Bataille de Waterloo : résumé du dernier combat de Napoléon

Bataille de Waterloo : résumé du dernier combat de Napoléon Lors de la bataille de Waterloo, Napoléon Ier affronte une nouvelle et perd face à une armée de coalisés qui souhaitent achever son règne. Résumé.

Résumé et date de la bataille de Waterloo - Célèbre parce qu'elle représente une défaite décisive pour le régime impérial de Napoléon Ier, la bataille de Waterloo s'est déroulée le 18 juin 1815 en Belgique actuelle, à une vingtaine de kilomètres au sud de Bruxelles, autour du Mont-Saint-Jean. Elle oppose les troupes françaises, menées par l'empereur, à une coalition alliée comprenant Anglais, Allemands, Néerlandais et Prussiens. Elle marque la fin de l'épisode des Cent Jours, brève reprise du pouvoir par Napoléon revenu de son exil sur l'île d'Elbe. C'est la dernière à laquelle Napoléon a personnellement pris part : il doit abdiquer quatre jours plus tard. La bataille de Waterloo met également fin au Premier Empire et à la période ouverte par la Révolution française en 1989.  

Quelles sont les causes de la bataille de Waterloo ?

Les troupes alliées cherchent à stopper l'épopée napoléonienne. L'empereur est en effet revenu de son exil, et a repris le pouvoir après sa marche forcée vers Paris, au cours de laquelle il a rencontré un fort soutien populaire. Les puissances européennes s'allient contre Napoléon, qui préfère passer à l'offensive rapidement, avant que les troupes ennemies l'attaquent, afin d'éviter leur regroupement. Il va donc à leur rencontre en Belgique, espérant se battre contre une seule nation à la fois.

Quels enjeux la bataille cristallise-t-elle ?

bataille Waterloo
L'empereur Napoléon 1er en tenu de Sacre. © AlexanderZam - stock.adobe.com

Rien de moins que la destinée du Ier Empire se joue à la bataille de Waterloo, et avec elle les idées de la Révolution de 1789 face aux idées monarchistes anglaises. L'enjeu idéologique est donc majeur, et tout aussi important que l'enjeu stratégique : Napoléon rêve en effet toujours de conquérir l'Europe, et défaire Anglais et Prussiens dans cette bataille ouvrirait l'horizon de ses conquêtes. Enfin, c'est une occasion inespérée pour Napoléon de gagner la faveur de ceux qui doutent encore de lui après son retour d'exil, trois mois plus tôt à peine.  

Quel rôle a joué Napoléon dans la bataille de Waterloo ?

À Waterloo, Napoléon est le commandant de l'armée française, qu'il a lui-même levée dans le but d'aller repousser Anglais et Prussiens. Il dirige donc les mouvements de troupes. C'est également lui qui décide du moment pour lancer la bataille : il attend que sèche la boue du champ de bataille afin de faciliter le travail des chevaux qui tractent les canons, et le déplacement de la cavalerie. Il déclenche ainsi la bataille par une diversion à 11 h 30, en attaquant le château-ferme de Hougoumont.

Comment s'est présenté le champ de bataille ?

bataille Waterloo
Le champs de bataille de Waterloo (1815). © MARY EVANS/SIPA (publiée le 09/06/2022)

La bataille de Waterloo se tient sur le plateau de Mont-Saint-Jean. Si le secteur est plutôt plat, il dispose tout de même de quelques hauteurs sur lesquelles se tiennent les Anglais, tandis que les Français arrivent par la plaine. Il s'agit de champs, dont le paysage n'a guère changé jusqu'à aujourd'hui grâce à la préservation du site. Au moment où se prépare la bataille, le sol est boueux, car il pleut depuis deux jours. 

Qui a gagné la bataille de Waterloo ?

Ce sont les alliés remportent la bataille de Waterloo, tandis que Napoléon est défait. Les Anglais sortent grands vainqueurs de cette bataille, car ils composent la majorité de la coalition, également constituée de Néerlandais, Hanovriens, Brunswickois et Nassauviens. Cependant, l'armée prussienne a également joué un rôle majeur en créant un deuxième front de bataille, à son arrivée vers 16 h 30, à l'Est. La déroute de Napoléon est établie vers 20 h 30.

Quel nombre de morts a fait la bataille ?

bataille Waterloo
La fin de la bataille : les Français vaincus. © MARY EVANS/SIPA (publiée le 21/06/2022)

Après une journée entière de combats, la bataille de Waterloo laisse environ 10 000 morts : 7 000 du côté français et 3 000 du côté des alliés. Cependant, le nombre de blessés est très important, et nombreux sont ceux qui meurent rapidement de leurs blessures et qu'on peut ainsi ajouter aux victimes de la bataille. Environ 20 000 soldats français sont blessés, et 13 000 pour la coalition. En tout, trois à quatre mille soldats auraient succombé à leurs blessures dans les jours suivant la bataille de Waterloo.

Quelles conséquences la bataille de Waterloo entraîne-t-elle ?

"Waterloo" fait s'achever le Premier Empire, et à la phase ouverte en 1789 par la Révolution française. Après la bataille, les alliés cherchent aussi à fixer des principes de paix, impossibles à mettre en place jusqu'ici à cause des velléités guerrières de Napoléon. L'autorité politique de l'Angleterre en sort renforcée, tandis que l'Italie, liée à la France napoléonienne, est réduite à des principautés. La Prusse sera le noyau autour duquel l'Allemagne s'unifiera peu à peu. La France est condamnée à verser une indemnité de guerre, et perd quelques territoires. Quant à Napoléon, il abdique pour la deuxième fois et se rend aux Anglais. Ces derniers l'exileront à Sainte-Hélène, une petite île perdue dans l'Atlantique Sud. Il y meurt 6 ans plus tard, le 5 mai 1821. 

XIXe siècle