang Mai, visitez les temples de la capitale culturelle de la Thaïlande. Vous pouvez faire un saut jusqu'au Triangle d'Or et visiter le Doi Tung mais vous devrez écourter votre passage à l'est.

La ville de Phimai est un petit joyau architectural et présente une version miniature de l'Angkor Wat au Cambodge dans le parc historique de Phimai. Continuez vers Khorat et son mémorial dédié à Thao Suranari.

Avant d'atteindre la frontière laotienne, vous passerez par Nan et son Wat Phumin.

Revenez tranquillement vers Bangkok et abordez la péninsule du sud par l'est, puis sur la côte d'Andaman. Vous pourrez faire une escale à Phuket ou dans les nombreuses îles des alentours : Ko Samui, Ko Phi-Phi Le?

Unesco

Vestiges des âges d'or des royaumes anciens du Siam, les parcs historiques permettent aux visiteurs de s'immerger dans l'histoire de la Thaïlande.

Le plus important, Ayuthaya, est situé dans le centre du pays, à moins de 100 km au nord de Bangkok. Les autres parcs historiques ont eu également leur moment de gloire. Situés dans le nord près de la frontière birmane, ils ont connu une expansion dans les mêmes années avant d'être absorbés par la puissante Ayuthaya.

Les parcs historiques de Si-Satchanalai-Chaliang et Kamphaeng Phet ont la particularité d'être situés en pleine nature. La ville moderne s'est construite un peu plus loin de ces vestiges.

Dès la moitié du XIVe, le royaume d'Ayuthaya, connait un développement sans précédent. Les conquêtes s'enchaînent, la cité devient le cœur politique, administratif et culturel du pays, la population augmente considérablement, les richesses s'accumulent. Les temples que vous y verrez sont certainement le plus bel ensemble architectural du pays.

Mais l'invasion birmane au XVIe fera beaucoup de dégâts. Ayuthaya devient vassal de ce pays conquérant. Les villes sont pillées, les habitants massacrés. Il faudra attendre le XVIIIe pour que les birmans soient chassés et que les thaïs reprennent en main leur pays et leur avenir.

Aujourd'hui, les parcs historiques des anciens royaumes du Siam sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis plus de 25 ans.

Parcs naturels

Près de 1860 km séparent les pointes nord et sud du pays, d'où une variété de climats et de végétations à l'intérieur même du pays.

Au nord-est, ce sont plutôt des montagnes, région pauvre due à un sol peu fertile et soumis aux aléas climatiques. La province de Chiang Mai est une région de hautes montagnes et de vallées fertiles tandis qu'au sud, on trouve un climat tropical aux iles éparpillées et aux forêts humides.

La faune est particulièrement dense : on dénombre plus de 1000 espèces d'oiseaux, 6000 sortes d'insectes et plusieurs dizaines de milliers de poissons. Les mammifères sont préservés dans les parcs nationaux mais une quarantaine d'espèces sont menacées : le tigre, le léopard nébuleux, le chat des marais, etc. On ne peut pas passer à côté des reptiles, des amphibiens ou encore des serpents dont le cobra commun, la vipère de Malaisie ou le crotale de Russell.

La flore varie en fonction des saisons des pluies ; les forêts de mousson constituent un quart des forêts naturelles du pays. Les premières réserves naturelles apparaissent en 1960 et les parcs nationaux l'année suivante avec l'ouverture du parc national de Khao Yai dans le nord du pays.

Si vous aimez la montagne, faites un tour aux parcs nationaux Doi Suthep-Pui et Doi Inthanon dans la province de Chiang Mai.

Dans le centre du pays, vous pourrez profiter de la végétation abondante et des piscines naturelles formées par les cascades au parc national d'Erawan. Pour le côté historique, passez au parc national de Sai Yok qui traverse l'ancien chemin de fer reliant la Thaïlande à la Birmanie.

Le sud du pays rassemble une majorité de parcs maritimes, spots incontournables de plongée. Les plus impressionnants sont le parc national maritime d'Ang Thong, celui de Ko Tarutao ou le parc national maritime d'Ao Phang-Nga.

Curiosités naturelles

Sur un territoire aussi vaste et aussi contrasté, il n'est pas étonnant de trouver des curiosités naturelles, cadeaux de mère nature.

