Jules Mazarin : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE JULES MAZARIN - Homme État français, Jules Mazarin est né le 14 juillet 1602 à Pescina (Italie). Il est mort le 9 mars 1661 à Vincennes (France). Il mit fin à la guerre de Trente Ans.

Biographie courte de Jules Mazarin - D'origine italienne, Jules Mazarin est un homme d'Eglise et un homme d'Etat français du XVIIe siècle qui fut Premier ministre pour les rois Louis XIII et Louis XIV.

Issu d'un milieu modeste, Giulio Raimondo Mazzarino, de son vrai nom, est né dans les régions montagneuses d'Italie les Abruzzes. Après des études chez les jésuites, il se rapproche de la puissante famille des Colonna, qui l'aide à fréquenter les élites du pays. Il est ensuite éloigné de l'Italie par son père, ce dernier craignait que son amour pour les jeux d'argent ne lui cause des problèmes. Il séjourne ainsi quelques années en Espagne avant de revenir en Italie pour étudier le droit. Rentré au service du Pape, il est nommé capitaine d'infanterie lors de la guerre de Trente Ans. Présent aux négociations, il est remarqué par Louis XIII et le cardinal Richelieu qui l'invitent à venir en France.

Persuadé d'avoir trouvé en Mazarin l'homme qui pourrait lui succéder un jour, Richelieu l'aide financièrement et le soutient pour devenir cardinal. À la mort de ce dernier, Mazarin est nommé principal ministre de l'Etat et désigné comme parrain de Louis XIV encore enfant. Cible de nombreuses critiques en raison de son origine étrangère et de son enrichissement personnel, il devra faire face à la Fronde, un mouvement de révolte mené et dirigé par une partie des nobles français. Un mouvement que Mazarin arrivera à réprimer. À sa mort en 1661 il laisse à Louis XIV un royaume en paix et une autorité royale restaurée.

