Congrès de Vienne : la conférence diplomatique de 1814-1815

Congrès de Vienne : la conférence diplomatique de 1814-1815 Ouvert suite à la chute de Napoléon 1er, le Congrès de Vienne redessine la carte politique de l'Europe. Les grandes puissances imposent leurs exigences aux petites nations. Les contestations de ce nouvel ordre mèneront au Printemps des Peuples en 1848. Résumé.

Résumé du Congrès de Vienne - Le Congrès de Vienne est la rencontre des monarques européens suite à la défaite de Napoléon en 1814. Le but de ce congrès est de redécouper les territoires européens repris à la France, mais aussi d'assurer la paix en Europe. Les grands vainqueurs de Napoléon, le Royaume-Uni, l'Autriche, la Prusse et la Russie sont les principaux arbitres de cette rencontre. Toutefois, Talleyrand, le représentant français, tire profit des conflits d'intérêts entre les "quatre grands" pour maintenir le statut de la France en tant que grande puissance européenne.  

Pourquoi le Congrès de Vienne ?

En 1814, la France dirigée par Napoléon Ier est vaincue par les Autrichiens, les Russes, les Prussiens et le Royaume-Uni. Forcé d'abdiquer, Napoléon est exilé à l'île d'Elbe. Louis XVIII est proclamé roi de France et signe le traité de Paris, qui prévoit l'organisation d'un congrès à Vienne pour décider du sort des territoires repris à Napoléon. Malgré son retour en France lors de la période des Cent-Jours, Napoléon est définitivement vaincu lors de la bataille de Waterloo, le 18 juin 1815. Il doit abdiquer une seconde fois et se retrouve exilé sur l'île de Sainte-Hélène.   

Quelle est la date du Congrès de Vienne ?

Le Congrès de Vienne a lieu du 18 septembre 1814 au 9 juin 1815

Quels rôles y ont joué Talleyrand et Metternich ?

Nommé ministre des Affaires étrangères par Louis XVIII, Talleyrand représente la France au Congrès de Vienne. Alors que le Royaume-Uni, l'Autriche, la Prusse et la Russie entendent dicter leurs volontés, Talleyrand parvient à sauver les intérêts de la France et des petites nations afin de maintenir l'équilibre en Europe. Il s'allie avec le ministre des Affaires étrangères autrichien, Metternich, pour limiter les ambitions territoriales de la Prusse et de la Russie. De son côté, Metternich parvient à rétablir l'influence de l'Autriche en Italie.

Quelle forme prend la carte politique de l'Europe en 1815 ?

En 1812, l'Empire français occupe la majeure partie de l'Europe. L'influence de la France va de l'Espagne jusqu'en Pologne en passant par l'Italie. Après la défaite de Napoléon en mars 1814, la France retrouve ses frontières d'avant 1792. Suite au Congrès de Vienne, les monarchies asservies par la France sont restaurées. Le Grand Duché de Varsovie, créé par Napoléon, disparaît. La France est "surveillée" par une ceinture d'États, dont le nouveau Royaume des Pays-Bas, la Prusse, la Suisse, le Piémont et l'Espagne.

Congrès de Vienne
Image représentant le Congrès de Vienne en 1815. © SIPA

Les contestations du Congrès de Vienne

Le Congrès de Vienne a permis de restaurer l'équilibre entre les grandes puissances européennes, mais il a nié l'aspiration des peuples à disposer d'eux-mêmes. Pourtant, les idées nées de la Révolution française, comme le nationalisme, progressent en Europe. Les Allemands, tout comme les Italiens, rêvent d'une unité nationale. D'autres peuples, comme les Grecs et les Belges, obtiennent l'indépendance. En 1848, des révolutions éclatent en France mais aussi en Allemagne, en Italie, en Autriche, en Hongrie et en Pologne : c'est le Printemps des Peuples.

Que peut-on dire sur les caricatures du Congrès de Vienne ?

Plusieurs caricatures publiées au moment du Congrès de Vienne montrent les grandes puissances européennes en train de danser ou en train de se partager un gâteau. Talleyrand est présent dans certaines caricatures, soit en train de regarder les "grands" danser, soit sous la table, en train de distribuer les parts du "gâteau des rois". Dans un autre dessin satirique intitulé "la balance politique", on accuse les grandes puissances de "compter les âmes" pour se partager les anciens territoires conquis par Napoléon. 

"Le gâteau des Rois. Tiré au Congrès de Vienne en 1815." Gravure de 1815. Paris, musée Carnavalet. © Leemage via AFP

Quelles sont les conséquences du Congrès de Vienne ?

Membres d'un Concert européen, comparable à un conseil de sécurité, le Royaume-Uni, la Prusse, l'Autriche et la Russie veillent à ce que la paix soit maintenue en Europe. La France y sera admise en 1818. Par ailleurs, le congrès de Vienne a codifié un nouveau droit diplomatique, prévoyant notamment l'immunité des diplomates, toujours en vigueur aujourd'hui. Il a aussi été décidé que les fleuves d'Europe étaient le bien commun des Européens et qu'il était interdit de les couper en temps de guerre. Enfin, la traite des Noirs est abolie.

XIXe siècle