Et on la remercie d'avoir offert à la Thaïlande des paysages aussi magnifiques, une végétation riche et une faune et une flore variée. Des montagnes du nord aux plages du sud, chacun trouvera son petit coin de paradis. Le tout est d'aller à la découverte de ces sites méconnus.

Certes, il faut parfois y accéder par des sentiers escarpés à travers une forêt dense, prendre un bateau, s'aventurer dans les entrailles des montagnes avec pour seule lumière, une lampe torche prêtée par un guide bienveillant, mais l'aventure fait partie du voyage.

L'eau est un point commun à tout le pays. Les chutes de Tiloso, au nord, près de la frontière birmane, en sont un bel exemple. Si vous le pouvez, allez-y tôt le matin de façon à entendre la jungle se réveiller sans la présence de nombreux visiteurs.

Les grottes font également partie des curiosités de la Thaïlande, souterraines ou aquatiques, elles restent mystérieuses. Vous serez surpris par les grottes de Lot, tout au nord du pays dans la province de Mae Hong Son.

Non loin, près de Chiang Mai, vous pourrez en apprendre un peu plus sur les légendes thaïlandaises contant la destinée d'un ermite ayant vécu dans les montagnes des centaines d'années. C'est le cas dans lesgrottes de Tham Chiang Dao.

Pour le plaisir des yeux et de la détente, certaines plages du sud approchent la perfection. Les plages de Laem Sala, la somptueuse baie d'Ao Phra Nang et ses pitons rocheux et l'île déserte et sauvage de Phi-Phi Leh sont à explorer.

QUE FAIRE EN THAILANDE

Restaurant

La cuisine thaïe est réputée dans le monde entier. La qualité, la variété, et la préparation des plats raviront vos estomacs. De plus, il n'y a pas d'heure pour manger au pays du Siam. Ne vous étonnez pas de voir constamment les autochtones à table, ils grignotent quatre à cinq fois par jour. Ils adorent manger!

Ce sont les influences chinoise, malaise et indienne qui donnent à la gastronomie thaïlandaise autant de recettes et de raffinement.

Les plats

L'aliment de base est le riz. La Thaïlande est le premier pays exportateur mondial de riz. Tout le monde en mange, même le mot manger signifie littéralement « manger du riz ».

Il existe des dizaines de variété. Le riz gluant, à la vapeur, parfumé ou sauté qu'on accompagne de porc, de crevettes, de poisson ou de boeuf. Vous aurez du mal à choisir entre le khao pat mou et le khao tom mat servi dans une feuille de bananier.

Les nouilles sont l'autre aliment principal. Il en existe quatre sortes : par exemple, les kuaytiaw à base de farine de riz. On les mange en bouillon avec du poulet ou du boeuf avec du chou et des feuilles de coriandre. Le plat thaï le plus apprécié des touristes est un savoureux mélange de nouilles sautées avec des crevettes, des germes de haricot, du tofu et un oeuf.

Il y a toujours sur le bord de l'assiette divers accompagnements qui complètent le plat : cacahouètes, piments, citrons, oignons, etc.

Leskhanom jiin sont à base de pâte de riz cuite et accompagnent les curries. Les ba-mii, à la farine de blé, ressemblent aux spaghettis. Enfin, les wun-sen sont très claires à base de fécule de mungo. Elles accompagnent champignons, crabes, crevettes, porc, tofu et divers légumes.

Les curries désignent les nombreux plats liquides : les soupes comme le kaeng jeut, les plats épicés tels les kaeng phet. On prépare les curries dans une poêle avec de la crème de noix de coco puis on rajoute au fur et à mesure les ingrédients choisis.

Il existe différents types de salades qui sont très appréciables lors de fortes chaleurs. Fruits de mer, légumes, viandes ou nouilles sont utilisés comme ingrédients. Les yam sont les plats épicés.

Les plats sautés et diverses fritures ont été importés de Chine. Les soupes sont divisées en deux catégories : celles aux fruits de mer, les tom yam bien épicées et les kaeng jeut, plus douces à base de soja, de wun sen, de tofu, de radis blanc et de porc.

Les fruits sont particulièrement appréciés en Thaïlande : noix de coco, goyave, pastèque, pamplemousse, ananas?