Dossier : Histoire de la Fronde

Jules Mazarin : dates clés

5 septembre 1638 : Naissance de Louis XIV
Né à Saint-Germain-en-Laye, Louis était désiré depuis longtemps. Le mariage en 1615 de Louis XIII avec Anne d'Autriche n'avait en effet toujours pas donné d'héritier au trône de France, 23 ans plus tard... Louis n'a pas 5 ans lorsque son père meurt, le 14 mai 1643. Anne d'Autriche, devenue régente, fait appel au cardinal Mazarin, parrain du jeune roi, pour l'éduquer. Le règne de Louis XIV sera l'un des plus longs de l'histoire de France : 54 ans de règne personnel, de 1661 à 1715.
16 décembre 1641 : Mazarin nommé cardinal par le Pape
Jules Mazarin, plus connu sous le nom de cardinal de Mazarin, est né le 14 juillet 1602 à Pescina en Italie. En 1634, il devient vice-légat d'Avignon et par la suite nonce apostolique à Paris. En 1939, il se fait naturaliser français et se met au service de Richelieu. En 1641, le Pape le nomme cardinal par protection de Richelieu.
13 mai 1648 : Le parlement veut réformer l’État
Le parlement de Paris, la Cour des aides et la Chambre des comptes décident de se réunir en assemblée afin de statuer sur les affaires de l’État. Chacun d’eux réagit ainsi à la politique du cardinal de Mazarin consistant à augmenter les impôts. Le mois suivant, rassemblés à la chambre Saint-Louis du Palais de justice, les représentants mettront au point une charte de vingt-sept articles afin de réformer l’État. Parmi eux, il sera question de supprimer les intendants, d’interdire l’emprisonnement d’un individu pendant plus de 24h sans être jugé et surtout, de ne lever aucun impôt qui n’ait été auparavant validé par le parlement. La régente Anne d’Autriche finira par accepter la charte sans y apposer sa signature. Elle fera plutôt arrêter le conseiller Broussel, déclenchant la Fronde parlementaire.
26 août 1648 : Début de la Fronde
La régente Anne d'Autriche et Mazarin, pour réaffirmer l'autorité royale et réduire l'opposition parlementaire, font arrêter le conseiller Broussel. Ils profitent de la célébration de la victoire du prince de Condé sur l’Espagne à Lens pour agir, convaincus du soutien sans faille du général. Mais, sitôt averti, le peuple se révolte et dresse des barricades dans les rues de Paris. Mazarin fera alors libérer Broussel et la Cour ira se réfugier quelques mois à Saint-Germain-en-Laye. La Fronde parlementaire sera suivie par la Fronde des princes, toutes deux mouvements d'opposition à l'autorité royale. Les troubles dureront jusqu'en 1652.
5 janvier 1649 : Fuite de la famille royale à Saint-Germain
Face aux événements de la Fronde, la Cour quitte Paris discrètement pour se rendre à Saint-Germain-en-Laye. Anne d’Autriche et Mazarin veulent profiter de la fin de la guerre de Trente ans pour lever une armée contre le parlement. Ils proposent alors au prince de Condé d’en prendre la tête. Celui-ci accepte et assiège la capitale.
8 février 1649 : Condé assiège Paris.
Condé, de son vrai nom de Louis II de Bourbon, était un général français durant la célèbre Guerre de Trente Ans et il était un des quelques meneurs de la Fronde des Princes.
Dans un premier temps, il défend les intérêts de la cour royale, puis, il change d'attitude et se range du côté des Princes à cause d'une dispute avec le cardinal Mazarin.
C'est à partir du 8 février 1649 jusqu'en avril de la même année que Condé assiège la ville de Paris avec la Fronde des Princes, se révoltant ainsi contre les idées de Mazarin, Louis XIV et Anne D'Autriche.
11 mars 1649 : Les frondeurs signent la paix de Rueil
La Fronde parlementaire s’achève avec la paix de Rueil. Les parlementaires préfèrent en effet accepter la paix plutôt que de s’opposer plus longtemps à l’armée royale, d’autant plus que la population devient quasiment incontrôlable. Par cet accord, ils obtiennent quelques bénéfices mais le peuple et les bourgeois sont mécontents. Ils espéraient en effet le départ de Mazarin qui est maintenu dans ses fonctions. La reine mère et Louis XIV ne tarderont pas à retrouver la capitale.
18 août 1649 : Entrée triomphale du roi à Paris.
Alors qu'une période de tensions entre le roi Louis XIV (ainsi que ses conseillers) et les princes de France (Conti, la duchesse de Longueville, Turenne, La Rochefoucauld, la duchesse de Chevreuse, Anne de Gonzague, le duc de Beaufort, Gaston d'Orléans, la duchesse de Montpensier, le duc de Bouillon, le duc d'Elbeuf, le maréchal de la Mothe-Houdancourt etc) fait rage au milieu des années 1600, Condé (qui se ligue à l'organisation représentant les princes), envahit le Palais Royal. Ainsi, Mazarin prend la fuite, Louis XIV et Anne d'Autriche sont emprisonnés.
Toutefois, le 18 août 1649, le roi reprend sa place, et Condé se forge alors une place importante dans la Fronde.
C'est ainsi que la cour regagne le Palais Royal.
18 janvier 1650 : Début de la Fronde des princes
Le prince de Condé, qui ne supporte pas le maintien de Mazarin dans ses fonctions, s’est allié aux frondeurs. Mais il est arrêté par Mazarin et la régente du royaume, Anne d'Autriche. Le frère du prisonnier, Conti, et son beau-frère, Longueville, l’accompagnent dans son infortune et sont conduits au château de Vincennes. Dans les provinces, les partisans des princes, parmi lesquels le vicomte de Turenne, se soulèvent. La seconde Fronde commence : on lui donnera le nom de "Fronde des princes". La Bourgogne, la Normandie, le Limousin, le Poitou et l'Aquitaine rallument la guerre civile. L'armée royale y mettra un terme au mois d'octobre 1652.
18 janvier 1650 : Arrestation de Condé, Conti et le duc de Longueville.