Les desserts ne font pas partie d'un repas traditionnel. En revanche, on consomme des sucreries à base de noix de coco, de farine de riz ou de tapioca et diverses friandises enroulées dans des feuilles de bananier.

Dans le nord du pays, vous mangerez plutôt avec les mains, les baguettes n'étant utilisées que pour les plats chinois. Sinon, c'est à la cuillère que vous savourerez ces mets délicieux.

Les boissons

Le café est très prisé en Thaïlande. Il y est excellent. Le kaafae thung est servi sucré avec du lait. Le chaa, le thé noir, a une couleur orangée qui vient de la couleur des graines de tamarin. Le chaa yen est un thé glacé sucré avec du lait. Vous trouverez dans tous les magasins la fameuse singha, la bière thaïe à 6°. Le whisky de riz ou de canne à sucre, le Mekong, à 35°, est également très apprécié et plus abordable que la bière.

Où trouver des « boutiques de nourriture » ?

Les raan aahaan, les restaurants locaux, proposent une large variété de plats thaïs. Le cuisinier prépare en général devant vous la recette de votre choix. De toutes tailles, ces établissements fleurissent dans toutes les rues. Sur les marchés, sont disposées des tables près des étals où vous pouvez déguster quelques mets en les montrant simplement du doigt.

Vous trouverez des restaurants plus luxueux dans les grandes villes avec une carte en anglais et un service plus occidental. Les prix varient entre 150 et 800 bahts (3 euros à 18 euros) pour un repas. Pour les restaurants chics, une taxe de 10 % est requise ainsi qu'un pourboire.

Shopping

Shopping

Les commerces sont généralement ouverts tous les jours de 8h à 21h. Dans les lieux plus touristiques, certaines boutiques ferment encore plus tard. Vous pouvez faire vos achats dans les grands magasins entre 10h et 22h. La vie est peu chère en Thaïlande, notamment la nourriture et les objets artisanaux.

Les magasins

La ville de Bangkok dispose de nombreux centres commerciaux accessibles directement en Skytrain pour certains. Vous trouverez de tout dans ces grands ensembles modernes et spacieux. Les plus connus sont le Central Departement Store ou Siam Center. L'Emporium propose un ensemble de boutiques de luxe.

Il existe aussi des magasins indépendants qui vendent des souvenirs de Thaïlande et de l'artisanat thaï (Silom Village Trade Center ou Narayana Phand).

Les marchés

Pour l'alimentaire, ce sont les nombreux marchés qui sont à arpenter de long en large. Epices, fruits, poissons, on trouve de tout. Le plus important est le marché de Chatuchak. Arrivez de bonne heure pour éviter la foule et la chaleur. Un centre d'information donne des plans pour trouver les étals désirés?

D'autres marchés, plus spécialisés, prospèrent dans la capitale. Pat Khlong est le plus gros marché aux fleurs : un régal de senteurs et de couleurs pour une ballade au milieu des roses et des orchidées.

Les marchés touristiques sont un vaste entremêlement de contrefaçons : montres, vêtements, sacs à main, CD et DVD. Au choix, celui de Th Sukhumvit, de Th Khao San ou le marché de nuit de Patpong. Attention : acheter et exporter de la contrefaçon est illégal !

Mais le plus typique est d'acheter votre nourriture sur les marchés flottants. Les khlongs, ces petits canaux qui traversent Bangkok, favorisent la navigation de commerçants qui vendent, sans même descendre de leur bateau, leurs produits. Cela provoque d'ailleurs de nombreux embouteillages fluviaux.

On trouve des marchés dans toutes les villes du pays et même dans les petits villages. Les thaïlandais aiment cuisiner ; leur gastronomie étant raffinée, ils préfèrent cuisiner des produits frais.

Informations pratiques

Central Department Store

Th Ploenchit

Bangkok

Arrêt Skytrain: Chitlom

Siam Center

A l'angle de Th Phra Ram I et Th Phayathai

Arrét Skyrrain: national Stadium ou Siam

Emporium

622 Th Sukhumvit - angle Soi 24

Arrêt Skytrain: Phrom Phong

Que rapporter ?

Vous serez sans doute émerveillé par le choix de l'artisanat thaïlandais. De bonnes affaires vous attendent alors prévoyez une petite place pour vos souvenirs dans vos bagages.

L'artisanat est très diversifié. Chaque région a sa spécialité mais c'est au nord et dans l'est de la Thaïlande que vous trouverez les plus belles collections de broderies, vêtements, vanneries, bijoux, tissus, ombrelles, peintures, etc. Bien sûr, vous les trouverez sur les marchés des grandes villes comme Bangkok ou Chiang Mai.

Céramiques et poteries

Le pays du Siam est aussi célèbre pour sa confection de céramiques notamment la porcelaine Bencharong à cinq couleurs qu'on trouve dans le centre du pays.

Dans la région de Sukhothai et Si-Satchanalai, près des parcs historiques, sont produits les céladons vert pâle, de petites poteries translucides. Mais c'est à Lampang que vous aurez le plus de choix et à bon prix.

Laques

La laque se décline sur plusieurs supports : vaisselle, objets d'art, décoration, etc. Elle provient de la résine du sumac mélangée à de la cendre d'enveloppes de riz. Ensuite, on applique cette mixture sur un support en bambou. Une fois sèche, la laque est frottée avec de la cendre de balles de riz avant d'appliquer une seconde couche. Le nombre de couches déterminera la qualité de la laque. Il ne reste plus qu'à la peindre et la polir. Chaque objet est fait à la main et nécessite plusieurs heures de travail. Il faut donc également considérer la laque que vous achèterez comme une œuvre d'art unique.

Pierres précieuses

Rubis, jades, saphirs, émeraudes, zircons, spinelles, autant de pierres précieuses qui font rêver. Pour les connaisseurs, vous ferez des affaires en Thaïlande, premier pays exportateur de pierres et de joaillerie.

Mais si vous êtes amateur, vous risquez fortement de vous faire avoir. N'achetez que chez des détaillants renommés qui vous remettront un certificat d'authenticité. La TAT (office de tourisme local) vous donnera les bonnes adresses.

Textile

La soie thaïlandaise est très renommée. Vous trouverez les moins chères dans le nord du pays mais un plus large choix à Bangkok. Des tailleurs peuvent même vous faire des ensembles pour un prix raisonnable. Outre les vêtements, vous pouvez acheter de petits accessoires en soie très classes : cravate, décorations, coussins, etc.

Vous pouvez marchander uniquement dans les petites boutiques. Mais ne baissez pas trop le prix, le touriste occidental a un gros pouvoir d'achat par rapport aux locaux.

Sortir

Les thaïlandais aiment s'amuser. Les grandes villes regorgent de bars et de discothèques.

A Bangkok, préférez le quartier Banglamphu pour boire un verre. La vie y est très animée. Selon les rues, les ambiances changent. Les quartiers Siam Square et Pratunam sont plus huppés. C'est l'occasion d'y voir des personnalités thaïes : mannequins, politiques, acteurs, etc.

Le quartier de Sukhumvit est très populaire. Vous y boirez la bière la moins chère de la ville. Autre boisson très appréciée des locaux : le whisky thaï à base de riz ou de canne à sucre. On le sert habituellement avec du soda et des glaçons.

Vous trouverez vers Patpong des go-go bars mais gare aux arnaques. De même, vous n'êtes pas sans avoir que la Thaïlande est connue pour son intense réseau de prostitution abusant souvent de mineurs arrachés à leur famille. Soyez vigilant et ne cautionnez pas ce tourisme sexuel dégradant.

Vous trouverez de nombreuses discothèques où se côtoient toutes les nationalités. La musique est elle aussi éclectique passant en revue tous les musiques « du moment ».

Les cinémas sont très appréciables lorsqu'il fait une chaleur écrasante dans la ville. Climatisés, leur prix varie entre 100 et 500 bahts. Avant le film, vous devrez vous lever pour écouter l'hymne royal. De nombreux cinémas proposent des VO sous-titrée.

Les spectacles traditionnels font la renommée de la Thaïlande. On a tous vu en photo ces jeunes femmes magnifiques, maquillées et habillées à la perfection, contorsionner leurs mains et leurs corps dans une danse hors du commun.

Le théâtre national de Bangkok propose spectacles et concerts de musique traditionnelle. Pensez à réserver à l'avance.

Pour être au courant des spectacles, concerts et diverses sorties à ne pas manquer, prenez les magazines Bangkok Métro, Farang ou le What's on dans le supplément du Post le vendredi.