Le 14 janvier 1650, Mazarin s'allie à la Fronde et donc se met à dos Condé.
Le 18 janvier de la même année, soit 4 jours après l'alliance, Condé, Conti et le duc de Longueville se retrouvent en état d'arrestation au Palais-Royal. Ils se trouvent quelques heures après emprisonnés sous l'ordre de Mazarin.
Suite à cette arrestation les partisans des trois emprisonnés se soulèvent à leur tour et les régions de la Normandie, de la Bourgogne et de la Guyenne se rebellent contre le Cardinal.
8 février 1651 : La tentative d’évasion de la reine échoue
Alors que la Fronde des princes vient d’éclater, Anne d’Autriche tente de mettre au point un subterfuge. Pour calmer les esprits révoltés, elle annonce le départ de Mazarin, lequel s’est rendu à Saint-Germain. La reine et le jeune roi sont censés l’y rejoindre, mais les Parisiens ont vent du projet. Aussi, dans la nuit du 8 février, ils envahissent le palais du Louvre et bloquent Paris. Anne d’Autriche finit par accepter de libérer les princes emprisonnés le mois précédent. Quant à Mazarin, il fuit en Rhénanie.
7 septembre 1651 : Louis XIV est majeur
Au coeur de la Fronde, les tensions restent vives dans le royaume. Depuis que le prince frondeur, Condé, a été libéré, il ne songe qu'à se venger de la régente, Anne d'Autriche. Le ministre Mazarin est en Rhénanie et cette dernière tente tant bien que mal de conserver son autorité. C’est pourquoi elle attend la majorité du roi avec impatience. Ainsi, le 7 septembre, il a 13 ans et peut désormais régner. L’une des ses premières actions sera de lever une armée contre le prince de Condé, qui, de son côté, veut marcher sur Paris avec ses troupes, après avoir demandé le soutien de l’Espagne. Le roi et sa mère seront rejoints par Mazarin à Poitiers et confieront la direction des troupes royales à Turenne.
2 juillet 1652 : Bataille au Faubourg Saint-Antoine
Les troupes royales, dirigées par Turenne, rencontrent celles du frondeur, le prince de Condé. Les deux armées tentent de s’emparer de la capitale. Alors que le premier assaut est donné, sous les regards de Louis XIV et de Mazarin, les forces royales semblent avoir le dessus. Pourtant, la riche Mlle de Montpensier, dite la Grande Mademoiselle, fille du duc d’Orléans, lui-même frère d’Henri III, vient en aide aux frondeurs. Elle fait ouvrir la porte Saint-Antoine pour que Condé puisse se réfugier dans l'enceinte de Paris. Elle fait alors tirer des boulets de canon sur l’armée du roi.
21 octobre 1652 : La famille royale rejoint la capitale
Condé a, certes, réussi à s’emparer de la capitale, mais il s'est heurté aux mécontentements des bourgeois, épuisés par plusieurs années de Fronde. Les Parisiens sont finalement parvenus à le chasser et ont ouvert les négociations avec Anne d’Autriche. Si celle-ci veut retrouver son palais parisien, elle doit exclure Mazarin du pouvoir. Ce dernier se rend donc en Belgique, tandis que la reine mère et le roi entrent enfin à Paris. Louis XIV parviendra à stabiliser la situation et fera rappeler Mazarin.
1 février 1653 : Retour de Mazarin
Après s’être exilé pour permettre à la famille royale de réintégrer Paris sans encombres, Mazarin retrouve sa place à la cour. La reine mère, Anne d’Autriche, s’est empressée de le rappeler une fois l’autorité royale rétablie. Mazarin condamnera à mort le prince de Condé mais ce dernier obtiendra finalement le pardon de Louis XIV.
7 juin 1654 : Couronnement de Louis XIV
Le 7 juin 1654, le Roi-Soleil Louis XIV est officiellement sacré roi de France dans la cathédrale de Reims. Le souverain, né le 5 septembre 1638, et qui a subi la Fronde dès son plus jeune âge, continue de laisser Mazarin diriger le pays malgré son couronnement, préférant parfaire ses compétences guerrières auprès de son ami Turenne. Avec sa mort en 1715, son règne de 72 ans reste le plus long de l'histoire de France.
23 juin 1659 : Hugues de Lionne nommé Ministre d'Etat
Le 23 juin 1659, Hugues de Lionne, marquis de Fresnes, est nommé Ministre d'Etat dans le gouvernement formé par Mazarin. Né le 11 octobre 1611, Hugues de Lionne est d'abord diplomate grâce à son oncle, et devient rapidement un proche de Mazarin et de Louis XIII. C'est lui qui négocie le traité des Pyrénées, début 1659, qui met fin à la guerre de Trente ans. Il meurt le 1er septembre 1671.
9 mars 1661 : Mort de Mazarin
Le principal ministre de Louis XIV, le cardinal Mazarin s'éteint à Vincennes à l'âge de 58 ans. Le lendemain, le roi de France âgé de 22 ans convoque ses ministres et leur annonce sa volonté de reprendre seul les rênes du pouvoir : "[...] jusqu'à présent j'ai bien voulu laisser gouverner mes affaires par feu M. le Cardinal; il est temps que je les gouverne moi-même."
2 janvier 1664 : Colbert est nommé surintendant des Bâtiments, Arts et Manufactures.
Colbert est nommé surintendant des Bâtiments, des Arts et Manufactures le 2 janvier 1664.
Ce poste consiste à créer de nouveaux palais, bâtiments, et entretenir ceux qui existent déjà.
Cette fonction a été conçue sous le règne de François Ier. Ainsi de nombreuses personnalités de l'époque ont occupé cette activité, comme Androuet du Cerceau, Sully et Mazarin.
Colbert restera à ce poste jusqu'en 1683.

Epoque moderne

Jules Mazarin : biographie courte, dates, citations
Jules Mazarin : biographie courte, dates, citations

Sommaire Biographie courte de Jules Mazarin Jules Mazarin : dates clés Biographie courte de Jules Mazarin - D'origine italienne, Jules Mazarin est un homme d'Eglise et un homme d'Etat français du XVIIe siècle qui fut Premier ministre...