Informations pratiques

Théâtre national de Thaïlande

Th Chao Fa Bangkok

Entrée : entre 20 et 200 bahts selon les spectacles.

Sports

La Thaïlande est un vaste terrain de jeu pour les sportifs. Entre randonnée et plongée, il y a des activités pour tous les goûts.

La randonnée

Partez à la découverte des grands parcs naturels comme Doi Kaeng Krachan, Khao Yai, Erawan ou Doi Suthep-Pui. Des circuits de plusieurs jours sont proposés pour parvenir à la cime des hautes montagnes mais vous pouvez également randonner à la journée. Mieux vaut se renseigner au bureau d'information des parcs avant de vous lancer dans l'aventure. Dans certains endroits reculés, la présence d'un guide est fortement conseillée.

La plupart des parcs dispose d'un hébergement sur place en camping ou en bungalow. N'hésitez pas à faire des pauses dans les villages montagnards très accueillants. La meilleure saison pour la randonnée est de novembre à mars : la température est plus clémente et les chemins ne sont plus inondés.

Prenez de bonnes chaussures de marche, une lotion anti-moustique, de la crème solaire, un chapeau, une lampe de poche, de l'eau, des vêtements couvrants et chauds pour la nuit au minimum. En juillet et Aout, un vêtement de pluie est indispensable. Gardez toujours sur vous vos papiers d'identité.

La plongée

Des fonds marins inoubliables rivalisant de beauté, une eau tiède et transparente, et un choix gigantesque de « spots » de plongée vous inciteront à vous munir d'un simple tuba et de palmes pour découvrir les beautés de la Thaïlande.

Pour la plongée sous-marine, veillez à bien vérifier votre matériel et préférez les centres de plongée confirmés. Le test de la compétence de votre moniteur sera la demande de votre carte de plongeur.

Niveau tarif, les centres de plongée les moins chers sont sur les îles de Ko Tao et Ko Chang et les plus onéreux à Phuket, Pattaya et Ko Phi Phi. Pour les débutants, vous pourrez passer votre 1er degré de plongée pour 10 000 bahts (220 euros) environ.

Le pays est doté de sites magnifiques à explorer : le parc d'Ao Phang-Nga et le long de la côte d'Andaman en particulier.

L'escalade

Les Thaïlandais sont très friands de cette discipline. La province de Krabi est dotée de sites comme Hat Rai Leh et Hat Ton Sai qui disposent de 700 voies pour tous les niveaux. Le parc national maritime d'Ao Phang-Nga et Ko Phi-Phi ont aussi des parois abruptes mais avec des prises qui permettent de monter les pitons rocheux et d'avoir un panorama sublime.

A Chiang-Mai se trouve le plus grand mur d'escalade d'Asie du sud-est : Peak Rock-climbing Plaza (Site internet en anglais).

Sports d'eau

Grâce à ses 2700 km de côte, la Thaïlande offre une variété de sports nautiques. Vous pourrez vous initier à la planche à voile à Ko Samet ou Ko Samui grâce à d'excellentes conditions climatiques. Depuis quelques années, le kayak se développe : ce sport permet l'exploration des îles assez proches du continent et surtout des grottes. Vous pourrez également découvrir le jet-ski, la voile, le ski nautique, le parachute ascensionnel ou la pêche en haute mer.

A deux roues

Le vélo est le moyen de locomotion idéal en Thaïlande. Même si c'est un peu dangereux dans les villes, le cyclotourisme est pratique pour visiter les cités perdues des plaines centrales et aux alentours de Bangkok. Des vélos de ville ou des VTT sont à louer dans les grandes villes.

Sports nautiques / Plongée

Sur la côte sud, près des îles Similan, les passionnés de plongée peuvent voir coraux, requins-baleine, requins-léopard, barracuda et mérous.

Randonnée / Trek

Randonnées (montagne du nord-ouest), l'occasion de visiter le village des femmes-girafes (qui reste cependant un coin à touristes pas très authentique...) A l'est de Sukhothai, il est possible de faire des randonnées dans le parc de Ramkhamhaeng, sur la montagne du Khao Luang qui culmine à 1 200 mètres. Des vestiges historiques ponctuent le parcours au milieu des collines, falaises, chutes d'eau et flore extraordinaire. Un beau mélange de culture et de nature sauvage !

Autour du même sujet

Thailande

Annonces Google